Denis Villeneuve

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20653
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Denis Villeneuve

Post by Major Tom »

Image

"Il y a trop de lumière, éteignez-moi ce spot !"


Génie, ou cinéaste surestimé... Réalisateur que l'Histoire du 7ème Art gardera après le tri du temps, ou imposture du Siècle... Chacun choisira son camp, tant pis si on n'est pas dans le même, mâdâme.

On s'intéresse ici à un habitué des festivals, et qui l'est devenu dès son premier long, Un 32 août sur Terre, choisi notamment pour représenter le Canada aux Oscars 99 pour le meilleur film étranger... tout comme son film suivant Maelström (à partir duquel il deviendra courant qu'un seul mot serve de titre, à l'exception de BR 2049). Pour le reste, 'y a Wikipedia. Il est très loin, le temps de Metal Rider.

Pour moi, ça ne fait pas un pli. Denis Villeneuve est un cinéaste majeur et que j'apprécie énormément depuis ma découverte d'Un 32 août sur terre à la fin des années 90. Il compte parmi les meilleurs (et peut-être même qu'il est le meilleur) à l'heure actuelle. Cela peut prêter à sourire quand on connaît l'appréhension qui ma bite en voyant la bande-annonce de Dune. Mais c'est l'angoisse à la fois du type admirant un cinéaste qu'il n'a pas envie de voir se vautrer dans une forme visuelle lassante, et d'un fan du roman d'Herbert qui sait que ce roman génial mérite une adaptation dantesque.

Mon attachement à son cinéma va jusqu'à lui pardonner les indiscutables défauts de son film le plus faible jusque là, un certain Blade Runner 2049 (l'erreur la plus évidente étant de s'appeler Blade Runner et d'être une suite superflue au classique de Ridley Scott), pour oublier la musique de Zimmer et n'en garder que ses qualités, au point même de le choisir parmi mes préférés des années 2010.

Ce sont principalement les films de la "première partie" de sa carrière qui me plaisent, une partie que je situe jusqu'à un point culminant : Enemy, mon préféré du Canadien, Le Locataire des années 2010 (on trouvait déjà une forte influence du cinéaste franco-polonais disséminée par-ci par-là dans sa filmographie, et notamment dans son court-métrage Next Floor de 2008). Bien qu'il est déjà passé à Hollywood avec son film précédent, l'excellent thriller psychologique Prisoners, la "deuxième partie" commencerait plutôt à partir du tout aussi excellent Sicario. À partir de ce film, son cinéma devient plus accessible, quelque part plus hollywoodien bien que restant dans le cadre du "film d'auteur haut de gamme".

Qu'on l'apprécie ou non, qu'on trouve son cinéma fascinant ou chiantissime, force est de reconnaître que Denis Villeneuve ne laisse personne indifférent et qu'il s'est déjà fabriqué une chouette filmo.
Et vous, quel(s) film(s) retenez-vous ?

Image


Image
Last edited by Major Tom on 14 Sep 20, 01:53, edited 1 time in total.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20653
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Denis Villeneuve

Post by Major Tom »

Et donc :



18 millions de vues en 3 jours. :o Les fans du roman en force !
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
User avatar
la_vie_en_blueray
Régisseur
Posts: 3447
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Denis Villeneuve

Post by la_vie_en_blueray »

Politechnique sort en BR cet automne en Angleterre. De quoi élargir notre connaissance du bonhomme à nous autres, absents des festivals.

Je pense pas qu'il y ait de déchets dans sa prod, BR 2049 était un projet casse gueule au possible, même le 1er n'est pas si parfait mais par contre tellement important qu'en faire une suite n'était pas nécessaire (Y a bien eu une suite en livre, donc tout est possible).
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89577
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Denis Villeneuve

Post by Jeremy Fox »

J'aime beaucoup Prisoners mais suis surtout très fan de Sicario. Du mal avec le reste.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15049
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Denis Villeneuve

Post by Watkinssien »

Je fais partie de ceux qui voient en Villeneuve, non pas un génie, mais certainement pas une imposture.

Son nom, du moins chez les cinéphiles, s'est révélé soudainement. Et quelque part, certains détracteurs ont vite réagi sur son omniprésence incongrue, trouvant immédiatement son style trop sérieux au sein de productions hollywoodiennes, son manque de chaleur, etc...

Pour ma part, sa mise en scène est souvent précise, chiadée, solide. Techniquement, c'est impeccable. Avec une bonne histoire, Villeneuve s'en sort parfois brillamment. Ce n'est que lorsqu'on complexifie inutilement l'intrigue que le style Villeneuve reste à l'état de jolie coquille un peu vaine.

Son plus beau film, à mon humble avis, c'est le puissant Incendies, oeuvre qui te retourne dès son ouverture pour ne plus te lâcher.

Les autres réussites qu'il a réalisés sont Prisoners, thriller psychologique implacable et Sicario, oeuvre anxiogène au possible. Deux œuvres où il parvient à mettre une tension assez impressionnante, qui marquent l'esprit.

Par contre, Enemy, Arrival et Blade Runner 2049 sont des films qui me posent problème. Je les trouve généralement ennuyeux, sans rythme, perdus dans certains très beaux cadrages (car le type sait ce qu'est une caméra, c'est certain), mais trop engoncés dans leur système, dans leur sérieux, dans leur atmosphère.

Quant à Dune, pour l'instant, je suis curieux évidemment, mais une impression tenace d'ennui émerge et j'espère que je me tromperai à sa vision.
Image

Mother, I miss you :(
mannhunter
Laspalès
Posts: 15857
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Denis Villeneuve

Post by mannhunter »

Watkinssien wrote: 13 Sep 20, 09:08Arrival et Blade Runner 2049 sont des films qui me posent problème. Je les trouve généralement ennuyeux, sans rythme, perdus, trop engoncés dans leur système, dans leur sérieux, dans leur atmosphère.
Je n'ai pas vu ses premiers films mais je n'ai pas été convaincu par ces deux titres que j'ai trouvés languissants, pesants voire déprimants. Souvenir très mitigé de "Sicario" aussi, pas vu les autres. Pour le moment il pratique un cinéma que je trouve presque aussi lourd et dévitalisé que celui de son ami et collègue Christopher Nolan.
Duke Red
Machino
Posts: 1119
Joined: 22 Jan 10, 23:23

Re: Denis Villeneuve

Post by Duke Red »

Watkinssien wrote: 13 Sep 20, 09:08 Son plus beau film, à mon humble avis, c'est le puissant Incendies, oeuvre qui te retourne dès son ouverture pour ne plus te lâcher.
Pareil. Et c'est d'autant plus paradoxal pour moi que c'est son oeuvre la plus "chargée", niveau thématiques et noirceur (mais je n'ai pas vu ses trois premiers films).

Pour le reste, j'ai systématiquement été déçu par ce qu'il fait.

Je rejoins l'avis de Mannhunter. Denis Villeneuve est le cousin québecois de Christopher Nolan. On retrouve chez eux ce goût pour un cinéma ambitieux (ce qui est louable) qui confond sérieux papal et profondeur, agite des personnages désincarnés et emballe le tout dans une esthétique peu folichonne.
"On est juste une bande de glands qui n'a rien trouvé de mieux à faire de sa vie." (Colqhoun)
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40825
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Denis Villeneuve

Post by Rockatansky »

Manquent à l'appel juste les 2 premiers pour moi, mais à part Sicario que je trouve assez moyen, pour moi Villeneuve c'est un peu se qui se fait de mieux dans le film à gros budgets US depuis un moment. Et même avant, Polytechnique ou Incendies c'est du grand cinéma.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7342
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Denis Villeneuve

Post by Dunn »

Pareil, grand fan de Villeneuve, il apporte un cinéma différent déjà dès ses premiers films. Incendie fut une séance éprouvante et tellement génial à la fois. Je le considère comme un des plus grands cinéastes actuels à côté de Nolan, Shyamalan.
Pas vu les 32 aout et polythecniques mais j'adore tous les autres. Mon préféré est Prisoners.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20653
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Denis Villeneuve

Post by Major Tom »

Franchement la comparaison avec Nolan fait très mal.

Déjà, qu'il plaise ou non, Villeneuve a définitivement un regard, un sens de l'esthétique qui fait totalement défaut à Nolan.
Le sens de l'épure de Villeneuve se retrouve dans les dialogues où il cherche à faire dire le minimum à ses personnages, préférant le silence à de grands discours pompeux (les dialogues des Batman ou les cours "scientifiques" de Interstellar ou Inception sont tous à la limite du nanar).

Ce qui permet la comparaison depuis quelques temps, outre le choix de Zimmer à la "musique" :| , c'est qu'ils font tous les deux leur chemin dans l'industrie hollywoodienne... et c'est tout. Il y a peut-être une reconnaissance d'un soi-disant "cinéma d'auteur" chez Nolan, à peine exagérée, mais en fait les deux n'ont rien à voir et il suffit pour s'en convaincre, ne serait-ce que "sur papier", de regarder les sujets abordés.

Entre autres, une adaptation de pièce de théâtre sur la vie de la militante libanaise Souha Bechara (Incendies), un polar sur une jeune agent de la "FBI Hostage Rescue Team" confrontée à la violence des trafiquants de drogues à la frontière du Mexique (Sicario), un thriller mental et labyrinthique (porté sur le second regard, des choses visuelles qu'on ne voit pas à la première vision du film) sur la confusion psychique d'un professeur qui rencontre son doppelgänger (Enemy), un drame sur la reconstitution de la tuerie de l'École polytechnique de Montréal (Polytechnique)...
Nolan complexifie inutilement des sujets simplistes et inoffensifs (pour ne pas dire sans intérêt dans ses jamesbonderies aux chronologies triturées), alors que Villeneuve se tourne régulièrement vers des sujets complexes à la base (du moins pour la première partie de sa carrière) mais en cherchant à les rendre les plus accessibles possibles, d'où peut-être la confusion mais ces deux cinéastes sont incompatibles.

Deux cinéastes différents.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
mannhunter
Laspalès
Posts: 15857
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Denis Villeneuve

Post by mannhunter »

Major Tom wrote: 13 Sep 20, 18:03Villeneuve se tourne régulièrement vers des sujets complexes à la base mais en cherchant à les rendre les plus abordables possibles, du moins pour la première partie de sa carrière.
c'est possible je ne dis pas le contraire, je n'ai vu que ses films à partir de "Sicario" mais j'ai ressenti un côté pesant dans l'utilisation de la durée, de la bande-son, du côté explicatif parfois qui me rappelle un peu Nolan, et
Duke Red wrote: 13 Sep 20, 15:48On retrouve chez eux ce goût pour un cinéma ambitieux (ce qui est louable) qui confond sérieux papal et profondeur, agite des personnages désincarnés et emballe le tout dans une esthétique peu folichonne.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20653
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Denis Villeneuve

Post by Major Tom »

mannhunter wrote: 13 Sep 20, 18:17
Major Tom wrote: 13 Sep 20, 18:03Villeneuve se tourne régulièrement vers des sujets complexes à la base mais en cherchant à les rendre les plus abordables possibles, du moins pour la première partie de sa carrière.
c'est possible, je n'ai vu que ses films à partir de "Sicario" mais j'ai ressenti un côté pesant dans l'utilisation de la durée, de la bande-son, du côté explicatif parfois qui me rappelle Nolan, et aussi ce que fait remarquer
Nolan fait du cinéma faussement complexe, bavard pour ne rien dire et donnant une illusion d'intelligence. Alors que Villeneuve sait que le cinéma est aussi un outil de réflexion et n'hésite pas à se tourner vers des trames socio-politiques. Regarde Incendies, regarde Polytechnique ou le poisseux Prisoners (que je te recommande car celui-là devrait te plaire ;)) où on peut discerner différents niveaux de réflexion sur le tissu social aux USA ou les conflits moraux, des discours politiques totalement absents de la filmographie de l'inoffensif Nolan.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
mannhunter
Laspalès
Posts: 15857
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Denis Villeneuve

Post by mannhunter »

Major Tom wrote: 13 Sep 20, 18:29Regarde Incendies, regarde Polytechnique ou le poisseux Prisoners (que je te recommande car celui-là devrait te plaire ;))
Je les verrai un jour, déjà ça fait un petit moment que je pense à découvrir "Prisoners" justement :wink:
Duke Red
Machino
Posts: 1119
Joined: 22 Jan 10, 23:23

Re: Denis Villeneuve

Post by Duke Red »

Major Tom wrote: 13 Sep 20, 18:29 Nolan fait du cinéma faussement complexe, bavard pour ne rien dire et donnant une illusion d'intelligence.
Je remplace "bavard pour ne rien dire" par "tout en pose" et cette phrase résume à mes yeux le cinéma de Villeneuve.

Après Incendies, qui était d'une redoutable efficacité, le Québecois semble s'être investi comme Nolan d'une mission : faire du Divertissement d'Auteur. Le tout sous les hourras d'une presse très complaisante, trop heureuse d'avoir à se mettre sous la dent des films qui affichent une grande ambition et tranchent en apparence avec le tout-venant de la production hollywoodienne.

Sauf qu'il ne s'agit, pour Nolan comme pour Villeneuve, que de la poudre aux yeux. Je suis d'accord avec toi que leurs styles diffèrent (bien qu'ils partagent un amour pour les accords Kronenbourg de Herr Zimmer) mais le résultat est le même quand je regarde leurs films : j'ai l'impression de voir du réchauffé emballé dans un luxueux papier glacé, du creux masqué par une avalanche de blabla et de sous-intrigues (Nolan) ou une lenteur affectée et caricaturalement cérébrale (Villeneuve). Ce qui les unit, c'est cette solennité assez ridicule, cette façon qu'ont leurs films de crier au spectateur "Regarde comme je suis intelligent". Tu enlèves ce vernis de respectabilité pompière des films de Villeneuve et Nolan, tu as des intrigues de série B qui ne s'assument pas.

Enemy, avec son esthétique jaunâtre fincherienne mal dégrossie, c'est du Lynch au rabais et dévitalisé (Jake Gyllenhaal et Sarah Gadon en mode dépressif) baignant dans un symbolisme arachnéen pataud. Prisoners, c'est une histoire de kidnapping tout ce qu'il y a de plus banale dissimulée derrière des circonvolutions narratives (2h30, sérieux...) que Villeneuve bazarde in fine à coup de révélations au petit bonheur la chance. Oui mais attention messieurs-dames, on a Hugh Jackman en contre-emploi ! Et en plus c'est un film à message : ça parle de torture, de barbarie humaine, donc in fine de la guerre en Irak ! Même chose pour Sicario, qui ne décolle pas d'un pouce des schémas "film sur le trafic de drogue" + "rookie confronté à la réalité du métier" (la naïveté du personnage d'Emily Blunt est grotesque). Mais vu que c'est lent et que les personnages ont un balai dans le fondement, on se dit que tout ça est forcément plus complexe que ça en a l'air. Quant à Premier contact, son ambition de traiter sérieusement du langage en terre alien est tout à fait enthousiasmante, mais tout se pète la gueule dès qu'on nous montre via un montage en accéléré avec voix-off de Jeremy Renner les scientifiques décrypter la langue des poulpes ET. A ce moment-là, c'est fini. Et le film n'a plus qu'un pauvre rebondissement temporel (qui achève de rendre le perso d'Amy Adams complètement creux) et une pseudo-menace de guerre pour redonner un semblant d'intérêt à l'histoire. Enfin, Blade Runner 2049 fait exactement ce que tu reproches au cinéma de Nolan : il complexifie inutilement (sur 2h40, presque une heure de plus que le film de Ridley Scott... :| ) une intrigue rachitique et ne parvient jamais à justifier son existence en tant que suite. Sans parler de cette esthétique du vide, ce minimalisme tout cheap qui fait peine à voir comparé au monde organique et grouillant qu'avait créé Scott (et qu'on retrouve dans la BA de Dune).
"On est juste une bande de glands qui n'a rien trouvé de mieux à faire de sa vie." (Colqhoun)
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20653
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Denis Villeneuve

Post by Major Tom »

Duke Red wrote: 13 Sep 20, 20:48 Enemy, avec son esthétique jaunâtre fincherienne mal dégrossie, c'est du Lynch au rabais et dévitalisé (Jake Gyllenhaal et Sarah Gadon en mode dépressif) baignant dans un symbolisme arachnéen pataud.
Les mêmes critères d'un film peuvent procurer un réel plaisir ou au contraire totalement agacer, et je comprends ceux qui sont dans le deuxième cas. ;) Mais cet objet glauque, lent et malaimable qu'est l'oppressant Enemy est bien plus complexe que toute la filmo de Nolan, et au final, ne ressemble en rien à du Nolan (j'y reviens puisque la comparaison pour moi était uniquement avec l'auteur de Batman Begins, comparaison qui me paraît totalement improbable). :)

Pour moi ça revient à le comparer à Gus Van Sant parce que Polytechnique montre une tuerie dans une école. À mes yeux ce qui vous permet de faire le rapprochement entre Villeneuve et Nolan est très maigre. ;)

En dehors de Polytechnique ou d'Incendies, je vais m'en tenir à Enemy par exemple. Tu évoquais précédemment le "divertissement d'auteur". Je ne connais pas les recettes du film, mais en le découvrant, ça me paraissait trop frustrant pour le grand public, et même conçu pour diviser le public visé (plutôt cinéphile). Villeneuve ne cherche pas à mettre son spectateur à l'aise ou à le conquérir en lui faisant croire qu'il (le spectateur) est intelligent, tout en le divertissant. Pour reprendre la question la plus "mystérieuse" de la filmo de Nolan : ici on ne pousse pas le public à réfléchir sur une toupie qui tourne sur elle-même avant de couper sur un écran noir, mais plutôt de le laisser trouver par lui-même les clés de l'entièreté du film, de le laisser percer tout seul le mystère d'une histoire qui refuse de donner toute explication.
En passant, autre aspect oublié, le cinéma de Nolan est asexué. Dans son monde, le sexe n'existe pas, et au mieux ses personnages font des bisous-bisous. Ça enfonce le clou dans le côté "comparaison entre deux artistes en tout point opposé" et je pense que Nolan a dû fermer ses yeux à plusieurs reprises devant Blade Runner 2049.

On peut ne pas aimer les deux, mais ils ne sont pas sur un pied d'égalité et chez Villeneuve ce n'est pas creux : il y a beaucoup plus de choses à dire, à analyser, à décrypter, à expliquer, à interpréter... il y aura toujours quelques questions laissées en suspend alors que Nolan donnera toujours la clé de ses maigres énigmes, comme dans la somme d'explications pseudos scientifiques d'Interstellar qui semblent sortir d'un nanar (on peut parler de Lynch, de Fincher ou de Cronenberg pour Enemy, mais la démonstration pour expliquer le voyage dans un trou de ver d'Interstellar est pompée à l'identique sur Event Horizon, il y a des références qui ne trompent pas). :fiou: :mrgreen:

Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours