James Cameron

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 24348
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: James Cameron

Post by AtCloseRange »

Euh, True Lies 5/6??

Un meilleur film que certains grands Bunuel....
Et dire que je pensais que je comprenais tes goûts. Je tombe de haut.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: James Cameron

Post by hellrick »

Addis-Abeba wrote:
Watkinssien wrote: Il n'a même pas eu le temps de commencer puisqu'il n'a pas terminé le film.
Apparemment si, puisqu'il existe un director's cut.
Apparemment il a commencé le film mais Assonitis l'a terminé et remonté, Cameron aurait alors tenté de remonter le film à sa mode en forçant la porte de la salle de montage et aurait été viré par Assonitis. Une version remontée par Cameron a fait surface en laserdisc en 88, c'est un pseudo director's cut on va dire. Ayant vu 2 fois Piranha 2 (si :oops: :fiou: ) dans son montage normal je me suis toutefois abstenu de me taper le film une troisième fois, Cameron cut ou pas...ça reste une série B (Z) relativement fun mais ça vole pas haut et je doute que le cut de Cameron y change quoi que ce soit, à la limite ça passerait de "moyen tendance bof" à "moyen tendance potable" mais bon, pas envie de le revoir pour autant, sinon il se trouve en cherchant un peu sur le net :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5701
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: James Cameron

Post by Thaddeus »

AtCloseRange wrote:Euh, True Lies 5/6??

Un meilleur film que certains grands Bunuel....
Et dire que je pensais que je comprenais tes goûts. Je tombe de haut.
Déjà, les notes doivent êtres pondérées en fonction de la nature des films, des auteurs, de l'attente que l'on en a, etc. Un 3/6 à un Hitchock pour moi, ça n'a pas la même valeur qu'un 3/6 à un Boyle. Les deux peuvent même avoir une sacrée différence de qualité. Une note seule, ça ne veut rien dire.
... D'où le commentaire. En l'occurence, je pense en effet que True Lies est un excellent divertissement, devant lequel je prends un sacré panard, et je n'ai aucun scrupule, en effet, à lui accorder un 5/6 là où je mets une note inférieure à certains films d'un géant du cinéma qui me laissent plus admiratif que comblé.

Et je suis ravi de voir que je mes goûts peuvent surprendre ; rien de pire que la routine et le fait d'être un spectateur enfermé dans des petites cases. :wink:
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 13468
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: James Cameron

Post by Addis-Abeba »

hellrick wrote:
Addis-Abeba wrote:
Apparemment si, puisqu'il existe un director's cut.
Apparemment il a commencé le film mais Assonitis l'a terminé et remonté, Cameron aurait alors tenté de remonter le film à sa mode en forçant la porte de la salle de montage et aurait été viré par Assonitis. Une version remontée par Cameron a fait surface en laserdisc en 88, c'est un pseudo director's cut on va dire. Ayant vu 2 fois Piranha 2 (si :oops: :fiou: ) dans son montage normal je me suis toutefois abstenu de me taper le film une troisième fois, Cameron cut ou pas...ça reste une série B (Z) relativement fun mais ça vole pas haut et je doute que le cut de Cameron y change quoi que ce soit, à la limite ça passerait de "moyen tendance bof" à "moyen tendance potable" mais bon, pas envie de le revoir pour autant, sinon il se trouve en cherchant un peu sur le net :wink:
Oui il se trouve facilement, mais non sous-titré à ma connaissance, je ne pense pas non plus qu'il change fondamentalement la donne, mais c'est toujours intéressant de voir un film moins charcuté, Cameron lui même dit que son film est beaucoup plus regardable dans cette version, pourquoi pas ?
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je suis aussi Google Bot,Apple Bot ...
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: James Cameron

Post by hellrick »

Je pense qu'il était sur le post d'une certaine Horror Team aujourd'hui dissoute (j'en suis quasiment sur), il devrait refaire surface sur un des blogs d'un des membres, tu les connais comme moi :fiou:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 13468
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: James Cameron

Post by Addis-Abeba »

hellrick wrote:Je pense qu'il était sur le post d'une certaine Horror Team aujourd'hui dissoute (j'en suis quasiment sur), il devrait refaire surface sur un des blogs d'un des membres, tu les connais comme moi :fiou:
Avec s-titres ? Dans ce cas-là je vais le trouver :mrgreen: Merci à toi ;)
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je suis aussi Google Bot,Apple Bot ...
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: James Cameron

Post by hellrick »

Addis-Abeba wrote:
hellrick wrote:Je pense qu'il était sur le post d'une certaine Horror Team aujourd'hui dissoute (j'en suis quasiment sur), il devrait refaire surface sur un des blogs d'un des membres, tu les connais comme moi :fiou:
Avec s-titres ? Dans ce cas-là je vais le trouver :mrgreen: Merci à toi ;)
Je pense qu'il était sous-titré mais je peux plus en être sur...j'espère ne pas te donner de faux espoirs, bonne pêche :D
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 51005
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: James Cameron

Post by Flol »

Stark wrote:En l'occurence, je pense en effet que True Lies est un excellent divertissement, devant lequel je prends un sacré panard, et je n'ai aucun scrupule, en effet, à lui accorder un 5/6 là où je mets une note inférieure à certains films d'un géant du cinéma qui me laissent plus admiratif que comblé.
Complètement d'accord avec toi : je prends un panard pas possible devant ce film d'action surdimensionné qui ne se prend jamais au sérieux, parfaitement rythmé et à la mise en scène d'une fantastique fluidité.
Je sais que AtCloseRange déteste cette expression, mais je trouve qu'ici elle colle parfaitement au film en question : c'est totalement "jouissif". :o
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14753
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: James Cameron

Post by Demi-Lune »

Ratatouille wrote:
Stark wrote:En l'occurence, je pense en effet que True Lies est un excellent divertissement, devant lequel je prends un sacré panard, et je n'ai aucun scrupule, en effet, à lui accorder un 5/6 là où je mets une note inférieure à certains films d'un géant du cinéma qui me laissent plus admiratif que comblé.
Complètement d'accord avec toi : je prends un panard pas possible devant ce film d'action surdimensionné qui ne se prend jamais au sérieux, parfaitement rythmé et à la mise en scène d'une fantastique fluidité.
Je sais que AtCloseRange déteste cette expression, mais je trouve qu'ici elle colle parfaitement au film en question : c'est totalement "jouissif". :o


Également totalement fan de ce film. :D
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: James Cameron

Post by jacques 2 »

Stark wrote:Image


(en italiques : films découverts en salle à leur sortie)


Terminator
Un postulat classique mais renouvelé par la sécheresse de son traitement, une intrigue minimale chauffée à blanc, un sens de l’espace et du découpage assez prodigieux : à trente ans, Cameron accouche d’un modèle de maîtrise et d’efficacité, qui gagne sur terrains jouxtés de la SF et du film d’action. En contre-point à l’austérité brute et angoissante de son atmosphère (un Los Angeles noir, mécanisé, filmé le plus souvent de nuit) filtre, par le biais de son histoire d’amour (J’ai traversé le temps pour toi, Sarah), une sensibilité sentimentale qui ne fera que s’épanouir dans les films suivants. 5/6

Aliens, le retour
Pas facile de prendre le relais du film exemplaire de Ridley Scott, mais la saga Alien se prête aux déclinaisons personnelles. Exemple-type avec cet opus apocalyptique et démesuré, qui troque le principe de rétention du précédent pour une surenchère pyrotechnique, une véritable ride d’action pure au cœur d’un enfer tout à la fois métallisé, organique et mécanique. Cameron a également la judicieuse idée d’approfondir la personnalité de Ripley en la déplaçant sur son terrain : à la fois guerrière et protectrice, mère aussi coriace que la Reine à laquelle elle s’oppose. 5/6

Abyss
Formes luminescentes et graciles, apparitions poétiques dont la beauté émerveille, suprême fascination d’un élément (l’eau, sous toutes ses formes) que Cameron filme comme personne. Retour aux origines de la vie (la scène où Bud respire de l’eau, complètement whaou !!!), à une immensité vierge qui envoûte autant que l’espace de Kubrick. Exaltation de la puissance du groupe et de l’amitié, soudés face au danger. Histoire d’amour qui renaît au travers de détails infimes et parlants (l’alliance qui sauve littéralement la vie), un lien plus fort que tout, traversant l’obscurité de l’abysse (I love you, wife) ou arrachant, avec la puissance d’un miracle, une vie à la mort. Cette œuvre absolument sublime n’est pas seulement la plus belle, délicate, émouvante et fragile de son auteur, c’est aussi l’un de mes films de chevet : j’en suis éperdument amoureux. 6/6

Terminator 2 : le jugement dernier
Suite et approfondissement de l’argument mis en place dans le premier du nom, ce film trempé dans l’acier en perfectionne l’esthétique avec rigueur, élégance et précision. Ses halos bleutés, l’ampleur de ses scènes d’action (pures leçons de montage et de mise en scène), la poésie inédite de ses images (ici les ballets glissants du métal fluide, là une rose rouge piétinée au ralenti par le Terminator) y vont de pair avec un propos inquiet sur notre monde menacé par la puissance technologique, l’inconscience humaine, l’apocalypse nucléaire – un monde où, cependant, un robot est soudain capable de comprendre pourquoi un ado se met à pleurer. 5/6

True lies
Toujours plus haut, toujours plus fort dans la démesure : si Cameron bat une nouvelle fois un record de déploiement logistique, il l’inscrit dans une mécanique comique hautement réjouissante, une veine vaudevillesque du meilleur aloi. Schwarzie s’auto-parodie avec un humour décapant, Jamie Lee Curtis rivalise de drôlerie piquante, le délire conjugal (et toujours très tendre dans la dérision) s’invite à la fête d’un film époustouflant de brio, de rythme et d’efficacité : le divertissement est total, euphorisant, irrésistible. 5/6

Titanic
Donner à un spectacle grandiose une respiration presque intimiste, retrouver le rayonnement d’un mythe universel (celui du naufrage le plus célèbre du monde) pour l’inscrire dans un geste cinématographique qui en retrouverait la magie évocatrice, le souffle romanesque, la dimension légendaire et intemporelle : voici ce que réussit Cameron à travers ce superbe mélo romantique. Même au sein du tumulte, lorsqu’il invente des visions dantesques et des tableaux d’apocalypse, le cinéaste reste fixé sur le cœur battant du drame, et parvient à faire communion avec son histoire et ses personnages. Lyrique, poignant, populaire dans le plus beau sens du terme, le film est à la hauteur de sa réputation. 6/6

Avatar
Douze ans plus tard, Cameron témoigne d’une inspiration renouvelée avec cette épopée SF à l’ancienne, qui assemble des influences diverses (Miyazaki, Van Vogt, Pocahontas) en un univers très cohérent et l’impose une nouvelle fois comme l’un des plus grands entertainers d’Hollywood. Du côté du spectacle, le film atteint sans problème la hauteur assez vertigineuse de ses ambitions. Sur le fond, il décline les marottes cameroniennes avec une intelligence sensible, parfois un peu appuyée, non exempte d’une certaine ambiguïté (ce qu’il laisse percevoir du conflit entre le réel et le virtuel me gêne quelque peu), mais rattrapée par des pics d’émotion (tels le superbe I see you). 5/6

Pas vu : Piranha 2.

Mon top :

1. Abyss (1989)
2. Titanic (1997)
3. Terminator 2 : le jugement dernier (1991)
4. Terminator (1984)
5. Aliens, le retour (1986)

J’adore Cameron, peut-être le seul réalisateur aujourd’hui capable d'imposer la singularité de sa vision au cœur des plus imposantes machines hollywoodiennes. Une maîtrise impressionnante à tous les niveaux, un sens de l'efficacité technique et un véritable génie logistique (au sens large) qui ne seraient rien sans cette sensibilité à fleur de peau, parfois bouleversante, qui frémit dans la plupart de ses films.
Et moi, sans flagornerie aucune, j'adore ce post avec lequel je me sens en totale adéquation, notamment par la mise en évidence du "coeur battant" qui traverse tous les films de Cameron.
Cameron qui, comme l'écrivait à la grande époque un critique de MM, construira les plus grandes forges de l'Univers pour en extraire un papillon de cristal ... :)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 51005
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: James Cameron

Post by Flol »

Demi-Lune wrote:
Ratatouille wrote: Complètement d'accord avec toi : je prends un panard pas possible devant ce film d'action surdimensionné qui ne se prend jamais au sérieux, parfaitement rythmé et à la mise en scène d'une fantastique fluidité.
Je sais que AtCloseRange déteste cette expression, mais je trouve qu'ici elle colle parfaitement au film en question : c'est totalement "jouissif". :o


Également totalement fan de ce film. :D
Et puis construire toute une autoroute, juste pour la faire péter dans les grandes largeurs à la fin...ça me plaît beaucoup.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14753
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: James Cameron

Post by Demi-Lune »

Ratatouille wrote:Et puis construire toute une autoroute, juste pour la faire péter dans les grandes largeurs à la fin...ça me plaît beaucoup.
Tu parles de la séquence du pont en Floride ? J'ignorais qu'ils l'avaient construit exprès. Cette scène d'action m'achève à chaque fois, c'est de la virtuosité à l'état brut... ça file le tournis, tout comme l'ouverture du film. Avec les films de McTiernan, True Lies représente pour moi le sommet du cinéma d'action des années 1990. Et en plus, c'est hilarant. Que demander de plus ?
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: James Cameron

Post by Jericho »

On n'en parle pas souvent, mais j'adore la composition musicale de Brad Fiedel sur ce film
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5701
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: James Cameron

Post by Thaddeus »

Jericho wrote:On n'en parle pas souvent, mais j'adore la composition musicale de Brad Fiedel sur ce film
Elle est excellente mais je lui préfère celle de Terminator 2. Ce générique sur le parc d'attractions en flammes c'est superbe.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: James Cameron

Post by jacques 2 »

Il serait peut être temps qu'il nous sorte tout cela en haute définition, le père James ... :|