Votre film du mois d'Octobre 2020

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12872
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Votre film du mois d'Octobre 2020

Post by Karras »

Film du mois
Image

Sorties cinéma/VOD 2020
Adam (6,5/10)
Enola Holmes (VOD) (4,5/10)
Relic (5,5/10)
Lupin III, the First (5,5/10)
Les 7 de Chicago (5,5/10)
Malmkrog (3,5/10)
Borat 2 (2,5/10)
L’autre (3/10)
Le sel des larmes (5,5/10)
Lands of Murders (5,5/10)
Enragé (6/10)
Une vie secrète (6,5/10)
The Craft – Les nouvelles sorcières (3/10)
L’homme du président (DTV) (6/10)

Films découverts
Pelle le conquérant (6/10)
La rose tatouée (5/10)
Un violon sur le toit (5,5/10)
Les 7 femmes de Barberousse (6,5/10)
The Sundowowers (7/10)
Le baiser de la femme araignée (6/10)
Klute (7/10)
Grand prix (6,5/10)
Music Man (6/10)
Fleur de Cactus (7/10)
Fame (5/10)
Dirty Dancing (6/10)
Shaft (5,5/10)

Films revus

Séries TV
The Walking Dead saison 10 ( 6,5/10)
Vikings – saison 6 ( en cours épisode 10 )
User avatar
Omael
Assistant(e) machine à café
Posts: 120
Joined: 3 Sep 18, 07:31

Re: Votre film du mois d'Octobre 2020

Post by Omael »

Octobre 2020
***
FILMS DU MOIS

Diamants sur canapé
de Blake Edwards (1961)

Image

Merveilleuse comédie romantique, qui, derrière ses tonalités délicieusement enjouées, dessine discrètement une douce mélancolie qui la rend vraiment émouvante. Audrey, divine brindille flânant dans New York en Givenchy et collier de perles, ou voisine au lever en pyjama, masque de nuit et boucle d'oreille, est complètement désarmante de charme, de décalage, de fragilité, de contradictions. Edwards emballe le tout avec une grande élégance, que parachève la musique superbe de Mancini.

Vampire Hunter D: Bloodlust
de Yoshiaki Kawajiri (2000)

Image

Excellent film d'aventure conjugué au fantastique, d'un genre comme je n'en avais pas vu depuis très longtemps ! Constamment inventif, plastiquement somptueux, Kawajiri parvient à tirer tout le parti d'un récit très simple, qu'il met en image avec dynamisme et virtuosité, et réussit à insuffler un charisme certain à des personnages pourtant croqués en quelques traits. Il y a ce qu'il faut de romantisme gothique et de fulgurantes scènes d'actions, où chaque instant est l'objet d'une trouvaille, d'un travail d'animation ahurissant de fluidité, d'arrières plans divinement peints à la main et beaux à tomber.

Un été avec Coo
de Keiichi Hara (2008)

Image

Après le magnifique Colorful et le très bon Miss Hokusai, cette dernière découverte vient confirmer qu'Hara est un de mes cinéastes préférés dans le domaine de l'animation japonaise, domaine que j'explore depuis quelques mois déjà, et qui me procure de très belles découverte, comme ici. Sous ses atours de fable enfantine se cache une incroyable densité de péripétie, d'émotions, de sujets. Le récit se laisse porter par le quotidien d'une famille qui se reconfigure avec l'arrivée d'un membre issu d'un autre monde, qui, à l'image des partis-pris esthétiques qui viennent l'illustrer, navigue avec brio entre le journal d'un foyer d'une grande justesse et la poésie qu'emmène avec lui l'intrusion du fantastique. Tout autant chaleureux et ensoleillé qu'il soit, il ne se détourne pas d'une grande noirceur qu'il fait poindre de manière assez surprenante avec une grande violence.

Ninja Scroll
de Yoshiaki Kawajiri (1993)

Image

Excellent film d'aventure conjugué au fantastique, d'un genre comme je n'en avais pas vu depuis très longtemps ! - bis
A ceci prêt qu'on y retrouve d'avantage le Kawajiri un peu déviant de Wicked City et que les moyens mis en jeux ne sont pas les mêmes (le film est aussi plus ancien de 7 ans). Plus trouble et sensuel, mais aussi techniquement plus rudimentaire, le film n'a donc pas la même tenue, et se montre volontiers plus turbulent dans ses idées (sans atteindre le niveau borderline de Wicked City), mais reste un très beau morceau d'animation, rythmé, brillamment mis en scène, exploitant jusqu'au dernières ressources une trame (là encore) pourtant assez simple.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Encore une découverte suscitée par le quiz du confinement de Demi-Lune, capture 98, mémorable lors d'une mémorable manche thématique :mrgreen: :D
***
DECOUVERTES

Diamants sur canapé - Blake Edwards (1961) - 8/10
Vampire Hunter D: Bloodlust - Yoshiaki Kawajiri (2000) - 8/10
Un été avec Coo - Keiichi Hara (2008) - 8/10
Ninja Scroll - Yoshiaki Kawajiri (1993) - 8/10
Pupille - Jeanne Henry (2018) - 7/10
Freddy 3 : Les Griffes du cauchemar - Chuck Russel (1987) - 6/10
Chôjin densetsu Urotsukidôji - Hideki Takayama (1989) - 6/10
La Revanche de Freddy - Jack Sholder (1985) - 5/10
La Planète des vampires - Mario Bava (1965) - 5/10
Golgo 13 Queen Bee - Osamu Dezaki (1998) - 5/10
Urotsukidôji 2: L'Enfant Errant - Hideki Takayama (1998) - 5/10
Charlie 2 - Larry Leker & Paul Sabella (1996) - 4/10
Épouse-moi mon pote - Tarek Boudali (2017) - 4/10
La Légende de Brisby - Dick Sebast (1998) - 3/10

***
REVUS

Le Parrain - Francis Ford Coppola (1972) - 10/10
Les Griffes de la nuit - Wes Craven (1984) - 7/10
Miss Hokusai - Keiichi Hara (1995) - 7/10