Peter Watkins

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

salander
Stagiaire
Posts: 4
Joined: 12 Nov 09, 19:34
Liste DVD

Re: Peter Watkins

Post by salander »

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum, et ceci est mon premier post.

Je suis en train de regarder la commune de Watkins, et c'est un réel bonheur. Je ne sais pas comment fait-il pour impliquer à ce point le spectateur dans un film durant près de 6 heures, dans des décors peu réalistes, avec des plans séquences très longs, mais c'est une réussite totale.

J'ai découvert Watkins en zappant un jour sur arte, et j'étais tombé sur Punishment Park. Ne sachant pas de quoi il s'agissait, j'y avais presque cru, et je me suis pris une bonne claque.

En tout cas je conseille à tout le monde ses films, malheureusement trop confidentiel.

To/
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19159
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Peter Watkins

Post by gnome »

salander wrote:J'ai découvert Watkins en zappant un jour sur arte, et j'étais tombé sur Punishment Park. Ne sachant pas de quoi il s'agissait, j'y avais presque cru, et je me suis pris une bonne claque.
Attends de voir La bombe!!!!

Bienvenue sur le forum... :wink:
Image
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Peter Watkins

Post by Anorya »

gnome wrote:
salander wrote:J'ai découvert Watkins en zappant un jour sur arte, et j'étais tombé sur Punishment Park. Ne sachant pas de quoi il s'agissait, j'y avais presque cru, et je me suis pris une bonne claque.
Attends de voir La bombe!!!!

Bienvenue sur le forum... :wink:
Ah oui, La Bombe... gros choc. :D
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Peter Watkins

Post by Flol »

M'étant pris une claque il y a 3 jours en découvrant Punishment Park, j'ai désormais envie d'en savoir plus sur l'œuvre de ce Peter Watkins.
Je me suis donc pris La Commune ce week-end (il faudra juste que je me trouve plus de 6h pour mater ça :o), et je cherche à découvrir tout le reste de sa filmo (oui oui, rien que ça).
A priori, ses œuvres maîtresses à voir absolument seraient The War Game et Edvard Munch. Mais qu'en est-il des autres ? J'ai vu qu'un certain Privilege (apparemment un pur film de fiction, pour le coup) est dispo sur Play.com à un prix très abordable. Vaut-il le coup ?
En tout cas, j'ai vraiment l'impression d'avoir découvert un auteur majeur, et comme souvent avec moi, dès que je découvre un artiste que j'apprécie, j'ai envie de découvrir TOUT ce qu'il a fait...:)
Merci pour vos éclaircissements ! :)

PS : je suis à 2 doigts de me commander le coffret The War Game/Culloden...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Peter Watkins

Post by Flol »

Ratatouille wrote:PS : je suis à 2 doigts de me commander le coffret The War Game/Culloden...
C'est fait. :o
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19159
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Peter Watkins

Post by gnome »

Ratatouille wrote:
Ratatouille wrote:PS : je suis à 2 doigts de me commander le coffret The War Game/Culloden...
C'est fait. :o
Excellente initiative... Ces deux films sont excellents... :wink:
Et n'évoquons même pas la claque que tu risques de te recevoir avec The war game....
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Peter Watkins

Post by Flol »

Je vais juste essayer de ne pas tous les regarder en avril, sinon je sens que ça me ferait un peu trop de films du mois...
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19159
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Peter Watkins

Post by gnome »

Ratatouille wrote:Je vais juste essayer de ne pas tous les regarder en avril, sinon je sens que ça me ferait un peu trop de films du mois...
Je connais ça... :mrgreen:
Image
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24489
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Peter Watkins

Post by tenia »

Ratatouille wrote:Mais qu'en est-il des autres ? J'ai vu qu'un certain Privilege (apparemment un pur film de fiction, pour le coup) est dispo sur Play.com à un prix très abordable. Vaut-il le coup ?
Ca tombe bien, je l'ai pris chez zavvi il y a quelques semaines (£5.85 :mrgreen: ).
Ce n'est pas la claque de Punishment Park, clairement, mais c'est, malgré une chute de rythme en milieu de film, extrêmement intéressant, avec un ton cynico-amusé toujours divertissant, alors que derrière, c'est tout un star-système utilisable à envi que Watkins écorche.
Perso, je conseille.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Peter Watkins

Post by Watkinssien »

Ratatouille wrote:M'étant pris une claque il y a 3 jours en découvrant Punishment Park, j'ai désormais envie d'en savoir plus sur l'œuvre de ce Peter Watkins.
Je me suis donc pris La Commune ce week-end (il faudra juste que je me trouve plus de 6h pour mater ça :o), et je cherche à découvrir tout le reste de sa filmo (oui oui, rien que ça).
A priori, ses œuvres maîtresses à voir absolument seraient The War Game et Edvard Munch. Mais qu'en est-il des autres ? J'ai vu qu'un certain Privilege (apparemment un pur film de fiction, pour le coup) est dispo sur Play.com à un prix très abordable. Vaut-il le coup ?
En tout cas, j'ai vraiment l'impression d'avoir découvert un auteur majeur, et comme souvent avec moi, dès que je découvre un artiste que j'apprécie, j'ai envie de découvrir TOUT ce qu'il a fait...:)
Merci pour vos éclaircissements ! :)

PS : je suis à 2 doigts de me commander le coffret The War Game/Culloden...
Tous les films de Watkins valent le coup...
Privilege donc aussi... :wink:
Image

Mother, I miss you :(
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Peter Watkins

Post by Anorya »

UP du topic Watkins avec ce copié-collé de ma chronique issue du topic du film. :)

--------------

Punishment Park (Peter Watkins - 1971).

"Le président des Etats-Unis d'Amérique a le droit sans l'approbation du Congrès, de décider s'il y a insurrection aux Etats-Unis et de déclarer l'état d'urgence. Le Président a alors le droit d'appréhender et de détenir toute personne censée être susceptible de commettre ultérieurement des actes de sabotage. Les personnes appréhendées seront interrogées, sans caution ou besoin de preuve, pour être ensuite incarcérées dans des lieux de détention."

Article 2 de la loi McCarran au 2 septembre 1950.

Image
L'Amérique est en état d'urgence et des mesures de répression importantes sont appliquées afin de mater les citoyens qui s'écartent du droit chemin que le gouvernement a choisi pour eux. L'on suit à la fois un simulacre de procès sous une tente (le groupe 638) tout en étant avec des "insurgés" (le groupe 637) projetés dans le Punishment Park pour éviter de lourdes peines de plus de 10 à 20 ans de prison. Le but ? Survivre dans ce qui peut devenir une sorte de fournaise dans la journée et un monde glaciaire à la nuit tombée pour parcourir près de 85 km pendant trois jours et atteindre un drapeau américain afin d'être gracié mais les choses ne sont hélas pas si simples...
Image Image
Peter Watkins est sans doute l'un des rares à pouvoir témoigner sous une forme à la fois actuelle et engagée de la folie et de la mort de l'Homme. Dans La Bombe (The War Game - 1965), il démontrait avec une rare acuité les ravages d'une bombe nucléaire en plein sur des petites villes de la campagne anglaise alors peu préparées tandis que dans Culloden (1964), il filmait la tentative de pacification totale des Anglais sur les Ecossais en 1746 qui tournait au massacre total, filmé sur le vif, caméra à l'épaule avec une reconstitution de l'Histoire qui la fait basculer dans un présent plus qu' accessible. Reconstituer le passé, voire le futur possible ou alternatif afin de l'amener dans le présent par la technique du reportage sur le vif, là est tout le génie de Watkins, encore peu égalé aujourd'hui.

Quoique parfois un peu didactique, ses films utilisent des acteurs (la part de fiction) ou des gens non-professionnels qu'il va lentement faire rentrer dans le rôle tout en privilégiant un travail de recherche documentaire assez impressionnant (ce qui, du côté du documentaire finit par emporter complètement le film). La Bombe témoignait ainsi de la possibilité d'une future 3e guerre mondiale et du fait que les pays coincés entre deux superpuissances mondiales (naturellement l'Amérique et la Russie) n'auraient que peu de moyens de s'en sortir. On suivait sur plusieurs semaines, voire mois, un avant la bombe (avec moult pourcentages et hypothèses) puis, l'après bombe, monstrueusement hallucinant où lentement, aux victimes des radiations s'ajoutaient les agonisants et les mourants à petits feu (famine, pénurie de vivre). Même en étant conscient du fait que le film était une vaste reconstitution, on ne pouvait qu'être profondément ébranlé par toutes les conséquences que Watkins exposait, la part de réel ressortant de l'importante recherche activée l'emportant violemment.
Image Image
Pour Punishment Park, Watkins "partait d'un contexte d'affrontements violents entre autorités politiques, forces de l'ordre et groupes étudiants gauchistes lors des manifestations contre la guerre du Viêt Nam sur les campus américains. En mai 1970, quatre étudiants trouvèrent la mort lors d'affrontements avec la garde nationale à l'université de Kent, dans l'Ohio. L'année précédente, en mars 1969, s'était tenu le procès des "Chicago seven", jeunes gauchistes protestant contre la guerre du Viêt Nam, accusés d'avoir fomenté une conspiration et d'avoir suscité des émeutes lors de la convention démocrate d'août 1968. En février 1970, le président Nixon, face à la montée des protestations contre les bombardements de plus en plus intensifs en Indochine, décréta l'état d'urgence et mis en application le McCarran Act de 1950. C'est le point de départ de Punishment Park, tourné au début de l'été 1970 en Californie : imaginer en plans réalistes une application si rigoureuse de cette loi d'exception qu'elle transforme les Etats-Unis en un régime totalitaire, exerçant contrainte, jugement et punition contre ses propres enfants. (*)".

Sans jamais juger, Watkins filme les tenants de chaque camp dans un discours qui peut très vite tourner au dialogue de sourd. D'un côté des gens choisis pour assurer une parodie de procès, sûrs de leurs bon droits mais inconscients face aux réalités de la guerre et de la violence (passage fabuleux entre une "mère de famille" qui se dit choquée face aux propos jugés déplacés d'une chanteuse engagée et contestataire de folk), de l'autre des gens déjà victimes du système (les dés sont truqués dès le début et le procès ne sert qu'a envoyer des gens à Punishment Park ou en prison, personne n'est gracié, l'avocat commis à la défense des prisonniers de cette séance ne s'en rend compte que trop tard à la fin d'ailleurs) et qui tentent de faire valoir, d'expliquer au mieux leur point de vue, souvent entre froide résignation ou colère qui enfle d'un coup. Watkins prend des acteurs (des gens du village d'à côté en fait !) mais les laisse dire ce qu'ils pensent du système sans jamais restreindre leur parole (ce qui n'est pas le cas lors de reportage télés où l'on ne peut pas dire tout ce qu'on pense vraiment, risquant bien souvent d'être coupés au montage). Pour les forces militaires, il va, de même, prendre de vrais militaires sur une base proche pour leur faire jouer leur rôle et leur faire dire ce qu'ils en pensent. Même chose pour les gens du procès, recrutés dans l'opposition aux mouvements contestataires alors en vigueur, auquel Watkins leur fait là aussi surtout dire ce qu'ils pensent face aux jeunes engagés. Le choc est incroyable bien souvent. :shock:
Image Image
A sa sortie, pour les rares l'ayant vus (4 jours d'exploitation en salle en Amérique avant qu'on le retire d'urgence, craignant des actes violents lors des séances) , le film fut un choc, des décennies après, ça dérange encore méchamment. L'actualité de la fin du XXe/début XXIe siècle n'y est sans doute pas innocente, personne n'a oublié les liens douloureux que l'on peut tisser entre la toile et le monde réel (C'est moi ou j'ai pensé un peu à Guantanamo dans cette volonté de dépeindre les actes punitifs de l'Amérique à travers des procès expéditifs ? :| ) et le film de Watkins n'en prend que plus de relief. En déconstruisant le réel et le faisant entrer dans une fiction parfaitement documentée, le cinéaste n'en fait que donner plus de corps et de propos à celui-ci. Surtout, la grande force du film, c'est son accessibilité : on nage en plein western-politique avec des éléments presque glaçants de reality show. Vous devez voir ce film avant que la société ne fasse qu'empirer encore plus. C'est assez salutaire et recommandé.
6/6.



(*) L'Histoire-Caméra d'Antoine de Baecque, édition Gallimard, bibliothèque illustrée des Histoires, p.232.

-------------

:arrow: A noter une excellente chro' sur le site de DVDClassik au passage.
Image
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Peter Watkins

Post by Alligator »

Culloden (Peter Watkins, 1964)

http://alligatographe.blogspot.com/2011 ... loden.html

Après avoir revu récemment "La bombe" de Watkins, je découvre ce film bâti sur le même canevas formel ; en faux documentaire, on assiste à la bataille de Culloden où une coalition de clans écossais highlanders a été défaite, puis salement réprimée par une armée anglaise alliée à des écossais lowlanders.

L'aspect "reportage télé" est tout aussi manifeste, avec quelques encarts d'illustration notamment pour le schéma tactique de la bataille. Peter Watkins n'ayant pas un budget sur-dimensionné utilise de nombreux artifices pour raconter cette bataille (gros plans, fumées, etc.) mais le résultat est tout de même réaliste. Toujours cette ambition de coller au plus près de la réalité, même la plus glauque, la plus spectaculairement dégoûtante.

Comme dans "La bombe", ce qui semble intéresser au plus haut point le cinéaste, c'est la souffrance, les conséquences catastrophiques des décisions politiques prises au plus haut sommet de l'État. Ici, il montre d'abord comment la bêtise, l'aveuglement illuminé du crédule Charles Edward Stuart (Olivier Espitalier-Noel) jumelés à la mésentente suicidaire de sa hiérarchie militaire ont livré des milliers de paysans -enrôlés parfois de force- à la boucherie, puis ensuite comment le racisme et la peur que suscitait l'aura guerrière des highlanders ont entrainé une explosion de violences à leur encontre, engendrant une sorte de génocide jusque dans les populations civiles.

Le discours de Watkins par la voix-off et la mise en scène, même s'il est de parti pris et très marqué n'en est pas moins impartial, non, le terme n'est pas juste, disons plutôt qu'il parvient à porter un regard critique sur des deux partis. Mais il est vrai que les conséquences plus tragiques du côté des highlanders et la barbarie anglaise sur les civils et les soldats blessés ou mourants le portent davantage à afficher une empathie à l'encontre des victimes.

Le traitement de ce fait historique à la manière d'un évènement actuel, ultra réaliste est très spectaculaire. Le visionnage n'est pas aussi facile qu'il y parait. C'était encore plus le cas avec "La bombe" : Watkins fait peu de concessions et le spectateur est confronté directement au récit sans grand recul.

Une bien efficace illustration de la connerie humaine pour faire simple et direct.
ballantrae
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 7 Dec 10, 23:05

Peter Watkins

Post by ballantrae »

Via l'association cinéphile dont je fais partie, j'ai pu rencontrer en petit comité un cinéaste immense qui non seulement a réalisé de grands films mais développe aussi une pensée des médias juste et radicale.
Trois bons textes (même si j'ai un avis plus nettement positif envers Punishment park) consacrés à P Watkins figurent parmi les critiques de DVD classik...pourquoi ne pas amplifier la discussion par un topic?
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Peter Watkins et le cinéma

Post by Watkinssien »

Toi aussi, tu es Watkinssien ? :D :D 8)
Image

Mother, I miss you :(
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Peter Watkins et le cinéma

Post by Lord Henry »

Je peux refaire tous les top cent du monde, Punishment Park figurera toujours dans les hauteurs de ma sélection.
Image