Voyages avec Scorsese à travers les cinémas US et italien

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

Enzo wrote:Arrête, tu me fais envie.....
Allez te gêne pas je t'assure que c'est bon (j'ai pas simuler une seul seconde 8) )
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
blondin
Doublure lumière
Posts: 359
Joined: 8 Dec 04, 17:40

Post by blondin »

Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain.

Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma italien.


Deux films fabuleux pour tout passionné de cinéma !!

Scorsese nous parle des films qui l'ont marqué, d'une manière très personnelle. On sent une volonté de nous faire partager ses coups de coeur (qui remontent souvent de l'enfance) avec beuacoup d'extraits de films et en prenant le temps de décrire ce qui, pour lui, est admirable dans certains films.

Le film sur le cinéma italien est le plus enrichissant car il parle de moins de films et prend donc plus de temps pur chacun. De plus,, je ne connaissais pas vraiment les classiques italiens (à part Le voleur de bicyclette), Martin (maintenant je peux l'appeler Martin 8) ) m'a donné envie de les découvrir (notamment Rossellini).

Un seul regret, Scorsese s'est arrêté aux années 70 car c'est là qu'il a commencé à tourner et il explique qu'il n'avait plus le même regard sur les films.
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13555
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

blondin wrote:Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain.

Voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma italien.


Deux films fabuleux pour tout passionné de cinéma !!

Scorsese nous parle des films qui l'ont marqué, d'une manière très personnelle. On sent une volonté de nous faire partager ses coups de coeur (qui remontent souvent de l'enfance) avec beuacoup d'extraits de films et en prenant le temps de décrire ce qui, pour lui, est admirable dans certains films.

Le film sur le cinéma italien est le plus enrichissant car il parle de moins de films et prend donc plus de temps pur chacun. De plus,, je ne connaissais pas vraiment les classiques italiens (à part Le voleur de bicyclette), Martin (maintenant je peux l'appeler Martin 8) ) m'a donné envie de les découvrir (notamment Rossellini).

Un seul regret, Scorsese s'est arrêté aux années 70 car c'est là qu'il a commencé à tourner et il explique qu'il n'avait plus le même regard sur les films.
'tain, il faut vraiment que j'acquière ces DVD.
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5786
Joined: 28 Jul 05, 18:33
Location: Allemagne

Post by Truffaut Chocolat »

blondin wrote:Le film sur le cinéma italien est le plus enrichissant car il parle de moins de films et prend donc plus de temps pur chacun.
Je plussoie et je partage ton enthousiasme sure ces deux films, étonamment dynamiques et stimulants. Il a su éviter le passage en revue encyclopédique et le contenu est très vivant.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22191
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Post by Nestor Almendros »

Un petit bémol sur le doc de Scorsese sur le cinéma italien: il résume les films jusqu'à la fin (on en voit certaines d'ailleurs). Donc je me souviens avoir un peu acceléré quelquefois pour ne pas savoir la fin de certains films que je savais pouvoir visionner un jour ou l'autre...
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16929
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Profondo Rosso »

Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain (1995)

Image

Excellent documentaire fleuve (plus de 3h quand même) où Scorsese dissèque à travers l'histoire de sa cinéphilie toute l'histoire du cinéma américain, du muet à la fin des 60's (il n'aborde pas la suite car il y contribue aussi par sa carrière dommage quand même son regard aurait pu être passionnant). Scorsese met autant en avant son parcours intime et ses souvenirs (en mettant très en avant "Duel au Soleil" de King Vidor qui l'a marqué enfant) que la grande histoire en abordant tout les principaux genres de l'âge d'or hollywoodien (western, comédie musicale, film noir et de gangster,, fresque épique), définissant leurs caractéristique avec la simplicité et rigueur. Explication exemplaire du système hollywoodien de l'époque et une définition intéressante des différents statut à adopter par les réalisateurs de l'époque : intégré au système, iconoclaste bousculant les valeurs, les franc tireurs opérant en indépendant pour plus de liberté. Des images d'archives pléthorique que ce soit les extrait de film (pour certains rarissimes à au moment du documentaire) ou les interventions des grands réalisateur de l'époque comme Wilder, Nicholas Ray, John Ford (qui envoie bien bouler Bogdanovich qui lui cause thématique et politique des auteurs :lol: ), Douglas Sirk...On peut juste regretter que certains auteurs soient mis de côté pour des raisons de durée comme Lubitsch, Aldrich (quoique ça cause de "En quatrième vitesse) et de trop s'attarder sur certains où il est simple de se documenter (comme Kubrick). Une certaine nostalgie à propos de certains genre morts à l'époque du doc mais revenu en force dans les années 200 comme le péplum ou la comédie musicale le date aussi un peu mais rien de gênant. Cependant pas mal d'auteurs oubliés sont remis sur le devant de la scène par Scorsese (Polonski notamment), une masse d'informations gigantesque pour le cinéphile débutant qui va trouver pléthore de recommandations, et les plus aguerri repère foule de raretés alléchante (plus facilement trouvable qu'à l'époque du doc en plus). Sinon gros coup de gueule au dvd de Arte qui a juste sous titré les extraits de films et pas les interventions de Scorsese, du coup obligé de regarder le doc en vf car le débit de Marty est par moment ardus à suivre... Hâte de voir celui qu'il consacre au cinéma Italien !
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18225
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Kevin95 »

Profondo Rosso wrote:Hâte de voir celui qu'il consacre au cinéma Italien !
Moins de films (et de réalisateurs) mais une même passion ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16929
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Profondo Rosso »

Kevin95 wrote:
Profondo Rosso wrote:Hâte de voir celui qu'il consacre au cinéma Italien !
Moins de films (et de réalisateurs) mais une même passion ! :wink:
Il s'arrête à la fin des 60's comme pour celui sur le ciné américain ?
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18225
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Kevin95 »

Profondo Rosso wrote:
Kevin95 wrote:
Moins de films (et de réalisateurs) mais une même passion ! :wink:
Il s'arrête à la fin des 60's comme pour celui sur le ciné américain ?
Le film le plus "récent" dont il parle est (1963) ! :mrgreen:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16929
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Profondo Rosso »

Kevin95 wrote:
Profondo Rosso wrote:
Il s'arrête à la fin des 60's comme pour celui sur le ciné américain ?
Le film le plus "récent" dont il parle est (1963) ! :mrgreen:
ah merde je vais bouffer du néo réalisme à tout les rateliers donc :mrgreen: adieu péplum, western spaghetti et films à sketches. Dommage le spectre était assez large sur le premier doc pourtant, bizarre de se limiter autant sur ce coup bon ça sera très intéressant quand même c'est certain.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18225
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Kevin95 »

Profondo Rosso wrote:ah merde je vais bouffer du néo réalisme à tout les rateliers donc :mrgreen: adieu péplum et western spaghetti. Dommage le spectre était assez large sur le premier doc pourtant, bizarre de se limiter autant sur ce coup bon ça sera très intéressant quand même c'est certain.
Disons que si pour le cinéma américain, Scorsese parle des "films" qu'il aime, ici il parle des "réalisateurs" qu'il aime (il s'attarde long ment sur ou Paisà par exemple).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films d'août 2008

Post by julien »

A quand un voyage de Martin Scorsese dans le cinéma tchèque ?
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50156
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Boubakar »

Profondo Rosso wrote:Il s'arrête à la fin des 60's comme pour celui sur le ciné américain ?
Si je me rappelle bien, il fait deux exceptions, en parlant du Point de non-retour et de Impitoyable, seuls films de réalisateurs en activité.
En fait, il arrête le doc aux années 60, juste avant que lui ne deviennes réalisateur.
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17373
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Notez les films d'août 2008

Post by bronski »

julien wrote:A quand un voyage de Martin Scorsese dans le cinéma tchèque ?
Tu enlèves un c et tu mets au féminin et c'est chose faite :)
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16929
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films d'août 2008

Post by Profondo Rosso »

julien wrote:A quand un voyage de Martin Scorsese dans le cinéma tchèque ?

Par contre un doc du même genre sur le cinéma anglais ou français ce serait vraiment très bien