Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10864
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Alexandre Angel »

Merci !
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Major Tom »

hansolo wrote: 27 Sep 21, 09:54 Ne parlons pas de la premiere utilisation de la voix
Spoiler (cliquez pour afficher)
(lors d'un repas avec sa mère).
J'ignore si cette scène est une adaptation d'une scène du livre; mais ça apparait comme incongru au début du métrage ...
Aucun souvenir de ça (pas au début en tout cas), mais je crois que c'est une idée de Villeneuve. Il aurait pu aller plus loin ("PAsSe-Moi lE sEL !").

Le livre démarrait sur Paul à demi-éveillé, qui entend sa mère discuter avec la Mère Révérende, laquelle s'aperçoit que Paul les écoute (la version de Lynch est très fidèle à cette scène, même si son film ne suivait pas cette chronologie et démarrait autrement ; quant à Villeneuve il a carrément préféré l'enlever et c'est dommage, le personnage de Charlotte Rampling paraît beaucoup moins important). Puis dans le livre Paul se rendort et se met à rêver, et là, impossible en lisant de ne pas avoir d'emblée les images de la version Lynch tant ça collait parfaitement...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Arrakis... Dune...La planète des sables...
Paul se rendormit et rêva d'une caverne arrakeen. Des êtres silencieux se dressaient tout autour de lui, dans la pâle clarté des brilleurs. Tout n'était que solennité, ainsi qu'à l'intérieur d'une cathédrale. Il percevait le bruit lointain de gouttes d'eau. Au cœur du songe, il se dit qu'il se souviendrait de tout à son réveil. Il se souvenait toujours des rêves prémonitoires.
...et on passait ensuite au Gom-jabbar.
Brody wrote: 27 Sep 21, 10:52 Sinon une question (peut-être expliquée dans le livre) : on est en l'an 10 000, on maîtrise le transport intergalactique, des tas de techniques ultra-sophistiquées, mais le top de l'armement dans un univers plutôt belliqueux c'est encore le couteau en os ?
Alors en fait, nous sommes en l'an 10191 non pas après Jésus Christ, mais 10191 du Calendrier Impérial qui commence à la fondation de la Guilde Spatiale, fondée après le Jihad Butlérien (croisade contre les ordinateurs et les robots conscients et qui se termina avec pour Premier Commandement: "Tu ne feras point de machine à l'esprit de l'homme semblable" :)) qui est en fait une des trois conventions de heu... enfin, ce serait un peu long à expliquer. :mrgreen:

Le livre est une sorte d'amalgame d'une partie de l'Histoire du monde qu'on connaît, ses religions, ses décors, etc., il est notamment question de Bible Catholique Orange, un texte religieux produit, je cite, "par la Commission des Interprètes Œcuméniques empruntant aux religions anciennes, du Saari de Mahomet, de la Chrétienté Mahayana, du Catholicisme Zensunni et des traditions Bouddislamique". :mrgreen:

Bref, il faut un minimum d'humour et Lynch l'avait bien compris. Le sérieux papal de Villeneuve se prête très mal à l'univers d'Herbert, c'était aussi un truc à prévoir.


On est quand même passé de ça...
Spoiler (cliquez pour afficher)
À ça...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Major Tom »

Truffaut Chocolat wrote: 27 Sep 21, 09:48 Le problème c’est que Paul, dès le départ, nous est présenté comme exceptionnel, il n’a encore rien accompli qu’on parle de lui comme de l’élu et en plus il a des visions prophétiques. Alors quand je le vois dans une tempête de sable, kidnappé dans un avion ou dans une baston mano à mano avec un autochtone, j’ai pas du tout peur pour lui.
Pour le coup, c'est assez proche du livre : dès la première page du bouquin, Paul est cité comme étant possiblement le "Kwisatz Haderach" (de mémoire Lynch ne sortira cette expression qu'à la toute-fin, c'est en tout cas le dernier mot de son film).

J'encourage vraiment à lire le livre, ne serait-ce que pour reconsidérer l'immense boulot accompli par Lynch -ce qui bien sûr n'empêchera pas de voir ses défauts hélas- (et revoir encore plus à la baisse la version scolaire et sans âme de Villeneuve). :fiou:
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5786
Joined: 28 Jul 05, 18:33
Location: Allemagne

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Truffaut Chocolat »

Major Tom wrote: 27 Sep 21, 12:27
Truffaut Chocolat wrote: 27 Sep 21, 09:48 Le problème c’est que Paul, dès le départ, nous est présenté comme exceptionnel, il n’a encore rien accompli qu’on parle de lui comme de l’élu et en plus il a des visions prophétiques. Alors quand je le vois dans une tempête de sable, kidnappé dans un avion ou dans une baston mano à mano avec un autochtone, j’ai pas du tout peur pour lui.
Pour le coup, c'est assez proche du livre : dès la première page du bouquin, Paul est cité comme étant possiblement le "Kwisatz Haderach" (de mémoire Lynch ne sortira cette expression qu'à la toute-fin, c'est en tout cas le dernier mot de son film).
Toutafé et c'est un aspect du livre qui me convainc pas du tout à la base.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2345
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Rick Deckard »

Mais Paul est exceptionnel malgré lui, son destin programmé des générations à l’avance est un fardeau. Tout comme seront un fardeau les alliances et marriage nécessaires dans le grand jeu de pouvoir galactique.
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 2384
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by harry »

hansolo wrote: 24 Sep 21, 10:35
Rick Deckard wrote: 24 Sep 21, 10:18

On peut dire la même chose du 2001 de Kubrick… :wink: (j’arguerai même qu’il y a plus d’émotion dans Dune que dans 2001)
Aucune émotion dans 2001 :?:
Tu plaisantes ou tu confonds avec 2010 de Hyams ... pas possible autrement!
L'émotivité à fleur de peau.
Image
:mrgreen:

(Bon OK, y'a Dave qui hausse la voix contre HAL mais pas beaucoup plus)
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10864
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Alexandre Angel »

Emotion esthétique mais pas affective ( c'est pas une émotion émotionnelle, quoi :mrgreen: ) (alors que Spartacus, Barry Lyndon et peut-être même Lolita m'émeuvent).
User avatar
Ender
Machino
Posts: 1053
Joined: 6 Jan 07, 15:01
Location: Mizoguchigrad

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Ender »

À fleur de circuits. Les robots se montrent pour mourir. I can feel it. I can feel it.

💘

My instructor was Mr. Langley... and he taught me to sing a song. If you'd like to hear it I can sing it for you.
Last edited by Ender on 27 Sep 21, 15:19, edited 1 time in total.
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 2384
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by harry »

Rick Deckard wrote: 27 Sep 21, 14:08 Mais Paul est exceptionnel malgré lui, son destin programmé des générations à l’avance est un fardeau. Tout comme seront un fardeau les alliances et marriage nécessaires dans le grand jeu de pouvoir galactique.
En fardeau il y a aussi (surtout) son don de prescience.
Image
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5786
Joined: 28 Jul 05, 18:33
Location: Allemagne

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Truffaut Chocolat »

Rick Deckard wrote: 27 Sep 21, 14:08 Mais Paul est exceptionnel malgré lui, son destin programmé des générations à l’avance est un fardeau. Tout comme seront un fardeau les alliances et marriage nécessaires dans le grand jeu de pouvoir galactique.
Est-ce que c'est montré comme un fardeau ici ?
User avatar
Wile E.
Assistant(e) machine à café
Posts: 204
Joined: 24 Jan 21, 13:43
Location: ACME Corp.

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Wile E. »

tenia wrote: 27 Sep 21, 11:18 Une question sur la musique car je me pose la question depuis quelques années : certes, il y a la bouillasse électronico-tabassante qu'on doit parfois se farcir, mais aussi le fait que cette bouillasse couvre parfois 90% de la durée du film.
Or, s'il y a ce que le compositeur commet, n'est-ce pas la responsabilité du reste de l'équipe du film de ne pas la laisser couvrir autant de minutes de film ? Je repense par exemple à Interstellar (aussi Zimmer) et me dis souvent que c'est aussi l'autre problème, que cela lisse l'utilisation de la musique et la transforme en espèce de bruit de fond présent tout du long sans jamais laisser de temps mort côté sonore.
J'ai l'impression que cela participe tout autant aux problèmes qu'on peut avoir avec certaines bandes originales : leur contenu musical d'un côté, mais aussi leur présence bien trop grande.
Je t'invite à écouter le podcast TOTAL TRAX consacré justement à Hans Zimmer où l'un des 3 intervenants, il me semble que c'est Rafik Djoumi, qui aborde justement la question.
Et il explique - je tente de résumé - que les studios (les exécutifs) ont une peur bleue du silence dans les films. Une peur que le spectateur décroche complètement et ne se sente pas impliqué dans le film et donc en ressorte mécontent et pas rassasié.
Et c'est devenu une sorte de doctrine à Hollywood qui aurait considérablement modifié la façon de penser les bande originale depuis 10 ans, 15 ans... plus ?
La bande originale n'est plus considérée (dans les gros blockbusters, on peut trouver facilement plein de contre exemple ailleurs) comme un vecteur participant à la narration d'un film mais bien un effet sonore. Et Zimmer a grandement contribué à ce nouvel état dans la composition de bande originale.

Pour prendre comme exemple ce DUNE version Villeneuve et son univers visuel vide. Durant 2h30 il n'y a à l'image que les acteurs que l'on qualifierait de principaux, qui sont au premier plan qui parlent et de temps en temps se déplacent.
Mais à l'arrière plan ? Il n' y a strictement rien, il ne se passe rien dans les décors, il n'y a aucune vie.
Pas de figuration qui émettrait des sons en se déplaçant ou en discutant ou en faisant tomber un verre par terre.
Il n'y a pas de voitures (enfin ici de vaisseaux) qui passent d'un coin à l'autre d'un cadre. Il n' y a pas d'arbres qui bougent avec le vent. D'ailleurs il n'y a même pas de vent et il y a seulement 10 palmiers dans toute la galaxie... On se croirait un peu au théatre, 3 acteurs qui interprètent devant une jolie bâche peinte.

Et c'est là que le "talent de Hans Zimmer“ :uhuh: (je suis gentiment moqueur, je ne suis pas un détracteur acharné de Zimmer, J'apprécie voir aime plusieurs thèmes du monsieur) entre en jeu. Ses partitions comblent tous les vides ou les manques en devenant des effets sonores hyper accentués comme des bruits de fond (ou de tête) constants.

Ce n'est pas une chose si aberrante finalement quand on y pense, quand on va voir un blockbuster on a tous fait une fois cette remarque : "j'en ai pris pleins les yeux et pleins les oreilles !”
Carnivorous Vulgaris- Sponsored by ACME Corp.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26080
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by tenia »

Je pense que le Plein les oreilles peut se faire sans cela, notamment car on peut penser aux Blockbusters comme des films avec pas mal d'action et donc aussi des grosses explosions etc. Donc le son sera véhiculer de la sorte, sans que la musique serve de musique d'ascenseur pour meubler la quasi intégralité du film.

Je ne suis pas forcément non plus un détracteur de Zimmer, qui fait aussi des choses très bien récemment. Mais par exemple, j'ai beau bien aimer bien ses thèmes pour Interstellar, c'est aussi un film qui semble avoir de la musique en fond sonore 90% du film... et cela coupe une certaine dynamique, un certain rythme cinématographique, et donne un côté monotone au film de cette façon.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49137
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by Flol »

D'ailleurs, il me semble que le combat final ne contient pas du tout de musique. Et je me souviens m'être dit que ça faisait beaucoup de bien.
Dommage que la scène soit pas ouf. :|
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19518
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by gnome »

:mrgreen:
Image
batfunk
Electro
Posts: 979
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Dune (Denis Villeneuve - 2021)

Post by batfunk »

tenia wrote: 27 Sep 21, 16:40 Je pense que le Plein les oreilles peut se faire sans cela, notamment car on peut penser aux Blockbusters comme des films avec pas mal d'action et donc aussi des grosses explosions etc. Donc le son sera véhiculer de la sorte, sans que la musique serve de musique d'ascenseur pour meubler la quasi intégralité du film.

Je ne suis pas forcément non plus un détracteur de Zimmer, qui fait aussi des choses très bien récemment. Mais par exemple, j'ai beau bien aimer bien ses thèmes pour Interstellar, c'est aussi un film qui semble avoir de la musique en fond sonore 90% du film... et cela coupe une certaine dynamique, un certain rythme cinématographique, et donne un côté monotone au film de cette façon.
Cette peur des studios de voir les spectateurs décrocher affecte en fait tous les aspects du film hollywoodien :On a une musique non stop, on a de l'action non stop et ça commence dès le générique, souvent modifié à l'image de l'univers du film... :cry:
Et le pire, c'est qu'on ne peut pas leur en vouloir quand on voit que n'importe quel pré-ado ne peut pas tenir 10 secondes sans tripoter son portable. Pour exemple, ça faisait une minute que j'expliquais les règles d'un jeu de société à mon neveu de 10 ans, quand il me sortit un magnifique "Tonton, je m'ennuie..." Arghhhhhh... :lol:

Une seule solution, abreuver nos têtes blondes dès 5 ans de Wim Wenders, Robert Bresson, Maurice Pialat...
Après ça, un simple thème romantique de Philiope Sarde ressemblera à un concert des Village People ! :mrgreen: