Jim Jarmusch

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Philip Marlowe wrote:J'ai un très bon souvenir de Ghost Dog.
Moi aussi.
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

John Constantine wrote:Oui. Faudrait confirmer mais je pensais avoir lu que Woo disait que ses fameux pigeons incarnaient le Saint Esprit qui s'élève.
Je dis pas que c'est faux, mais honnêtement, quand je vois des pigeons dans tous ses fims, à aucun moment moment l'idée du Saint Esprit ne m'effleure. Quand je parle de tics visuels, c'est pas forcément négatif : pour moi, ça revient aux caméos d'Hitchcock. C'est une petite signature qui n'apporte rien en soi, mais qui est sympathique dans l'ensemble ( sauf dans Mission : impossible 2 où là c'est franchement ridicule, à l'image du film en entier ).
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

Requiem wrote:Faudra m'expliquer le coup de la mauvaise foi...
Explique lui la petite parabole de la paille dans l'oeil du voisin et de la poutre dans son propre oeil. En plus, on est trois à lui dire la même chose, mais je serais le seul à être de mauvaise foi. Un pédant qui balance des grands mots qu'il ne comprend pas et ne supporte pas la contradiction, par moments ça se ramasse une volée de bois vert quand c'est la Xième fois. Et ça le gonfle aussi d'apporter des arguments quand de toute évidence il n'en a pas la queue d'un et qu'il lance des tas d'amalgames foireux qui lui retombent dessus.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

harry callahan wrote:
John Constantine wrote:Oui. Faudrait confirmer mais je pensais avoir lu que Woo disait que ses fameux pigeons incarnaient le Saint Esprit qui s'élève.
Je dis pas que c'est faux, mais honnêtement, quand je vois des pigeons dans tous ses fims, à aucun moment moment l'idée du Saint Esprit ne m'effleure.
Ca a peu près du sens lorsque ce sont des pigeons (ou des colombes) dans l'église de The Killer.

Je n'ai pas en mémoire les autres "moments pigeonnants" dans ses autres films. On peut m'aider?

Par contre, tu parles de clin d'oeil hitchcockien, un autre réal fait ça avec des pigeons mais c'est pas vraiment un auteur: John Glen, l'un des réals des James Bond, qui fout souvent des scènes où 007 est surpris par des volatiles (Rien que pour vos yeux, Octopussy, Tuer n'est pas jouer, Permis de tuer ).
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

Effectivement, ce serait dans The killer où ce serait le plus ""évident"" ( parmi les films que je connais ). Quoique, dans Volte / face, il me semble qu'on les voit dans une chapelle, non ?
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

harry callahan wrote:Quoique, dans Volte / face, il me semble qu'on les voit dans une chapelle, non ?
Je crois aussi. Avant la baston finale dans la chapelle vers la fin.
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

John Constantine wrote:
harry callahan wrote:Quoique, dans Volte / face, il me semble qu'on les voit dans une chapelle, non ?
Je crois aussi. Avant la baston finale dans la chapelle vers la fin.
C'est bien ce qui me semblait. Comme quoi, même si j'aime pas des masses, je m'en souviens pas si mal.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

harry callahan wrote:
John Constantine wrote: Je crois aussi. Avant la baston finale dans la chapelle vers la fin.
C'est bien ce qui me semblait. Comme quoi, même si j'aime pas des masses, je m'en souviens pas si mal.
Faudrait aussi confirmer mais ces pigeons sont chez lui - je crois - un moment de suspension, de miséricorde avant le carnage.
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

John Constantine wrote:Faudrait aussi confirmer mais ces pigeons sont chez lui - je crois - un moment de suspension, de miséricorde avant le carnage.
Là ça me parle beaucoup plus déjà. Je sais pas si c'est vrai ou faux, si c'est valable pour tous ses films, en tous cas j'ai moins de mal à imaginer ça que le coup du Saint Esprit.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

harry callahan wrote:
John Constantine wrote:Oui. Faudrait confirmer mais je pensais avoir lu que Woo disait que ses fameux pigeons incarnaient le Saint Esprit qui s'élève.
Je dis pas que c'est faux, mais honnêtement, quand je vois des pigeons dans tous ses fims, à aucun moment moment l'idée du Saint Esprit ne m'effleure. Quand je parle de tics visuels, c'est pas forcément négatif : pour moi, ça revient aux caméos d'Hitchcock. C'est une petite signature qui n'apporte rien en soi, mais qui est sympathique dans l'ensemble ( sauf dans Mission : impossible 2 où là c'est franchement ridicule, à l'image du film en entier ).
Dans The Killer, j'ai aussi trouvé que ça faisait une sorte de signature, qui n'apporte pas grand chose en soi mais qui fait partie du tableau.
Après on peut y trouver du symbolisme si on a envie.
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

harry callahan wrote:Là ça me parle beaucoup plus déjà. Je sais pas si c'est vrai ou faux, si c'est valable pour tous ses films, en tous cas j'ai moins de mal à imaginer ça que le coup du Saint Esprit.
C'est juste que le pigeon/la colombe (au fait ce sont des pigeonsou colombes dans ses films?) est symbole du St-Esp., donc de la pureté, etc...
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

Ah, j'ignorais. Mais je pense que j'étais pas le seul dans ce cas. Remarque, ça changera pas grand chose, si ce n'est rien, à ma manière de voir les films de Woo.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
Stalker
Accessoiriste
Posts: 1830
Joined: 24 Apr 04, 01:19

Jim Jarmusch

Post by Stalker »

Down by law, Jim Jarmusch (1986)
(spoilers)
Une petite merveille que ce film là...
C'est d'abord une superbe expérience visuelle. La séquence d'introduction, sur une musique envoutante de Tom Waits, est une - sinon la - plus belle qui m'aie été donné de voir jusque là. Les longs travelings et plans séquences donnent un rythme paisible au film, qui prends le temps de vivre avec ses personnages. On les découvre d'abord séparément, dans une Nouvelle Orléans poisseuse de pauvreté, de crime et de corruption puis ils se rencontrent en prison, ils se découvrent, s'évadent et font un bout de route ensemble. C'est tout... pas de suspense, pas de rebondissement (on ne voit même pas l'évasion), juste trois hommes dont on partage une tranche de vie.
Les dialogues sont de grande qualité et les trois acteurs principaux sont excellents, avec une mention spéciale pour Roberto Benigni, qui crève l'écran.
Mon Jarmusch préféré, en attendant de voir Stranger Than Paradise et Mistery Train.
9,5/10
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Stalker wrote:Down by law, Jim Jarmusch (1986)
(spoilers)
Une petite merveille que ce film là...
Chef d'oeuvre.
Découvert il y a 4-5 ans dans un tout petit open-air dans une cour de château.. ce fut une expérience inoubliable.
"Give me all the bacon and eggs you have."
phylute
La France peut être fière
Posts: 25848
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

Down by Law est mon coup de coeur de Jarmush. Lorsque je l'ai découvert à sa sortie (j'avais vu juste avant Stranger than Paradise) ce film m'avait véritablement enchanté et transporté. Depuis ce sublime travelling du début, "I Scream for an Ice cream", et tant d'autres choses restent gravées à jamais. En plus c'est le film qui m'a fait découvrir Tom Waits... une date donc !
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)