Paul Verhoeven

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48587
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Paul Verhoeven

Post by Flol »

primus wrote: 2 Jan 21, 20:35 je n'ai toujours pas vu Business is business
Sympa mais anecdotique. À réserver exclusivement aux complétistes férus de Paulo (ce dont je suis, donc je l'ai vu 2 fois :)).
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1607
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Paul Verhoeven

Post by Shin Cyberlapinou »

Voilà, les bases sont là mais c'est à partir de Turkish delight que l'on passe aux choses sérieuses.

Et tout à fait d'accord sur les parallèles Katie Tippel/Showgirls et 4ème homme/Basic instinct, on peut y rajouter le diptyque Soldiers of Orange/Starship Troopers, les destins croisés de jeunes gens pris dans la tourmente d'une guerre marquée du sceau du nazisme/fascisme intergalactique...
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13465
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Paul Verhoeven

Post by Zelda Zonk »

Puisqu'on est dans l'actualité Verhoeven en ce moment, trois vidéos Blow Up sur le sujet. Vous y verrez notamment des extraits de ses premiers courts métrages :





User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1756
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Paul Verhoeven

Post by cinéfile »

J'en profile également pour poster ce lien vers l'émission musicale de T. Jousse (Ciné Tempo sur FranceCulture) qui consacrait un épisode spécial à P. Verhoeven il y a quelques semaines :

https://www.francemusique.fr/emissions/ ... lent-95910
User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1756
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Paul Verhoeven

Post by cinéfile »

J’arrive après la bataille (sans jeu de mots :uhuh: ), mais je ne m’attendais pas à être aussi secoué par La Chair et le Sang. J’avais tendance à le prendre pour un film malade (des choses lues ou entendues probablement, des échos d’une gestation compliquée, le côté production internationale « tour de Babel » etc), mais en fait c’est une magnifique réussite ! Je retrouve ce que j’avais beaucoup aimé dans le récemment vu Black Book, c’est-à-dire un sujet « historique » traitée avec crudité (en tant que garantie d’une certaine fidélité à esprit et à l’époque traitée) mais avec aussi un sens remarquable du grand spectacle, qui accouche d’une œuvre intelligente, fluide, épique et pleine de brio. Dans cette veine « historique » de Verhoeven, je serais curieux de découvrir Le Choix du destin (Soldaat van Oranje).

Pour revenir à La Chair et le Sang, est-ce que certains savent quelle était l’interdiction en salles à l’époque ? Car le -12 ans sur les copies DVD et à la TV me semble bien clément en définitive. J’étais d’ailleurs bien tendu pendant tout le film, mais c’est aussi ce qui fait sa réussite : dépeindre une crudité et une cruauté de tous les instants qui ne semblent cependant pas exagérées par rapport à l’époque de l’histoire. Ce sont bien entendu des éléments qu’on retrouve dans les films américains de Paulo, à l’échelle des standards hollywoodiens et ce qu’ils pouvaient « tolérer » dans les décennies 80/90. Je ne vais pas réinventer l'eau tiède...

J’ai trouvé en tout cas le jeune acteur australien peu connu (Tom Burlinson) tout à fait à la mesure de son rôle de jeune seigneur érudit, qui se laisse « séduire » par ses instincts de prédateur et de survie (autant que par J. J. Leigh) pour tenir tête à ni plus ni moins que Rutger Hauer ! La dimension « tragédie grecque », la qualité du scénario dans la caractérisation et l’évolution des personnages (bien souvent aidé par l’interprétation des acteurs) sont en tout point remarquables. Du grand cinéma. Au chaud, je me demande si ce ne serait pas mon préféré de Verhoeven pour l’instant.

Même si sa carrière a été suffisamment éloquente jusqu'à aujourd'hui, on peut dire que Jennifer Jason Leigh n’avait pas froid aux yeux à l’époque !

P.S. Je ne suis pas superstitieux mais le voir hier* avant de quoi me faire tilter.
* vu un 11/11, jour de la St-Martin (dont il est beaucoup question dans le film) et Martin c'est aussi mon prénom :wink: = normal que j'aime