Steven Soderbergh

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Re:

Post by Thaddeus »

Demi-Lune wrote:Ce film m'a personnellement horripilé. Son ton décontracté me sort par les trous de nez tant je le trouve fabriqué et faux (et pas amusant pour un sou). Je ne sais plus où j'avais lu ça, mais quelqu'un avait écrit une fois que c'était ce film qui avait lancé le genre du "film de potes acteurs qui s'amusent". C'est exactement ça et c'est dans mon cas anti-communicatif, tant les enjeux sont maigres au-delà de cette ambition, et leur enrobage funky pénible. Je préfère largement, par exemple, le Soderbergh très sous-estimé et plus ambitieux de A good German (où Clooney ne sert pas du sourire Nespresso et où le scénario ne donne pas le sentiment d'être un prétexte à un apéro entre copains).
A ce point-là, vraiment ?
Je ne l'ai pas revu depuis sa sortie ciné il y a près de douze ans, mais il m'avais semblé que Soderbergh trouvait le point de jonction idéal entre l'affichage ouvertement col et décontracté et la rigueur d'une construction réglée au millimètre, qui lui permettait de développer quelques belles idées autour du subterfuge et de la manipulation. En d'autres termes, j'avais vécu le divertissement comme un commentaire assez jubilatoire sur sa propre nature : un fantasme de cinéma pas du tout sérieux mais exécuté avec le plus grand sérieux. Bon après faut dire que j'aime beaucoup l'acteur Clooney, ça aide.
Le reproche que tu fais, je l'appliquerais au second volet, qui sombre pour le coup dans une paresse complaisante et donne vraiment l'impression d'avoir été conçu par-dessus la jambe, entre potes complices de leur propre dilletantisme. Ça m'avait coupé l'envie de découvrir le troisième, qui paraît-il est encore pire.
En tout cas je place de beaux espoirs dans Ma Vie avec Liberace ; les échos cannois sont très encourageants.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46012
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Steven Soderbergh

Post by Flol »

Je suis d'accord avec vous concernant l'aspect horripilant du "film entre potes auquel t'es même pas invité, du coup c'est super chiant à regarder"...mais dans le genre, j'avais trouvé que Ocean's Thirteen était largement le pire des 3 (j'aime bien le 1er).
C'est vraiment celui dans lequel on ressent le plus le je m'enfoutisme total qui semblait régner sur le plateau. Ils ont l'air d'avoir tous passé de bonnes vacances ensemble au soleil, avec quand même l'obligation de tourner un film histoire de justifier leurs salaires (que j'imagine mirobolants). Et alors l'histoire, c'est totalement n'importe quoi. On sent que Soderbergh et ses potes n'ont même pas cherché à faire le moindre effort, rien à foutre, les gens iront quand même le voir tellement le casting a de la gueule (et ils ont eu raison, semble-t-il).
Je modifie donc légèrement ce que j'ai dit dans mon précédent message : sur les 10 dernières années, je ne jette rien de sa filmographie, excepté Ocean's Thirteen (et il me reste encore The Informant et The Good German à découvrir, ainsi que Behind the Candelabra que j'ai très hâte de voir).
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Steven Soderbergh

Post by Gounou »

Ratatouille wrote:The Informant
Très intéressant, celui-ci.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46012
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Steven Soderbergh

Post by Flol »

Et tu l'as en BR, en plus :idea:
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15918
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Steven Soderbergh

Post by Père Jules »

Père Jules wrote:Toujours sympas tes récaps ;) Tu me donnes une furieuse envie de découvrir Bubble !
Hop ! Vu dans la foulée !
Vraiment un bon film du père Soderbergh, remarquablement humain et d'une sobriété exemplaire. C'est touchant et pathétique, remarquablement interprété et ça ne se perd pas en détours inutiles le réalisateur bouclant le tout en 75 minutes montre en main. Les dix dernières minutes sont vraiment formidables. La diversité de sa filmographie, que je mesure un peu plus à chaque fois, ne peut que laisser admiratif.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Steven Soderbergh

Post by Watkinssien »

Père Jules wrote:
Père Jules wrote:Toujours sympas tes récaps ;) Tu me donnes une furieuse envie de découvrir Bubble !
Hop ! Vu dans la foulée !
Vraiment un bon film du père Soderbergh, remarquablement humain et d'une sobriété exemplaire. C'est touchant et pathétique, remarquablement interprété et ça ne se perd pas en détours inutiles le réalisateur bouclant le tout en 75 minutes montre en main. Les dix dernières minutes sont vraiment formidables. La diversité de sa filmographie, que je mesure un peu plus à chaque fois, ne peut que laisser admiratif.
Tout à fait d'accord !! :)
Image

Mother, I miss you :(
Bogus
Electro
Posts: 812
Joined: 14 Jul 14, 19:02

Re: Steven Soderbergh

Post by Bogus »

Image


Magic Mike

Cette chronique estivale où l'on suit Mike, strip-teaseur/entrepreneur à la croisée des chemins, qui prend sous son aile un jeune glandeur et tombe sous le charme de la soeur de ce dernier est une belle réussite de Steven Soderbergh!
Toujours plaisant, parfois amusant, le film séduit surtout lorsqu'il se contente de suivre ses personnages dans leur quotidien, au club, à la plage, et de les observer au moment de faire des choix sans jamais (ou presque) les juger avant de se terminer de manière abrupt pour les laisser voguer vers de nouvelles aventures.
La mise en scène fluide et décontractée colle parfaitement au récit.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Steven Soderbergh

Post by Federico »

A ses heures perdues, le jeune Steven S....berg s'est amusé à replacer Les aventuriers de l'arche perdue dans son contexte historique : les années 30. Le résultat est vraiment intéressant. Excellente remarque au passage sur la qualité "tout terrain" de la splendide photographie de Douglas Slocombe qui passe au moins aussi bien en N&B qu'en couleurs. Pas étonnant de la part du chef op' du Servant et de Freud, passions secrètes.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7686
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Steven Soderbergh

Post by 7swans »

Pour les 10 ans d'Ocean's 12, Soderbergh revient sur la trilogie Ocean's et sur ce numéro-2 particulièrement (et injustement :mrgreen: ) mal aimé.

http://www.huffingtonpost.com/2014/12/1 ... lp00000250

Extrait :
Because in terms of the imagery and the music, it is unquestionably the most arresting of the three... and if someone was asking about making films and asked which they should look at, I would definitely say the second one. In terms of shot construction, cutting patterns, the use of music -- from a filmmaking standpoint, that's the best of the three.
Image
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Steven Soderbergh

Post by Max Schreck »

Haywire (Piégée), Steven Soderbergh
Vendu comme un actionner efficace, j'ai un peu eu l'impression d'une grosse blague. Iimpression confirmée par la dernière scène et la dernière réplique
Spoiler (cliquez pour afficher)
Banderas surpris dans sa villa qui lâche un "Shit" franchement pas sérieux
Le film propose en fait un mélange d'action et d'espionnage. S'il convainc sans problème par son casting première classe, la mise en scène pleine d'élégance et la qualité de ses cascades, la partie espionnage m'est au contraire apparue comme du gros flan inexplicablement tordu. Soderbergh dose ce qu'il faut de glamour et d'exotisme, mais ne semble pas du tout impliqué dans la maîtrise du scenario. Ou alors c'est qu'il manque de gros morceaux de scènes. Ou alors c'est qu'il est prévu d'autres épisodes.

J'aurais largement préféré qu'il assume sa volonté de livrer avant tout un film d'action nerveux et sans prétention plutôt que de nous enfumer avec une histoire de complot qui se dévoile sans jamais convaincre. Les personnages jouent leur rôle mais c'est tellement creux que les acteurs finissent par paraître brasser du vent (Kassovitz n'a franchement pas grand chose à défendre).

Bref, j'attendais que le film commence pour de bon. J'en retiendrai donc surtout le boulot des chorégraphes et l'investissement des acteurs (Channing Tatum est inattendu de sensibilité dans un rôle assez ingrat mais qu'il parvient à faire exister). Mais le résultat est à l'arrivée complétement anodin. D'autant plus dommage que je partais vraiment confiant (revu Out of sight il y a peu : talent à tous les étages).
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Steven Soderbergh

Post by AtCloseRange »

Confirmation après 25 ans que mon Soderbergh préféré (et de loin en fait) reste son premier, Sexe, Mensonges et Vidéo.
Il ne fera plus jamais de film lui ressemblant et j'en suis le premier chagriné. J'aurais été son premier supporter.
ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu et je n'avais pas forcément fait le rapprochement à l'époque mais il y a un peu de la froideur clinique d'un Cronenberg dans son premier film.
J'aurais sans doute donné la Palme d'Or à Do the Right Thing en 89 mais ça fait une très belle Palme quand même.
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

AtCloseRange wrote: J'aurais sans doute donné la Palme d'Or à Do the Right Thing en 89 mais ça fait une très belle Palme quand même.
Ah ben pareil. Pas revu non plus le premier superbe coup d'essai de Soderbergh depuis sa sortie. Ca me donne envie.
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5606
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Steven Soderbergh

Post by El Dadal »

C'est un peu la honte, j'ai le dvd depuis près de 15 ans et c'est le Soderbergh que je n'ai toujours pas vu. Même si, forcément de par sa place dans l'histoire du ciné, les extraits et références, j'ai déjà l'impression de le connaître (peut-être la raison pour laquelle je rechigne inconsciemment à le lancer).

Et je rebondis au passage sur Ocean's 12: je suis mille fois d'accord avec Soderbergh lui-même. Il s'agit clairement du meilleur opus, le plus libre, le plus ludique, le plus audacieux.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Steven Soderbergh

Post by Jeremy Fox »

Erin Brockovich - 2000

Et une superbe réussite de plus à l'actif de ce cinéaste que j'aime décidément énormément. Alors que je n'avais pas accroché voici 15 ans (à cause d'un à priori tenace contre Julia Roberts qui a depuis volé en éclats), je viens de me prendre une jolie claque à la vision de ce film aussi jubilatoire qu'attachant. Car Soderbergh s'arrête autant sur l'affaire juridique qui concerne le film que sur son personnage principal, absolument passionnants tous les deux. Les scènes romantiques et de la vie quotidienne sont d’ailleurs tout aussi réussies que celles qui touchent à l'enquête proprement dite.

Julia Roberts, avec sa fougue et sa vitalité, emporte tout sur son passage mais elle est magnifiquement secondée par l’immensément attachant Aaron Eckhart (le motard qui devient nounou puis amant de l'avocate en herbe : son sourire final m'a fait chavirer le cœur) ou encore un Albert Finney qui m'a épaté du début à la fin. Un scénario très carré et qui va de l'avant, une réalisation formidablement bien rythmée pour un film qui file une pêche d'enfer. Je regrette juste une fois de plus la propension de Soderbergh à utiliser des filtres pour sa photo mais c'est un défaut bien mineur pour une œuvre au charme immense, aussi émouvante que captivante.
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Steven Soderbergh

Post by Thaddeus »

Mon film préféré de Soderbergh. Une pure merveille d'énergie, de drôlerie, d'enthousiasme, de générosité. Il fait partie de ces films que j'ai vu cinq ou six fois, dont je me repasse des extraits quand l'envie m'en prend, et dont je sors un peps invraisemblable. Je sens encore venir les yeux au ciel mais je l'affirme : je suis fan. Et puis le duo Julia Roberts/Albert Finney, pour faire des étincelles...