Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16087
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Post by Supfiction »

Image

https://www.francebleu.fr/culture/cinem ... 1599913452
poet77 wrote: 18 Sep 20, 12:15 Antoinette dans les Cévennes: 8/10
Un mot sur le film svp ?
Ce sera mon prochain film en salles avec le Mouret.
Peut-être le film de la consécration pour Laure Calamy.
poet77
Accessoiriste
Posts: 1975
Joined: 12 Aug 11, 13:31

Re: Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Post by poet77 »

Supfiction wrote: 18 Sep 20, 12:17 Image

https://www.francebleu.fr/culture/cinem ... 1599913452
poet77 wrote: 18 Sep 20, 12:15 Antoinette dans les Cévennes: 8/10
Un mot sur le film svp ?
Ce sera mon prochain film en salles avec le Mouret.
Peut-être le film de la consécration pour Laure Calamy.
J'ai l'intention d'écrire un commentaire pour mon blog mais disons rapidement que j'ai savouré chaque instant de cette randonnée sur le chemin qu'emprunta jadis Stevenson. Belle photographie des paysages des Cévennes. Délectable interprétation de Laure Calamy dans le rôle principal. Et puis un scénario malin, la jeune femme entreprenant sa randonnée dans l'intention d'y retrouver son amant mais pour y faire bien d'autres rencontres et s'attacher petit à petit à un compagnon à quatre pattes. Comme dans les meilleurs comédies, l'émotion est toujours là, à fleur de peau.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16087
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Post by Supfiction »

zemat wrote: 21 Sep 20, 16:12 ANTOINETTE DANS LES CEVENES : 7,5/10
Épatante comédie qui part d’une base vaudevillesque puis évolue heureusement vers le portrait d’une femme qui ne s’embarrasse pas des apparences, et décide de profiter pleinement de la vie. Laure Calamy est formidable dans ce rôle, le film bénéficie d’une écriture très sensible, c’est très souvent drôle, je ne pensais pas aimer autant cette comédie romantique entre une femme et un âne !
Nestor Almendros wrote: 19 Sep 20, 23:51 Antoinette dans les Cevennes : 6,5/10

J'en attendais sans doute trop. Mais Laure Calamy est top!
damsnation77 wrote: 20 Sep 20, 12:34 Antoinette dans les Cévennes 7,5/10
Joe Gillis wrote: 20 Sep 20, 13:50 Antoinette dans les Cévennes: 7,5/10
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16087
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Post by Supfiction »

Laure Calamy est épatante et porte totalement le film. Il manque peut-être quelques gags supplémentaires pour en faire une grande comédie.
Mais la beauté et la poésie des paysages compense en très grande partie.
User avatar
Barry Egan
Machino
Posts: 1288
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Post by Barry Egan »

J'ai pas beaucoup ri, mais ça m'a touché. La marche introspective en montagne est une récurrence chez moi et ça a été difficile de ne pas me retrouver. La crise de larmes dans le gîte quand elle se rend compte que le couple de gérants est super heureux ensemble, difficile de trouver ça drôle. C'est l'histoire de ma vie...

Après, un défaut, c'est que l'attachement à l'âne n'est pas très épaissi dans le film, la relation avec lui n'est pas assez "longue". Le film ne fait pas le pari de vraiment la développer et préfère se concentrer sur le rôle principal humain. Du coup, la fin m'a semblé un peu abrupte.
Image
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16087
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal - 2020)

Post by Supfiction »

Flol wrote: 24 Oct 20, 15:11 Antoinette dans les Cévennes : 7/10
Une comédie aussi douce qu'apaisante, avec juste ce qu'il faut de fantaisie, et qui offre surtout à Laure Calamy le premier rôle qu'elle méritait.
Et c'est bien la première fois que je suis autant ému par un âne.