Votre film du mois de Décembre 2020

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

O'Malley
Cadreur
Posts: 4385
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by O'Malley »

Notation:
0 Nul/Mauvais
* Médiocre/Pas terrible
** Bien/Agréable
***Très bien/Excellent
**** Chef d'oeuvre

Découverte/Revu

Les redoutables (2000) C.Chabrol, Y.Boisset, G.Lautner, G.Nicloux, B.Bonvoisin, E.Valette, R.Manzor, L.Bouhnik, O.Mégaton, S.Levy, T.Binisti,... 0
Manhattan Solo/The lonely guy (1984) Arthur Hiller *
Les hussards (1955) Alex Joffé *
Lifeforce (1985) Tobe Hooper **
Anna Christie (1930) Clarence Brown **
L'enlèvement des Sabines (1961) Richard Pottier *
Santa et cie (2017) Alain Chabat **
Maman, j'ai raté l'avion (1990) Chris Columbus **
Blanche-Neige et les trois stooges (1961) Walter Lang 0
Hans Christian Andersen et la danseuse (1952) Charles Vidor **
Le retour de Mary Poppins (2018) Rob Marshall 0
La belle et la bête (1991) Gary Trousdale, Kirk Wise ***
Le voleur de Bagdad (1940) Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan ****
Last edited by O'Malley on 28 Dec 20, 23:38, edited 3 times in total.
seb
Stagiaire
Posts: 72
Joined: 29 Sep 05, 20:46

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by seb »

Ne cherchez plus. La plus belle affiche de film est celle-ci :

Image[/code]
User avatar
Beule
Monteur
Posts: 4621
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by Beule »

Film du mois (provisoire)

Image

découvert
redécouvert
revu

Chronique du film sur DVDCLASSIK

Image

Image

Les Affameurs (Bend of the river, 1952) Anthony Mann
Millennium actress (Sennen joyû, 2001) Satoshi Kon

Image

Les Adolescentes (I dolci inganni, 1960) Alberto Lattuada
À cheval sur le tigre (A cavallo della tigre, 1961) Luigi Comencini
La Calda vita (1964) Florestano Vancini
Elle et lui (Love affair, 1939) Leo McCarey
La Longue nuit de 43 (La lunga notte del '43, 1960) Florestano Vancini
Les Saisons de notre amour (Le stagioni del nostro amore, 1966) Florestano Vancini

Image

Affreux, sales et méchants (Brutti, sporchi e cattivi, 1976) Ettore Scola
Cold heaven (1991) Nicolas Roeg
Du plomb pour l'inspecteur (Pushover, 1954) Richard Quine
Les Fleurs du soleil (I girasoli, 1970) Vittorio De Sica
Kean (Kean, genio e sregolatezza, 1957 ♥) Vittorio Gassman
Le Long des quais (I cover the waterfront, 1933) James Cruze
Mon cher petit village (Vesnicko má stredisková, 1985) Jirí Menzel
Les Nuits de Cabiria (Le notti di Cabiria, 1957) Federico Fellini
Police vendue à Brooklyn (The case against Brooklyn, 1958) Paul Wendkos
Un dramma borghese (1979) Florestano Vancini

Image

Bardelys le magnifique (Bardelys the magnificent, 1926) KIng Vidor
Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code, 1971) Dario Argento
Foujita (2015) Kôhei Oguri
I Nostri mariti (1966) Luigi Filippo D'Amico, Dino Risi & Luigi Zampa
Rendez-vous secret (Mikkai, 1959) Kô Nakahira
Le Roman d'un jeune homme pauvre (Romanzo di un giovane povero, 1995) Ettore Scola
Torneranno i prati (2014) Ermanno Olmi
Un mort en pleine forme (The wrong box, 1966) Bryan Forbes
Un nouveau départ (A new leaf, 1971) Elaine May
Une fille très avertie (Ask any girl, 1959) Charles Walters
La Vallée perdue (The last valley, 1971) James Clavell
Valse d'amour (Tolgo il disturbo, 1990) Dino Risi
Voleur et voleuse (Ladro lui, ladra lei, 1958) Luigi Zampa
Welcome to L.A. (1976) Alan Rudolph

Image

Cohen & Tate (1988) Eric Red
Duel d'espions (The scarlet coat, 1955) John Sturges
Été 85 (2020) François Ozon
Le Mois d'août sans empereur (Kôtei no inai hachigatsu, 1978) Satsuo Yamamoto
Le Témoin (1978) Jean-Pierre Mocky
Vacanze in Val Trebbia (1980) Marco Bellocchio

Image

A colt is my passport (Koruto wa ore no pasupôto, 1967) Takashi Nomura
La Femme au fouet (Bullwhip, 1958) Harmon Jones
Massacre canyon (1954) Fred F. Sears

Image


Image


Image



Rétro
Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2020 Cuba mon amour (Kazuo Kuroki
Octobre 2020 La Rivière de boue (Kôhei Oguri)
Septembre 2020 L'Éveil du printemps (Mikio Naruse)
Août 2020 Oublier Venise (Franco Brusati)
Juillet 2020 Le Tombeau des lucioles (Isao Takahata)
Juin 2020 Le Vent se lève (Hayao Miyazaki)
Mai 2020 La Légende du combat à mort (Keisuke Kinoshita)
Avril 2020 Journal intime (Valerio Zurlini)
Mars 2020 Flag in the mist (Yôji Yamada)
Février 2020 Tengu-tô (Satsuo Yamamoto)
Janvier 2020 Millennium actress (Satoshi Kon)
Décembre 2019 L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G.W. Pabst)
Novembre 2019 Le Traître (Marco Bellocchio)
Octobre 2019 La Légende de Zatoïchi : Voyage meurtrier (Kenji Misumi)
Septembre 2019 Mère Jeanne des anges (Jerzy Kawalerowicz)
Août 2019 Liaisons secrètes (Richard Quine)
Juillet 2019 Annonces matrimoniales (Antonio Pietrangeli)
Juin 2019 La Maison de la rue Troubnaïa (Boris Barnet)
Mai 2019 Nuages d'été (Mikio Naruse)
Avril 2019 Tendre est la nuit (Henry King)
Mars 2019 Un jour, un chat (Vojtěch Jasný)
Février 2019 Les Derniers samouraïs (Kenji Misumi)
Janvier 2019 Asako I & II (Ryûsuke Hamaguchi)
Décembre 2018 Leto (Kirill Serebrennikov)
Last edited by Beule on 31 Dec 20, 01:44, edited 2 times in total.
User avatar
Mosin-Nagant
Réalisateur
Posts: 6440
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by Mosin-Nagant »

Je ne sais pas ce qui restera de moi dans cinquante ans. Probablement tous les films auront pris un coup de vieux terrible, et le cinéma n’existera sans doute plus. J’estime que la disparition du cinéma aura lieu vers l’an 2020 et que dans cinquante ans environ il n’y aura plus que la télévision.
LE CERCLE ROUGE (découverte) : 9,5/10

Image
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
origan42
Cadreur
Posts: 4187
Joined: 2 Feb 07, 17:22

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by origan42 »

Par ordre de préférence :

Une certaine rencontre (Robert Mulligan, 1963) **** FILM DU MOIS
Maternité éternelle / Que les seins soient éternels (Kinuyo Tanaka, 1955) ****
Dernier caprice / L’Automne de la famille Kohayagawa (Yasujirō Ozu, 1961) ****
Mank (David Fincher, 2020) ****
Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981) ****
Melody / Mercredi après-midi (Waris Hussein, 1971) ****

Station Terminus (Vittorio De Sica, 1953) ***
La dernière charge / Lotna (Andrzej Wajda, 1959) ***
Lorenzo (George Miller, 1992) ***
Prince des ténèbres (John Carpenter, 1987) ***
His motorbike, her bicycle (Nobuhiko Ōbayashi, 1986) ***
Petite princesse (Walter Lang, 1939) ***
Top secret ! (Jim Abrahams / David Zucker / Jerry Zucker, 1984) ***
Il était une fois... (Kevin Lima, 2007) ***
Santa et Cie (Alain Chabat, 2017) ***
Marge d’erreur / Margin for Error (Otto Preminger, 1943) ***
Pitfall (André De Toth, 1948) ***
Par-dessus le mur (Jean-Paul Le Chanois, 1961) ***
Le maître du gang (Joseph H. Lewis, 1949) ***
Le monstre des abîmes (Jack Arnold, 1958) ***

Le syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) **
Le terminal (Steven Spielberg, 2004) **
Nuit blanche (Frédéric Jardin, 2011) **
Tenet (Christopher Nolan, 2020) **
Au nom de ma fille (Vincent Garenq, 2016) **
Total western (Éric Rochant, 2000) **
L’auberge rouge (Jean Epstein, 1923) **
La gueule du loup (Michel Léviant, 1981) **
J'ai rencontré le Père Noël (Christian Gion, 1984) **
Le meilleur reste à venir (Matthieu Delaporte / Alexandre de La Patellière, 2019) **

Cowboys & envahisseurs (Jon Favreau, 2011) *
Vivarium (Lorcan Finnegan, 2019) *
Mandrin, bandit gentilhomme (Jean-Paul Le Chanois, 1962) *
Un voisin trop parfait (Rob Cohen, 2015) *
Comme s’il en pleuvait (José Luis Monter, 1963) *
Vos gueules, les mouettes ! (Robert Dhéry, 1974) *

Ils… (Jean-Daniel Simon, 1970) °
Le prince du Pacifique (Alain Corneau, 2000) °

RE-VISION
Patterns (Fielder Cook, 1956) ***** ↑
Last edited by origan42 on 31 Dec 20, 19:19, edited 2 times in total.
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12844
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by Karras »

Film du mois
Image
Sorties cinéma/VOD 2020
Les blagues de Toto (2/10)
Police (5,5/10)
Madre (8/10)
Mank (6,5/0)
Ava (VOD) (4,5/10)
David Byrne’s American Utopia (7,5/10)
The good criminal (4,5/10)
The Prom (VOD) (3/10)
Belle-Fille (3,5/10)
I’m your woman (VOD) (5/10)
Poissonsexe (5,5/10)
Songbird (VOD) (3/10)
Minuit dans l’univers (VOD) (5,5/10)
J’irai mourir dans les Carpates (2/10)
Soul (5/10)
Petite Fille (6/10)
The Climb (6,5/10)
ADN (5,5/10)
Drunk (7,5/10)
Ondine (7/10)
Petit pays (5,5/10)

Films découverts
La diagonale du fou (5,5/10)
Tootsie (6/10)

Films revus

Séries TV
Fear The Walking Dead saison 6 ( en cours ep 7)
Vikings – saison 6 ( en cours épisode 10 )
The mandalorian saison 1 (6/10)
The mandalorian saison 2 (6,5/10)
User avatar
Omael
Assistant(e) machine à café
Posts: 120
Joined: 3 Sep 18, 07:31

Re: Votre film du mois de Décembre 2020

Post by Omael »

Décembre 2020
***
FILMS DU MOIS
Tout sur ma mère
de Pedro Almodovar (1999)

Image

Superbe découverte que ce mélodrame lumineux, véritable foisonnement de couleurs et d'émotions, qui transmue un bouquet de destins douloureux en une exaltante polyphonie chantant l'altruisme, la tendresse, la bienveillance. Ces femmes meurtries et solidaires sont de merveilleux personnages, et les actrices qui les incarnent sont magnifiques.

Une Femme disparaît
de Alfred Hitchcock (1938)

Image

Sacré numéro de prestidigitation que celui-ci. Une fois embarqué dans le train, le film ne cesse plus d'être en mouvement, navigue avec une insolente aisance de l'angoissante disparition et permutation d'un corps à l'abattage d'un couple en formation autours de la résolution du mystère, chacun rivalisant de charme, de répliques mordantes. Gros plaisir que ce film éminemment ludique, à l'humour vif, et qui interagit avec bonheur avec le spectateur en jouant avec sa frustration comme avec celle de la protagoniste (l'identification est totale), suscitant son désir de surmonter l'énigme, lui glissant malicieusement tantôt indices, tantôt faux-semblants.


Alice
de Woody Allen (1990)

Image

Véritable enchantement que cette chronique d'émancipation d'une femme, bardée d'un romantisme rendu incongru par sa déclinaison au fantastique. Le dialogue de cette femme avec ses souvenirs d'enfance, ses amours anciennes, ses fantasmes enfouis, ses "soi" possibles, sont l'occasion de milles fantaisies délicieuses à l'écran, d'autant plus merveilleuses qu'elles touchent chaque fois la juste notion, l'émotion adéquate, la pertinente représentation de ce monde intérieur de désirs, de doutes, de regrets. Complètement charmé.


Le Choix de Sophie
de Alan J. Pakula (1982)

Image

Je ne connaissais rien du roman, ni de ce que son récit aller me réserver. Avec le recul, le film se délivre sur ses aspects les plus délicats, sur lesquels il aurait bien pu se casser les dents. Mais Pakula conserve la sécheresse relative de son style tout en se délestant de tout autre effet superficiel, trouve la digne distance pour aborder la gravité de ce sujet irreprésentable, qu'il choisit pourtant de montrer. Les comédiens, tous impeccables, notamment une Meryl Streep remarquable, participent beaucoup de la justesse et de la décence de l'ensemble.


Les Enfants de la mer
de Ayumu Watanabe (2019)

Image

Enthousiasme qui sera peut-être à modérer par une révision ultérieure. En attendant, sans être révolutionnaire, ce film d'animation m'a plu dans sa volonté de s'éloigner formellement du tout-venant (et notamment de l'héritage Ghibli), prenant le parti d'une approche légèrement plus sensorielle dans la conduite de son récit, et appose via son style graphique particulier une certaine sensualité qui sied bien à ce qu'il raconte, et ce qu'il sous-entend des mues et des mouvements de l'adolescence, d'une prise plus charnelle et incertaine que de coutume sur les corps, parfaitement en phase avec sa thématique de la fécondité.


La Maîtresse du lieutenant français
de Karel Reisz (1982)

Image

C'est assez épatant de voir comment le film ne nous perd jamais entre ses deux niveaux de fiction, comment chacun continue de parvenir à susciter l'implication et l'émotion, et comment il entremêle ses deux fils narratifs avec élégance, choisissant intelligemment la fusion plutôt que le dénouement. Belle mise en scène et belle photographie, tirant le meilleur d'une reconstitution soignée et de décors naturels magnifiques, captant à merveille les liens étranges qui se nouent entre ses deux magnifiques comédiens.

***
DECOUVERTES

Tout sur ma mère - Pedro Almodovar (1999) - 9/10
Une Femme disparaît - Alfred Hitchcock (1938) - 8/10
Alice - Woody Allen (1990) - 8/10
Le Choix de Sophie - Alan J. Pakula (1982) - 8/10
Les Enfants de la mer - Ayumu Watanabe (2019) - 8/10
La Maîtresse du lieutenant français - Karel Reisz (1982) - 8/10
La Maison du docteur Edwardes - Alfred Hitchcock (1945) - 7/10
Ernest et Célestine - Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier (2012) - 7/10
Wake in Fright - Ted Kotcheff (1971) - 6/10
Brave Story - Kôichi Chigira (2008) - 6/10
Wonderland, le royaume sans pluie - Keiichi Hara (2019) - 6/10
Lukas - Julien Leclercq (2018) - 5/10
Origine - Keiichi Sugiyama (2006) - 5/10
Valérian et la Cité des mille planètes - Luc Besson (2017) - 5/10



***
REVUS

Tokyo Godfathers - Satoshi Kon et Shôgo Furuya (2003) - 9/10