Les Nerfs à Vif (Martin Scorsese - 1991)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11138
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Les Nerfs à Vif (Martin Scorsese - 1991)

Post by odelay »

Bravo de remettre en avant ce Scorsese injustement mal aimé.

Mais par contre qu'est ce que ça me gonfle ces changements d'affiche. La nouvelle est pas mal, mais l'originale était juste superbe.
O'Malley
Cadreur
Posts: 4400
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Les Nerfs à Vif (Martin Scorsese - 1991)

Post by O'Malley »

En total accord avec la chronique sauf sur un point (mais cela n'engage que moi) : c'est un Scorsese majeur qui a pour exploit de partir d'une commande pour arriver à la fois à un vertigineux exercice de style qui convoque les maîtres tout en faisant oeuvre personnelle, effectue la synthèse du cinéma classique et du cinéma moderne et livre pas moins une oeuvre somme du cinéaste. C'est à la fois Taxi Driver, La dernière tentation du Christ, Gangs of New-York, Mean Streets, Les affranchis...même After Hours pour l'aspect cauchemar éveillé,l'histoire d' un mec qui s'enfonce un peu plus à chaque fois qu'il essaye de s'en sortir.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Les Nerfs à Vif (Martin Scorsese - 1991)

Post by 7swans »

Un peu de rangement...
Kevin95 wrote:
CAPE FEAR (Martin Scorsese, 1991) Révision

Dès le monstrueux générique des époux Bass, on a vite compris que le film de 1962 - aussi sympathique soit-il - va devoir tenir la porte à un Scorsese qui s'éclate comme un gamin. Le maestro produit une mise en scène délirante, laisse l'Hammerien Freddie Francis faire une photo diablement baroque, hommage à mort Hitchcock là où Thomson le piquait en douce, presse la sacro-sainte famille américaine pour en extraire les faiblesses, les lâchetés et laisse son frangin Robert De Niro faire un numéro de cabot délicieusement jouissif. Quand le remake prend tout son sens. 9,5/10
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"