Votre film du mois de Janvier 2022

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

magobei
Assistant opérateur
Posts: 2590
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by magobei »

*****Masterpiece! **** j'aime énormément ***j'aime beaucoup **j'aime bien *j'aime un peu °je n'aime pas trop °°je n'aime pas du tout

Film du mois:

(re-)découvertes / films revus / séries:

Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1981) ***
Vautrin (Pierre Billon, 1943) *
Sound of Metal (Darius Marder, 2019) ***
Echec au porteur (Gilles Grangier, 1958) *
Licorice Pizza (Paul Thomas Anderson, 2021) **
La guerre sans nom (Bertrand Tavernier, 1992) **
Le sang à la tête (Gilles Grangier, 1956) ***
Jeux interdits (René Clément, 1952) **
Canyon Passage (Jacques Tourneur, 1946) ***

Une semaine de vacances (Bertrand Tavernier, 1980) **
La mort en direct (Bertrand Tavernier, 1980) °
Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1957) ***
Gas-oil (Gilles Grangier, 1955) **
The Grissom Gang (Robert Aldrich, 1971) **
Des enfants gâtés (Bertrand Tavernier, 1977) *
Between Midnight and Dawn (Gordon Douglas, 1950) **
Au-delà des grilles (René Clément, 1948) ***
Le juge et l’assassin (Bertrand Tavernier, 1976) **
City of Fear (Irving Lerner, 1959) ***

Mare of Easttown s01 **
Nightcall (Jacques Tourneur, 1964, Twilight Zone s05)


Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2021

Que la fête commence (Bertrand Tavernier, 1975) **
Convicted (Henry Levin, 1950) *
Screamers (Christian Duguay, 1995) *
Pandora and the Flying Dutchman (Albert Lewin, 1951) ****
Honor among Lovers (Dorothy Arzner, 1931) ***
Johnny O’Clock (Robert Rossen, 1947) ***
L'horloger de Saint-Paul (Bertrand Tavernier, 1974) **
The Two Jakes (Jack Nicholson, 1996) *
Jofroi (Marcel Pagnol, 1934) ***
Django (Sergio Corbucci, 1966) *
The Flight of the Phoenix (Robert Aldrich, 1965) *

Caprices (Léo Joannon, 1941) *
20th Century (Howard Hawks, 1934) **
Holiday (George Cukor, 1938) ***
Vij ou le diable (Konstantin Ershov, Georgiy Kropachyov, 1967) *
Chinatown (Roman Polanski, 1974) ***
Laissez-passer (Bertrand Tavernier, 2002) ***
Le diable et les 10 commandements (Julien Duvivier, 1962) **
Murder by Contract (Irving Lerner, 1958) ****
Tight Spot (Phil Karlson, 1955) **
Affair in Trinidad (Vincent Sherman, 1952) ***
Steamboat Bill, Jr (Buster Keaton, 1928) **
College (Buster Keaton, 1927) *
The General (Buster Keaton, 1926) **
Three Ages (Buster Keaton, 1923) *

Novembre 2021

Cul de sac (Roman Polanski, 1966) ***
711 Ocean Drive (Joseph M. Newman, 1950) **
My Man Godfrey (Gregory La Cava, 1936) ****
The Mob (Robert Parrish, 1951) **
La condition de l'homme : La prière du soldat (Masaki Kobayashi, 1961) **
Cross of Iron (Sam Peckinpah, 1977) **

Framed (Richard Wallace, 1947) ***
The Criminal Code (Howard Hawks, 1930) **
Sous le ciel de Paris (Julien Duvivier, 1951) **
Irezumi (Yasuzo Masumura, 1966) **
The Lineup (Don Siegel, 1958) **
Drunk (Thomas Vinterberg, 2020) °
Au royaume des cieux (Julien Duvivier, 1949) **
The Garment Jungle (Vincent Sherman, Robert Aldrich, 1957) *
Le jour et l'heure (René Clément, 1963) ***
5 against the House (Phil Karlson, 1955) *
Drive A Crooked Road (Richard Quine, 1954) ***
Häxan (Benjamin Christensen, 1922) **
The Undercover Man (Joseph H. Lewis, 1949) **
The Cruel Sea (Charles Frend, 1953) ***
Escape in the Fog (Budd Boetticher, 1945) °
Le paquebot Tenacity (Julien Duvivier, 1934) **
Paris au mois d’août (Pierre Granier-Deferre, 1966) ***
A bout de souffle (Jean-Luc Godard, 1960) **
Conflit (Léonide Moguy, 1938) *
The Incredible Shrinking Man (Jack Arnold, 1957) **
The Amusement Park (George A. Romero, 1973) °
Furyo (Nagisa Oshima, 1983) ***
Falbalas (Jacques Becker, 1945) **
Occupe-toi d’Amélie (Claude Autant-Lara, 1949) **
Le train (Pierre Granier-Deferre, 1973) **

Octobre 2021

Prison sans barreaux (Léonide Moguy, 1938) **
Je l'ai été 3 fois ! (Sacha Guitry, 1952) *
The Tall Men (Raoul Walsh, 1955) ***
Mysterious Skin (Gregg Araki, 2004) *
De Mayerling à Sarajevo (Max Ophüls, 1940) *
L’équipage (Anatole Litvak, 1935) **
A Prairie Home Companion (Robert Altman, 2006) **
Du rififi chez les hommes (Jules Dassin, 1955) ****
Hangmen Also Die ! (Fritz Lang, 1943) **

Merrily We Go to Hell (Dorothy Arzner, 1932) **
Repulsion (Roman Polanski, 1965) **
The Heiress (William Wyler, 1949) **
Raw Deal (Anthony Mann, 1948) ***
Monsieur Klein (Joseph Losey, 1976) **
The Brothers Rico (Phil Karlson, 1957) ***
Chicago Syndicate (Fred F. Sears, 1955) **
A Bullet Is Waiting (John Farrow, 1954) **
Maléfices (Henri Decoin, 1962) **
Pushover (Richard Quine, 1954) ***
Walk East on Beacon (Alfred Werker, 1952) *
Cuisine et dépendances (Philippe Muyl, 1993) **

Septembre 2021

T-Men (Anthony Mann, 1947) **
Chien enragé (Akira Kurosawa, 1949) ***

Dune (Denis Villeneuve, 2021) °
Lola Montès (Max Ophüls, 1955) ***
Walk a Crooked Mile (Gordon Douglas, 1948) *
L’ange ivre (Akira Kurosawa, 1948) ***
Au grand balcon (Henri Decoin, 1949) **
Only Angels Have Wings (Howard Hawks, 1939) ****
The World in His Arms (Raoul Walsh, 1952) *

New York, New York (Martin Scorsese, 1977) **
Rio Grande (John Ford, 1950) *
Il boss (Fernando di Leo, 1973) °
Le couteau dans l’eau (Roman Polanski, 1962) *
Passeport pour deux tueurs (Fernando Di Leo, 1972) *
Par un beau matin d'été (Jacques Deray, 1965) **
A Place in the Sun (George Stevens, 1951) *
Le bonheur (Marcel L'Herbier, 1934) ***
The Chase (Arthur Penn, 1966) **
Au hasard Balthazar (Robert Bresson, 1966) °°
Milan calibre 9 (Fernando di Leo, 1972) **

Août 2021

Garçon ! (Claude Sautet, 1983) *
Elena et les hommes (Jean Renoir, 1956) *
Borsalino and Co (Jacques Deray, 1974) °
Days of Heaven (Terrence Malick, 1978) **
Le dernier des six (Georges Lacombe, 1941) *
Borsalino (Jacques Deray, 1970) °
Cette vieille canaille (Anatole Litvak, 1933) **
I Walk the Line (John Frankenheimer, 1970) *
The Boys Next Door (Penelope Spheeris, 1984) *
Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971) ***
Péchés de jeunesse (Maurice Tourneur, 1941) *
Le mystère Picasso (Henri-Georges Clouzot, 1956) °
Herbes flottantes (Yasujiro Ozu, 1959) **
Mères françaises (René Hervil, Louis Mercanton, 1917) -
Ils étaient neuf célibataires (Sacha Guitry, 1939) **
Lover Come Back (Delbert Mann, 1961) ***
J’accuse (Abel Gance, 1938) °
Le cave se rebiffe (Gilles Grangier, 1961) **

Juillet 2021

125 rue Montmartre (Gilles Grangier, 1959) **
Mélodie en sous-sol (Henri Verneuil, 1962) ***
Benedetta (Paul Verhoeven, 2021) *
Circonstances atténuantes (Jean Boyer, 1939) *
Vivre dans l’Allemagne en guerre (Jérôme Prieur, 2020) *
Ridicule (Patrice Leconte, 1996) **
The Wonderful Country (Robert Parrish, 1959) **
French Cancan (Jean Renoir, 1955) ****
One from the Heart (Francis Ford Coppola, 1982) ***
La fille du puisatier (Marcel Pagnol, 1940) **
Symphonie pour un massacre (Jacques Deray, 1963) **
Schindler’s List (Steven Spielberg, 1993) ***
First Cow (Kelly Reichardt, 2019) **
Les amants de Montparnasse (Jacques Becker, 1958) ***
Boudu sauvé des eaux (Jean Renoir, 1932) **

Juin 2021

He Ran All the Way (John Berry, 1951) **
Razzia sur la chnouf (Henri Decoin, 1955) **
Fire Down Below (Robert Parrish, 1957) **
J’accuse (Abel Gance, 1919) **
Le journal d’une femme de chambre (Luis Buñuel, 1964) **
Next of Kin (Tony Williams, 1982) **
The Far Country (Anthony Mann, 1954) ***
The Haunting (Robert Wise, 1963) *

Hiroshima (Hideo Sekigawa, 1953) °
Le président (Henri Verneuil, 1961) *
L’Atalante (Jean Vigo, 1934) **
Faubourg Montmartre (Raymond Bernard, 1931) *
Two for the Road (Stanley Donen, 1967) **
Menschen am Sonntag (Robert Siodmak, Edgar G. Ulmer, 1930) *
Phase IV (Saul Bass, 1974) **
La femme du boulanger (Marcel Pagnol, 1938) ***
The Russia House (Fred Schepisi, 1990) *
Zéro de conduite (Jean Vigo, 1933) °
Le chagrin et la pitié (Marcel Ophüls, 1969) ***
La ferme des sept péchés (Jean Devaivre, 1949) ***
Je t’attendrai (Léonide Moguy, 1939) ***
Les maudits (René Clément, 1947) **
Signé Arsène Lupin (Yves Robert, 1959) *
La dame d'onze heures (Jean-Devaivre, 1948) °

ZeroZeroZero (Stefano Sollima, 2019) ...#6, #7, #8 *

Mai 2021

Hombre (Martin Ritt, 1966) ***
Sans lendemain (Max Ophüls, 1939) ***
Les aventures d’Arsène Lupin (Jacques Becker, 1957) *
Nightfall (Jacques Tourneur, 1956) **
The Front (Martin Ritt, 1976) ***

The Spy Who Came in from the Cold (Martin Ritt, 1965) **
Toni (Jean Renoir, 1934) **
Samson (Maurice Tourneur, 1936) **
Le glaive et la balance (André Cayatte, 1963) °
Une si jolie petite plage (Yves Allégret, 1949) **
Death on the Nile (John Guillermin, 1978) *
Journal intime (Nanni Moretti, 1993) *
César (Marcel Pagnol, 1936) **
Jenny (Marcel Carné, 1936) °
Fanny (Marc Allégret, 1932) **
Le rouge est mis (Gilles Grangier, 1957) ****
L’affaire Maurizius (Julien Duvivier, 1954) °
Dark Waters (Todd Haynes, 2020) **
The Glass Key (Stuart Heisler, 1942) *

Marius (Alexandre Korda, 1931) **
Daïnah la métisse (Jean Grémillon, 1931) *
Under the Volcano (John Huston, 1984) *
Cécile est morte ! (Maurice Tourneur, 1943) *
¿Quién puede matar a un niño ? (Narciso Ibáñez Serrador, 1976) ****
The River (Jean Renoir, 1951) **
La cité de l’indicible peur (Jean-Pierre Mocky, 1964) °
Six Days of the Condor (Sydney Pollack, 1975) *
Angèle (Marcel Pagnol, 1934) ***
The Flame of New Orleans (René Clair, 1941) °

ZeroZeroZero (Stefano Sollima, 2019) ...#3, #4, #5

Avril 2021

The Descendants (Alexander Payne, 2011) ***
Les bas-fonds (Jean Renoir, 1936) **
Soul (Pete Docter, 2020) °
Wise Blood (John Huston, 1979) °
Regain (Marcel Pagnol, 1937) ***
Justin de Marseille (Maurice Tourneur, 1935) ***
Les grandes manœuvres (René Clair, 1955) **
Silence (Masahiro Shinoda, 1971) °
49th Parallel (Michael Powell, 1941) *
Singin' in the Rain (Stanley Donen, 1952) **
Copie conforme (Jean Dréville, 1947) **
Le voyageur de la Toussaint (Louis Daquin, 1943) *
La règle du jeu (Jean Renoir, 1939) ***
L'étrange Monsieur Victor (Jean Grémillon, 1938) ***
La source (Ingmar Bergman, 1960) °
La piscine (Jacques Deray, 1968) ***
The Deadly Affair (Sidney Lumet, 1966) *
Five Graves to Cairo (Billy Wilder, 1943) *
Séjour dans les monts Fuchun (Gu Xiaogang, 2019) °
The Major and the Minor (Billy Wilder, 1942) **
Play Dirty (Andre de Toth, 1969) ***
All Is Quiet on the Western Front (Lewis Milestone, 1930) *
Entre le ciel et l'enfer (Akira Kurosawa, 1963) ***


ZeroZeroZero (Stefano Sollima, 2019) #1, #2...

Mars 2021

Fedora (Billy Wilder, 1978) ***
La grande illusion (Jean Renoir, 1937) ****

Murder ! (Alfred Hitchcock, 1930) **
L’alibi (Pierre Chenal, 1937) **
Les croix de bois (Raymond Bernard, 1932) ***
The Purple Plain (Robert Parrish, 1954) **
Mollenard (Robert Siodmak, 1938) ***
The Man from Colorado (Henry Levin, 1948) *
Ex Machina (Alex Garland, 2014) ***
L’affaire Dominici (Claude Bernard-Aubert, 1973) °
Avec le sourire (Maurice Tourneur, 1936) ***
La condition de l'homme: Le chemin de l'éternité (Masaki Kobayashi, 1959) **
La bataille du rail (René Clément, 1946) **
Ames perdues (Dino Risi, 1976) ****
Dernier caprice (Yasujiro Ozu, 1961) **
Drôle de drame (Marcel Carné, 1937) *
La condition de l'homme : Il n'y a pas de plus grand amour (Masaki Kobayashi, 1959) ***
La vérité sur Bébé Donge (Henri Decoin, 1952) ***
Boxcar Bertha (Martin Scorsese, 1972) *

L’horizon (Jacques Rouffio, 1967) **
La traque (Serge Leroy, 1975) ***
La cérémonie (Claude Chabrol, 1995) *
A Day of Fury (Harmon Jones, 1956) °
Un condé (Yves Boisset, 1970) ***
Spotlight (Tom McCarthy, 2015) **
Un carnet de bal (Julien Duvivier, 1937) *
The Cimarron Kid (Budd Boetticher, 1952) °
Hostiles (Scott Cooper, 2017) *
Nuages épars (Mikio Naruse, 1967) **
Pièges (Robert Siodmak, 1939) **

Février 2021

Untel père et fils (Julien Duvivier, 1939) *
Le cercle rouge (Jean-Pierre Melville, 1970) ****
L’homme du jour (Julien Duvivier, 1937) **
Premier rendez-vous (Henri Decoin, 1941) *
Possession (Andrzej Zulawski, 1981) ***
Do the Right Thing (Spike Lee, 1989) **
Le trou (Jacques Becker, 1960) ****
The Anderson Tapes (Sidney Lumet, 1971) ***

Velvet Goldmine (Todd Haynes, 1998) °
Le doulos (Jean-Pierre Melville, 1962) ****
Madre (Rodrigo Sorogoyen, 2019) ***
Ms .45 (Abel Ferrara, 1981) **
Raining in the Mountain (King Hu, 1979) *

Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas ? (Luigi Comencini, 1974) **
Zodiac (David Fincher, 2007) ***
Made in Hong Kong (Fruit Chan, 1997) ***
The Fly (David Cronenberg, 1986) ***

Michael Clayton (Tony Gilroy, 2007) °
Les bonnes causes (Christian-Jaque, 1963) ***
Robin and Marian (Richard Lester, 1976) *
Midsommar (Ari Aster, 2019) ***
Cloak and Dagger (Fritz Lang, 1946) *
Jet Pilot (Josef von Sternberg, 1957) *
Difficile à noter, comme d'ailleurs de le considérer comme un film de Sternberg: la grosse patte d'Howard Hughes est présente un peu partout. Mais si on peut trouver cette comédie de la Guerre froide lourdaude, parfois involontairement comique, on a aussi le droit de trouver que Janet Leigh y est délicieuse en agente soviétique.
Bluebeard's Eighth Wife (Ernst Lubitsch, 1938) **
Captain Lightfoot (Douglas Sirk, 1955) **
La légende du grand judo (Akira Kurosawa, 1943) **
The Butterfly Effect (Eric Bress, J. Mackye Gruber, 2004) °

Voyage à travers le cinéma français (Bertrand Tavernier, 2017) #1,#2, #3, #4, #5, #6, #7, #8

Janvier 2021

Judo (Johnnie To, 2004) **
Buried (Rodrigo Cortés, 2010) **
The Gold Rush (Charles Chaplin, 1925, revival de 1942) **
The Limey (Steven Soderbergh, 1999) ***
Between Heaven and Hell (Richard Fleischer, 1957) **
Il gaucho (Dino Risi, 1964) *
Que Dios no perdone (Rodrigo Sorogoyen, 2016) *
La barrière de la chair (Seijun Suzuki, 1964) °
Gone Girl (David Fincher, 2014) ***
Une femme dans la tourmente (Mikio Naruse, 1964) ***
Dawson City: Frozen Time (Bill Morrison, 2016) *
Dernier amour (Dino Risi, 1978) ***
The Invisible Man (Leigh Whannell, 2020) *
Les quatre cents coups (François Truffaut, 1959) **
Love Affair (Leo McCarey, 1939) *
The Front Page (Billy Wilder, 1974) **
Whiskey Galore ! (Alexander Mackendrick, 1949) °
Fanatic (Silvio Narizzano, 1965) **
The Witches of Eastwick (George Miller, 1987) °
The Hired Hand (Peter Fonda, 1971) ****
The Fortune Cookie (Billy Wilder, 1966) **
The Anniversary (Roy Ward Baker, 1968) °
Love in the Afternoon (Billy Wilder, 1957) **
Carmen Jones (Otto Preminger, 1954) °°
Brancaleone s'en va-t'aux croisades (Mario Monicelli, 1969) °
Man's Favorite Sport ? (Howard Hawks, 1964) ****
United 93 (Paul Greengrass, 2006) *
Long Weekend (Colin Eggleston, 1978) ****
Stalag 17 (Billy Wilder, 1953) ***
Phil Tippett: des rêves et des monstres (Gilles Penso, Alexandre Poncet, 2019) **

Décembre 2020

Das Testament des Dr. Mabuse (Fritz Lang, 1933) ***
A Foreign Affair (Billy Wilder, 1948) ***
The Nanny (Seth Holt, 1965) **
State of the Union (Frank Capra, 1948) **
The Abominable Dr. Phibes (Robert Fuest, 1971) **
Lincoln (Steven Spielberg, 2012) ****
Maniac (Michael Carreras, 1963) **
Tokyo Joe (Stuart Heisler, 1949) °
The Border (Tony Richardson, 1982) *
Justice est faite (André Cayatte, 1950) ***
The Hindenburg (Robert Wise, 1975) *
La carrière d'une femme de chambre (Dino Risi, 1976) **
Young and Innocent (Alfred Hitchcock, 1937) °
Sunset Boulevard (Billy Wilder, 1950) *****
Cash on Demand (Quentin Lawrence, 1961) **
A Raisin in the Sun (Daniel Petrie, 1961) **
Sabotage (Alfred Hitchcock, 1936) **
Cast Away (Robert Zemeckis, 2000) °
Il sorpasso (Dino Risi, 1964) ***

The Last Hurrah (John Ford, 1958) ***
Full Alert (Ringo Lam, 1997) *
Gideon's Day (John Ford, 1958) *
Macbeth (Roman Polanski, 1971) °
Cat People (Paul Schrader, 1982) ***
The Long Gray Line (John Ford, 1955) °
There's Always Tomorrow (Douglas Sirk, 1956) ***
The Whole Town Is Talking (John Ford, 1935) **
The Devil Is a Woman (Josef von Sternberg, 1935) *
The Full Treatment (Val Guest, 1960) *
Motherless Brooklyn (Edward Norton, 2019) **
The Crimson Kimono (Samuel Fuller, 1959) *
Flags of Our Fathers (Clint Eastwood, 2006) ***

The Scarlett Empress (Josef von Sternberg, 1934) ***
Si tous les gars du monde… (Christian-Jaque, 1955) °

Novembre 2020

Safe in Hell (William A. Wellman, 1931) **
Blonde Venus (Josef von Sternberg, 1933) ****
Shanghai Express (Josef von Sternberg, 1932) ****
Scandal Sheet (Phil Karlson, 1952) ***
The Apartment (Billy Wilder, 1960) ***

Dishonored (Josef von Sternberg, 1931) ****
Slacker (Richard Linkalter, 1990) °
Shockproof (Douglas Sirk, 1949) **
Adventure in Sahara (D. Ross Lederman, 1938) *
The Emerald Forest (John Boorman, 1985) °
Some Like It Hot (Billy Wilder, 1959) ****

La grande pagaille (Luigi Comencini, 1960) ***
Power of the Press (Lew Anders, 1943) **
Underworld U.S.A. (Samuel Fuller, 1961) ***

Le dernier métro (François Truffaut, 1980) *
All I Desire (Douglas Sirk, 1953) **
It Happened in Hollywood (Harry Lachman, 1937) **

Never Take Sweets from a Stranger (Cyril Frankel, 1960) **
Morocco (Josef von Sternberg, 1930) ***
The Snorkel (Guy Green, 1958) **
Detour (Edgar G. Ulmer, 1945) **
Avanti ! (Billy Wilder, 1972) ***
Bombshell (Jay Roach, 2019) °
Nickelodeon (Peter Bogdanovich, 1976) **
River of Grass (Kelly Reichardt, 1994) *
Sabrina (Billy Wilder, 1954) **
The Gorgon (Terence Fisher, 1964) *

One, Two, Three (Billy Wilder, 1961) ***
Day of the Dead (George A. Romero, 1985) *
Aniara (Pella Kågerman, Hugo Lilja, 2018) °
Agora (Alejandro Amenábar, 2009) ***

Octobre 2020

Les monstres (Dino Risi, 1963) ***
Un flic (Jean-Pierre Melville, 1972) **
The Damned (Joseph Losey, 1962) **
Valmont (Milos Forman, 1989) ****
Taste of Fear (Seth Holt, 1961) ***
Les invasions barbares (Denys Arcand, 2003) ***
The Two Faces of Dr. Jekyll (Terence Fisher, 1960) **
Fright Night (Tom Holland, 1985) *
La maison du Maltais (Pierre Chenal, 1938) **
Le sexe fou (Dino Risi, 1973) **
Champion (Mark Robson, 1949) **
The Revenge of Frankenstein (Terence Fisher, 1958) ***
Lonely Fifteen (David Lai, 1982) *
Le prince de Hombourg (Marco Bellocchio, 1996) °
Un piège pour Cendrillon (André Cayatte, 1965) **

Septembre 2020

Shivers (David Cronenberg, 1976) *
La fausse maîtresse (André Cayatte, 1942) *
Children of Men (Alfonso Cuarón, 2006) **

Août 2020

Cujo (Lewis Teague, 1983) ***
All that Heaven Allows (Douglas Sirk, 1955) ****
Razorback (Russell Mulcahy, 1984) **

Juillet 2020

Quand une femme monte l'escalier (Mikio Naruse, 1960) ***
Au gré du courant (Mikio Naruse, 1956) **
Dawn of the Dead (Director’s cut, George A. Romero, 1978) ****
Le vagabond de Tokyo (Seijun Suzuki, 1966) **
Blue Collar (Paul Schrader, 1978) ***
Le grondement de la montagne (Mikio Naruse, 1954) **
Mission Impossible (Brian de Palma, 1996) *
Les misérables (Raymond Bernard, 1934) **
Imitation of Life (Douglas Sirk, 1959) ***
Lonely Are the Brave (David Miller, 1962) ***
Apache Drums (Hugo Fregonese, 1951) ***

Juin 2020

A Time to Love and a Time to Die (Douglas Sirk, 1958) *****
Bruiser (George A. Romero, 2000) *
Rolling Thunder (John Flynn, 1977) ***
The Gunfighter (Henry King, 1950) ***
The Sound Barrier (David Lean, 1952) ***
H.M.S. Defiant (Lewis Gilbert, 1962) **
Les misérables (Ladj Ly, 2019) *
Zatoichi 24: Zatoichi In Desperation (Shintaro Katsu, 1972) **
Le goût du saké (Yasujiro Ozu, 1962) ***
A Scene at the Sea (Takeshi Kitano, 1991) ****
Mikey & Nicky (Elaine May, 1976) **
Magnificient Obsession (Douglas Sirk, 1954) ***
M (Fritz Lang, 1931) ****
Secret Beyond the Door (Fritz Lang, 1948) *

Les espions (Henri-Georges Clouzot, 1957) **
A Clockwork Orange (Stanley Kubrick, 1971) °
They Came to Cordura (Robert Rossen, 1959) **
Zatoichi 23: Zatoichi At Large (Kazuo Mori, 1972) **

Mai 2020

We Own the Night (James Gray, 2007) ***
Anatomy of a Murder (Otto Preminger, 1959) ****
Don’t Come Knocking (Wim Wenders, 2005) **
He Got Game (Spike Lee, 1998) *
Ulysse (Mario Camerini, 1954) °
In a Lonely Place (Nicholas Ray, 1950) ****
Dolls (Takeshi Kitano, 2002) ***
Victim (Basil Dearden, 1961) **
Fin d’automne (Yasujiro Ozu, 1960) ***
The Shepherd of the Hills (Henry Hathaway, 1941) ***
The 15:17 to Paris (Clint Eastwood, 2018) *
Ferris Bueller's Day Off (John Hughes, 1986) °
Vatel (Roland Joffé, 2000) ****
La 317e section (Pierre Schoendoerffer, 1965) **
Red River (Howard Hawks, 1948) ***
The Laundromat (Steven Soderbergh, 2019) °
Marriage Story (Noah Baumbach, 2019) **
The Irishman (Martin Scorsese, 2019) **

Avril 2020

Uncut Gems (Benny Safdie, Josh Safdie, 2019) °
Shampoo (Hal Ashby, 1975) **
The Lost Weekend (Billy Wilder, 1945) **
True Grit (Henry Hathaway, 1969) **
Hondo (John Farrow, 1953) **
Rio Conchos (Gordon Douglas, 1964) **
Bonjour (Yasujiro Ozu, 1959) *
The Sniper (Edward Dmytryk, 1952) ***
Zatoichi 21: Zatoichi Goes to the Fire Festival (Kenji Misumi, 1970) **
Mississippi Burning (Alan Parker, 1988) ***
Dolor y gloria (Pedro Almodóvar, 2019) *
Pursued (Raoul Walsh, 1947) **
Leto (Kirill Serebrennikov, 2018) *
The Killing of a Chinese Bookie (John Cassavetes, 1976) *
Garden of Evil (Henry Hathaway, 1954) **
Fleurs d'équinoxe (Yasujiro Ozu, 1958) ***
Mademoiselle (Park Chan-wook, 2016) *
Bob le flambeur (Jean-Pierre Melville, 1962) ***
Scarface (Howard Hawks, 1932) *
The Train (John Frankenheimer, 1964) ****
The Big Sleep (Howard Hawks, 1946) ***

Mars 2020

Max et les ferrailleurs (Claude Sautet, 1971) ***
The Sons of Katie Elder (Henry Hathaway, 1965) ***
Le gangster, le flic & l'assassin (Lee Won-tae, 2019) *
Time and Tide (Tsui Hark, 2000) ***
Tell Them Willie Boy Is Here (Abraham Polonsky, 1969) *
Kiss of Death (Henry Hathaway, 1951) ****
The Secret of Convict Lake (Michael Gordon, 1951) **
Union Station (Rudolph Maté, 1950) **
Rawhide (Henry Hathaway, 1951) ***
The Brink’s Job (William Friedkin, 1978) **
Mary Queen of Scots (Josie Rourke, 2018) °
The Last Sunset (Robert Aldrich, 1961) **
Gloria Bell (Sebastián Lelio, 2018) *
Stuck (Stuart Gordon, 2007) **
Richard Jewell (Clint Eastwood, 2019) ****
Donnie Darko (Richard Kelly, 2001) ***
A Letter to Three Wives (Joseph L. Mankiewicz, 1949) **
And Soon the Darkness (Robert Fuest, 1970) ***
La resa dei conti (Sergio Sollima, 1966) **
The Hangman (Michael Curtiz, 1959) **
Scarlet Street (Fritz Lang, 1945) ****
Dark Waters (Todd Haynes, 2019) ***

Février 2020

La piel que habito (Pedro Almodóvar, 2011) ***
Fright (Peter Collinson, 1971) **
La ronde (Max Ophüls, 1950) *
Winter Kills (William Richert, 1979) *
The Hurt Locker (Kathryn Bigelow, 2008) ***
La chute de l’Empire américain (Denys Arcand, 2018) **
Kiss Me Deadly (Robert Aldrich, 1955) ***
The Founder (John Lee Hancock, 2016) *
The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford, 1962) ***
1900 (Bernardo Bertolucci, 1976) **
Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) ***
Bad Lieutenant (Abel Ferrara, 1992) *
Once Upon a Time... in Hollywood (Quentin Tarantino, 2019) ****
La beauté du diable (René Clair, 1950) ***

Marie-Octobre (Julien Duvivier, 1958) **
The African Queen (John Huston, 1951) *
The Lady of Shanghai (Orson Welles, 1947) ***
House of Strangers (Joseph L. Mankiewicz, 1949) ***
They Were Expendable (John Ford, 1945) **
El reino (Rodrigo Sorogoyen, 2018) ****
Double Indemnity (Billy Wilder, 1944) *****
The Shallows (Jaume Collet-Serra, 2016) *
Hellraiser (Clive Barker, 1987) **
La rue de la honte (Kenji Mizoguchi, 1956) ****

Janvier 2020

Vampire Circus (Robert Young, 1971) °°
Night of the Demon (Jacques Tourneur, 1957) ***
Captain Phillips (Paul Greengrass, 2013) **
1917 (Sam Mendes, 2019) **
Sideways (Alexander Payne, 2004) ***
The Pianist (Roman Polanski, 2002) ****
Up in the Air (Jason Reitman, 2009) ***
The Outsiders (Francis Ford Coppola, 1983) ***
Twins of Evil (John Hough, 1971) °°
L'impératrice Yang Kwei Fei (Kenji Mizoguchi, 1955) ***
At Close Range (James Foley, 1985) **
Nous sommes tous des assassins (André Cayatte, 1952) ***
Knives Out (Rian Johnson, 2019) ***
Peggy Sue Got Married (Francis Ford Coppola, 1986) °
Bram Stoker's Dracula (Francis Ford Coppola, 1992) **
Le plein de super (Alain Cavalier, 1976) **
Zatoichi 20: Zatoichi Meets Yojimbo (Kihachi Okamoto, 1970) **
Red Sparrow (Francis Lawrence, 2018) *
One from the Heart (Francis Ford Coppola,1982) ****
If Beale Street Could Talk (Barry Jenkins, 2018) *
The Lighthouse (Robert Eggers, 2019) °
Little Women (Greta Gerwig, 2019) ***
Zatoichi 19 : les tambours de la colère (Kenji Misumi, 1968) ***
Dementia 13 (Francis Ford Coppola, 1963) **

Years and Years (...#2, #3, #4, #5, #6) °

Décembre 2019

Drums Along the Mohawk (John Ford, 1939) ***
Salé sucré (Ang Lee, 1994) ***
L’intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954) ***
The Boat That Rocked (Richard Curtis, 2009) *
Hands of the Ripper (Peter Sasdy, 1971) °
Le silence est d'or (René Clair, 1947) **
The Rainmaker (Francis Ford Coppola, 1997) ***
Il giorno della civetta (Damiano Damiani, 1968) **
Every Which Way But Loose (James Fargo, 1978) *
La grande bouffe (Marco Ferreri, 1973) *
Les risques du métier (André Cayatte, 1967) **
Picnic at Hanging Rock (Peter Weir, 1975) °
Welcome to Marwen (Robert Zemeckis, 2018) °
The Endless (Aaron Moorhead, Justin Benson, 2017) **
Les amants crucifiés (Kenji Mizoguchi, 1954) **
Countess Dracula (Peter Sasdy, 1970) *
The Evil of Frankenstein (Freddie Francis, 1964) °
Elmer Gantry (Richard Brooks, 1960) **
Woman They Almost Lynched (Allan Dwan, 1953) ***
Le dernier sou (André Cayatte, 1944) *
La cordillère des songes (Patricio Guzmán, 2019) **
Cartouche (Philippe de Broca, 1962) ***
Printemps tardif (Yasujiro Ozu, 1949) **
Les inconnus dans la maison (Henri Decoin, 1942) *
Stagecoach (John Ford, 1939) ****

Years and Years (#1)
Kidding s01 (...#3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10) ***

Novembre 2019

Night Creatures (Peter Graham Scott, 1962) **
J’accuse (Roman Polanski, 2019) ***
Le Mans 66 (James Mangold, 2019) **
Gardens of Stone (Francis Ford Coppola, 1987) ****
Avant le déluge (André Cayatte, 1953) **
Nightmare (Freddie Francis, 1964) *
Leave No Trace (Debra Granik, 2018) ***
The Rover (David Michôd, 2014) *
Manhunter (Michael Mann, 1986) ***
Sous le signe du taureau (Gilles Grangier, 1969) *
A River Runs Through It (Robert Redford, 1992) **
Ugetsu monogatari (Kenji Mizoguchi, 1953) ***
The Rain People (Francis Ford Coppola, 1969) **
The Last of the Mohicans (Michael Mann, 1992) *
Faisons un rêve (Sacha Guitry, 1936) *
The Kiss of the Vampire (Don Sharp, 1963) **
Battement de cœur (Henri Decoin, 1940) ****
Il traditore (Marco Bellocchio, 2019) ***
Harold and Maude (Hal Ashby, 1971) ****
The Vengeance of the Phoenix Sisters (Chen Hung-min, 1968) °°
Ali (Michael Mann, 2001) **
Pépé le Moko (Julien Duvivier, 1937) **
Paranoiac (Freddie Francis, 1963) **
Sorry to Bother You (Boots Riley, 2018) °


Chernobyl (#1, #2, #3, #4, #5) ***
Mindhunter s02 (...#7, #8, #9) *


Octobre 2019

The Phantom of the Opera (Terence Fisher, 1962) °
Pierre et Jean (André Cayatte, 1943) ***
The Curse of the Werewolf (Terence Fisher, 1961) **
Kill Bill: vol.2 (Quentin Tarantino, 2004) ***
Kill Bill: vol.1 (Quentin Tarantino, 2003) **

La horse (Pierre Granier-Deferre, 1969) **
A Rainy Day in New York (Woody Allen, 2019) ***
Rabid (David Cronenberg, 1977) **
Joker (Todd Phillips, 2019) ***
Re-Animator (Stuart Gordon, 1985) **
Triple Frontier (J.C. Chandor, 2019) *
Shadow of the Cat (John Gilling, 1961) **
The Brides of Dracula (Terence Fisher, 1960) ***
Le dossier noir (André Cayatte, 1955) ***
Revolver (Sergio Sollima, 1973) **

Mindhunter s02 (#1, #2, #3, #4, #5, #6)
Mindhunter s01 (...#9, #10) ***

Septembre 2019

All That Jazz (Bob Fosse, 1979) **
Jeanne (Bruno Dumont, 2019) °°
Le miroir à deux faces (André Cayatte, 1958) ***
Douce (Claude Autant-Lara, 1943) ***
The Bridge on the River Kwai (David Lean, 1957) **
Fort Apache (John Ford, 1948) **
Requiem pour un massacre (Elem Klimov, 1985) *****
Taste the Blood of Dracula (Peter Sasdy, 1970) **
Ad Astra (James Gray, 2019) ***/°
Madame de… (Max Ophüls, 1953) ***
The Favourite (Yorgos Lanthimos, 2018) ***
Monos (Alejandro Landes, 2019) ***/*
Pot-Bouille (Julien Duvivier, 1957) ***
Everybody Wants Some !! (Richard Linklater, 2016) ***
L'héritage des 500 000 (Toshiro Mifune, 1963) *
La nuit est mon royaume (George Lacombe, 1951) °
Bound to Glory (Hal Ashby, 1976) ****

Mindhunter s01 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8)

Août 2019

So Long, My Son (Wang Xiaoshuai, 2019) ***
Les frères Sisters (Jacques Audiard, 2018) ***
Le passage du Rhin (André Cayatte, 1960) ****
Hobson's Choice (David Lean, 1954) ****
The Pumpkin Eater (Jack Clayton, 1964) ***/°
Midsommar (Ari Aster, 2019) ***
Kansas City Confidential (Phil Karlson, 1952) **
Once Upon a Time… in Hollywood (Quentin Tarantino, 2019) ****
Clash (Mohamed Diab, 2016) ***
Sonatine (Takeshi Kitano, 1993) *****
Das Indische Grabmal (Fritz Lang, 1959) **
Der Tiger von Eschnapur (Fritz Lang, 1959) ***
The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984) ***
Des gens sans importance (Henri Verneuil, 1956) **
A Star Is Born (William A. Wellman, 1937) ***
L’éclipse (Michelangelo Antonioni, 1962) ***/*
Picnic (Joshua Logan, 1955) **
Non coupable (Henri Decoin, 1947) ****
Happy Together (Wong Kar-wai, 1997) **
The Electric Horseman (Sydney Pollack, 1979) ***

Juillet 2019

The Front Runner (Jason Reitman, 2018) ***
Il maestro di Vigevano (Elio Petri, 1963) ***
Les camarades (Mario Monicelli, 1963) ****
The Miracle Worker (Arthur Penn, 1962) **
The Old Man & the Gun (David Lowery, 2018) **
The Intruder (Roger Corman, 1962) ****
Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? (Ettore Scola, 1968) **
Mariage à l’italienne (Vittorio de Sica, 1964) **
La ciociara (Vittorio de Sica, 1960) ***
Sur ma peau (Alessio Cremonini, 2018) **
Widows (Steve McQueen, 2018) ***

Juin 2019

L’équipage (Anatole Litvak, 1935) *
L'homme aux cent visages (Dino Risi, 1960) **
Roma (Alfonso Cuarón, 2018) **
La Continental: Le mystère Greven (Claudia Collao, 2017) *
Parasite (Bong Joon-ho, 2019) ***
The Ballad of Buster Scruggs (Ethan Coen, Joel Coen, 2018) °
House by the River (Fritz Lang, 1950) ****
La peau douce (François Truffaut, 1964) ****
China Gate (Samuel Fuller, 1957) *
Bend of the River (Anthony Mann, 1952) ***
The Girl in the Red Velvet Swing (Richard Fleischer, 1955) *
Allemagne année zéro (Roberto Rossellini, 1948) **
The Great Train Robbery (Michael Crichton, 1978) **
Le crabe-tambour (Pierre Schoendoerffer, 1977) ***

Patrick Melrose (#1, #2, #3, #4, #5) ***
The Deuce s02 (...#7, #8, #9) ***

Mai 2019

Païsa (Roberto Rossellini, 1946) 7/10
Falkenau, vision de l'impossible (Emil Weiss, 1988) 6.5/10
Verbotene Filme (Felix Moeller, 2014) 5/10
Fixed Bayonets! (Samuel Fuller, 1951) 7/10
Route One USA (Robert Kramer, 1989) 6.5/10
Affreux, sales & méchants (Ettore Scola, 1976) 7.5/10
Mortelle randonnée (Claude Miller, 1982) 7/10
The Dead Don’t Die (Jim Jarmusch, 2019) 4/10
Wings (William A. Wellman, 1927) 7.5/10
Citizen Kane (Orson Welles, 1941) 8/10
Witness for the Prosecution (Billy Wilder, 1957) 7/10
The Naked Kiss (Samuel Fuller, 1964) 8/10
The Last Movie (Dennis Hopper, 1971) 4.5/10
Shock Corridor (Samuel Fuller, 1963) 8/10
Week-end à Zuydcoote (Henri Verneuil, 1964) 7.5/10
The Spy Gone North (Yoon Jong-bin, 2018) 7.5/10
Mid90s (Jonah Hill, 2018) 7/10
Madigan (Don Siegel, 1968) 6.5/10
Il vigile (Luigi Zampa, 1960) 6.5/10
L'homme a mangé la Terre (Jean-Robert Viallet, 2019) 7/10
It Happened Tomorrow (René Clair, 1944) 6.5/10
Dunkirk (Christopher Nolan, 2017) 7.5/10
Les gardiennes (Xavier Beauvois, 2017) 6.5/10

The Deuce s02 (#1, #2, #3, #4, #5, #6...)

Avril 2019

Border (Ali Abbasi, 2018) 7.5/10
40 Guns (Samuel Fuller, 1957) 8/10
La decima vittima (Elio Petri, 1964) 4/10
Garde à vue (Claude Miller, 1981) 8.5/10
Deux hommes dans la ville (José Giovanni, 1973) 7/10
Les éternels (Jia Zhang-ke, 2018) 7.5/10
The Untouchables (Brian De Palma, 1987) 6.5/10
La douleur (Emmanuel Finkiel, 2017) 6/10
Divorce à l’italienne (Pietro Germi, 1962) 8/10
La La Land (Damien Chazelle, 2016) 8/10
Ragtime (Milos Forman, 1981) 7/10

Mars 2019

Diên Biên Phú (Pierre Schoendoerffer, 1992) 8/10
Nosferatu : Phantom der Nacht (Werner Herzog, 1979) 7.5/10
Stroszek (Werner Herzog, 1977) 7/10
Zatoichi 17 : Zatoichi Challenged (Kenji Misumi, 1967) 7/10
L.627 (Bertrand Tavernier, 1992) 6.5/10
Captain Marvel (Anna Boden, Ryan Fleck, 2019) 6/10
The Ox-Bow Incident (William A. Wellman, 1943) 8/10
Roma città aperta (Roberto Rossellini, 1945) 7.5/10
The Enigma of Kasper Hauser (Werner Herzog, 1974) 6/10
La meilleure façon de marcher (Claude Miller, 1975) 7.5/10
Fitzcarraldo (Werner Herzog, 1982) 8/10
Thunder Road (Jim Cummings, 2018) 6.5/10
Une pluie sans fin (Dong Yue, 2017) 7/10
Winchester ’73 (Anthony Mann, 1950) 7/10
La reine Margot (Patrice Chéreau, 1994) 8/10
How much Wood would a Woodchuck chuck... (Werner Herzog, 1976) 6/10
Aguirre, the Wrath of God (Werner Herzog, 1972) 6.5/10
Phantom Thread (Paul Thomas Anderson, 2017) 7.5/10
Le mariage de Chiffon (Claude Autant-Lara, 1942) 7/10

Février 2019

The Fog (John Carpenter, 1980) 6.5/10
End of Watch (David Ayer, 2012) 6.5/10
Senses (Senses (Ryûsuke Hamaguchi, 2015) 6/10
2001 : A Space Odyssey (Stanley Kubrick, 1968) 6/10
Vice (Adam McKay, 2018) 5.5/10
Zatoichi 16: Zatoichi the Outlaw (Satsuo Yamamoto, 1967) 7/10
Suburbicon (George Clooney, 2017) 6.5/10
Tout feu tout flamme (Jean-Paul Rappeneau, 1982) 6/10
Le hussard sur le toit (Jean-Paul Rappeneau, 1995) 8/10
Sands of Iwo Jima (Allan Dwan, 1949) 6.5/10
First Reformed (Paul Schrader, 2017) 6.5/10
Green Book (Peter Farrelly, 2018) 6/10
The Walking Hills (John Sturges, 1949) 6/10
The House That Jack Built (Lars von Trier, 2018) 5.5/10

The Handmaid's Tale s02 6/10

Janvier 2019

Mandingo (Richard Fleischer, 1975) 7.5/10
Glass (M. Night Shyamalan, 2019) 7/10
The Mule (Clint Eastwood, 2018) 6.5/10
Wildlife (Paul Dano, 2018) 7/10
Captain Fantastic (Matt Ross, 2016) 6.5/10
3-4x juugatsu (Takeshi Kitano, 1990) 7.5/10
L’amour flou (Romane Borhinger, Philippe Rebbot, 2018) 6/10
La chair de l'orchidée (Patrice Chéreau, 1975) 5/10
Under Capricorn (Alfred Hitchcock, 1949) 6.5/10
High Life (Claire Denis, 2018) 7.5/10
Les anges déchus (Wong Kar-wai, 1995) 6.5/10
La fête à Henriette (Julien Duvivier, 1952) 6.5/10
The Group (Sidney Lumet, 1966) 7/10
Dead of Night (Bob Clark, 1974) 7/10
Dead Reckoning (John Cromwell, 1947) 6/10
The Square (Ruben Östlund, 2017) 6/10
Les grandes familles (Denys de La Patellière, 1958) 7.5/10

The Handmaid's Tale s02 #1 - #10
Sharp Objects s01 6.5/10

Décembre 2018

Escape from New York (John Carpenter, 1981) 7.5/10
Prince of Darkness (John Carpenter, 1987) 6/10
Thelma (Joachim Trier, 2017) 7/10
The Guilty (Gustav Möller, 2018) 8/10
The Seven-Ups (Philip D'Antoni, 1973) 6.5/10
Manbiki kazoku (Hirokazu Kore-eda, 2018) 7.5/10
The Mummy (Terence Fisher. 1959) 6/10
La isla minima (Alberto Rodriguez, 2014) 5.5/10
Mollenard (Robert Siodmak, 1938) 6.5/10
The Deer Hunter (Michael Cimino, 1978) 8/10
Violent Cop (Takeshi Kitano, 1989) 8/10
Au grand balcon (Henri Decoin, 1949) 5.5/10

War & Peace 5/10


Novembre 2018

L’amour d’une femme (Jean Grémillon, 1953) 7/10
Passion (Brian de Palma, 2012) 7/10
Les amoureux sont seuls au monde (Henri Decoin, 1947) 8/10
Cyrano de Bergerac (Jean-Paul Rappeneau, 1990) 8/10
De Palma (Noah Baumbach, Jake Paltrow, 2015) 6/10
Blaze (Ethan Hawke, 2018) 5.5/10
Heat (Michael Mann, 1995) 7.5/10
Casualties of War (Brian De Palma, 1989) 6.5/10
King Kong (Merian C. Cooper, Ernest B. Schoedsack, 1933) 5.5/10
Petit paysan (Hubert Charuel, 2017) 7.5/10
Lawrence of Arabia (David Lean, 1962) 7/10
Molly's Game (Aaron Sorkin, 2017) 6.5/10
Captain from Castile (Henry King, 1947) 6/10
La loi du marché (Stéphane Brizé, 2015) 6/10
Réminiscence (Pierre Schoendoerffer, 1989) 7/10
Leave No Trace (Debra Granik, 2018) 7.5/10
Hangover Square (John Brahm, 1945) 7/10
First Man (Damien Chazelle, 2018) 8/10
Pool of London (Basil Dearden, 1951) 6.5/10

Twilight Zone ...#2
War & Peace #1-#3

Octobre 2018

Suburra (Stefano Sollima, 2015) 8/10
La section Anderson (Pierre Schoendoerffer, 1967) 7.5/10
The Blue Lamp (Basil Dearden, 1950) 7/10
High Plains Drifter (Clint Eastwood, 1973) 6.5/10
Dogman (Matteo Garrone, 2018) 7.5/10
Un peuple et son roi (Pierre Schoeller, 2018) 7/10
A Quiet Place (John Krasinski, 2018) 8/10
Near Dark (Kathryn Bigelow, 1987) 6.5/10
Mother (Darren Aronofsky, 2017) 5/10
Pattes blanches (Jean Grémillon, 1949) 8/10
Criss Cross (Robert Sidomak, 1949) 7.5/10
Fences (Denzel Washington, 2016) 4.5/10
We Blew It (Jean-Baptiste Thoret, 2017) 7.5/10

Septembre 2018

La môme vert de gris (Bernard Borderie, 1953) 5/10
The Private Life of Sherlock Holmes (Billy Wilder, 1970) 6.5/10
Les frères Sisters (Jacques Audiard, 2018) 8.5/10
Underneath (Steven Soderbergh, 1995) 5/10
Blood Simple (Joel Coen, 1984) 7/10
All the Money in the World (Ridley Scott, 2017) 7/10
Kids Return (Takeshi Kitano, 1996) 8/10
Upgrade (Leigh Whannell, 2018) 7/10
The Innocents (Jack Clayton, 1961) 8/10
Burning (Lee Chang-dong, 2018) 8/10
Le poirier sauvage (Nuri Bilge Ceylan, 2018) 7/10
Last Flag Flying (Richard Linklater, 2017) 6.5/10

The Handmaid's Tale s01 8/10
Quarry s01 7/10
Godless s01 6.5/10


Août 2018

A Matter of Life and Death (Michael Powell, Emeric Pressburger, 1946) 7.5/10
BlacKkKlansman (Spike Lee, 2018) 7/10
Ted (Seth MacFarlane, 2012) 6/10
Catfight (Onur Tukel, 2016) 5/10
The Life and Death of Colonel Blimp (Michael Powell, Emeric Pressburger, 1943) 8/10
Annihilation (Alex Garland, 2018) 7.5/10
Under the Silver Lake (David Robert Mitchell, 2018) 6.5/10
A Monster Calls (J.A. Bayona, 2016) 7/10
I'm Not There (Todd Haynes, 2007) 4/10
Bone Tomahawk (S. Craig Zahler, 2015) 4.5/10
La légende de la montagne (King Hu, 1978) 7/10
Les orgueilleux (Yves Allégret, 1953) 8/10
The Raid 2 (Gareth Evans, 2014) 6.5/10
14-18 (Jean Aurel, 1963) 6.5/10
Gimme Danger (Jim Jarmusch, 2016) 6/10
Maryland (Alice Winocour, 2015) 7/10
Bigger than Life (Nicholas Ray, 1956) 6.5/10

Quarry s01 #1 - #5
Godless s01 #1 - #4


Juillet 2018

Pain & Gain (Michael Bay, 2013) 6.5/10
Unsane (Steven Soderbergh, 2018) 6/10
The Raid (Gareth Evans, 2011) 6/10
Hereditary (Ari Aster, 2018) 7/10
Grave (Julia Ducournau, 2016) 7/10
Snow Therapy (Ruben Östlund, 2014) 6/10
A Perfect Day (Fernando León de Aranoa, 2015) 7.5/10
Kingdom of Heaven (Ridley Scott, 2005) 7.5/10
The Hollow Point (Gonzalo López-Gallego, 2016) 5.5/10
Sicario: Day of the Soldado (Stefano Sollima, 2018) 6.5/10


Juin 2018

Cinema Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1988) 6.5/10
Tully (Jason Reitman, 2018) 6.5/10
Ashes of Time Redux (Wong Kar-wai, 1994) 5.5/10
Comanche Station (Budd Boetticher, 1960) 8/10
Man in the Wilderness (Richard C. Sarafian, 1971) 7/10
Ride Lonesome (Budd Boetticher, 1959) 7.5/10
Buchanan Rides Alone (Budd Boetticher, 1958) 6.5/10
Saving Private Ryan (Steven Spielberg, 1998) 8/10
Decision at Sundown (Budd Boetticher, 1957) 8/10
Carne (Gaspar Noé, 1991), Seul contre tous (Gaspar Noé, 1998) 5/10
Atomic Blonde (David Leitch, 2017) 6.5/10
Birdman of Alcatraz (John Frankenheimer, 1962) 7/10
Confessions of a Dangerous Mind (George Clooney, 2002) 6/10
American Made (Doug Liman, 2017) 6.5/10
The Tall T (Budd Boetticher, 1957) 8/10

Rectify s02 6/10
Rectify s01 7.5/10


Mai 2018

The Life of Oharu (Kenji Mizoguchi, 1952) 7.5/10
The House Bunny (Fred Wolf, 2008) 6.5/10
Two Rode Together (John Ford, 1960) 8/10
To Catch a Thief (Alfred Hitchcock, 1955) 6.5/10
Thunderbolt and Lightfoot (Michael Cimino, 1974) 7/10
Gladiator (Ridley Scott, 2000) 8/10

Gene Tierney, une star oubliée (Clara Kuperberg, Julia Kuperberg, 2017) 7/10
Battle of the Sexes (Jonathan Dayton, Valerie Faris, 2017) 7/10
Nos années sauvages (Wong Kar-wai, 1991) 6.5/10
Where the Sidewalk Ends (Otto Preminger, 1950) 8/10
Jungle (Greg McLean, 2017) 6.5/10
Ready Player One (Steven Spielberg, 2018) 6/10
Hannah and Her Sisters (Woody Allen, 1986) 6.5/10
Throne of Blood (Akira Kurosawa, 1957) 8.5/10
Portrait of Jennie (William Dieterle, 1948) 7/10
Starship Troopers (Paul Verhoeven, 1997) 7/10
An Actor's Revenge (Kon Ichikawa, 1963) 7.5/10
Vanishing Point (Richard C. Sarafian, 1971) 8/10
Mad Max: Fury Road (George Miller, 2015) 9/10

Rectify s01 #1

Avril 2018

3:10 to Yuma (Delmer Daves, 1957) 8.5/10
The Rider (Chloé Zhao, 2017) 7.5/10
A Ghost Story (David Lowery, 2017) 6/10
The Man from Laramie (Anthony Mann, 1955) 8/10
Un dimanche à la campagne (Bertrand Tavernier, 1984) 7/10
Tunnel (Kim Seong-hun, 2016) 7/10
Utu (Geoff Murphy, 1984) 7/10
Le crime de Monsieur Lange (Jean Renoir, 1935) 6/10
Third Murder (Hirokazu Kore-eda, 2017) 7/10
Hostiles (Scott Cooper, 2017) 7/10
Kikujiro no natsu (Takeshi Kitano, 1999) 9/10
Wonderstruck (Todd Haynes, 2017) 7.5/10
Le Caire Confidentiel (Tarik Saleh, 2017) 7.5/10
Don't Worry, He Won't Get Far on Foot (Gus Van Sant, 2018) 6.5/10
Midnight Cowboy (John Schlesinger, 1969) 7/10
The Last Wagon (Delmer Daves, 1956) 8/10
Mad Max Beyond Thunderdome (George Miller, 1985) 5.5/10
Madame Hyde (Serge Bozon, 2018) 4/10
La vérité sur Bébé Donge (Henri Decoin, 1952) 6.5/10
Serpico (Sidney Lumet, 1973) 7/10

Mars 2018

The Yakuza Papers, Vol. 5: Final Episode (Kinji Fukasaku, 1974) 6.5/10
Rebecca (Alfred Hitchcock, 1940) 7.5/10
The Yakuza Papers, Vol. 4: Police Tactics (Kinji Fukasaku, 1973) 7/10
L'Autre Côté de l'espoir (Aki Kaurismäki, 2017) 6/10
The Yakuza Papers, Vol. 3: Proxy War (Kinji Fukasaku, 1973) 7/10
The Yakuza Papers, Vol. 2: Hiroshima Death Match (Kinji Fukasaku, 1973) 7.5/10
The Wolf of Wall Street (Martin Scorsese, 2013) 7/10
I, Tonya (Craig Gillespie, 2017) 7.5/10
The Yakuza Papers, vol.1: Battles Without Honor and Humanity (Kinji Fukasaku, 1973) 8/10
Lady Bird (Greta Gerwig, 2017) 7.5/10
The Paradine Case (Alfred Hitchcock, 1947) 6/10
Office (Johnnie To, 2015) 6.5/10
Chato's Land (Michael Winner, 1972) 7/10
A Fuller Life (Samantha Fuller, 2013) 8/10
Le complexe de Frankenstein (Alexandre Poncet, Gilles Penso, 2015) 7/10
La vierge des tueurs (Barbet Schroeder, 2000) 3/10

The Deuce s01 7.5/10

Février 2018

L'affaire des poisons (Henri Decoin, 1955) 7.5/10
Bande à part (Jean-Luc Godard, 1964) 4/10
The Shape of Water (Guillermo del Toro, 2017) 7.5/10
Rocco et ses frères (Luchino Visconti, 1960) 6.5/10
Creepy (Kiyoshi Kurosawa, 2016) 6.5/10
Le voleur (Louis Malle, 1967) 8/10
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Martin McDonagh, 2017) 8/10
A Most Violent Year (J.C. Chandor, 2014) 8/10
Wonder Wheel (Woody Allen, 2017) 6.5/10
Mud (Jeff Nichols, 2012) 7/10
The Post (Stephen Spielberg, 2017) 7/10
The Revenant (Alejandro G. Iñárritu, 2015) 7/10
Daisy Kenyon (Otto Preminger, 1947) 8/10
La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) 8.5/10
Forrest Gump (Robert Zemeckis, 1994) 6.5/10
L'armée des ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) 8/10

Janvier 2018

The Lost City of Z (James Gray, 2016) 8/10
All Is Lost (J.C. Chandor, 2013) 8/10
"I Know Where I'm Going!" (Michael Powell, Emeric Pressburger, 1945) 6.5/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012) 8/10
Dangerous Days: Making Blade Runner (Charles de Lauzirika, 2007) 7/10
Sicario (Denis Villeneuve, 2015) 8/10
Sanjuro (Akira Kurosawa, 1962) 7.5/10
I Am Not Your Negro (Raoul Peck, 2016) 7.5/10
To Live and Die in L.A. (William Friedkin, 1985) 7.5/10
Wind River (Taylor Sheridan, 2017) 5.5/10
McCabe & Mrs. Miller (Robert Altman, 1971) 8/10
My Darling Clementine (John Ford, 1946) 8/10
The Fog of War: Eleven Lessons from the Life of Robert S. McNamara (Erroll Morris, 2003) 8/10
It Comes at Night (Trey Edward Shults, 2017) 6.5/10
Les disparus de St. Agil (Christian-Jaque, 1938) 6/10

Little Big Lies s01 8/10
Game of Thrones s07 5.5/10
The Vietnam War 8/10
Last edited by magobei on 31 Jan 22, 22:30, edited 21 times in total.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3688
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by monk »

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * sans plus ° pas trop °° pas du tout
Révisions ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique




JANVIER


La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara - 1956 *** ►
Satoshi Kon, l'illusionniste de Pascal-Alex Vincent 2021 **
Échec au porteur de Gilles Grangier - 1959 **
Le sang à la tête de Gilles Grangier - 1956 ***
Les amants traqués de Norman Foster - 1948 ***
Le jour et l'heure de René Clément - 1963 ***
La rue chaude de Edward Dmytryk - 1962 **
La féline de Paul Schrader - 1982 °
Maigret et l'affaire Saint-Fiacre de Jean Delannoy - 1959 **
Au-delà des grilles de René Clément - 1949 ***
Pépé le Moko de Julien Duvivier - 1937 *** ▲
La bandera de Julien Duvivier - 1935 *
The Card Counter de Paul Schrader - 2021 **
La tête d'un homme de Julien Duvivier - 1933 ** ▲


Peaky Blinders S1 (...#3, #4, #5, #6.) - 2013 *


Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
hahaha

--------------------
Mais aussi : 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011
Last edited by monk on 30 Jan 22, 09:58, edited 14 times in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50020
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Flol »

Janvier 2022

Films découverts
Let Them All Talk (Steven Soderbergh - 2020) : 5/10
Trauma (Dario Argento - 1993) : 6/10
Blue Sunshine (Jeff Lieberman - 1977) : 6/10
Ghostbusters : Afterlife (Jason Reitman - 2021) : 4/10
Paranormal Activity : Next of Kin (William Eubank - 2021) : 3/10
France (Bruno Dumont - 2021) : 7/10
Licorice Pizza (Paul Thomas Anderson - 2021) : 7.5/10
The Switchblade Sisters (Jack Hill - 1975) : 6.5/10
Kingsman : The Golden Circle (Matthew Vaughn - 2017) : 3/10
Bad Influence (Curtis Hanson - 1990) : 6/10
Mishima (Paul Schrader - 1985) : 8/10
Jug Face (Chad Crawford Kinkle - 2013) : 2/10
The Lost Daughter (Maggie Gyllenhaal - 2021) : 7/10
Eternals (Chloé Zhao - 2021) : 3/10
Saint Jack (Peter Bogdanovich - 1979) : 7/10
Lianna (John Sayles - 1983) : 7/10
Come True (Anthony Scott Burns - 2020) : 5.5/10
Shithouse (Cooper Raiff - 2020) : 7.5/10
In Cold Blood (Richard Brooks - 1967) : 8.5/10
Diva (Jean-Jacques Beineix - 1981) : 7/10
L'origine du monde (Laurent Lafitte - 2020) : 6.5/10
The Lamp (Tom Daley - 1987) : 3/10
Disappearance at Clifton Hill (Albert Shin - 2019) : 5/10
Sous le ciel d'Alice (Chloé Mazlo - 2020) : 7/10
The Tragedy of Macbeth (Joel Coen - 2021) : 4/10
Scream (Matt Bettinelli-Olpin & Tyler Gillett - 2022) : 3/10
Julie (en 12 chapitres) (Joachim Trier - 2021) : 7/10
Les Raisins de la mort (Jean Rollin - 1978) : 5/10
Spencer (Pablo Larraín - 2021) : 5.5/10
Hell House LLC II : The Abaddon Hotel (Stephen Cognetti - 2018) : 4/10
The Kindred (Stephen Carpenter & Jeffrey Obrow - 1987) : 6/10
Playlist (Nine Antico - 2021) : 7/10
Nightmare Alley (Guillermo del Toro - 2021) : 5.5/10
C'mon C'mon (Mike Mills - 2021) : 5/10
Ice Cream Man (Norman Apstein - 1995) : 2/10
The House (plein de gens - 2021) : 6.5/10
Requiem pour un vampire (Jean Rollin - 1971) : 6/10
Body Puzzle (Lamberto Bava - 1992) : 4/10
Love & Basketball (Gina Prince-Bythewood - 2000) : 7.5/10
The Fanatic (Fred Durst - 2019) : 2/10

Films revus
The Howling (Joe Dante - 1981) : 7/10 (=)
Les 400 coups (François Truffaut - 1959) : 8.5/10 (=)
Scream (Wes Craven - 1996) : 7/10 (=)
Scream 2 (Wes Craven - 1997) : 7.5/10 (+)
Scream 3 (Wes Craven - 2000) : 5/10 (=)
The Thing (John Carpenter - 1982) : 9/10 (=)

Séries découvertes
Dave - saison 2 (Dave Burd & Jeff Schaffer) : 7.5/10
Dawson's Creek - saison 5 (Kevin Williamson) : en cours

Séries revues
The Sopranos - saison 3 (David Chase) : 8/10 (=)
The Office US - saison 5 (Greg Daniels) : en cours

Mes films du mois de Janvier 2005 à Décembre 2021
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Avril 2017 : Une journée particulière (Ettore Scola)
Mai 2017 : Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)
Juin 2017 : War for the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Juillet 2017 : The Fits (Anna Rose Holmer)
Août 2017 : La double vie de Véronique (Krzysztof Kieslowski)
Septembre 2017 : Good Time (Safdie Brothers)
Octobre 2017 : Pour le réconfort (Vincent Macaigne)
Novembre 2017 : Jim & Andy : The Great Beyond (Chris Smith)
Décembre 2017 : A Ghost Story (David Lowery)
Janvier 2018 : The Post (Steven Spielberg)
Février 2018 : Phantom Thread (Paul Thomas Anderson)
Mars 2018 : The Long Day Closes (Terence Davies)
Avril 2018 : Isle of Dogs (Wes Anderson)
Mai 2018 : House (Nobuhiko Ôbayashi)
Juin 2018 : Hereditary (Ari Aster)
Juillet 2018 : L'Île au Trésor (Guillaume Brac)
Août 2018 : Under the Silver Lake (David Robert Mitchell)
Septembre 2018 : The Quiet Earth (Geoff Murphy)
Octobre 2018 : I Am a Fugitive from a Chain Gang (Mervyn LeRoy)
Novembre 2018 : On Dangerous Ground (Nicholas Ray)
Décembre 2018 : La Commune (Paris, 1871) (Peter Watkins)
Janvier 2019 : Deadbeat at Dawn (Jim Van Bebber)
Février 2019 : The Old Man & the Gun (David Lowery)
Mars 2019 : Threads (Mick Jackson)
Avril 2019 : The Blade (Tsui Hark)
Mai 2019 : Dogman (Matteo Garrone)
Juin 2019 : Parasite (Bong Joon-ho)
Juillet 2019 : Midsommar (Ari Aster)
Août 2019 : Once Upon a Time in...Hollywood (Quentin Tarantino)
Septembre 2019 : Portrait de la jeune fille en feu (Céline Sciamma)
Octobre 2019 : Next of Kin (Tony Williams)
Novembre 2019 : L'amour nu (Yannick Bellon)
Décembre 2019 : A Hidden Life (Terrence Malick)
Janvier 2020 : Why Don't You Play in Hell ? (Sono Sion)
Février 2020 : Uncut Gems (Benny & Josh Safdie)
Mars 2020 : J'ai perdu mon corps (Jérémy Clapin)
Avril 2020 : Titicut Follies (Frederick Wiseman)
Mai 2020 : Les Lèvres rouges (Harry Kümel)
Juin 2020 : À l'abordage (Guillaume Brac)
Juillet 2020 : Love Exposure (Sono Sion)
Août 2020 : Vamos a Matar, Compañeros (Sergio Corbucci)
Septembre 2020 : I'm Thinking of Ending Things (Charlie Kaufman)
Octobre 2020 : Tag (Sono Sion)
Novembre 2020 : L'incinérateur de cadavres (Juraj Herz)
Décembre 2020 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
Janvier 2021 : Police Story (Jackie Chan)
Février 2021 : First Cow (Kelly Reichardt)
Mars 2021 : Le Train (PIerre Granier-Deferre)
Avril 2021 : Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson)
Mai 2021 : Eva en août (Jonás Trueba)
Juin 2021 : Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait (Emmanuel Mouret)
Juillet 2021 : Lune froide (Patrick Bouchitey)
Août 2021 : Pig (Michael Sarnoski)
Septembre 2021 : In the Soup (Alexandre Rockwell)
Octobre 2021 : The Night House (David Bruckner)
Novembre 2021 : Matewan (John Sayles)
Décembre 2021 : West Side Story (Steven Spielberg)
Last edited by Flol on 31 Jan 22, 23:05, edited 47 times in total.
C2302t
Electro
Posts: 918
Joined: 30 Nov 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by C2302t »

Découvertes

My Heart is that eternal rose de Patrick Tam : 8,5/10
Salé Sucré d'Ang Lee : 8,5/10

Le président d'Henri Verneuil : 8/10
Showboat de Georges Sidney : 8/10
Lady Paname d'Henri jeanson : 8/10
Coup de torchon de Bertrand Tavernier : 8/10

Nobody de Ilya Naishuller : 7,5/10
La tour Au delà des nuages de makoto shinkaï : 7,5/10
Les griffes de la peur de David Lowell Rich : 7,5/10
La lettre du Kremlin de John Huston : 7,5/10
Dark waters de Todd Haynes :7,5/10
Primrose Path de Grégory La Cava : 7,5/10

Peggy Sue s'est mariée de Francis Ford Coppola : 7/10
The agent de Ryoo Seung-wan : 7/10
Macbeth d'Orson Welles : 7/10
Link de Richard Franklin : 7/10
My hero Academia
World Heroes mission :7/10

Gamenight de John Francis Dayley : 6,5/10
Judo de Johnnie To : 6,5/10

Redécouvertes

Swordman 2 : 8,5/10

Kingsman : 8/10

Kingsman 2 : 7,5/10

Mister dynamite : 6,5/10

Séries
My hero Academia S3 : 7,5/10
My hero Academia S4 : 8/10
West World S3 : 8/10
Last edited by C2302t on 31 Jan 22, 11:29, edited 19 times in total.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22830
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by cinephage »

JANVIER 2022

FILM DU MOIS:

Licorice pizza, de Paul Thomas Anderson (2021) 10/10 - Un très beau récit, qui évoque l'adolescence, les années 70, le cinéma et l'American way of life. Chaque plan du film est d'une force d'évocation saisissante.

FILMS DECOUVERTS:
Le joli mai, de Chris Marker & Pierre Lhomme (1962) 8/10
The Card Counter, de Paul Schrader (2021) 9/10 - J'ai peut-être trouvé mon film du mois le 1er, c'est rare...
The Greasy Strangler, de Jim Hosking (2016) 4/10 - Hosking se la joue John Waters, le sens du timing en moins, ce qui est un problème quand on fait une comédie... Certes, le film joue la transgression, mais il laisse indifférent, au mieux vaguement gêné...
Le chant du courlis, de Henry Barakat (1959) 7,5/10 - Ce film égyptien soulève bien des questions sur le statut des femmes en Egypte, et se suit avec plaisir, mais bascule dans sa deuxième partie en un mélo que seul un deus ex machina bien pratique sauve de l'écueil moral...
Coq de combat / Gwan gai, de Soi Cheang (2007) 6,5/10 - Petite série B, adaptée d'un manga, hyperviolente et décomplexée...
Messe basse, de Baptiste Drapeau (2020) 6/10 - Film fantastique cinéphile, charmant, quoique très classique, qui a l'idée brillante de compter Jacqueline Bisset à son casting.
La Paloma / Grosse Freiheit Nr. 7, de Helmut Käutner (1944) 7/10 - Une sympathique comédie de marins, en couleur, à la fois charmante et légère. Etonnant au vu de la période à laquelle ça a été tourné, mais les décors sont somptueux, et les chansons agréables.
Bad Luck Banging or Loony Porn, de Radu Jude (2021) 8/10 - Sorte de journal brouillon autour d'une situation donnée (une prof d'histoire dont une vidéo porno a été fuitée sur le net), qui aligne réflexions de fond et humour vengeur libératoire. Très réussi et original.
Tromperie, d'Arnaud Desplechin (2021) 6/10 - Servi par un casting en or, Desplechin adopte un de ses auteurs fétiche, mais tombe dans le travers de faire cliché : le film est intéressant, mais très caricatural du "style Desplechin", très écrit, un peu figé, trop dialogué... Son cinéma gagne à être impur et à intégrer des éléments exogènes...
2072, les mercenaires du futur, de Lucio Fulci (1984) 7/10 - Un bon film de SF dans lequel la télévision abreuve la soif de sang du public avec des combats de gladiateurs... Koh Lanta avant l'heure...
Humanoids from the Deep, de Barbara Peeters (1980) 4/10 - Etrange nanard, qui convoque de jeunes Rob Bottin, James Horner, même Gale Ann Hurd en stagiaire régie... Le film lui-même est bien faiblard, on est dans la lignée de Piranhas et autres...
Le monde sur le fil, de Rainer Werner Fassbinder (1973) 7/10 - Un sujet en or (Simulacron 3, de Daniel Galouye, qui interroge la nature du réel comme simulation), de bons acteurs, mais la mise en scène élégante ne s'intéresse pas à établir de tension, ce qui affaiblit le projet.
Profession du père, de Jean-Pierre Améris (2020) 4,5/10 - Le sujet de base est intéressant, et Poelvoorde fonctionne bien. La mise en scène, en revanche, est d'une platitude redoutable...
The King's Man, de Matthew Vaughn (2021) 5,5/10 - Ici le divertissement écrase tout récit, tout réalisme, toute tension, sans parler des personnages... Restent quelques images divertissantes, à ce titre le film fonctionne.
Den-en ni shisu / Cache-cache pastoral, de Shûji Terayama (1974) 8,5/10 - Terayama cherche à revisiter son enfance, dans un récit surréaliste à l'imagerie sublimée d'une poésie aussi délicate que troublante. Grandiose.
Breeder, de Jens Dahl (2020) 3/10 - Film d'horreur confus et lourdingue, dont l'intrigue foireuse et les bonnes intentions désamorcent toute ambiguité horrifique, quitte à faire rire...
Prisoners of the ghostland, de Sono Sion (2021) 6/10 - Visuellement assez surchargé et inhabituel, le film devient vite nébuleux dans son déroulement comme dans ses enjeux.
The Wandering Earth / Liu lang di qiu, de Frant Gwo (2019) 6/10 - Un film de SF chinois à grand spectacle. Certes, les emprunts au cinéma hollywoodien sont lourds et l'intrigue est naïve, mais pas plus qu'à La La Land, et le film se suit avec un indéniable plaisir.
Night Tide, de Curtis Harrington (1961) 8/10 - Dans ce film à l'atmosphère fantastique, auquel Blue Velvet emprunte beaucoup, Dennis Hopper s'interroge sur la femme qu'il aime. L'ambiguité est partout, les avertissements aussi, le film véhicule une étrange étrangeté singulière.
Zack Snyder's Justice League, de Zach Snyder (2021) 4/10 - J'ai décidément bien du mal avec Snyder, ses incohérences narratives, ses ralentis/accélérés poseurs, son choix de l'icone primant sur le récit...
Les prédateurs du futur / I predatori di Atlantide, de Ruggero Deodato (1983) 6,5/10 - Du cinéma d'exploitation ludique et rythmé, dans lequel les "descendants d'Atlantis" (une bande de loubards affublés de fringues kitsch qui font punk, du bandeau dans les cheveux à la crète punk ou le simple blouson de cuir) veulent reprendre le monde par la violence, sur fond d'intrigue sud-américaine. On s'amuse plutôt...
Wicked City / Yôjû toshi, de Yoshiaki Kawajiri (1987) 8/10 - Visuellement très inventif, cet anime allie une iconographie futuriste à un monde de démons de "l'autre monde" terrifiants. Ce pandemonium s'attache à une intrigue efficace et bien conduite.
Les feux de la vie / Här har du ditt liv, de Jan Troell (1966) 7,5/10 - Vu sur Netflix, ce film suit le parcours d'un adolescent devant travailler dès 14 ans, dans les années 1912-1918. Visuellement très beau, le récit accompagne son protagoniste avec une distance qui m'a un peu mis à distance, tout en restant assez intéressant à suivre.
The Green Knight, de David Lowery (2021) 7/10
Sarmasik, de Tolga Karacelik (2015) 8/10 - Un huis-clos assez prenant, dans un cadre aussi original qu'atypique. Une curiosité réussie que je recommande.
Scream and scream again, de Gordon Hessler (1970) 5/10 - Si l'on passe outre une mise en scène hative et un récit bien décousu, l'intrigue de fond de science-fiction se révèle plutôt angoissante et réussie.
Them that follow / Le souffle du serpent, de Britt Poulton & Dan Madison Savage (2019) 7/10 - Une sorte de polar sur fond d'intrigue sectaire, plutôt bien fait, même si pas révolutionnaire.
Sterne, de Konrad Wolf (1959) 8/10 - Les remous de l'âme d'un soldat allemand, geolier d'un camp de travail juif en Bulgarie, et qui tombe amoureux d'une femme juive. Le film a le mérite de la subtilité, de la sensibilité, et de bénéficier d'une photo remarquable. Le film, poignant, traite son sujet avec pertinence et profondeur.
Kingdom of the spiders / L'horrible invasion, de John 'Bud' Cardos (1977) 8/10 - Dans le genre invasion de bestioles, ce film révèle une puissance de mètre étalon. Pour le cinéphile, la rencontre improbable de William Shatner et Woody Strode reste un bon moment.
Pumpkinhead: Blood Feud, de Michael Hearst (2007) 6,5/10 - Hearst recentre la franchise sur son thème central, la vengeance, et reprend la classique vendetta Hatfields vs MacCoys comme cadre de son récit. On s'amuse plutôt, le monstre est cheapos, le budget est inexistant, mais il y a un récit et des personnages, et c'est largement mieux que les deux volumes précédents.
Le détroit de la faim, de Tomu Uchida (1965) 7,5/10 - Un beau et ample récit d'enquête policière, mais aussi d'impossible rédemption pour trois personnages dont les destins sont étroitement liés. Assez prenant.
The Medium, de Banjong Pisanthanakun (2021) 8,5/10 - Na Hong-Jin produit ici un film d'épouvante sur fond de shamanisme en Thailande. Filmé comme un documenteur, le film intrigue, saisit, puis terrifie. Un film redoutablement efficace.
L.A. Story, de Steve Martin (1991) 7,5/10 - Une comédie romantique, une satire de la vie à Los Angeles, une pochade de Steve Martin, ce film est tout cela à la fois et se révèle lumineux et fort drôle.
Le procès, de G.W.Pabst (1948) 8/10 - Je découvre, avec ce film, l'affaire de Tiszaeszlár (1883), un procès antisémite dans lequel Eötvös Karoly s'est révélé en défendant des juifs accusés de meurtres rituels... Pabst peinera à faire oublier sa complaisance à l'égard du pouvoir nazi, mais il fait avec ce film un terrifiant tableau de l'antisémitisme, et confirme toute l'ampleur de son talent.
La chasse / Jakten (1959) 7/10 - Variation sur le thème du triangle amoureux, sauvé de la lourdeur par la rupture du 4ème mur et un cadre naturel de toute beauté.
Schramm, de Jorg Butgereit (1993) 5/10 - Sans doute ambitieux formellement, le film conjugue les obsessions mortifères du réalisateurs à une forme austère, mais à la limite de l'expérimental, dans son suivi des pensées d'un psychopathe lidibineux... Je reste peu convaincu.
Tokyo Tribe, de Sono Sion (2014) 7/10 - Sorte de comédie musicale rap, le film offre quelques séquences de pure maestria. Néanmoins, il a tendance à s'éterniser, et à se perdre en innombrables séquences de bagarre sans enjeux qui diluent l'intérêt du film.
Alouettes, le fil à la patte, de Jiri Menzel (1969) 8/10 - Tout en suivant le statut de bourgeois reconvertis par le régime, le film réussi l'exploit funambilique de conjuguer réflexion politique, fable humaniste, et de l'entourer d'une charmante poésie, toute préverdienne. Très fort.
Scream, de Matt Bettinelli-Olpin & Tyler Gillett (2022) 7,5/10 - Pour ce rallumage de franchise, les réalisateurs se font le plaisir d'un fan service de tous les instants, et proposent quelques moments tout à fait réjouissants.
The Chef / Boiling Point, de Philip Barantini (2021) 7/10 - Bien joué et bien dialogué, le film déploie une tension assez tangible, mais garde un coté exercice de style qui affaiblit le récit. Le tout se suit avec grand plaisir.
Placés, de Nessim Chikhaoui (2022) 6/10 - Pas inintéressant, malgré quelques clichés un peu lourds, les personnages existent.
Versus, de Ryûhei Kitamura (2000) 5,5/10 - Trop long, trop inspiré par Matrix et parcouru de longs tunnels d'action, le film révèle tout de même l'inventivité de son réalisateur. Je suis content de l'avoir découvert après d'autres films de Kitamura.
La mort suspendue / Touching the void, de Kevin Macdonald (2003) 7/10 - Documentaire spectaculaire sur une ascension qui aurait pu tourner au drame, mais qui reste un impressionnant récit de survie (et de chance). Sans doute une référence pour les amateurs d'alpinisme.
L'ame soeur, de Fredi M. Murer (1985) 6/10 - Chronique rurale autour d'une famille isolée dans la montagne suisse allemande. Moeurs étranges, drame familial, récit de vie, certes, mais surtout film lent, trop lent, à la jolie photo tout de même...
Space Sweepers, de Jo Sung-Hee (2021) 7/10 - Malgré une mise en scène bancale et mal fichue, et une longueur un peu exagérée, ce film d'aventures spatiales à la Cowboy Bebop bénéficie d'un script efficace et d'effets visuels des plus sympathiques.
Golden Glove, de Fatih Akin (2019) 8/10 - Reconstitution précise des actes d'un serial killer adepte des bas fonds de Hambourg. L'incarnation du personnage, les décors, le bal de tête du bar, tout est d'une précision et d'une maitrise saisissante. Un sacré exercice de style, pour public averti.
Un monde, de Laura Wandel (2022) 9/10 - Un pari très audacieux, pour une réussite admirable. Les enfants sont incroyablement dirigés, l'action est pertinente et gérée avec maitrise et réflexion. Clairement, une de mes meilleures surprises de ce mois.
Nos âmes d'enfants, de Mike Mills (2021) 6/10 - Charmant récit d'une rencontre entre un oncle et son neveu, dans un contexte familial complexe. Mills est bourré de références qu'il cite in extenso, d'ambitions arty qu'il aligne avec précaution. Son film est très appliqué, même le jeu des comédiens semblent sous ouate à l'occasion...
Puppet Master, de David Schmoeller (1989) 3/10 - Incohérent, mal filmé et encore plus mal joué (on se croirait dans une télénovella), le film réussit à amuser lorsque ses poupées tueuses s'agitent un peu. Un vrai récit aurait-il été du luxe ?
Le temps du chatiment / The Young Savages, de John Frankenheimer (1961) 7,5/10 - Malgré un coté moraliste un peu poussé, le film garde une tension pendant tout le film, et soulève des questions qui restent actuelles...

FILMS REVUS:
Demons, de Lamberto Bava (1985) 8,5/10 - Toujours enthousiasmé par le délire visuel de certaines scènes, et peu attaché à la cohérence générale du récit, je reste un grand amateur de ce film... Mais je comprends qu'un public contemporain s'en détache.
Guepier pour trois abeilles, de Joseph L. Mankiewics (1967) 7/10 - Un peu longuet et désincarné, pour une variation sur Volpone, mais le texte est d'un esprit délicieux, et le casting s'en empare avec talent.

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2021 = Tian mi mi / Comrades: Almost a Love Story, de Peter Chan (1996)
Février 2021 = Une famille syrienne, de Philippe Van Leeuw (2017)
Mars 2021 = Peking Opera Blues, de Tsui Hark (1986)
Avril 2021 = Den Enfaldigen Morderen, de Hans Aldredsson (1982)
Mai 2021 = La loi de Téhéran, de Saeed Roustayi (2019)
Juin 2021 = Les enfants nous regardent, de Vittorio de Sica (1944)
Juillet 2021 = Titane, de Julia Ducornau (2021)
Aout 2021 = Kladivo na carodejnice / Witchhammer, de Otakar Vávra (1970)
Septembre 2021 = La divine croisière, de Julien Duvivier (1929)
Octobre 2021 = The Last Duel, de Ridley Scott (2021)
Novembre 2021 = Historias extraordinarias, de Mariano Llinas (2008)
Decembre 2021 = Don't look up, d'Adam McKay (2021)
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
candygirl
Doublure lumière
Posts: 498
Joined: 19 Dec 21, 11:09
Location: Bates High school

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by candygirl »

Janvier 2022

Film du mois

Image

Découvertes

Mr. Klein - Joseph Losey - 1976 - 9/10
En 1942, sous l'occupation, un marchand d'Art sans scrupule se voit manipuler et piéger par un mystérieux homonyme qui le mènera à une enquête quasi kafkaïenne... Un chef-d’œuvre de chaque instant avec un Delon aussi prodigieux qu'inoubliable.

L'Heure Suprême - Frank Borzage - 1927 - 8.5/10
En 1914, au cœur de Montmartre, un égoutier sauve la vie d'une jeune femme tyrannisée par sa sœur. Ensemble, ils vont apprendre sur eux-mêmes et passionnément s'aimer. Jusqu'à ce que la guerre les sépare… Hymne à l'amour fou plus fort que la mort, un joyau scénaristique et technique qui fit un triomphe planétaire en son temps et dont les scènes de batailles furent réalisées par John Ford.

Coup De Torchon - Bertrand Tavernier - 1981 - 8.5/10
L'histoire se déroule à la fin des années 30, en Afrique-Occidentale française. Veule et lâche, le chef de la police d'un petit village prend brusquement les armes pour se venger de la raillerie et du mépris dont il est victime de par son entourage… Philippe Noiret est grandiose en ange exterminateur aux côtés d'un casting plus qu'impeccable. Le tout sous la houlette d'un Tavernier au plus haut de sa forme qui nous offre une véritable pépite cinématographique aussi effroyable que jubilatoire.

Les Quatre Cents Coups - François Truffaut - 1959 - 8/10
Un jeune garçon, perturbé par un certain malaise familial, sombre peu à peu dans la petite délinquance… Pour son premier long métrage, Truffaut dresse un magnifique portrait sur l'enfance désœuvrée et reçoit le prix de la meilleure mise en scène lors du festival de Cannes 1959.

The Amusement Park - George A. Romero - 1973 - 8/10
Expérimentale et satirique, une œuvre commandée (puis finalement refusée) au plus célèbre cinéaste de Pittsburgh par une société religieuse et qui préfigure invariablement la causticité de "Zombie". Cruel, corrosif et effroyablement humain.

Que La Fête Commence... - Bertrand Tavernier - 1974 - 8/10
En France, sous la Régence du libertin Philippe d'Orléans, un ministre sans scrupule livre une lutte impitoyable contre une conspiration afin d'assouvir ses propres ambitions… Avec cette comédie du pouvoir, telle qu'elle perdure encore de nos jours, Tavernier nous offre le magique trio Noiret/Rochefort/Marielle sur un plateau d'argent, serti de dialogues admirablement composés.

Le Juge Et L'Assassin - Bertrand Tavernier - 1976 - 8/10
1894, alors que la France est divisée par l'affaire Dreyfus et que l'antisémitisme est légalement placardé sur les murs, un juge provincial arriviste instaure une hypocrite relation de confiance avec un prisonnier anarchiste, accusé de crimes atroces, pour obtenir ses aveux et sa condamnation à mort… Œuvre culte et passionnante offrant assurément à Michel Galabru le plus grand rôle de sa carrière.

Okko Et Les Fantômes - Kitarô Kôsaka - 2018 - 8/10
Subtil et poétique, cet anime dirigé par un ancien animateur des studios Ghibli dresse le portrait d'une jeune orpheline confrontée à des événements surnaturels. Un voyage initiatique bouleversant.

Don't Look Up - Adam McKay - 2021 - 8/10
Un petit bijou empreint d'humour cynique quant à son regard sur la superficialité de notre société actuelle. Assurément un futur film culte, doté en prime d'un prestigieux casting.

Tirez Sur Le Pianiste - François Truffaut - 1960 - 7.5/10
Charlie, un pianiste de bar au passé mystérieux, se voit brusquement impliqué dans une sombre affaire de banditisme dont il ne connaît ni les tenants, ni les sombres aboutissants… Adaptation très personnelle d'un roman noir de David Goodis où Truffaut s'amuse à lier les genres avec une remarquable dextérité. Thriller, comédie et étude de mœurs s'entrelacent ainsi, valorisés par la luminosité de Marie Dubois.

L'Horloger De Saint-Paul - Bertrand Tavernier - 1973 - 7.5/10
Pour son 1er long-métrage, Tavernier adapte Simenon et suit l'itinéraire d'un père apprenant que son fils unique est devenu un meurtrier. Philippe Noiret y est sublime.

Une Histoire Du Cinéma Fantastique Français - Damien Aimé Dupont - 2019 - 7.5/10
Un regard sur le cinéma fantastique hexagonal, de Méliès à Ducournau, avec l'intervention érudite de multiples historiens, journalistes et auteurs. Malheureusement trop court (une cinquantaine de minutes seulement pour plus d'un siècle d'Histoire), mais littéralement passionnant.

La Sagesse De La Pieuvre - Pippa Ehrlich & James Reed - 2020 - 7.5/10
Suite à un burn out, un cinéaste lie une amitié aussi exceptionnelle qu'insolite avec un poulpe dans une forêt sous-marine. Au fil des mois, l'animal lui dévoile les mystères de son monde… Très émouvant documentaire sud-africain à découvrir sur Netflix.

OSS 117 : Le Caire, Nid D'espion - Michel Hazanavicius - 2006 - 7/10
Parodie ultra populaire des films d'espionnage des années 50/60 que je n'avais néanmoins jamais vue jusqu'ici… Les vannes fusent, le casting est top dans son ensemble et Dujardin est au meilleur de sa forme. Au-delà des vieux James Bond avec Sean Connery, l'influence BD à la Tintin y est omniprésente pour un peu plus d'1h30 de vrai plaisir cinématographique.

Des Enfants Gâtés - Bertrand Tavernier - 1977 - 6.5/10
Un cinéaste réputé loue un appartement dans une cité HLM afin de rédiger un scénario au calme. Il rencontre Anne, sa jeune et militante voisine qui va bousculer ses conventions… Modeste film où Tavernier aborde néanmoins un important sujet : la voracité des propriétaires envers leurs locataires. Christine Pascal y est magnifique dans le rôle d'une chômeuse amoureuse, féministe et combattive.

Mandibules - Quentin Dupieux - 2020 - 6.5/10
Deux amis complètement abrutis trouvent une mouche géante dans le coffre d'une voiture volée et décident de l'apprivoiser pour gagner de l'argent... Au-delà de l'absurde propre à son univers, Dupieux nous convie ici dans l'immaturité la plus totale en sachant néanmoins rester drôle. Pas son meilleur film, mais un bon cru.

Le Vampire Et Le Sang Des Vierges - Harald Reinl - 1967 - 6/10
35 ans après l'exécution du comte Regula, accusé d'avoir séquestré et assassiné 12 femmes, les descendants de celle et celui qui l'ont incriminé se voient conviés à un étrange rendez-vous dans la demeure abandonnée du noble meurtrier… Énième adaptation (très) libre du ''Puits et le Pendule'' de Poe sous la houlette inspirée de Harald Reinl qui s'essaie ici aux clichés du genre gothique saupoudrés d'un surréalisme bienvenu. Dépaysement bis assuré.

Baba Yaga - Corrado Farina - 1973 - 6/10
Au début des années 1970, une jeune photographe de mode se voit littéralement ensorcelée par une étrange et envoutante sorcière d'origine russe répondant au nom de Baba Yaga… Malgré un rythme mollasson, ce métrage mixe une atmosphère pulp 70's magnifiquement photographiée à un climat érotico-gothico-SM soft de bonne tenue. Expérimental et psychédélique à souhait.

Une Semaine De Vacances - Bertrand Tavernier - 1980 - 6/10
Une jeune prof' de français, au bord d'une dépression nerveuse, profite d'une semaine d'arrêt maladie pour faire le point sur sa vie privée et professionnelle… Une jolie chronique douce-amère sur la lassitude et le découragement dans le milieu de l'enseignement.

Devil Story : Il Était Une Fois Le Diable - Bernard Launois - 1986 - 6/10
Un jeune couple, tombé en panne en plein cœur de la Normandie, trouve refuge dans une demeure. Le début d'un calvaire où s'entremêlent un tueur difforme vêtu d'un uniforme nazi, un cheval possédé, une momie, une morte vivante, un bateau fantôme et un chat noir hilarant lorsqu'il fait des bonds de 10 mètres… Le génie de l'histoire, c'est que tout ceci est filmé avec les pieds et au 1er degré par un réalisateur qui avoue le plus sereinement du monde, dans un bonus, qu'il souhaite ni plus ni moins concurrencer le cinéma américain, voire faire mieux. Cultissime.

Scary Movie - Keenen Ivory Wayans - 2000 - 6/10
Parodie apparemment culte de la vague des neo-slashers qui déferlèrent sur les écrans à la toute fin du XXème siècle, un film mis en valeur par la vulgarité ultra revendiquée des frères Wayans et par des gags à gogo qui font parfois mouche.

Spy Kids - Robert Rodriguez - 2001 - 6/10
Afin de secourir leurs parent, agents secrets faits prisonniers par une sorte de Pee-Wee Herman techno-gadgétisé, un frère et une sœur se métamorphosent en James Bond en culottes courtes afin de les délivrer… C'est certes mal joué, mal filmé et mal monté, mais en élargissant son univers pour le jeune public, Rodriguez ajoute une nouvelle pierre à son édifice en proposant un vrai divertissement.

Aterrados - Demián Rugna - 2018 - 6/10
Suite à des évènements surnaturels ayant violemment provoqué la mort de plusieurs personnes, trois enquêteurs spécialisés dans le paranormal et un policier au bout du rouleau vont découvrir un effroyable univers parallèle peuplé de monstrueuses créatures... Film horrifique argentin efficace dans ses effets malgré un scénario parfois décousu.

Oxygène - Alexandre Aja - 2021 - 6/10
Pertinent huis clos existentiel de science-fiction où une jeune femme souffrant d'amnésie se réveille dans un module cryogénique. La réalisation d'Aja est splendide, mais il faut indiscutablement surkiffer Mélanie Laurent pour apprécier le métrage à sa juste valeur (ce qui n'est pas spécialement mon cas).

Grease - Randal Kleiser - 1978 - 5/10
Mythique comédie musicale narrant les amours contrariés d'un groupe d'adolescents durant une année scolaire... Découvrir ''Grease" à 21 ans en 2022 est un peu comme mâcher un bubble gum made in USA dont le goût superficiel s'estompe au bout de quelques instants. Restent quelques chorégraphies parfois bien construites sur des tubes intemporels et une jeune Stockard Channing poignante en garce au cœur tendre.

La Mort En Direct - Bertrand Tavernier - 1979 - 5/10
Pour les besoins d'une émission de télé-réalité, un cadreur, dont une micro-caméra est implantée dans ses yeux, filme à son insu une femme condamnée par la maladie et instaure auprès d'elle une hypocrite relation de confiance… Unique film d'anticipation de Tavernier, doté d'un imparable casting international, qui s'enlise malheureusement dans les méandres de la neurasthénie "auteurisante" malgré quelques morceaux de bravoure technique.

OSS 117 : Rio Ne Répond Plus - Michel Hazanavicius - 2009 - 5/10
Pour ce second opus, Hazanavicius délaisse son style pour s'approprier celui de Philippe de Broca avec plus ou moins de bonheur. Restent quelques vannes bienvenues à propos de l'antisémitisme et de la misogynie propre au personnage principal... Il est quand même temps de s'arrêter là.

Chasseuse De Géants - Anders Walter - 2017 - 5/10
Une adolescente à l'imagination débordante livre un combat titanesque contre des géants, métaphores de ses peurs intérieures. Malgré de très belles images et une interprétation convaincante, il manque à l’œuvre une vision pour véritablement émouvoir.

I Feel Good - Benoît Delépine & Gustave Kervern - 2018 - 5/10
Un loser fasciné par le capitalisme tente de faire fortune dans le domaine de la chirurgie esthétique low cost… Depuis quelques années (en gros depuis "Louise-Michel", THE chef-d'œuvre), le duo grolandais réitère plus ou moins le même film en abordant ad libitum le même thème antilibéral. C'est (fort) appréciable, mais (trop) répétitif. Sur le papier, le personnage principal était certainement un loser magnifique. Incarné par Dujardin (bien plus à l'aise chez Hazanavicius ou Dupieux), il ne l'est malheureusement pas. Next.

Les Pages De L'Angoisse - David Yarovesky - 2021 - 5/10
Un garçonnet fan d'horreur old school se retrouve prisonnier dans la demeure d'une jeune sorcière adepte de récits horrifiques... Œuvre pour jeune public, produite par Sam Raimi, à la direction artistique somme toute soignée. Manque tout de même une bonne part de folie à l'ensemble.

Zenabel - Ruggero Deodato - 1969 - 4/10
Au XVIIème siècle, en Espagne, la jeune duchesse Zenabel part en croisade contre l'assassin de ses parents afin de reconquérir son trône... Adaptation d'un célèbre fumetti pour adultes par le futur réalisateur de ''Cannibal Holocaust" où prône ici une forme de féminisme roublarde fantasmée par des hommes pour un public essentiellement masculin. C'est mal écrit, mal joué et dépourvu de rythme, bien qu'il reste néanmoins un côté fun à l'ensemble.

World Trade Center - Oliver Stone - 2006 - 4/10
Suite à l'effroyable attentat perpétré contre le World Trade Center, deux policiers secouristes se retrouvent coincés sous les décombres... Vision ultra mainstream et hollywoodienne d'un drame qui a traumatisé l'humanité.

Candyman 2 - Bill Condon - 1995 - 3/10
Une jeune institutrice, dont le frère est impliqué dans une série d'assassinats, se voit hantée par le sinistre Candyman... Mis à part la toujours excellente Veronica Cartwright (dont on se demande ce qu'elle est venue faire dans cette galère), l'interprétation reste pitoyable dans son intégralité, à l'image du rythme et du suspens quasi absents.

Spy Kids 2 : Espions En Herbe - Robert Rodriguez - 2002 - 3/10
Désormais espions au sein de l'OSS, les enfants Carmen et Juni sont amenés à retrouver un Transmuteur, précieux objet volé qui a la capacité de détruire la planète… On prend les mêmes et on recommence en nettement pire avec des SFX qui frisent l'amateurisme. Moche et stupide à la fois.

Mother/Android - Mattson Tomlin - 2021 - 3/10
Des androïdes créés pour servir l'humanité se rebellent brusquement et traquent les humains. Au sein de ce chaos, une jeune femme enceinte de neuf mois et son ami tentent de survivre... Un énième zombie movie faisandé, mais avec des androïdes à la place.

OSS 117 : Alerte Rouge En Afrique Noire - Nicolas Bedos - 2021 - 3/10
Nicolas Bedos récupère le flambeau délaissé 12 ans plus tôt par Hazanavicius et propose un blockbuster américanisé à l'excès et totalement raté. Rythme bancal, humour ultra répétitif, mythe du héros vieillissant (bien plus valorisé à l'écran par John Huston dans ''The Misfits"), pas grand-chose ne fonctionne ici.

Jules Et Jim - François Truffaut - 1962 - 2/10
De 1912 jusqu'à la montée du nazisme, deux amis intellectuels tombent sous les griffes d'une femme fatale manipulatrice qui profite de leur aveuglement afin de jouer avec leurs sentiments… Triangle amoureux accompagné d'une insupportable voix off quasi omniprésente, ''Jules Et Jim" est un illustre film culte techniquement remarquable, mais dont le scénario propose quasiment tout ce que je déteste dans le cinéma. Jeanne Moreau et ses copains, totalement soumis à ses moindres caprices, sont d'épouvantables têtes à claques et seul le mot ''Fin'' m'a fait ressentir une émotion positive.

Mission 3D : Spy Kids 3 - Robert Rodriguez - 2003 - 2/10
Carmen étant prisonnière d'un jeu de réalité virtuelle, son frère cadet part la sauver… Un défilé de stars hollywoodiennes (Salma Hayek, Antonio Banderas, Sylvester Stallone, George Clooney, Ricardo Montalban, Elijah Wood, Steve Buscemi, Bill Paxton, Danny Trejo) dans un décor de jeu vidéo ultra old school et d'une laideur stupéfiante.

Scary Movie 3 - David Zucker - 2003 - 2/10
Les frères Wayans ayant été écartés au profit du mythique David Zucker, ce troisième opus relève un tant soit peu le niveau du second sans pour autant arborer la moindre forme qualitative. Excepté 2 ou 3 gags inspirés, tout le reste s'effondre sous un amas de médiocrité.

Scary Movie 2 - Keenen Ivory Wayans - 2001 - 1/10
Après avoir brocardé les neo-slashers avec plus ou moins de bonheur dans le 1er opus, les frères Wayans s'en prennent aux films de maisons hantées et de possessions démoniaques. L'inspiration et le rythme en moins.

Côté Courts

Antoine Et Colette - François Truffaut - 1962 - 8/10
Antoine, le garçonnet des " Quatre Cents Coups", a désormais 17 ans et tombe amoureux de Colette, une adolescente aussi passionnée que détachée… Segment extrait de l'œuvre collective ''L'Amour À Vingt Ans'' où Truffaut dresse un portrait aussi juste que cruel sur les déconvenues amoureuses.

Sexana - Hubert Lacoudre - 1972 - 7/10
Court métrage érotique et underground (il n'est même pas mentionné chez IMDb) réalisé par un photographe archirtectural et vendu à l'époque en Super 8 via un réseau de correspondance ou dans des sex-shops, ''Sexana" s'inspire fortement de l'excellent ''Morgane Et ses Nymphes", édité l'année précédente. Ici, une sorte d'Alice interprétée par Joëlle Cœur se voit conduite de force au pays du SM. C'est trash sans n'être jamais vulgaire et le corps de la jolie Joëlle y est intégralement fétichisé, pieds inclus.

Helium - Anders Walter - 2013 - 7/10
Employé de service hospitalier, un homme à l'imagination fertile se prend d'affection pour un enfant condamné par la maladie et invente un univers fantastique qui apaise ses angoisses face à la mort. Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 2014.

Day Is Done - Frank Borzage - 1955 - 6/10
Durant la guerre de Corée, un soldat lie une amitié inattendue avec un supérieur autour de leur passion commune pour la musique suite à la découverte d'un clairon, sur le front, qui remotivera les troupes… Épisode extrait d'une prestigieuse série télévisée nord-américaine dénommée "Screen Directors Playhouse".

Charlotte Et Son Jules - Jean-Luc Godard - 1958 - 6/10
Une jeune femme, conduite par son amant, fait irruption chez son ex-petit ami. Ce dernier, étant persuadé qu'elle revient vers lui, entame un monologue acerbe à propos de leur relation… Ironiquement misogyne et désabusé, un court-métrage audacieux pour l'époque et qui s'inscrit pleinement dans les prémices de la Nouvelle Vague.

9 Meter - Anders Walter - 2012 - 6/10
Persuadé de sauver sa mère mourante dans un profond coma en battant le record du monde de saut en longueur, un jeune sportif s'essaie à des expériences de plus en plus dangereuses au dessus du vide. Premier court-métrage du cinéaste danois à être présélectionné pour les Oscars.

Séries

Squid Game (saison 1) - Hwang Dong-hyuk - 2021 - 7.5/10
456 candidats surendettés participent à une compétition de survie où les perdants se voient exécutés... Des épisodes parfois inégaux avec néanmoins quelques joyaux à la clef (les segments 1 et 6) gratifiés par une magistrale réalisation. Une violente observation sur le pouvoir de l'argent et l'affection nostalgique à la sauce sud-coréenne. Sombre, palpitant et émouvant.

Ash vs Evil Dead (saison 1) - Sam Raimi, Ivan Raimi & Tom Spezialy - 2015 - 6/10
30 ans après avoir combattu les démons, Ash Williams réitère l'erreur de lire le Necronomicon sous l'effet de l'alcool. Conséquence désastreuse faisant réapparaître les Deadites qui comptent bien détruire l'humanité... Dans l'esprit de la mythique trilogie originale réalisée par Sam Raimi, une première saison qui tire parfois sur la corde de par ses répétitions narratives tout en restant fun et gore.

American Horror Story : 1984 - Ryan Murphy & Brad Falchuk - 2019 - 5/10
Une neuvième saison dédiée aux slashers du siècle dernier en y arborant tous les clichés du genre, des twists à répétition et une haute dose de surnaturel. Fun dans l'ensemble, mais vain.

Révisions

↑ à la hausse ↓ à la baisse → à l'identique

Les Échappées - Jean Rollin - 1981 - 6/10

37°2 Le Matin (version cinéma) - Jean-Jacques Beineix - 1986 - 7/10

Candyman - Bernard Rose - 1992 - 7/10

Last edited by candygirl on 15 Mar 22, 16:50, edited 76 times in total.
Let's go crazy!
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Dale Cooper
Machino
Posts: 1399
Joined: 4 Nov 14, 23:03
Location: Twin Peaks

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Dale Cooper »

Diane — samedi 1er janvier, 13 h 13, et 8 secondes. Hello, 2022 !

Image Image Image

Bonne année à tous. Fêtons ça dignement avec Ann-Margret, parce que je l'ai décidé.
Diane, comme tu l'entends par la qualité de cet enregistrement, j'ai un nouvel enregistreur vocal. Je suis de retour à DVDClassik, ici pour les films du mois. Beaucoup de choses (bonnes je l'espère) à venir — j'éditerai ce message au fur et à mesure, sois attentive.

JANVIER 2022 — FILMS DÉCOUVERTS / REVUS

Par le sang des autres — 1973, Marc Simenon : 7 / 10
Un détraqué sexuel prend en otage une mère et sa fille dans leur maison isolée à la campagne, réclamant non pas de l'argent, mais qu'on lui livre la plus belle fille du village. La mairie et les autorités le prennent d'abord à la blague, avant de s'apercevoir que l'individu est très sérieux. Paniqués, ils font alors tout ce qu'ils peuvent pour ne pas le contrarier... Black Mirror '73. Récemment, Père Jules terminait son "Quizz naphta" par L'Imprécateur, curieux film de Jean-Louis Bertuccelli dont il n'existe aucune édition DVD/BR malgré un casting 5 étoiles et une musique extraordinaire de Richard Rodney Bennett (rééditée chez MusicBox mais CD épuisé — heureusement j'ai le mien), inaccessible en bonne qualité comme l'attestait la capture de Père Jules — mais ça, on était habitués avec lui. :mrgreen: Voici une nouvelle curiosité, une autre rareté du cinéma dramatique franchouillard. Introuvable et pourtant trouvée... mais dans quel état : enregistrement TV 4:3 sur VHS usée incluant images aux couleurs délavées qui sautent et ST suédois incrustés (je ne rigole pas). On arrive quand même à deviner derrière le sabotage télévisuel scandinave et les multiples traces d'usures un très bon film, comprenant également une belle musique (cette fois signée Francis Lai) et surtout du beau monde. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai pensé à L'Imprécateur, car devant la caméra d'un certain Marc Simenon (fils de) assisté à la réalisation par Jean-Jacques Beineix, on retrouve Bernard Blier en maire du village, Francis Blanche en médecin poltron, Georges Géret de nouveau à l'aise en commissaire de police, Claude Piéplu évidemment parfait en salaud de préfet, la belle Mariangela Melato (aperçue aussi bien dans La Classe ouvrière va au paradis que dans Flash Gordon) pour la fille du maire, Mylène Demongeot en prostituée, Charles Vanel en curé retrouvant la foi avec la boisson, Jacques Rispal en tireur d'élite trop impatient ou Robert "On n'l'appellera plus Trinita" Castel en patron du bistrot (on le sait depuis Vos gueules, les mouettes ! qu'il était né pour ce rôle). Tous sont extraordinaires. Figures d'autorité ou non, ordures ou pas, ce petit monde chabrolesque finit dépassé, enchaîne les maladresses, avant d'en venir aux mains et de finir par se dire ses quatre vérités. (Par contre évitez l'affiche du film, c'est un spoiler.)

* * *

Dans la chaleur de la nuit — 1967, Norman Jewison : 8,5 / 10 * Premier potentiel film du mois
Jusque là, il faisait partie de ces classiques où je me disais : "Un jour, il faudra que je m'y mette quand même", et puis j'oubliais. Malheureusement, une triste nouvelle nous rappelle l'impardonnable oubli et on se dit qu'il est temps de combler notre lacune. Je connaissais le film par beaucoup d'extraits — je pense que j'ai dû tomber dessus à plusieurs reprises du temps de ces multiples rediffusions en journée, au soir ou la nuit, sur TCM peut-être, sans jamais tomber pile avant que ça commence, si bien que j'avais parfois l'impression de le revoir. La première chose qui vient à l'esprit, c'est le constat que le film n'a pas pris une ride. Il semble hélas toujours d'actualité. Une autre chose s'impose assez vite et aujourd'hui plus que jamais : quel immense comédien était Sidney Poitier. Une classe impériale, magnifique, imposante. Il a en face de lui du haut niveau avec Rod Steiger ou Warren Oates, et une poignée de rednecks qui semblent plus vrais que nature, mais c'est lui qui porte le film. Outre son costume, il est habillé par Jewison à la réalisation et Hal Hasby au montage, ainsi que Quincy Jones à la musique et Ray Charles pour la chanson, autrement dit voilà un film qui chie la classe. Grosse découverte du mois.

* * *
Parenthèse "Ann-Margret a un drinking problem"...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
* * *

On s'fait la valise, docteur ? — 1972, Peter Bogdanovich : 7 / 10
À ma grande honte, jusqu'à présent je ne connaissais de Bogdanovich que l'incontournable La Dernière séance, vu il y a une dizaine d'années, et bien que l'ayant beaucoup apprécié, je n'avais pas été assez curieux pour me lancer dans le reste de sa filmo. Gros délire continu, On s'fait la valise, docteur ? enchaîne les gags, visuels ou dialogués, et les rebondissements au rythme hyperactif de la screwball, donc parfois difficile à suivre. Ça court, ça rebondit, ça échange des valises, ça parle sur un rythme de mitraillette, ça ne reste jamais en place, c'est filmé comme une longue poursuite en voitures (qui finit d'ailleurs par arriver) où on a à peine le temps de souffler, et quand ça arrive, Barbra Streisand chante. Et bien au final ce n'est pas du tout désagréable, même si on risque de se retrouver essoufflé. On se dit aussi, une fois de plus, qu'il est bien dommage que Ryan O'Neal n'ait pas fait une plus grande carrière, même si je ne l'ai vu que dans Driver de Walter Hill, Love Story et un film de Kubrick (vous trouverez facilement lequel). Il était apparemment aussi dans Un pont trop loin mais je n'ai pas beaucoup de souvenirs du film, et aucun de lui. Il est parfait tout en retenue et mutisme dans sa copie du Delon du Samouraï chez Hill (des décennies avant Gosling), il arrive à être très émouvant chez Stanley, et ici je l'ai trouvé, encore une fois, très bon, et très drôle. Bref, On s'fait la valise, docteur ? est une comédie-roller coaster très réussie, et je connais enfin l'origine du gag de la grande vitre transportée par deux types sur une route alors qu'arrivent des bagnoles à toute berzingue (gag repris notamment dans les Simpsons), à moins qu'il s'agisse encore d'une autre référence ?

* * *

Poussière d'ange — 1987, Édouard Niermans : 7,5 / 10
Je soupçonne les producteurs d'avoir eu peur que le film soit trop austère pour le public, et d'avoir imposé de montrer un invraisemblable "happy end"... en ouverture ! S'ensuit donc un flash-back vers un polar frenchie, poisseux et typiquement 80's. Si Poussière d'ange avec son récit criminel attendu et ses très bons dialogues se regarde (et se revoit) sans déplaisir, bien qu'il soit filmé comme un épisode de Nestor Burma avec Guy Marchand, c'est surtout le jeu exceptionnel de Bernard Giraudeau — un de ses meilleurs rôles — qui force l'adhésion et gonfle le nombre de points que je lui accorde. L'acteur vit le personnage et porte tout le film sur ses épaules. Il apparaît les traits tirés, avec la tremblote de l'alcoolique, le visage pâle, les yeux cernés, et je doute qu'il y ait beaucoup de maquillage, au point qu'on ne sait plus où commence le rôle et où s'arrête le vrai Giraudeau. Flic dépressif tombé très bas, il est chargé d'une enquête qu'il mènera parallèlement à celle de retrouver sa femme, partie avec un autre. Fou de jalousie, il se prépare même à tuer le nouvel amant. La galerie d'excellents comédiens dans des rôles secondaires (Fanny Bastien, Fanny Cottençon, Michel Aumont, Gérard Blain ou Daniel Russo) et quelques gags à travers le film, dispersés comme les cadavres de cannettes de bières sur le bureau de Giraudeau, contribuent à rendre l'ensemble fort agréable à suivre, et on lui pardonnera ses quelques longueurs ci et là.

* * *

Romeo is Bleeding — 1993, Peter Medak : 7 / 10
Parfois une image vaut mieux qu'un long discours, alors...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
* * *

On l'appelle catastrophe — 1983, Richard Balducci : 0 / 10
Parfois une image vaut mieux qu'un long discours, alors...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
* * *

Un Été d'enfer — 1984, Michael Schock : 3 / 10
...

* * *

Police Python 357 — 1976, Alain Corneau : 6,5 / 10
...
Last edited by Dale Cooper on 26 Jan 22, 03:46, edited 14 times in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14688
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Demi-Lune »

FILM DU MOIS DE JANVIER 2022

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

LA CLASSE OUVRIÈRE VA AU PARADIS (Elio Petri, 1971) — 8/10
DIVA (Jean-Jacques Beineix, 1981) — 7,5/10
LE CRI DU SORCIER (Jerzy Skolimowski, 1978) — 7,5/10
LE JOUR DES MORTS-VIVANTS (George A. Romero, 1985) — 7,5/10
QU'IL ÉTAIT BON MON PETIT FRANÇAIS (Nelson Pereira Dos Santos, 1971) — 7/10
BAD BOY BUBBY (Rolf de Heer, 1993) — 7/10
L'ATTENTAT (Yves Boisset, 1972) — 6,5/10
NOMADS (John McTiernan, 1986) — 6,5/10
LES CHIENS (Alain Jessua, 1979) — 6,5/10
JOHN & MARY (Peter Yates, 1969) — 6/10
LE SERGENT NOIR (John Ford, 1960) — 6/10
LES DÉSAXÉS (John Huston, 1961) — 6/10
FRANCE (Bruno Dumont, 2021) — 5,5/10
EXTRÊME PRÉJUDICE (Walter Hill, 1987) — 5,5/10
THE TRAGEDY OF MACBETH (Joel Coen, 2021) — 5,5/10
DON'T LOOK UP : DÉNI COSMIQUE (Adam McKay, 2021) — 5/10
DEUX HOMMES EN FUITE (Joseph Losey, 1970) — 5/10
ORCA (Michael Anderson, 1977) — 4,5/10
LES SORCIÈRES D'AKELARRE (Pablo Agüero, 2020) — 4/10
LA CITÉ DES DANGERS (Robert Aldrich, 1975) — 3,5/10
MATRIX RESURRECTIONS (Lana Wachowski, 2021) — 3,5/10
L'AVENTURE DU POSÉIDON (Ronald Neame, 1972) — 3/10
SOS FANTÔMES : L’HÉRITAGE (Jason Reitman, 2021) — 3/10
LA PREMIÈRE FOLIE DES MONTY PYTHON (Ian McNaughton, 1971) — 3/10
IP5, L'ÎLE AUX PACHYDERMES (Jean-Jacques Beineix, 1992) — 2,5/10
THE CROW (Alex Proyas, 1994) — 2/10

FILMS REVUS

SUEURS FROIDES (Alfred Hitchcock, 1958) — 10/10
LA DOUBLE VIE DE VÉRONIQUE (Krzysztof Kieślowski, 1991) — 9/10
ZOMBIE (George A. Romero, 1978) — 9/10
LE FANFARON (Dino Risi, 1962) — 8/10
NE VOUS RETOURNEZ PAS (Nicolas Roeg, 1973) — 8/10
SECTION SPÉCIALE (Costa-Gavras, 1975) — 7,5/10
12 YEARS A SLAVE (Steve McQueen, 2013) — 7,5/10
LE MYSTÈRE VON BÜLOW (Barbet Schroeder, 1990) — 6,5/10
RAGE (David Cronenberg, 1977) — 6,5/10
DEVINE QUI VIENT DÎNER... (Stanley Kramer, 1967) — 6/10

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
avril 2017 : Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
mai 2017 : Meurtre dans un jardin anglais (Peter Greenaway, 1982)
juin 2017 : Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971)
juillet 2017 : Épouses et concubines (Zhang Yimou, 1991)
août 2017 : Air doll (Hirokazu Kore-eda, 2009)
septembre 2017 : Twin Peaks The Return (David Lynch, 2017). Prix spécial pour Faute d'amour (Andreï Zviaguintsev, 2017) & Trouble every day (Claire Denis, 2001)
octobre 2017 : The Square (Ruben Östlund, 2017) ex aequo avec Charulata (Satyajit Ray, 1964)
novembre 2017 : Prospero's books (Peter Greenaway, 1991)
décembre 2017 : La sentinelle (Arnaud Desplechin, 1992)
janvier 2018 : Le portrait interdit (Charles de Meaux, 2016)
février 2018 : Les cendres du temps Redux (Wong Kar-wai, 1994)
mars 2018 : Mektoub, my love : canto uno (Abdellatif Kechiche, 2017)
avril 2018 : pas de film du mois
mai 2018 : Le joli mai (Chris Marker & Pierre Lhomme, 1963)
juin 2018 : Convoi de femmes (William A. Wellman, 1951)
juillet 2018 : La ballade de Narayama (Shōhei Imamura, 1983)
août 2018 : Le bureau des légendes, saisons 1-3 (Eric Rochant, 2015-2017)
septembre 2018 : Burning (Lee Chang-dong, 2018) ex aequo avec Manille (Lino Brocka, 1975)
octobre 2018 : L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
novembre 2018 : Le sorgho rouge (Zhang Yimou, 1987)
décembre 2018 : L'obsédé (William Wyler, 1965)
janvier 2019 : An elephant sitting still (Hu Bo, 2018)
février 2019 : The pillow book (Peter Greenaway, 1996) ex aequo avec Un grand voyage vers la nuit (Bi Gan, 2018)
mars 2019 : Threads (Mick Jackson, 1984)
avril 2019 : Tous les matins du monde (Alain Corneau, 1991)
mai 2019 : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures (Apichatpong Weerasethakul, 2010)
juin 2019 : Un amour de Swann (Volker Schlöndorff, 1984) ex aequo avec Sexe, mensonges et vidéo (Steven Soderbergh, 1989)
juillet 2019 : So long, my son (Wang Xiaoshuai, 2019)
août 2019 : Boat people, passeport pour l'enfer (Ann Hui, 1982)
septembre 2019 : Tabou (Nagisa Ōshima, 1999)
octobre 2019 : Blow-Up (Michelangelo Antonioni, 1966)
novembre 2019 : Le cheval de Turin (Béla Tarr, 2011)
décembre 2019 : Kundun (Martin Scorsese, 1997)
janvier 2020 : Séjour dans les monts Fuchun (Gu Xiaogang, 2019)
février 2020 : Meurtre d'un bookmaker chinois (John Cassavetes, 1976)
mars 2020 : Nous ne vieillirons pas ensemble (Maurice Pialat, 1972)
avril 2020 : Le nouveau monde (Terrence Malick, 2005)
mai 2020 : The white dawn (Philip Kaufman, 1974)
juin 2020 : Zabriskie Point (Michelangelo Antonioni, 1970)
juillet 2020 : Le vase de sable (Yoshitarô Nomura, 1974)
août 2020 : L'été du démon (Yoshitarô Nomura, 1978)
septembre 2020 : Je veux juste en finir (Charlie Kaufman, 2020)
octobre 2020 : Kuroneko (Kaneto Shindō, 1968)
novembre 2020 : La déesse (Satyajit Ray, 1960)
décembre 2020 : Les nuits de Cabiria (Federico Fellini, 1957)
janvier 2021 : La chambre verte (François Truffaut, 1978)
février 2021 : Der fan (Eckhart Schmidt, 1982)
mars 2021 : Exotica (Atom Egoyan, 1994) ex aequo avec Le vénérable W. (Barbet Schroeder, 2017)
avril 2021 : Le temps des gitans (Emir Kusturica, 1988)
mai 2021 : Jeanne la Pucelle : Les batailles / Les prisons (Jacques Rivette, 1994)
juin 2021 : Le fanfaron (Dino Risi, 1962)
juillet 2021 : Le goût du saké (Yasujirô Ozu, 1962)
août 2021 : Le messager (Joseph Losey, 1971)
septembre 2021 : Le profond désir des dieux (Shōhei Imamura, 1968)
octobre 2021 : A bout de souffle (Jean-Luc Godard, 1960) ex aequo avec Le décaméron (Pier Paolo Pasolini, 1971)
novembre 2021 : The father (Florian Zeller, 2020) ex aequo avec Memoria (Apichatpong Weerasethakul, 2021)
décembre 2021 : West Side story (Steven Spielberg, 2021)
Last edited by Demi-Lune on 1 Feb 22, 19:43, edited 31 times in total.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16783
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Père Jules »

Janvier
(40 films vus, revus et redécouverts)

Image

LA GRIFFE DU PASSE (Jacques Tourneur, 1947) 10
LE CERCLE ROUGE (Jean-Pierre Melville, 1970) 10
UN JUGE EN DANGER (Damiano Damiani, 1977) 8
ROMEO IS BLEEDING (Peter Medak, 1993) 8
LOS TALLOS AMARGOS (Fernando Ayala, 1956) 8
L'OPERATEUR (Edward Sedgwick, 1928) 8
LA MAISON BONNADIEU (Carlo Rim, 1951) 7,5
LE PROCES DE JULIE RICHARDS (Larry Peerce, 1964) 7,5
TOUTE LA VILLE EN PARLE (John Ford, 1935) 7,5
UNE BALLE SIGNEE X (Jack Arnold, 1959) 7,5
PAYBACK (Brian Helgeland, 1999) 7
LE DOS AU MUR (Edouard Molinaro, 1958) 7
LES MARIS, LES FEMMES, LES AMANTS (Pascal Thomas, 1989) 7
ADAM AT 6 A.M. (Robert Scheerer, 1970) 7
THE BLACK MARBLE (Harold Becker, 1970) 7
VIVRE AUJOURD'HUI, MOURIR DEMAIN (Kaneto Shindo, 1970) 7
SANG NOIR (Pierre Chenal, 1951) 7
L'ENFANT DU DIABLE (Peter Medak, 1980) 7
PAR LE SANG DES AUTRES (Marc Simenon, 1974) 7
Q (Larry Cohen, 1982) 7
PLANETE INTERDITE (Fred M. Wilcox, 1956) 7
CETTE VIEILLE CANAILLE (Anatole Litvak, 1933) 6,5
LES LOULOUS (Patrick Cabouat, 1977) 6,5
ECLAIRAGE INTIME (Ivan Passer, 1965) 6,5
JEUNE AMERIQUE (Frank Borzage, 1932) 6
LA MEMOIRE ASSASSINE (Won Shin-yeon, 2017) 6
LES AVENTURES DE RABBI JACOB (Gérard Oury, 1973) 6
LA PREMIERE FOIS (Claude Berri, 1976) 6
UN TUEUR DANS LA FOULE (Larry Peerce, 1976) 6
SOUS LES CERISIERS EN FLEURS (Masahiro Shinoda, 1975) 6
LA MAISON PRES DU CIMETIERE (Lucio Fulci, 1981) 6
OLD (M. Night Shyamalan, 2021) 6
PUBLIC ENNEMIES (Michael Mann, 2009) 5,5
LE CORNIAUD (Gérard Oury, 1965) 5,5
DIEU ET MON DROIT (Peter Medak, 1972) 5,5
THE FRENCH DISPATCH (Wes Anderson, 2020) 5
MEURTRES ? (Richard Pottier, 1950) 5
LES FILLES DE GRENOBLE (Joël Le Moigné, 1981) 4,5
MATRIX RESURRECTIONS (iel Wachowski, 2021) 3
L'ANNEAU METALLIQUE (Kaneto Shindo, 1972) 2
Last edited by Père Jules on 31 Jan 22, 22:29, edited 25 times in total.
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9535
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Miss Nobody »

FILMS DU MOIS DE JANVIER 2022

Film du mois

Image

Films vus ou redécouverts

* 3h10 pour Yuma (Daves) ●●●○○
...
* Wayne's World 2 (Surjik) ●●○○○
...
* Pour le pire et le meilleur (Brooks) ●●●○○
...
* La grande muraille - The Bitter Tea of General Yen (Capra) ●●●○○
...
* Get Out (Peele) ●●●○○
...
* Mignonnes (Doucouré) ●●○○○
...
* Wanda (Loden) ●●●○○
...
* La fille du 14 juillet (Peretjatko) ●●○○○
...
* L'homme de la plaine (Mann) ●●○○○
...
* Quelques messieurs trop tranquilles (Mann) ●○○○○
...
* [AP] Flee (Poher Rasmussen) ●●●○○ sortie prévue en 2022
...
* [AP] A plein temps (Gravel) ●●○○○ sortie en mars 2022
...
* Le kid de Cincinnati (Jewison) ●●●○○
...
* Le roi de Marvin Gardens (Rafelson) ●●○○○
...


Films revus

* (=) La vie de Brian (Jones) ●●●○○
...
* (=) Bienvenue chez les Ch'tis (Jones) ●○○○○
...
* (=) Le Cercle des poètes disparus (Weir) ●●●○○
...
* (=) Mon oncle (Tati) ●●○○○
...
* (=) La fille de Ryan (Tati) ●●●●●
...
* (-) Soleil Vert (Fleischer) ●●●○○
...
* (-) Les garçons et guillaume, à table ! (Gallienne) ●●●○○
...

Top du mois

Image Image Image

Miam ? ●●●●● parfait ; ●●●●○ très bon ; ●●●○○ bon ; ●●○○○ décevant ; ●○○○○ pas bon ; ○○○○○ beurk

FILMS DES MOIS PRECEDENTS
Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Février 2017 = Un homme est passé (Sturges)
Mars 2017 = Papermoon (Bogdanovitch)
Avril 2017 = Sans toit ni loi (Varda)
Mai 2017 = Après la tempête (Kore-eda)
Juin 2017 = Ethel et Ernest (Mainwood)
Juillet 2017 = Mark Dixon détective (Preminger)
Août 2017 = Riz Amer (De Santis)
Septembre 2017 = 120 battements par minute (Campillo)
Octobre 2017 = The Fog (Carpenter)
Novembre 2017 = Nosferatu, fantôme de la nuit (Herzog)
Décembre 2017 = La fin du jour (Duvivier)

Janvier 2018 = Assassins et voleurs (Guitry)
Février 2018 = Jeremiah Johnson (Pollack)
Mars 2018 = Le septième sceau (Bergman)
Avril 2018 = Safety Last ! (Newmeyer, Taylor)
Mai 2018 = Le joli mai (Marker)
Juin 2018 = Parvana, une enfance en Afghanistan (Twomey)
Juillet 2018 = La flibustière des antilles (Tourneur)
Août 2018 = Le journal d'un curé de campagne (Bresson)
Septembre 2018 = Le jardin du diable (Hathaway)
Octobre 2018 = Bed of roses (La Cava)
Novembre 2018 = Mouchette (Bresson)
Décembre 2018 = Coco (Unkrich)

Janvier 2019 = Un condamné à mort s'est échappé (Bresson)
Février 2019 = Network (Lumet)
Mars 2019 = Dark Waters (De Toth)
Avril 2019 = Les roseaux sauvages (Téchiné)
Mai 2019 = L'homme sans passé (Kaurismäki)
Juin 2019 = Dans un recoin de ce monde (Katabuchi)
Juillet 2019 = Les affameurs (Mann)
Août 2019 = Le gros lot - Christmas in July (Sturges)
Septembre 2019 = Van Gogh (Pialat)
Octobre 2019 = L'innocent (Visconti)
Novembre 2019 = Barberousse (Kurosawa
Décembre 2019 = The wicker man (Hardy)

Janvier 2020 = Les désemparés (Ophüls)
Février 2020= L'homme au complet blanc (Mackendrick)
Mars 2020 = Parasite (Bong Joon Ho)
Avril 2020 = Je suis un évadé (Leroy)
Mai 2020 = La rue de la honte (Mizoguchi)
Juin 2020 = Un dimanche à la campagne (Tavernier)
Juillet 2020 = Les communiants (Bergman)
Août 2020 = Panique à Needle Park (Schatzberg)
Septembre 2020 = Carnival of souls (Harvey)
Octobre 2020 = La foule (Vidor)
Novembre 2020 = Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Pietri)
Décembre 2020 = La Ciociara (De Sica)

Janvier 2021 = Le Jardin des Finzi-Contini (De Sica)
Février 2021 = Un jour sans fin (Ramis)
Mars 2021 = De bruit et de fureur (Brisseau)
Avril 2021 = Le trésor de la Sierra Madre (Huston)
Mai 2021 = Nuages Epars (Naruse)
Juin 2021 = La traversée (Miailhe)
Juillet / Août 2021 = Accattone (Pasolini)
Septembre 2021 = La proie - Cry of the City (Siodmak)
Octobre 2021 = Miracle à Milan (De Sica)
Novembre 2021 = La bataille d'Alger (Pontecorvo)
Décembre 2021 = La belle équipe (Duvivier)
Last edited by Miss Nobody on 5 Feb 22, 14:36, edited 6 times in total.
User avatar
ShadowOfAngelus
Assistant(e) machine à café
Posts: 128
Joined: 25 Aug 20, 23:24

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by ShadowOfAngelus »

Film du mois - Découvertes
Image

Films découverts

La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013) 9/10
Boite Noire (Yann Gozlan - 2020) 7.5/10
La Tête haute (Emmanuelle Bercot - 2015) 7.5/10
La Vie des autres (Florian Henckel von Donnersmarck - 2006) 7/10
BAC Nord (Cédric Jimenez - 2020) 7/10
Va, vis et deviens (Radu Mihaileanu - 2005) 7/10
Territoires (Olivier Abbou - 2010) 6.5/10
Sugar Man (Malik Bendjelloul - 2012) 6.5/10
Sils Maria (Olivier Assayas - 2014) 6/10
À l'Origine (Xavier Giannoli - 2009) 6/10
Danton (Andrzej Wajda - 1983) 6/10
Take This Waltz (Sarah Polley - 2012) 6/10
La Voie de l'ennemi (Rachid Bouchareb - 2014) 6/10
Le Blé en herbe (Claude Autant-Lara - 1954) 6/10
The Company Men (John Wells - 2010) 6/10
Et vogue le navire... (Federico Fellini - 1983) 6/10
Une vie de chat (Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol - 2010) 5.5/10
L'Interview (Xavier Giannoli - 1998) [Court Métrage] 5.5/10
Soyez sympas, rembobinez (Michel Gondry - 2008) 5.5/10
Thérèse Desqueyroux (Claude Miller - 2012) 5.5/10
Tsar (Pavel Lounguine - 2010) 5.5/10
Savages (Oliver Stone - 2012) 5/10
La Cité des femmes (Federico Fellini - 1980) 5/10
Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux (Destin Daniel Cretton - 2021) 5/10
La Tableau (Jean-François Laguionie - 2011) 5/10
Zardoz (John Boorman - 1974) 4.5/10
Shadow Dancer (James Marsh - 2012) 4.5/10
Les Boxtrolls (Graham Annable et Anthony Stacchi - 2014) 4/10
Trance (Danny Boyle - 2013) 3.5/10
Les Saveurs du palais (Christian Vincent - 2012) 3.5/10
Dragon Gate - La Légende des sabres volants (Tsui Hark - 2011) 3.5/10
Le Voyage du Dr Dolittle (Stephen Gaghan - 2020) 3.5/10
Sur la piste du Marsupilami (Alain Chabat - 2012) 3/10
Le Dernier Maître de l'air (M. Night Shyamalan - 2010) 2.5/10
Ghost Rider : L'Esprit de vengeance (Mark Neveldine et Brian Taylor - 2011) 0.5/10

Film du mois - Re-visionnages
Image

Films revus
(▲ Hausse ▼ Baisse ► Identique)

La Valse des pantins (Martin Scorsese - 1982) 8.5/10
Ne le dis à personne (Guillaume Canet - 2006) 7.5/10
Trois enterrements (Tommy Lee Jones - 2005) 7.5/10
Citizenfour (Laura Poitras - 2014) 7.5/10
Sunshine (Danny Boyle - 2007) 7/10
Les Autres (Alejandro Amenábar - 2001) 7/10
Thirst, ceci est mon sang (Park Chan-Wook - 2009) 7/10
Docteur Folamour (Stanley Kubrick - 1964) 7/10
Snowden (Oliver Stone - 2016) 6.5/10
Blade II (Guillermo del Toro - 2002) 6.5/10
Alexandre (Oliver Stone - 2004) 6.5/10
Les Rivières pourpres (Mathieu Kassovitz - 2000) 6.5/10
Jerry Maguire (Cameron Crowe - 1996) 6.5/10
Terminator - Renaissance (McG - 2009) 6/10
Miami Vice - Deux flics à Miami (Michael Mann - 2006) 6/10
Batman v Superman : L'Aube de la Justice (Zack Snyder - 2016) 6/10
La Secte sans nom (Jaume Balagueró - 1999) 6/10
Splice (Vincenzo Natali - 2009) 6/10
Elle s'appelait Sarah (Gilles Paquet-Brenner - 2010) 6/10
Le Grand Restaurant (Jacques Besnard - 1966) 5.5/10
Blade (Stephen Norrington - 1998) 5.5/10
Le Majordome (Lee Daniels - 2013) 5.5/10
Mea Culpa (Fred Cavayé - 2014) 5.5/10
A Touch of Sin (Jia Zhang-ke - 2013) 5/10
Les Rivières pourpres 2 : Les Anges de l'apocalypse (Olivier Dahan - 2004) 3.5/10
Blade: Trinity (David S. Goyer - 2004) 3.5/10
Ghost Rider (Mark Steven Johnson - 2007) 2.5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2021 => Rosetta (Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne - 1999)
Last edited by ShadowOfAngelus on 1 Feb 22, 09:28, edited 49 times in total.
patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 98
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by patrouilleur loubard »

Le film du mois ? Ca reste à voir.
Ca y est, c'est tout vu : - Sleepy hollow/Sleepy hollow - la légende du cavalier sans tête (1999) Tim Burton...5/5
- Road to perdition/Les sentiers de la perdition (2002) Sam Mendes...5/5
- Body of lies/Mensonges d'état (2008) Ridley Scott...1/5
- Black hawk down/La chute du faucon noir (2001) Ridley Scott...3/5

1 Je suis venu, je l'ai vu, j'ai été déçu.
2 Je suis venu, je l'ai vu, j'ai été plus ou moins convaincu.
3 Je suis venu, je l'ai vu, je n'ai pas été déçu.
4 Je suis venu, je l'ai vu, j'en ai pris plein la vue.
5 Je suis venu, je l'ai vu, j'ai été ému.

pat'
Last edited by patrouilleur loubard on 1 Feb 22, 15:19, edited 9 times in total.
"Au contraire, ça va très bien : le petit fait des cauchemars, sa mère dépense tout mon fric et je me fais passer à tabac par vos deux gugusses, c'est Byzance quoi !"
- IL ETAIT UNE FOIS UN FLIC... -
User avatar
Dammers
Stagiaire
Posts: 69
Joined: 14 Aug 21, 21:43

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Dammers »

JANVIER
Meilleurs voeux !

Film du mois :

Image

Découvert :

L'ombre et la proie (Stephen Hopkins, 1996) : 7/10

La Prophétie des ombres (Mark Pellington, 2002) : 4/10

Âmes perdues (Dino Risi, 1977) : 6/10

Nosferatu a Venezia (Augusto Caminito, Klaus Kinski, Maurizio Lucidi, Luigi Cozzi, 1988) : 3/10

Grand Prix (John Frankenheimer, 1966) : 8/10

Snowbeast (Herb Wallerstein, 1977) : 5/10

Fearless director's cut (Ronny Yu, 2006) : 7/10

La forteresse noire (Michael Mann, 1983) : 6/10

L'autre côté de la violence (Franco Martinelli, 1976) : 6/10

Psycho Goreman (Steven Kostanski, 2019) : 6/10


Redécouvert :

Hot Shots! (Jim Abrahams, 1991) : 8/10

Le retour du Jedi (Richard Marquand, version 1983) : 8/10

Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (David Zucker, Jim Abrahams, Jerry Zucker, 1980) : 8/10


Séries :

Bomber X (Akira Takahashi, 1980) : en cours
Last edited by Dammers on 1 Feb 22, 09:16, edited 14 times in total.
Soulkriver
Assistant(e) machine à café
Posts: 127
Joined: 2 Jul 05, 10:39

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by Soulkriver »

Notation de 0 à ****
Découvertes
Re-découvertes
Films revus

Film du mois: Police contre syndicat du crime - Kinji Fukasaku

La ligne rouge - Terrence Malick ****
Le nouveau monde (version longue) - Terrence Malick ****
Okita le pourfendeur - Kinji Fukasaku ***
The green knight - David Lowery ***
The tree of life - Terrence Malick ****
Le cimetière de la morale - Kinji Fukasaku ***
The card counter - Paul Schrader ***
La dame rouge tua sept fois - Emilio Miraglia **
La panthère des neiges - Marie Amiguet et Vincent Munier - ***
Matrix resurrections - Lana Wachowski **
Police contre syndicat du crime - Kinji Fukasaku ****
A la merveille - Terrence Malick ***
Cloud atlas - Tow Tykwer, Andy & Lana Wachowski ****
Combat sans code d'honneur - Kinji Fukasaku ***
Fantômas - Louis Feuillade ***
Knight of cups - Terrence Malick ***
Häxan - Benjamin Christensen ****
Licorice pizza - Paul Thomas Anderson ***
Le parfum de la dame en noir - Francesco Barilla ***
Mais qu'avez-vous fait à Solange? - Massimo Dallamano ***
Song to song - Terrence Malick ****
Battle royale - Kinji Fukasaku **
Fenêtre sur cour - Alfred Hitchcock ****
Last edited by Soulkriver on 30 Jan 22, 20:29, edited 19 times in total.
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8868
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Votre film du mois de Janvier 2022

Post by feb »

The Green Knight (David Lowery, 2021) - 8
Dune: Part One (Denis Villeneuve, 2021) - 7
Le Plein de super (Alain Cavalier, 1976) - 7
Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg, 2008) - 6,5
Jungle Cruise (Jaume Collet-Serra, 2021) - 6
Soapdish (Michael Hoffman, 1991) - 6
Arion (Yoshikazu Yasuhiko, 1986) - 5
Last edited by feb on 24 Jan 22, 22:27, edited 2 times in total.