Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5151
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Nomorereasons »

CrankyMemory wrote:Et bien d'accord vous avez tous et toutes raisons je suis un pauvre type voilà avec de gros problèmes psychologiques, tout le monde il est beau il est gentil tout le monde est content vive la société et puis voilà...
Amusez vous entre génies, ce forum ne me concerne d'ailleurs pas, je ne connais d'ailleurs rien en cinéma et je file sur le forum du club Mickey Parade, là, au moins je n'aurais pas de problème pour comprendre et m'exprimer subtilement dans mon langage de retardé mental ou de putain de léger déficient mental qui ne sait pas penser par lui-même. Je file également m'acheter un camescope et je pars filmer cette Tessier qui me correspond si bien, puisque je réduis Kubrick à quelque chose de médiocre.. ADIOS!!
Ne pars pas sur un coup de chaud en pensant que les forumeurs d'ici sont ligués! Moi ça m'amuse de dire des bêtises, c'est tout, et même si je ne suis pas acquis ta vision du film, elle peut se défendre -du moins en partie.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15007
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Watkinssien »

CrankyMemory, pour te rassurer, j'ai trouvé ton intervention intéressante...

Et puis ne te hérisse pas les poils sur les pitreries finalement gentillettes de yaplusdsaisons, qui, je te le rappelle, à Stéphane Collaro sur son avatar (à l'heure où j'écris)... :mrgreen: :wink:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by AtCloseRange »

AlexRow wrote:Le principal apport de Kubrick à Schnitzler est de vouloir à tout prix prolonger la nouvelle dans le présent, de vouloir la rendre effective à notre époque dans un decorum baroque qui symbolise une tradition, une perpétuation d'un ancien système de castes qui aurait survécu aux années 1970 pour passer à la classe politico-médiatique et financière d'aujourd'hui comme il avait déjà survécu aux révolutions et passé à la bourgeoisie triomphante d'alors. Kubrick est-il sérieux lorsqu'il filme cette cérémonie ? Je ne le crois pas : tout cela est plutôt symbolique et la partouze sert surtout à marquer cette symbolique d'un sceau sulfureux... Le fait que le film soit tombé en pleine vague porno-chic, amoindrit-il un peu le choc ? Ou alors, cela renvoie-t-il justement à cette barrière sociale : l'imagerie porno-chic pour les pauvres et la pratique "pour de vrai" pour les autres ? Ce serait donc la manifestation du cynisme extrême d'une caste qui agite ses jouets sous le nez du commun pour mieux s'en réserver la jouissance.
S'il avait voulu montrer que c'était "pour de vrai", j'espère que Kubrick aurait filmé ça différemment.

je continue à penser que le scène sectaire de la 9ème Porte est un petit démontage en règle de cette scène du Kubrick. Au moins le Polanski est rigolo quand cet Eyes Wide Shut n'est qu'un film à la provoc' datée (la désacralisation du couple vedette avec Nicole sur le trône, le Fuck final, la fille nue chez Pollack, l'orgie). Son prestige formel n'atténue en rien sa vacuité.
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14347
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Demi-Lune »

AtCloseRange wrote:Son prestige formel n'atténue en rien sa vacuité.
Heureusement que tu es là pour rétablir certaines vérités à la foule d'admirateurs de ce film, qui ont donc les yeux grands fermés.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89218
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Jeremy Fox »

Demi-Lune wrote:
AtCloseRange wrote:Son prestige formel n'atténue en rien sa vacuité.
Heureusement que tu es là pour rétablir certaines vérités à la foule d'admirateurs de ce film, qui ont donc les yeux grands fermés.
D'autant qu'il ne me semble pas que Kubrick ait non plus cherché une quelconque provoc à travers son film.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44817
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Flol »

Demi-Lune wrote:
AtCloseRange wrote:Son prestige formel n'atténue en rien sa vacuité.
Heureusement que tu es là pour rétablir certaines vérités à la foule d'admirateurs de ce film, qui ont donc les yeux grands fermés.
"Selon moi", AtCloseRange ! Combien de fois on va te dire de préciser "selon moi" toutes les 2 phrases ! :o
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14347
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Demi-Lune »

Ratatouille wrote:
Demi-Lune wrote: Heureusement que tu es là pour rétablir certaines vérités à la foule d'admirateurs de ce film, qui ont donc les yeux grands fermés.
"Selon moi", AtCloseRange ! Combien de fois on va te dire de préciser "selon moi" toutes les 2 phrases ! :o
La subjectivité du commentaire d'AtCloseRange ne me ferait pas bondir s'il n'y avait, à chaque fois que l'on évoque ce film, la même obstination à n'y voir que du vide (qui plus est moralisateur, et professé par un gâteux qui n'est plus dans le coup sur le sujet) sur la base de postures que je ne parviens toujours pas à comprendre.
Par exemple, ce n'est pas parce que Kubrick filme Kidman sur le chiotte ou une scène de partouze costumée que son propos se veut nécessairement provocateur. C'est comme le "kitsch" de la scène de baise rêvée de Cruise à propos de sa femme, qu'AtCloseRange trouve péjorativement ridicule alors que si ridicule il y a, c'est recherché formellement par Kubrick. Mais je ne reviens pas sur ce débat... En ce qui concerne la nudité, cette frontalité visuelle désarçonne, est indéniablement importante car elle participe de façon subliminale (Kidman sur le trône, donc) ou ostentatoire (l'orgie) de l'érotisme ambiant et cérébral qui imprègne tout le film. Mais je crois qu'AtCloseRange a tendance à considérer Eyes Wide Shut comme un retour de Kubrick dans le veine choc des 70's d'Orange Mécanique, avec sa nudité omniprésente, alors que la représentation de la nudité et de la frontalité visent deux buts différents entre ces deux films. Si le sexe et son ostentation visaient à choquer et à édifier en 1971, ce n'est plus la même perspective en 1999. Dans un cas, nous avons le sexe affiché car moteur mental d'un protagoniste déséquilibré, et de l'autre, nous avons le sexe comme quête onirique contrariée d'un protagoniste qui cherche ses limites. Et la froideur totale avec laquelle Kubrick filme la nudité dans Eyes Wide Shut, comme si ces corps étaient déjà tous morts, conforte à mon sens le fait que ce n'est pas la provoc' qui l'anime. En fait, je crois qu'AtCloseRange ne veut voir en Eyes Wide Shut qu'un film sur le sexe (chic et toc et dépassé dans son propos), alors que c'est nettement plus, pour moi, un film sur l'amour et sa résistance.
Last edited by Demi-Lune on 22 Aug 11, 16:07, edited 1 time in total.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89218
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Jeremy Fox »

Demi-Lune wrote: En fait, je crois qu'AtCloseRange ne veut voir en Eyes Wide Shut qu'un film sur le sexe (chic et toc et dépassé dans son propos), alors que c'est nettement plus, pour moi, un film sur l'amour et sa résistance.
Je pense la même chose. Je prends Eyes Wide Shut avant tout comme une superbe et poignante histoire d'amour mais je n'y vois à aucun moment un film provocateur sur le sexe.
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by AlexRow »

AtCloseRange wrote:
AlexRow wrote: un decorum baroque qui symbolise une tradition,
Kubrick est-il sérieux lorsqu'il filme cette cérémonie ? Je ne le crois pas : tout cela est plutôt symbolique et la partouze sert surtout à marquer cette symbolique d'un sceau sulfureux...
Le fait que le film soit tombé en pleine vague porno-chic
l'imagerie porno-chic
S'il avait voulu montrer que c'était "pour de vrai", j'espère que Kubrick aurait filmé ça différemment.
Je n 'ai pas vraiment taxé le film de réalisme.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25546
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Ouf Je Respire »

Jeremy Fox wrote:
Demi-Lune wrote: En fait, je crois qu'AtCloseRange ne veut voir en Eyes Wide Shut qu'un film sur le sexe (chic et toc et dépassé dans son propos), alors que c'est nettement plus, pour moi, un film sur l'amour et sa résistance.
Je pense la même chose. Je prends Eyes Wide Shut avant tout comme une superbe et poignante histoire d'amour mais je n'y vois à aucun moment un film provocateur sur le sexe.
Aaaaaaaaaah, dans mes bras, gamins! :D
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15007
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Watkinssien »

Je suis d'accord avec les défenseurs précédents. Et je pense (selon moi) que le film est aussi brillant car il raconte également une sorte de castration symbolique, où le héros n'a finalement aucun rapport sexuel (sauf un devant un miroir, séquence volontairement coupée en fondu au noir sur le regard de Kidman exprimant plus l'ennui que le désir). De plus, même le masque qu'il portait durant l'orgie se trouve à sa place dans le lit auprès de sa femme, et c'est à ce moment-là qu'il craque littéralement...

Vacuité, certainement pas...
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by AlexRow »

Watkinssien wrote:Je suis d'accord avec les défenseurs précédents. Et je pense (selon moi) que le film est aussi brillant car il raconte également une sorte de castration symbolique, où le héros n'a finalement aucun rapport sexuel (sauf un devant un miroir, séquence volontairement coupée en fondu au noir sur le regard de Kidman exprimant plus l'ennui que le désir). De plus, même le masque qu'il portait durant l'orgie se trouve à sa place dans le lit auprès de sa femme, et c'est à ce moment-là qu'il craque littéralement...

Vacuité, certainement pas...
Tout à fait d'accord. C'est un film d'une grande densité thématique.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
hansolo
David O. Selznick
Posts: 12956
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by hansolo »

Jeremy Fox wrote: Je prends Eyes Wide Shut avant tout comme une superbe et poignante histoire d'amour mais je n'y vois à aucun moment un film provocateur sur le sexe.
Je n'ai pas aimé le film; mais je pense également que le propos de Kubrick n'est pas de faire un film provocateur sur le sexe ...
D'ailleurs pouvait-on encore être provocateur sur le thème du sexe en 1999 :?:
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25546
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by Ouf Je Respire »

hansolo wrote:D'ailleurs pouvait-on encore être provocateur sur le thème du sexe en 1999 :?:
Oui:

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_g ... 25213.html
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Post by AtCloseRange »

hansolo wrote:
Jeremy Fox wrote: Je prends Eyes Wide Shut avant tout comme une superbe et poignante histoire d'amour mais je n'y vois à aucun moment un film provocateur sur le sexe.
Je n'ai pas aimé le film; mais je pense également que le propos de Kubrick n'est pas de faire un film provocateur sur le sexe ...
D'ailleurs pouvait-on encore être provocateur sur le thème du sexe en 1999 :?:
J'ai dit provocateur au sens Kubrick se croyait encore encore à la pointe de la subversion en 99 alors que de l'eau a largement passé sous les ponts depuis Orange Mécanique. Pourquoi cette fille nue dans le cabinet de Pollack et pas couverte en attendant que Tom Cruise?
Si ça n'est pas gratuit et pour satisfaire les exégètes Kubrickiens... :roll:
Et tout le film est du même acabit.

Je ne suis pas désarçonné par la nudité du film (la bonne blague). Je la trouve juste plaquée et comme je l'ai expliqué il y a quelque temps, la transposition temporelle du roman est sans doute une des raisons de l'échec du film...




selon moi :mrgreen:
Ouf, la charte est sauve.
Image