Philip Kaufman

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Philip Kaufman

Post by AtCloseRange »

Blue wrote:Faut que je regarde la version de Kaufman alors. Je suis très fan de celle de Ferrara parce que le travail du chef op Bojan Bazelli m'impressionne et tire considérablement cette série B vers le haut. Celle de Siegel, que j'ai pu découvrir en salle, a également de solides arguments.
Ne les écoute pas. La réputation de ce remake sur le forum reste un mystère total. Un film pas mal mais guère plus.
Le Siegel est un pur classique qui n'a pas vieilli d'un cil et qui est même encore plus intéressant aujourd'hui sur le contexte politique de l'époque.
Image
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12946
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Philip Kaufman

Post by hellrick »

AtCloseRange wrote:
Blue wrote:Faut que je regarde la version de Kaufman alors. Je suis très fan de celle de Ferrara parce que le travail du chef op Bojan Bazelli m'impressionne et tire considérablement cette série B vers le haut. Celle de Siegel, que j'ai pu découvrir en salle, a également de solides arguments.
Ne les écoute pas. La réputation de ce remake sur le forum reste un mystère total. Un film pas mal mais guère plus.
Le Siegel est un pur classique qui n'a pas vieilli d'un cil et qui est même encore plus intéressant aujourd'hui sur le contexte politique de l'époque.
Je suis de plus en plus souvent d'accord avec ACR, mais que se passe t'il? :D
Non mais bon, la version de Kaufman c'est pas mal d'accord mais coincée entre l'original et celle de Ferrara y a pas photo quand même
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2288
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: Philip Kaufman

Post by locktal »

Vous oubliez également le pas terrible et récent Invasion de Olivier Hirschbiegel, avec Nicole Kidman et Daniel Craig, qui est à mon avis la pire des 4 versions (j'aime bien les 3 autres, de Siegel, Kaufman et Ferrara).
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12946
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Philip Kaufman

Post by hellrick »

Pour ma part je ne l''ai pas oublié mais je ne l'ai tout simplement pas vu :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2288
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: Philip Kaufman

Post by locktal »

Ah d'accord ! Bah, à mon avis, tu manques pas grand chose :wink: !
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Philip Kaufman

Post by Blue »

AtCloseRange wrote: Ne les écoute pas. La réputation de ce remake sur le forum reste un mystère total. Un film pas mal mais guère plus.
J'ai tout de même immédiatement commandé le dvd z1 du Kaufman, parce que quel que soit le niveau du film, Brooke Adams joue dedans.
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1158
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Philip Kaufman

Post by shubby »

Blue wrote:
AtCloseRange wrote: Ne les écoute pas. La réputation de ce remake sur le forum reste un mystère total. Un film pas mal mais guère plus.
J'ai tout de même immédiatement commandé le dvd z1 du Kaufman, parce que quel que soit le niveau du film, Brooke Adams joue dedans.
N'écoute pas ceux, euh... qui te disent de ne pas nous écouter. Le Kaufman, c'est le meilleur. Pas d’esbroufe, pas d'affèteries : une histoire et des personnages, tous bien écrits. Et y'a Brooke Adams, en effet. Que je continue de confondre avec Karen Allen.

Nota : du coup je me souviens d'une petite variante du concept sympatoche, "Les maîtres du monde" avec ce même Sutherland. Toutes proportions gardées.
Last edited by shubby on 21 Mar 14, 10:21, edited 1 time in total.
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10357
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Philip Kaufman

Post by odelay »

Quelqu'un sait est le veritable format de SOLEIL LEVANT? Je viens de voir le BR français, il est en 1.85. Mais...le seul bonus du disque est une bande annonce en 2.35. Du coup j'ai comme un doute évidemment même si on sait que les BA ne sont pas parole d'évangile quant au film fini.
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10357
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Philip Kaufman

Post by odelay »

Bon j'ai trouvé la réponse à ma question, c'est bien du 1.85. Sinon plutôt déçu par le film qui avait pourtant des ambitions très intéressantes, mais qui nous montre surtout un Kaufman pas très à l'aise avec les scènes d'action et tout le côté thriller sur un scénario et des dialogues pas franchement bien foutus. Ce n'est pas irregardable, mais ça reste très en surface même dans le choc des cultures.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Philip Kaufman

Post by AtCloseRange »

Instincts Meurtriers (2004)
Dernier film jusqu'à présent de Kaufman (il n'a réalisé qu'un téléfilm depuis), je me souvenais d'un thriller pas inintéressant dans son atmosphère mais j'avais oublié à quel point ses divers twists et retournements étaient absurdes.
Le film ne mérite peut-être pas l'opprobre qu'il a reçu (mise en scène assez classe de Kaufman, la photo de Peter Deming mérite des éloges, Ashley Judd dessine un beau portrait de flic borderline) mais ce scénario se révèle au final vraiment catastrophique.
Un gâchis.
Image
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1158
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Philip Kaufman

Post by shubby »

Parlons peu, parlons bien.
Son Invasion des profanateurs est dans mon top 5 des films qui m'ont le plus fait flipper. Le Siegel a vieilli et son délire parano anti-coco primaire avec lui. Historiquement, il reste important. Le Ferrara est tout pourri. une photo ne fait pas un film.
Soleil levant, ado j'avais bien aimé le polar.
L'étoffe des héros : ça me fait penser que je n'ai pas encore vu le BR de l'anime des Ailes d'Honnéamise, qui lui doivent beaucoup.

N'oublions pas ses talents de scénariste : Indiana Jones & Josey Wales, c'est lui. C'est un grand, le Kaufman. Plus jeune, je le confondais avec Pakula (because Klute & Sutherland).
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14470
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Philip Kaufman

Post by Demi-Lune »

shubby wrote:N'oublions pas ses talents de scénariste : Indiana Jones
Bon c'est pour chipoter, mais la participation de Kaufman aux Aventuriers de l'arche perdue est bien moins importante que cela. C'est Lucas l'inventeur du personnage et du contexte (avec ensuite Spielberg qui a apporté ses propres idées), Kaufman a surtout donné à Lucas l'idée de l'Arche d'alliance et donc du titre du film. C'est la raison pour laquelle ils sont tous les deux crédités "Story by". Lucas et Kaufman ont travaillé pendant quelques semaines à la rédaction de premiers jets, mais Kaufman, qui était dans la dèche, s'est vite vu proposer la réalisation de Josey Wales hors-la-loi qu'il avait écrit, alors il a quitté le navire (ironie de l'histoire, ça se passera très mal pour lui, si bien que Eastwood devra assurer lui-même la mise en scène). La genèse rebondit ensuite avec le fameux épisode hawaïen, en 1977, où Spielberg et Lucas envisagent leur avenir en attendant les retours de Star Wars et Rencontres du troisième type. A partir de là, ce sera bel et bien Lawrence Kasdan qui s'occupera de la rédaction du scénario sous les directives des deux hommes.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50965
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Philip Kaufman

Post by Roy Neary »

Ah oui, c'était vraiment un petit chipotage. :mrgreen:
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17920
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Philip Kaufman

Post by Kevin95 »

THE RIGHT STUFF - Philip Kaufman (1983) découverte

Projection 70mn dans la grande salle de la Cinémathèque, autant dire que j'étais dans mes chaussons pour yeuter le pavé de Philip Kaufman. Peinture en format large du programme spatial américain entre la fin des années 50 et le début des années 60, The Right Stuff aborde la thématique sous tous les angles : la dimension humaine, physique, politique, épique voir métaphysique ou mystique. Gros cahier des charges, que Kaufman traite de front, n'hésitant à changer de personnage principal à mi-parcours, à faire passer de force son stock d'informations, à squeezer des passages obligés pour mieux s'appesantir sur des passages qui lui tiennent à cœur. Imposant cela va sans dire, terriblement beau (certains séquences sont divines comme Ed Harris en orbite ou Sam Shepard et sa fuite en avant), drôle, touchant (le destin de Fred Ward, la séquence du show texan passe de la vulgarité la plus crasse à la mélancolie la plus déchirante)... Tout est à sa place et même un peu plus, j'oserais à peine avouer ma micro gène de changer constamment de personnage principal ou avouer que certains dialogues techniques me sont passés au dessus de la tête. Non, je ne dirai rien justement pour saluer le brio du film.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11509
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Philip Kaufman

Post by bruce randylan »

Goldstein (Philip Kaufman, Benjamin Manaster - 1964)
Image

Un film auto-produit qui se veut une relecture du prophète Élie dans le Chicago contemporain. C'est la caricature du film indé/arty nouvelle vague qui essaie de cacher son amateurisme derrière une liberté narrative et une abstraction des règles de la grammaire cinématographique. C'est surtout incompréhensible, totalement abscons (surtout quand on ne connaît pas le mythe) et assommant d'ennui. Le genre de truc où l'on se demande au bout de 5 minutes "mais qu'est-ce que je fous là ?"
Je pensais enchaîner sur Fearless Frank et ça m'a totalement découragé. Du coup je suis rentré :mrgreen:

The white dawn (1974)
Image

Grosse révélation à l'inverse pour un traitement d'une honnêteté et d'une intelligence remarquables. On est autant dans un film d'aventures, dans le cinéma d'exploration ou le documentaire ethnographique, poussant encore plus loin le regard et le traitement de Nicholas Ray dans The savage innocents. Encore plus que dans ce dernier, on y décrit des pratiques, des coutumes, des mœurs et une société sans le moindre jugement morale et même civilisationnel. Chaque événements est évoqué dans ce qu'il a de logique, d'évident sans que la caméra ne s'y attarde pour éviter tout voyeurisme par exemple, qu'il s'agisse d'un cadavre humain qu'on donne à manger aux chiens, de la sexualité, des chasses d'animaux sauvages ou des croyances religieuses.
Après, il est évident que ce regard est facilité par le rôle des "héros" occidentaux, 3 membres d'un baleinier échoués sur la banquise et qui sont recueillis par des inuits (qui y parlent leur propre langue). Chacun de ses trois hommes incarnent une manière de réagir face à cette culture qui leur est inconnue : l'ouverture bienveillante, la curiosité réservée et la méfiance méprisante et condescendante via Warren Oates. De quoi mettre en scène le choc des cultures avec lucidité sans tomber dans le rousseauisme ni la fable parabolique. Pourtant le film évoque la contamination d'un peuple "primitif" par des individus "civilisés" qu'ils corrompent au travers de la possession, l'alcool et l'égoïsme. Kaufman parvient à n'être jamais théorique ou à verser dans "la thèse" pour privilégier le strict naturalisme et la quête d'une véracité.
Vraiment admirable et passionnant.
Même si c'est totalement injuste, je peux comprendre pourquoi The white dawn fut un cuisant échec à sa sortie.

Gros regret en revanche pour la copie 16 mm totalement virée que la cinémathèque a projeté. :cry:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"