La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22403
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by cinephage »

El Dadal wrote:Pour un spectateur lambda, un type comme nous, pourquoi pas. Un professionnel, dont le job est de donner un avis éclairé, là non. Il y a ce qu'on appelle les incunables, c'est pas pour des prunes.
Mais c'est vraiment un site professionnel, dvdactive ?? Sur internet, beaucoup de sites sont tenus par des passionnés enthousiastes, mais plus self-made men qu'experts passés par les formations de rigueur.

EDIT : L'auteur du texte est inscrit sur le site en tant que contributeur. Rien ne dit donc que c'est un professionnel.
Personnellement, je préfère largement quand un critique admet son ignorance que quand il affirme n'importe quoi avec aplomb (ce qu'on voit hélas de temps à autres).
Derniers visionnages...
ImageImageImageImageImage
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5583
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by El Dadal »

Effectivement, je ne sais pas si c'est pro dvdactive. Mais concernant l'honnêteté et le fait d'assumer son ignorance, j'ai du mal à gober ça. Perso, plutôt que de raconter n'importer quoi, je préfère me taire. Ici, ne serait-ce que sur la partie technique, avouer n'avoir aucune référence préalable pour étudier la qualité de la restauration, c'est vraiment problématique, et si ça n'invalide pas complètement son avis, c'en est pas loin.

Pour ce qui est de la question du point de vue adopté dans Final Cut (le livre, je n'ai jamais vu le docu), Steven Bach était vice-président chez UA à l'époque, et il est une des rares personnes à avoir suivi l'intégralité du projet, de sa pré-production à la réception critique. C'est donc forcément un écrit subjectif, mais il n'attaque jamais sans fondement à mon sens. D'ailleurs, plus que d'attaques, on devrait parler de mises au point, de dé-mystification. Cimino avait déjà le melon, les producteurs étaient paumés et accaparés par d'autres projets (la mise en contexte est à ce sujet essentielle à la compréhension de la tournure des évènements, savoir comment à certains moments Cimino a pu se retrouver avec les coudées franches), tout le monde a pu faire des mauvais choix. Ce qui en ressort, c'est que le système a toutefois permis au film de se faire, et que Cimino, bien qu'ayant bataillé, à souvent eu gain de cause. Le scénario n'était pas bloqué, le principe de tourner en décors réels, qui fut le socle stylistique du film, fut adopté par les producteurs, qui savaient que des équipes entières allaient devoir être déplacées pendant de longues périodes dans des régions difficiles d'accès. Malgré les crises, le film existe grâce et malgré le travail d'équipe. C'est d'ailleurs ce qui a le mérite d'irriter Bach, le fait que Cimino tire la couverture à lui, sans rendre à César... Suffit de voir l'édition Criterion qui répète ad nauseam qu'il s'agit de Michael Cimino's Heaven's Gate. Le livre permet de garder les pieds sur terre :wink:
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50963
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Roy Neary »

Mais Steven Bach ne revient pas vraiment sur la scission au sein de UA qui a provoqué le départ de responsables d'envergure. Il ne dit rien sur le fait qu'ils ont accueilli Michael Cimino comme un roi et ont tout misé sur lui après l'événement Deer Hunter. Il ne détaille pas non plus les "projets" qui les "accaparaient" parce qu'en fait ils n'étaient pas si nombreux que ça et la société a vraiment oublié d'assurer ses arrières, une grosse erreur de débutant. Alors oui, CImino a le melon et ça ne s'est pas arrangé, mais le melon était aussi du côté de la nouvelle équipe de producteurs, c'est l'époque qui voulait ça ; oui, UA n'a jamais bloqué Cimino dans ses demandes et on doit les en remercier pour ça mais en même temps ils n'avaient plus le choix après ce qu'ils avaient englouti comme argent dans le projet. La folie s'était emparée de tout le monde, CImino le premier bien sûr.
Donc je maintiens que Final Cut a une vision aussi partisane que celle de Cimino, mais cela n'empêche pas que ça reste un document très intéressant.
Image
User avatar
zemat
Réalisateur
Posts: 6080
Joined: 1 Jul 10, 14:16
Liste DVD
Location: Dans le labo de Walter ou dans le bureau de Don.

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by zemat »

tenia wrote:
Mama Grande! wrote:Revu il y a quelques semaines sur grand écran dans sa version restaurée et... J'ai vraiment du mal avec ces remasterisations numériques. Ca fourmille de partout, certains paysages deviennent atroces, de même que les plans sombres... je ne comprends pas l'engouement :?
Je l'avais dit il y a quelques mois, mais cette copie numérique salles n'a plus rien à voir avec du 35mm d'origine. Ca donne l'impression de voir un BR projeté (en terme de rendu global, pas de définition, hein). Je n'ai vu que quelques films restaurés projetés comme ça, mais je ne trouve vraiment pas ça très beau sur le Cimino, alors que je n'ai rien vu de tel sur les autres films (mais je crois que c'est le seul film en couleurs que j'ai vu comme ça, toutes les autres restauration étaient en N&B, ça joue certainement).
Désolé de revenir tardivement sur le sujet, mais suis absolument d'accord avec vous 2, l'aspect numérique de la copie projetée au ciné cette année m'a beaucoup dérangé...

Concernant "Final Cut", je ne connais pas le livre mais j'ai vu il y a 2 mois le doc de Michael Epstein qui est dispo sur Youtube, et je l'ai trouvé passionnant. Roy, je ne sais pas si tu fais aussi référence à ce doc en disant qu'il présent une vision partisane, car de mon côté j'ai pensé que c'était plutôt équilibré, et que toutes les erreurs d'UA y étaient bien évoquées, tout en accablant pas non plus Cimino.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50963
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Roy Neary »

zemat wrote:Concernant "Final Cut", je ne connais pas le livre mais j'ai vu il y a 2 mois le doc de Michael Epstein qui est dispo sur Youtube, et je l'ai trouvé passionnant. Roy, je ne sais pas si tu fais aussi référence à ce doc en disant qu'il présent une vision partisane, car de mon côté j'ai pensé que c'était plutôt équilibré, et que toutes les erreurs d'UA y étaient bien évoquées, tout en accablant pas non plus Cimino.
Je faisais référence au livre. :wink: Le documentaire est en effet plus équilibré.
Image
wontolla
mon curé chez les forumistes
Posts: 6922
Joined: 14 Mar 10, 14:28
Liste DVD
Location: Bruxelles

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by wontolla »

tenia wrote:
wontolla wrote:Pour la Bible du tournage, il y a, de fait, les pages de gauche qui sont vierge... mais en fait non ! Comme c'est un fac-similé, y sont reprises les indications et croquis du réalisateur.
Le vieux faux espoir ! Je viens de rejeter un oeil, et il y a peut être 15 pages gauche avec des croquis (aller, soyons fons, disons 20 :mrgreen: ). Y avait quand même matière à économiser du papier. :idea:
Je viens de commencer à lire une autre bible de tournage, celle des 608 pages des Tontons flingueurs... et c'est exactement le même principe; peu de pages gauches utilisées mais une reproduction à l'identique de l'original.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23013
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Commissaire Juve »

J'ai découvert le film cet aprèm... en BLU.

Je serai bref : je crois avoir compris pourquoi le film a fait un four... Ok pour les paysages, ok pour la scène des patins à roulettes... mais les 20 premières minutes et la fin... oh lala... j'avoue avoir joué avec l'avance rapide parce que je n'en pouvais plus.

J'ajoute que, côté catharsis, on est volés comme au coin d'un bois (référence au sort du moustachu, l'abominable mec du Medef).
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
ATP
Assistant(e) machine à café
Posts: 242
Joined: 5 Nov 13, 22:39

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by ATP »

Tu avais aimé Voyage Au Bout de l'Enfer Commissaire Juve?
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23013
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Commissaire Juve »

ATP wrote:Tu avais aimé Voyage Au Bout de l'Enfer Commissaire Juve?
Je n'ai pas accroché non plus (mais c'était surtout une question de thème, de distribution... pas tellement un problème de réalisation).

Pour revenir à "la Porte du paradis" : beau livre d'images... mais le rythme... le rythme... On se fout de la gu*** de Derrick, mais, Derrick, à côté, c'est du Michael Bay.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Federico »

En ce qui me concerne, autant je ne me lasserai jamais de revoir Voyage au bout de l'enfer, autant je crois que je vais attendre quelques années avant de le faire avec ce monument loué apparemment par une large majorité de cinéphiles de par le monde. Il m'avait bluffé la première fois dans sa version (relativement) courte mais sacrément ennuyé dans sa version définitive. La photographie est pourtant sublime et il comporte des séquences magnifiques... mais distillées parmi de si interminables longueurs (même la très belle séquence sur patins n'en finit plus de s'éterniser)... :?
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15191
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Watkinssien »

Chaque longueur fait apparaître l'importance de ce qui est filmé. Tout est mis en scène sous forme du rituel. Cimino laisse délibérément les situations se répéter, pour le profit des personnages.
Image

Mother, I miss you :(
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Federico »

Watkinssien wrote:Chaque longueur fait apparaître l'importance de ce qui est filmé. Tout est mis en scène sous forme du rituel. Cimino laisse délibérément les situations se répéter, pour le profit des personnages.
Si j'étais vache, je dirais qu'Andy Warhol le fit aussi avec le bien nommé Sleep (qui n'était vraiment pas un short)... :mrgreen: :arrow:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15191
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Watkinssien »

Federico wrote:
Watkinssien wrote:Chaque longueur fait apparaître l'importance de ce qui est filmé. Tout est mis en scène sous forme du rituel. Cimino laisse délibérément les situations se répéter, pour le profit des personnages.
Si j'étais vache, je dirais qu'Andy Warhol le fit aussi avec le bien nommé Sleep (qui n'était vraiment pas un short)... :mrgreen: :arrow:
Oh la vache !!!

:mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(
ATP
Assistant(e) machine à café
Posts: 242
Joined: 5 Nov 13, 22:39

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by ATP »

Moi qui avait très envie de voir Heaven's Gate après avoir adoré The Deer Hunter, vous me faites un peu peur... :mrgreen:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15191
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: La Porte du paradis (Michael Cimino - 1980)

Post by Watkinssien »

ATP wrote:Moi qui avait très envie de voir Heaven's Gate après avoir adoré The Deer Hunter, vous me faites un peu peur... :mrgreen:
Non, non, fonce ! À partir du moment où tu te prépares à voir un film atypique dans tous les compartiments, il faut vraiment le voir.
Image

Mother, I miss you :(