Bertrand Tavernier

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Akrocine
Régisseur
Posts: 3239
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Bertrand Tavernier

Post by Akrocine »

Petite question : Ce coffret contient 12DvD dans des boitiers digipack contrairement à l'édition 9DvD??

Image
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10191
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Bertrand Tavernier

Post by odelay »

Je ne connaissais pas ce coffret. Par rapport au précédent il y a Laissez passer en plus, ce qui fait 2 DVD si on compte celui consacré aux bonus de ce film. 9 +2 = 11. C'est quoi le 12ème DVD?
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48774
Joined: 31 Jul 03, 11:50
Liste DVD

Re: Bertrand Tavernier

Post by Boubakar »

odelay wrote:Je ne connaissais pas ce coffret. Par rapport au précédent il y a Laissez passer en plus, ce qui fait 2 DVD si on compte celui consacré aux bonus de ce film. 9 +2 = 11. C'est quoi le 12ème DVD?
C'est le disque de bonus de Capitaine Conan, qui est compté comme le 12eme dvd (alors qu'il n'était pas compté dans le précédent coffret, mais était quand même présent).
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10191
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Bertrand Tavernier

Post by odelay »

aaah ok.

Le compte est bon donc.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Bertrand Tavernier

Post by Flol »

Je viens de découvrir L'appât. Bof. La démonstration est assez lourde, et le film a quand même vachement vieilli alors qu'il ne date que de 1994 (mais il est tellement ancré dans son époque : Tapie, le faux jeu présenté par Beccaro, les vidéos clips chez Richard Berry...).
Et puis quelques "maladresses" de mise en scène (même s'il est difficile de parler de ça lorsqu'il s'agit d'un réalisateur de la trempe de Tavernier) m'ont quelques fois fait sortir du film : tous ces zooms et ces mouvements de caméras inutiles, franchement...c'est un peu laid (alors que ses mouvements de caméra dans Un Dimanche à la campagne sont tout simplement merveilleux.
Heureusement que le film se termine sur une belle note, avec ce magnifique plan sur Marie Gillain (complètement craquante, d'ailleurs).

6/10
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Bertrand Tavernier

Post by Federico »

Tavernier vient de répondre au questionnaire Télétrucmuche :

http://www.telerama.fr/cinema/un-cineas ... ,55957.php
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Bertrand Tavernier

Post by Jericho »

Un copié/collé, de ce que je pense du cinéaste et des films que j'ai vu:

Je connais peu le bonhomme, mais sur le peu de films que j'ai vu de lui j'adhère pas mal à son cinéma et à ses parti pris. Par exemple, sur pratiquement chacune de ses oeuvres (hormis La fille de d'Artagnan, il est hors concours celui là), j'adore les personnages qu'il met en scène. Puisque j'ai l'impression qu'ils sont vrais et complets. C'est à dire qu'il parvient à les rendre consistant avec des détails tout con de la vie quotidienne, entre autres. Ils ne sont pas limités à leur fonctions, ils vivent vraiment à travers l'écran.
C'est ce que j'ai vu de récurrent en premier lieu, dans ses films.


L.627: pour le moment c'est mon oeuvre préférée du cinéaste. C'est un film policier très réaliste, on l'on suit le quotidien de flics complètement démunis. Ces derniers n'ont pratiquement aucun moyens pour bosser convenablement. Sans tomber dans la grandiloquence, la mise en scène est au poil, les personnages sont excessivement attachants et le scénario d'excellente facture. Pour ma part, il représente, l'un des meilleurs film du genre français.

L'appât: afin de sortir de leur quotidien morose, trois jeunes colocataires se mettent en tête de cambrioler des gens riches. Par le biais de la jeune femme du groupe, faisant semblant d'être séduite et servant de "cheval de troie" pour l'occasion. Ce long métrage est une sorte de croisement entre le polar et le film sociétal (pour ne pas dire le gros mot "film d'auteur").
Les comédiens livrent une prestation irréprochable, ce qui est une constante chez Tavernier. Sinon j'ai l'impression que le film a réussi là ou Assassin(s) de Kassovitz a échoué. C'est à dire que c'est beaucoup moins lourd dans le traitement des thématiques.

Capitaine Conan: c'est du tout bon malgré le coup de mou en milieu du métrage. Hormis ce petit problème de rythme, c'est un sacré bon film de guerre, se déroulant pendant et après la Première Guerre mondiale, sur le front des Balkans.. D'ailleurs j'ai trouvé les batailles assez impressionnantes. Ces dernières, qui prennent une place prépondérante dans la première partie du film, sont immersives et bien réalisées.
Pour ce qui est du scénario c'est du solide, j'ai notamment adoré les dialogues, c'est excessivement bien écrit, on boit du petit lait.
Et que dire du personnage et de la prestation de Philippe Torreton. Il est énorme sous l'égide de Tavernier.

Dans la brume électrique: un peu déçu même si c'est le montage américain que j'ai regardé.
L'intrigue se laisse suivre, mais elle n'est pas très passionnante en soit, la mise en scène demeure classique. Et en même temps on ne peut que se rattacher aux personnages et aux interprétations des acteurs (Tommy Lee Jones impérial). Apparemment, ce qui faisait le charme du film (dans le montage voulu par Tavernier) a été totalement gommé: au revoir les jolis plans de la Louisiane et son atmosphère moite et inquiétante. Du coup, les éléments qui peuvent lorgner vers le fantastique arrivent comme un cheveu sur la soupe. Il ne me reste plus qu'à reconsidérer le long métrage à la hausse en jetant un oeil sur le montage français.

La fille de d'Artagnan: vu la genèse du projet et vu la médiocrité du résultat final, on va dire que ce n'était pas un long métrage qui lui était destiné. C'est dommage, car le début se laissait suivre. Claude Rich et Philippe Noiret sont marrants puisque, ils ont la chance d'avoir quelques répliques qui font mouche. Mais pour le reste, c'est très mou du genou comme film de cape et d'épée (en atteste les pitoyables scènes d'actions). Sophie Marceau joue aussi mal qu'à l'époque de son adolescence, c'est un peu le boulet que traine le film. A ce propos, j'ai jamais cerné l'engouement franco-français autour de cette actrice: elle n'est pas spécialement belle et encore moins talentueuse.
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Bertrand Tavernier

Post by Federico »

Jericho wrote:j'ai jamais cerné l'engouement franco-français autour de cette actrice: elle n'est pas spécialement belle et encore moins talentueuse.
On sera au moins deux :wink: . C'est aussi pour moi un mystère insondable (je ne l'ai supportée qu'en méchante Bond girl où j'avoue lui avoir trouvé un certain charme). Mystère équivalent à la quasi unanimité sur un chanteur (enfin, chanteur, c'est beaucoup dire...) franco-belgo-suisse...

Sinon, pour revenir au sujet, j'aime bien le bonhomme Tavernier, son amour passionné et communicatif du cinéma (comme il le prouve régulièrement sur son remarquable blog*) et parce qu'il n'a jamais eu peur de vraiment mouiller sa chemise. En tant que cinéaste, je le considère surtout comme un grand directeur d'acteurs qui parfois s'emballe avec une certaine naïveté comme si il était resté au fond de lui-même un grand adolescent vindicatif (en même temps, c'est aussi une qualité et on pourra le traiter de tout sauf de "vieux con"). Par exemple, j'ai toujours le même plaisir gourmand à revoir Que la fête commence mais j'ai à chaque fois l'envie de couper la dernière minute, vraiment trop démonstrative, presque scolaire à la façon d'un tract militant. Et pourtant il peut aussi être capable d'une grande subtilité (Une semaine de vacances, Un dimanche à la campagne, La vie et rien d'autre...).

(*) http://www.sacd.fr/blogs/tavernier/
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Bertrand Tavernier

Post by Amarcord »

Jericho wrote: elle n'est pas spécialement belle et encore moins talentueuse.
Sur le talent, allez, admettons... Mais la beauté est une notion tellement subjective... Alors peut-être que si, justement : on doit bien lui trouver quelque chose de "spécial" (précisément) pour justifier cet engouement qui ne s'est jamais démenti en effet. Un certain naturel, sans doute (pas vraiment glamour, plutôt "fille nature", accessible, limite proche des gens). Et aussi, peut-être, tout simpelment le fait qu'elle est apparue à un moment où elle n'avait aucune réelle rivale (Sandrine Bonnaire, fille tellement plus intéressante, à tous points de vue, n'est arrivée que 2 ou 3 ans après) ; ça tient parfois à peu de chose, ce genre de truc... Personnellement, je pense surtout qu'elle est suffisamment lisse pour satisfaire le plus grand nombre (ce qui implique donc, fatalement, une bonne dose de médiocrité). D'ailleurs, bis repetita, le cas est actuellement à nouveau observable, via Marion Cotillard, actrice au moins aussi insipide que Sophie Marceau, mais qui, en plus, réussit une carrière à peine croyable aux USA (le bouquet ayant été pour moi de la voir dans un spot tourné par David Lynch : proprement IN-COM-PRE-HEN-SI-BLE !!!). Mais, pour en revenir au topic sur Tavernier, je serais curieux de savoir ce qui l'a séduit chez Sophie Marceau au point de vouloir en faire l'héroïne d'un film (mais bon, après tout, il est bien allé chercher aussi l'improbable Mélanie Machin pour son dernier film, donc bon, après tout hein...) ? (Et accessoirement, j'aimerais savoir encore plus ce qui, chez Sophie Marceau, a bien pu intéresser quelqu'un comme Pialat ??? Mais c'est un autre débat, là... Ou alors cette fille est réellement un mystère ???)
[Dick Laurent is dead.]
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Bertrand Tavernier

Post by Flol »

Amarcord wrote:Mais, pour en revenir au topic sur Tavernier, je serais curieux de savoir ce qui l'a séduit chez Sophie Marceau au point de vouloir en faire l'héroïne d'un film
En même temps, il me semble que Marceau était tout d'abord le choix de Riccardo Freda, avant que celui-ci ne se fasse virer par la production.
Amarcord wrote:(mais bon, après tout, il est bien allé chercher aussi l'improbable Mélanie Machin pour son dernier film, donc bon, après tout hein...)
Tu as vu le film ?
Sinon, à signaler que demain soir à 20h30 sur France 5, sera diffusé un documentaire d'1 heure consacré à Tavernier dans l'émission "Empreintes". Ca a l'air vachement bien.
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Bertrand Tavernier

Post by Amarcord »

Ratatouille wrote: Tu as vu le film ?
Strictement rien à voir avec le fait que j'ai vu ou pas le film : il s'agit ici de se demander ce qui a poussé Tavernier à aller la chercher pour faire le film (on ne parle donc pas du résultat final - qui peut être excellent ou pas, ce n'est pas le sujet -, mais bien de ce qui motive a priori un tel choix... Pure subjectivité, il va de soi.)
[Dick Laurent is dead.]
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Bertrand Tavernier

Post by Flol »

Certes. M'enfin laisse-moi penser qu'avec ton "improbable Mélanie Machin", j'étais tout de même en droit de croire que tu jugeais un peu sa prestation dans le film...que tu n'as donc pas vu.
Mais effectivement, tout ceci est subjectif...:)
LéoL
Machino
Posts: 1008
Joined: 30 Aug 07, 21:37

Re: Bertrand Tavernier

Post by LéoL »

Amarcord wrote:
Ratatouille wrote: Tu as vu le film ?
Strictement rien à voir avec le fait que j'ai vu ou pas le film : il s'agit ici de se demander ce qui a poussé Tavernier à aller la chercher pour faire le film (on ne parle donc pas du résultat final - qui peut être excellent ou pas, ce n'est pas le sujet -, mais bien de ce qui motive a priori un tel choix... Pure subjectivité, il va de soi.)
De ce que j'ai compris, il n'est pas allé directement la chercher. Elle correspondait à ce qu'il recherchait quand elle a passé le "casting". De même que les autres acteurs. Il a d'ailleurs choisit de jeunes acteurs en accord avec l'âge des personnages qu'ils incarnent.
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Bertrand Tavernier

Post by Amarcord »

Ratatouille wrote:Certes. M'enfin laisse-moi penser qu'avec ton "improbable Mélanie Machin", j'étais tout de même en droit de croire que tu jugeais un peu sa prestation dans le film...que tu n'as donc pas vu.
Mais effectivement, tout ceci est subjectif...:)
Où ai-je dit que je ne l'avais pas vu ? :wink:
"improbable", ça s'appliquait précisément à ce que j'ai (et "on a", plus généralement) pu voir de cette actrice avant... C'était donc "a priori improbable". Il a bien fallu que Tatave se base, lui aussi, sur ce matériau-là pour décider de la choisir.
Sinon, pour en revenir au cinéma de Tavernier, je garde un faible particulier pour Coup de torchon (auquel je trouve un p'tit côté chabrolien absolument bienvenu, notamment à cause de son casting 4 étoiles), malgré quelques longueurs (surtout les scènes avec l'institutrice, personnage moins haut-en-couleur que Audran ou Eddy-Nono-Mitchell).
[Dick Laurent is dead.]
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Bertrand Tavernier

Post by Amarcord »

LéoL wrote:
Amarcord wrote: Strictement rien à voir avec le fait que j'ai vu ou pas le film : il s'agit ici de se demander ce qui a poussé Tavernier à aller la chercher pour faire le film (on ne parle donc pas du résultat final - qui peut être excellent ou pas, ce n'est pas le sujet -, mais bien de ce qui motive a priori un tel choix... Pure subjectivité, il va de soi.)
De ce que j'ai compris, il n'est pas allé directement la chercher. Elle correspondait à ce qu'il recherchait quand elle a passé le "casting". De même que les autres acteurs. Il a d'ailleurs choisit de jeunes acteurs en accord avec l'âge des personnages qu'ils incarnent.
Ah OK... Je ne savais pas. C'était un peu le but de mon interrogation : est-ce qu'elle était à l'origine du projet de Tavernier (en d'autres termes, Tavernier s'est-il dit un jour, à propos de Mélanie Thierry - ou même à propos de Sophie Marceau : "Il faut absolument que j'écrive un film pour cette actrice") ? Ou bien s'est-elle fondue dans un projet qui lui pré-existait, une fois celui-ci lancé ? J'ai ma réponse, là. Merci ! :wink:
[Dick Laurent is dead.]