Jean-Jacques Annaud

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15834
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Père Jules »

Lien vers mon commentaire du Nom de la rose (1986):
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 5#p2093915
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Thaddeus »

Image


(en italiques : films découverts en salle à leur sortie)


Coup de tête
Vu il y a trop longtemps pour que je puisse en donner un avis crédible. Très vague souvenir d’une comédie sarcastique, tendre et drôle à la fois… mais c’est très flou. ?/6

La guerre du feu
Premier film-gageure du cinéaste, qui nous entraîne dans un fascinant voyage temporel et choisit, pour évoquer la vie âpre et rude de nos ancêtres, la voie de la reconstitution ethnologique, aussi éloignée du documentaire scientifique que de la fantaisie imaginaire et débridée. Crédible mais subtilement romanesque, d’une vraie beauté picturale dans ses plans d’ensemble, ses visions de la nature inviolée et du monde primitif, le film offre un spectacle saisissant, qui parvient à susciter les émotions les plus élémentaires. 5/6

Le nom de la rose
Dans l'intelligence et la virtuosité, Annaud signe le plus extraordinaire thriller en huis-clos qui soit : un polar entre les pages de la Bible, dopé au mysticisme inquiétant et à l'érudition ludique. Palpitant d'un bout à l'autre, mariant la philosophie, l'initiation, le suspense, l'humour, instaurant un climat gothique et mystérieux des plus envoûtants, cette admirable réussite s'impose comme un formidable réquisitoire contre l'obscurantisme et le fanatisme, et démonte, avec une ironie cinglante, les querelles théologiques d'un clergé rongé par l'hypocrisie et l'immobilisme. Des notes de James Horner au formidable personnage de Guillaume de Baskerville, intellectuel humaniste campé avec un charisme génial par Sean Connery, tout y est magistral, aussi riche que captivant. 6/6

L’ours
Encore un pari ambitieux, une fois de plus remporté. Après La Guerre du Feu, Annaud fait le choix d’un autre film presque sans dialogue, s’en remet exclusivement à sa foi en l’histoire, à son aisance à exprimer les choses par la beauté simple des images et la force d’une intrigue métaphorique, à portée universelle. Loin de tout effet documentaire, faisant transpirer un véritable amour de la nature et de la vie sauvage, le spectacle se fait tour à tour cruel, drôle, tendre, poétique. Une belle réussite. 5/6

L’amant
Cette fois, il me semble que le réalisateur s’enlise quelque peu dans l’enluminure. Le soin qu’il apporte à la reconstitution historique, l’esthétisme de ses images et la perfection ostensible de son exécution frisent la pose publicitaire. La puissance de l’intrigue et la relative fascination qui se dégage de cette passion fulgurante garantissent un minimum d’intérêt, mais je suis nettement moins séduit par ce compromis un peu trop habile entre le culturel et le commercial. 3/6

Stalingrad
Gros budget, grosse figuration, grosse logistique. Annaud se plie aux règles du film de guerre à grande échelle et reconstitue l’apocalyptique bataille de Stalingrad avec un souffle indéniable, une vraie maîtrise de ses moyens. Le film est intéressant parce qu’il fait glisser la pyrotechnie attendue du côté du duel psychologique entre deux chasseurs embusqués, tirant tout le parti d’un décor impressionnant, et lui donnant évidemment valeur de symbole pour le conflit (notamment médiatique) entre les deux nations. 4/6

Pas vu les autres.

Mon top :

1. Le nom de la rose (1986)
2. La guerre du feu (1981)
3. L’ours (1988)
4. Stalingrad (2000)
5. L’amant (1991)

Ce réalisateur a, par le passé, réalisé des films aussi ambitieux qu’accomplis, faisant mentir la propension du cinéma hexagonal à se montrer frileux pour ce genre de projets à la fois populaires et intelligents. Mais ça fait longtemps que son déclin est amorcé.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90441
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Jeremy Fox »

Stark wrote: Coup de tête
Vu il y a trop longtemps pour que je puisse en donner un avis crédible. Très vague souvenir d’une comédie sarcastique, tendre et drôle à la fois… mais c’est très flou. ?/6
Mon préféré du cinéaste ; l'une des comédies françaises qui me fait le plus rire. Faut dire que Dewaere étant mon acteur préféré, ça y fait aussi.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15834
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Père Jules »

C'est un film tout à fait excellent en effet. Le diner à la fin fait partie des scènes les plus mémorables du cinéma français... :)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49072
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Boubakar »

Master-class de Jean-Jacques Annaud, revenant sur toute sa carrière, réalisée le 29 Février dernier au Forum des images :



Ça dure deux heures, mais c'est absolument passionnant, Annaud a un vrai talent d'orateur.
User avatar
cinéfile
Machino
Posts: 1480
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by cinéfile »

Boubakar wrote:Master-class de Jean-Jacques Annaud, revenant sur toute sa carrière, réalisée le 29 Février dernier au Forum des images :



Ça dure deux heures, mais c'est absolument passionnant, Annaud a un vrai talent d'orateur.
Intervention tout à fait passionnante, en effet, pleines d'anecdotes savoureuses et racontées avec beaucoup d'humour (tout le passage sur Marguerite Duras m'a plié en quatre). Je me suis régalé en l'écoutant.
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10357
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by odelay »

Son imitation de Duras est à mourir de rire et ce qu'il dit de sa collaboration haute en couleur est passionnant. :D
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Jericho »

Or noir

La nouvelle fresque de Jean-Jacques Annaud manque de souffle. En effet, le cinéaste ne parvient pas à captiver, malgré un script et des enjeux qui sont dignes d'intérêts. La faute a une mise en scène trop académique à mon goût, il en résulte une oeuvre moyenne, voire banale (un peu à l'image de la composition musicale de James Horner). Le casting est plutôt bon, à un détail près: Antonio Banderas en fait des caisses, surtout au niveau de sa voix. Freida Pinto à un rôle assez ingrat, mais il est toujours plaisant de revoir sa bouille.
Pour le reste, je n'ai pas grand chose à reprocher, ni à louanger, c'est juste que la mise en scène n'était pas au rendez-vous pour porter le long métrage. Voilà, à mes yeux, le principal problème (et non des moindres).
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45968
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Flol »

Jericho wrote:Freida Pinto à un rôle assez ingrat, mais il est toujours plaisant de revoir sa bouille.
Comme d'habitude, en fait (sauf chez Woody Allen, si ma mémoire est bonne).
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90441
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by Jeremy Fox »

User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10357
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by odelay »

Le film le plus célèbre d'Annaud, c'est pas Le nom de la Rose, la Guerre du feu ou Stalingrad, c'est celui-ci :

jay
Doublure lumière
Posts: 462
Joined: 1 Feb 05, 00:36

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by jay »

Alors là, tu m'apprends quelque chose... je ne savais pas que c'était lui qui avait réalisé cette pub.
L'utilisation de l'image de personnes décédées dans la publicité me gêne beaucoup ...
J'attends de voir son Wolf Totem.

Image
Image
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10357
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by odelay »

OUi, moi aussi ça me gêne aussi d'habitude, encore que pour une pub de Dior, c'est à dire du luxe de haut de gamme, on est dans la logique des stars utilisées, Marilyn, Marlène et Grace Kelly. Il n'y a pas d'atteinte à l'image en les associant à une produit dévalorisant, bien au contraire. De plus pour Marilyn, il ne s'agit plus d'actrice, mais de l'icone qui est montrées ici, et ça, ça dépasse la personne. Là où je suis vraiment choqué, c'est quand je vois qu'on fait parler l'image d'Hitchcok pour vendre des bagnoles ou celle de Fernandel pour une sauce méridionale. C'est glauque.
jay
Doublure lumière
Posts: 462
Joined: 1 Feb 05, 00:36

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by jay »

odelay wrote:Là où je suis vraiment choqué, c'est quand je vois qu'on fait parler l'image d'Hitchcok pour vendre des bagnoles ou celle de Fernandel pour une sauce méridionale. C'est glauque.
Oui, je pensais effectivement beaucoup aussi à ces exemples là. Mais je me permets de généraliser à la pub Dior car il n'y a pas raison de transiger, même pour un produit plus glamour... Et même peut-être pour un film de cinéma.

On se débrouille déjà d'un acteur mort en cours de tournage (Philip Seymour Hoffman récemment pour Hunger Games, ou Paul Walker pour Fast and Furious) ; je ne serais pas étonné, dans un avenir proche, de voir ressusciter tel ou tel acteur pour un tout nouveau projet cinématographique.
Qui sait? Comme c'est parti, je vois bien l'avatar d'Harrison Ford incarner Han Solo longtemps après la mort du comédien...
Image
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1158
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Jean-Jacques Annaud

Post by shubby »

odelay wrote:Le film le plus célèbre d'Annaud, c'est pas Le nom de la Rose, la Guerre du feu ou Stalingrad, c'est celui-ci :

Annaud qui fait des pubs pour des parfums, non mais Annaud, quoi !
Tchéky Karyo tu crois qu'il sentait la Rose dans L'ours ? Nom de...
Non mais Annaud, quoi !!