Eyes Wide Shut (Stanley Kubrick - 1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Martin Quatermass
Overdosed on Gamma-ray
Posts: 9534
Joined: 14 Apr 03, 08:44

Post by Martin Quatermass »

Tuck pendleton wrote:Bon je profite de ce topic pour poser la question ultime:

C'est quoi le rapport entre Kubrick et les bisounours?
La barbe.
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10635
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

Tuck pendleton wrote:Bon je profite de ce topic pour poser la question ultime:

C'est quoi le rapport entre Kubrick et les bisounours?
:lol:
Non rien.
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Laissez mon Bisounours tranquille !!! :x
Tom Peeping
Assistant opérateur
Posts: 2313
Joined: 10 May 03, 10:20

Post by Tom Peeping »

EWS est un film qui ne peut pas laisser indifférent, dans le bon ou le mauvais sens. J'ai beaucoup aimé l'audace, rare au cinéma, d'analyser une sexualité masculine passive. Le travail sur la couleur est sublime. Mon seul regret : que Kubrick ait choisi de montrer les scènes d'adultère de Nicole K et du marin (effet ringard qui dommage la perfection formelle de l'ensemble), mais well, nobody's perfect... En tous cas, pour moi, un chef-d'oeuvre à mettre en double-bill avec "Showgirls" de Verhoeven pour leurs thématiques inversées (homme passif / femme active) et le génial artifice de leur réalisations.
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/
DannyBiker
Ed Bloom à moto
Posts: 5545
Joined: 12 Apr 03, 22:28
Location: Bruxelles

Post by DannyBiker »

Pour Ophüls, tu as totalement raison. C'est un des rares cinéastes que Kubrick a encensé publiquement (notamment au début de sa carrière) et son influence se ressent dans tous ses films... :wink:
Image
Tybalt
Doublure lumière
Posts: 577
Joined: 12 Jul 03, 12:36
Location: Paris

Post by Tybalt »

ah par contre je trouve Showgirls nettement sous estimé :)
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Post by Melmoth »

Un chef d'oeuvre envoutant qui n'a pour seul défaut que d'être le dernier film de son auteur :cry:

Le film contient par ailleurs quelques moments très drôles ! (le séducteur ultra caricatural, la séquence avec la femme qui veille son défunt père...)
Image
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

Un détail ( parmi d'autres ) que j'ai trouvé splendide, c'est cette merveilleuse lumière bleue, assez fantasmagorique, qu'on rencontre tout au long du film, entrant souvent par les fenêtres, à des moments clefs. L'histoire est assez "basique", comme dit Bill grosso modo, c'est les actions qu'un homme commet, les fantasmes qui se concrétisent sous ses yeux sans qu'il n'y prenne part, après avoir été bouleversé tant sa conception du couple et de la confiance ont été mises en pièce.

Par contre, je ne vois pas le rapport avec Showgirls, qui lui se veut choquant et patin couffin, et qui au final n'est qu'un prétexte pour montrer mollement de la fesse.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
Tite Bouh
Je kiffe ta race
Posts: 8067
Joined: 16 Jul 03, 12:25
Last.fm

Post by Tite Bouh »

moi perso je ne l'ai vu qu'une seule fois, peut etre que je devrais le reregarder, mais j'ai bien aimé. la scène dans l'espece de secte est vraiment pas mal, c'est pas histoire de mettre une belle grosse scene de cul dans le film, je lui trouve vraiment qqchose.
Martin Quatermass
Overdosed on Gamma-ray
Posts: 9534
Joined: 14 Apr 03, 08:44

Post by Martin Quatermass »

Tom Peeping wrote:EWS est un film qui ne peut pas laisser indifférent, dans le bon ou le mauvais sens. J'ai beaucoup aimé l'audace, rare au cinéma, d'analyser une sexualité masculine passive. Le travail sur la couleur est sublime. Mon seul regret : que Kubrick ait choisi de montrer les scènes d'adultère de Nicole K et du marin (effet ringard qui dommage la perfection formelle de l'ensemble).
C'est juste dans la tête de Cruise, ça, ce n'est pas la réalité. C'est pourquoi le traitement est limite "ringard", c'est une vision d'Harford.
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Martin Quatermass wrote: C'est juste dans la tête de Cruise, ça, ce n'est pas la réalité. C'est pourquoi le traitement est limite "ringard", c'est une vision d'Harford.
Et d'ailleurs, rappelons que le fantasme est une "mise en scène" de l'esprit. :wink:
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25555
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Ben moi, EWS représente un tournant dans mon amour du cinéma. Je suis entré dans la salle de ciné, en m'attendant à quelque chose d'original, et malgré mes attentes énormes qui pouvaient logiquement déboucher vers une déception, j'en suis ressorti encore plus surpris, bluffé, secoué que ce que je m'attendais. Ce film a soulevé encore plus de questions et d'énigmes que de réponses. La construction ressemble finalement à la façon d'un film-rêve, vous savez quand vous vous réveillez un matin et que vous ne savez plus si vous avez rêvé quelque chose ou si vous l'avez réellement vécu (troublant, hein?).
Kubrick ne finit pas avec un "film-somme", mais une oeuvre hyper ouverte et presque optimiste avec le "Fuck" final.

Et surtout, la BA de EWS révèle le côté génial et bluffeur de K. La seule scène de rapprochement entre Cruise et Kidman du film est l'unique plan de la BA, alors qu'ils ne l'ont jamais vécu (c'est le personnage de Kidman qui fantasme à ce moment là). Et comme des chiens cons, les médias en ont fait un brulôt sexuel, en vendant le film sans l'avoir vu "le sexe trash vu selon Kubrick, avec inserts porno". Kubrick, de là haut, doit se rouler dans la pisse, en se disant: "comment je les ai bien foutus dans le vent..."

Ouf, qui aime beaucoup ce p...... de film.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Un chef-d'oeuvre pour moi aussi. Ce film m'a sur le coup dérouté puis en y repensant, il est devenu un pur objet de fascination. Je dois maintenant le revoir :wink:


Mais je voudrais ajouter que j'ai trouvé ce film très "fragile". Je veux dire qu'il m'a donné l'impression de toujours avancer sur la corde raide, et qu'à chaque seconde, si un élément n'était pas comme il fallait, il basculerait dans le très mauvais film, voir navet. Un peu comme un chateau de carte quoi...

C aussi pour ça que c un des derniers films à découvrir en VF. Un doublage peut être réussi, mais il change obligatoirement qqchose au film. Ca ne m'étonne donc pas que tous ceux qui l'ont découvert en VF y voit un navet(en + le doublage est réputé abominable).


Mon 3eeme SK préféré(après 2001 et Barry Lyndon) :wink:

PS: J'ai trouvé Tom Cruise tout à fait correct et Nicole Kidman grandiose dans ce film, je ne vois pas ce que vous reprochez à leur interprétation :shock:
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

Philip Marlowe wrote:PS: J'ai trouvé Tom Cruise tout à fait correct et Nicole Kidman grandiose dans ce film, je ne vois pas ce que vous reprochez à leur interprétation :shock:
Deuz' !
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
ATcHoUm
Assistant opérateur
Posts: 2389
Joined: 12 Apr 03, 23:15
Location: Paris

Post by ATcHoUm »

Un Film tres important pour moi, tout simplement ...
Image