Steven Soderbergh

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90483
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

Thaddeus wrote: Une pure merveille d'énergie, de drôlerie, d'enthousiasme, de générosité.
Oui voilà aussi ; je suis habituellement bon public lorsque tout ceci se retrouve au menu d'un film ; et il faut dire que le mélange est vraiment bien dosé ici.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 20200
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Steven Soderbergh

Post by Rick Blaine »

Thaddeus wrote:d'énergie, de drôlerie, d'enthousiasme, de générosité.
Mon souvenir est lointain mais ce sont également les qualificatifs que le film m'évoque. J'avais été d’autant plus agréablement surpris que je n'attendais pas grand chose du film a priori.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90483
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote:
Thaddeus wrote:d'énergie, de drôlerie, d'enthousiasme, de générosité.
Mon souvenir est lointain mais ce sont également les qualificatifs que le film m'évoque
Auxquels il faut absolument rajouter l'émotion car les dernières séquences par exemple n'en sont pas dénuées, loin de là. Digne de Capra pour toutes ces raisons et ces éléments très harmonieusement dosés.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46009
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Steven Soderbergh

Post by Flol »

Jeremy Fox wrote:Alors que je n'avais pas accroché voici 15 ans (à cause d'un à priori tenace contre Julia Roberts qui a depuis volé en éclats), je viens de me prendre une jolie claque à la vision de ce film aussi jubilatoire qu'attachant
Marrant, j'en avais eu la même impression que toi il y a 15 ans.
Tu me donnerais presque envie de retenter le coup, tiens.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Steven Soderbergh

Post by AtCloseRange »

J'en profite pour dire que King of the Hill est sur Netflix Canada.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46009
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Steven Soderbergh

Post by Flol »

AtCloseRange wrote:J'en profite pour dire que King of the Hill est sur Netflix Canada.
Et si on créait un blog dédié à ce genre d'annonces, finalement ?
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Steven Soderbergh

Post by AtCloseRange »

Ratatouille wrote:
AtCloseRange wrote:J'en profite pour dire que King of the Hill est sur Netflix Canada.
Et si on créait un blog dédié à ce genre d'annonces, finalement ?
Comme je l'ai dit ailleurs, ça risque d'être vraiment l'auberge espagnole.
Pas certain que ce soit tellement plus lisible que le fait de remonter un topic pour l'occasion.
Bon, je vais le faire quand même...
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90483
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

AtCloseRange wrote:J'en profite pour dire que King of the Hill est sur Netflix Canada.
et qu'il s'agit d'un sacré bon film.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90483
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

L'anglais (The Limey) - 1999

Après avoir purgé 9 ans de prison en Angleterre, Wilson se rend à Los Angeles pour enquêter sur la mort de sa fille et éventuellement "buter" ceux qui en seraient coupables...

Et encore une réussite de ce surdoué du cinéma ! Rien que les trois premières minutes muettes, grâce à une science précise du découpage et une virtuosité folle du montage nous ont fait deviner les enjeux, tenants et aboutissants du film. Le reste, ce ne sera qu'une course poursuite entre truands sur la côte californienne ; rien de très nouveau mais un rythme et un ton assez originaux, une écriture aux petits oignons ne se perdant jamais dans les différents niveaux temporels et des seconds rôles parfaitement bien campés. Un superbe exercice de style porté à bout de bras par un Terence Stamp charismatique à souhait avec son regard bleu acier et finalement bougrement attachant (grâce aussi à l'intégration dans le montage d'un film de Ken Loach avec le même comédien de 30 ans plus jeune). Cliff Martinez compose à nouveau une très belle bande originale pour ce film noir non dépourvu d'ironie et au final, paradoxalement plutôt lumineux. Soderbergh s'amuse et le spectateur n'a pas de mal à partager son plaisir.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9069
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Steven Soderbergh

Post by Alexandre Angel »

Quelqu'un a-t-il tenté The Knick, la série dont Soderbergh a réalisé tous les épisodes?
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Steven Soderbergh

Post by Watkinssien »

Alexandre Angel wrote:Quelqu'un a-t-il tenté The Knick, la série dont Soderbergh a réalisé tous les épisodes?
Oui, et c'est vraiment très bon, à mes yeux ! :wink:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9069
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Steven Soderbergh

Post by Alexandre Angel »

Merci :D D'après le trailer,

...ça a pas l'air tendre
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Steven Soderbergh

Post by Watkinssien »

C'est en effet très dérangeant parfois, mais c'est toujours brillamment mis en scène et souvent très intelligent.
Image

Mother, I miss you :(
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: Steven Soderbergh

Post by Outerlimits »

La saison 1 est une petite perle d'écriture, d'interprétation, de réalisation. Je viens d'entamer la 2 qui passe en ce moment sur OCS Choc.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90483
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

Sexe, mensonge et video (Sex, Lies and Videotapes) - 1989

Premier essai, première grande réussite qui obtiendra d'ailleurs la Palme d'or. Même si cette récompense me semble un peu exagéré, Soderbergh dévoilait d'emblée son immense talent de cinéaste et de conteur au travers cette histoire à quatre personnages parlant de désirs, de frustrations, de fantasmes et d’appétits sexuels, le tout avec une grande intelligence et sans aucune lourdeurs. Très bons quatuor de comédiens, mise en scène très classe et très affutée, modèle d'écriture scénaristique pour un exercice de style virtuose mais jamais gratuit. Soderbergh fera encore mieux par la suite mais saluons cette première œuvre parfaitement maîtrisée.