Les Affranchis / Casino (Martin Scorsese)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

don corleone
Assistant(e) machine à café
Posts: 278
Joined: 14 May 03, 22:40

Post by don corleone »

Jeremy Fox wrote:
don corleone wrote:8) a quand un collector .je vais glisser sur un autre sujet :lol:(dernier) mais que vaut l'arnaqueur ?puisqu'on y est :lol:
Très bien aussi mais dans un style quasiment opposé à celui de Scorsese
c'est a dire?pas d'exercice de style juste for fun :lol: ? :wink:
Image
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

don corleone wrote: c'est a dire?pas d'exercice de style juste for fun :lol: ? :wink:
hé ho hé ho là hé :lol: p'tite râclure on détourne pas mes propos pour les vandamiser :mrgreen: ;-)
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93035
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

don corleone wrote:
Jeremy Fox wrote:
Très bien aussi mais dans un style quasiment opposé à celui de Scorsese
c'est a dire?pas d'exercice de style juste for fun :lol: ? :wink:
Ni exercice de style, ni fun mais un véritable film noir assez austère.
don corleone
Assistant(e) machine à café
Posts: 278
Joined: 14 May 03, 22:40

Post by don corleone »

Johnny Doe wrote:
don corleone wrote: c'est a dire?pas d'exercice de style juste for fun :lol: ? :wink:
hé ho hé ho là hé :lol: p'tite râclure on détourne pas mes propos pour les vandamiser :mrgreen: ;-)
desolé j'etais pas aware 8) :wink:

fait gaffe ou j'appele luca brasi
jeremy fox wrote:Ni exercice de style, ni fun mais un véritable film noir assez austère.
ok merci :wink:
Image
De Niro
Assistant(e) machine à café
Posts: 278
Joined: 18 May 03, 22:20

Les Affranchis / Casino (Martin Scorsese)

Post by De Niro »

films tirés de 2 romans (faits réels) de nicholas pilleggi, co-scénariste aussi avec Scorsese......On y retrouve les thèmes favoris de Scorsese:l'importance de la famille,la trahison,la montée en puissance,puis la déchéance dans ces 2 films (on pourrait aussi mettre Mean Streets dans le lot, une sorte de trilogie made in Scorsese)


une préférence pour :

Casino

Image


ou

les Affranchis

Image
Image Image
Ryo_Saeba
Francis Lalanne
Posts: 10389
Joined: 13 Apr 03, 18:28
Location: On Tour

Post by Ryo_Saeba »

Pour moi les affranchis se place bien au dessus de Casino bien que j'adore le 2e aussi. Ce film me fascine c'est un des films qui m'a fait aimé le cinéma le montage, la réalisation, les acteurs tout est parfait :P
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 32185
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Post by Swan »

A ce niveau-là, je ne compare même plus. Quoique j'ai beaucoup défendu Casino à sa sortie, car certains ne le voyaient que comme un "remake" de Goodfellas.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
De Niro
Assistant(e) machine à café
Posts: 278
Joined: 18 May 03, 22:20

Post by De Niro »

Swan wrote:A ce niveau-là, je ne compare même plus. Quoique j'ai beaucoup défendu Casino à sa sortie, car certains ne le voyaient que comme un "remake" de Goodfellas.
C'est vrai qu'on pourait reprocher à Scosese de se répeter avec Casino, réalisé seulement 5 ans après les Affranchis. Je pense quand meme que Casino est plus abouti, plus construit que les Affranchis. Socrsese a sans doute voulu réailsé un film plus intimiste, peut etre plus lent, qui le rend très attachant.
Image Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93035
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

J'adore les deux mais je place Casino bien au dessus pour la virtuosité jamais gratuite mais époustouflante de sa mise en scène et pour le personnage féminin de Sharon Stone. Mon Scorsese préféré de toute manière.
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

J'adore ses 2 films aussi et de même que Jerémy, j'ai préféré Casino pour son montage, son interprétation, sa violence, sa puissance narrative et sa musique (dont la reprise du mépris).
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

Les deux !!

Films géniaux, à voir et à evoir absolument. J'aimerais trop avoir CASINO en dvd d'ailleurs!
Brice Kantor
Mister Ironbutt 2005
Posts: 7489
Joined: 13 Apr 03, 09:15

Post by Brice Kantor »

Casino: 6/6

Les Afranchis: 2/6

:mrgreen:
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Mac Lean wrote:
Les Afranchis: 2/6

:mrgreen:
:shock: :shock: :shock:

T'es sérieux là ?
"Give me all the bacon and eggs you have."
Brice Kantor
Mister Ironbutt 2005
Posts: 7489
Joined: 13 Apr 03, 09:15

Post by Brice Kantor »

Enzo wrote:
Mac Lean wrote:
Les Afranchis: 2/6

:mrgreen:
:shock: :shock: :shock:

T'es sérieux là ?
la voix off et la linéarité extrème du film m'insupporte. J'ai pas trouvé Liotta extra. Vraiment pas aimé.
Bartlebooth
Georges Perec
Posts: 1844
Joined: 8 Dec 03, 13:18

Post by Bartlebooth »

Casino n’est un remake des Affranchis que dans la mesure où El Dorado est un remake de Rio Bravo. C’est un peu comme si on reprochait à un peintre de la Renaissance d’avoir peint plusieurs Annonciations… C’est dire si, en effet, l’argument ne tient pas debout.

Étant très sensible à ce jeu des variations sur un même thème dans l’œuvre de mes auteurs préférés (au cinéma comme en littérature), j’étais donc bien disposé. Et pourtant, j’ai une nette préférence pour les Affranchis, qui me paraît incomparablement plus dynamique. La virtuosité époustouflante de Casino n’est pas exempte de complaisance dans la surenchère et finit, en raison de la longueur du film, par engendrer un sentiment de saturation (j’ai le même problème avec Gangs of New York). En cause aussi, la structure répétitive du film : je sais bien que c’est exprès, puisque la monotonie et le vide terrifiants de l’existence de ces petits fonctionnaires du crime organisé sont aussi le sujet de Casino ; mais à la longue, ça se retourne un peu contre le film. En outre, le commentaire off, qui propulse continuellement l’action dans les Affranchis, a une fonction beaucoup plus informative dans Casino ; et de même la bande musicale m’a paru beaucoup plus illustrative (elle est un élément d’époque, au même titre que les vêtements et la hideuse décoration d’intérieurs), tandis qu’elle participe intimement à l’action des Affranchis, qu’elle prolonge et relance continuellement. Au total, pardonnez-moi, malgré le talent du cinéaste et des comédiens (De Niro et Pesci réussissent le tour de force de se renouveler ; Stone dévoile un talent inattendu) et la force de nombreuses scènes prises individuellement, Casino m’a fait l’effet d’un mammouth un peu inerte.