Pandémie et cinéphilie

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Supfiction »

C’etait déjà le cas avant sauf à tomber par hasard sur un nid de cinéphiles.
Même pour les séries, j’ai l’impression qu’on est dans un creux là. Avec la fin de Game of thrones, il n’y a plus de gros truc federateur.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8667
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Alexandre Angel »

Bien sûr que c'était comme ça avant la Covid! (et bien sûr qu'on en a souvent parlé ici) Je n'entends plus parler cinéma depuis des lustres. C'est aussi simple que cela. Même au sein de ma propre famille (les grandes sœurs), plus rien d'autre n'existe que Netflix. Et des trucs bizarres qui ont fait leur apparition. Prenons l'exemple de The Irishman. Je veux bien que le film soit particulièrement long, qu'il ait une fin cafardeuse (qui m'a plu très exactement pour cette raison), que les trucages soit zarbis, etc... Il n'empêche : c'est du très bon Scorsese, merde.
Or, qui a parlé de ce film (je ne pense pas à la presse mais aux gens, à la famille, aux copains, que sais-je...)? Vous savez quoi? Personne. Pas de relais, pas de débats, pas d'échanges, rien... Sinon pour dire que c'était bien joué, à la limite.
Une de mes grandes sœurs aurait, il y a encore peu, foncé voir le dernier Tarantino (parce qu'elle aime, banalement, ce cinéma américain-là, brillant, fou, virtuose). Là, que pouic...elle reste bêtement sur la mauvaise impression (sur le prétexte) laissée par The Hateful Eight pour justifier qu'elle n'y soit pas allée (alors que le côté glamour des deux stars masculines et le sujet rend évident, d'avance, que le film ne pouvait ressembler au précédent).
Par contre elle dévore les séries de Netflix.
J'ai une collègue de travail qui dit qu'elle a failli sortir avant la fin de Scooby tellement elle trouvait ça nul.
Oh bah alors...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Flol »

Alexandre Angel wrote: 1 Sep 20, 16:12Prenons l'exemple de The Irishman. Je veux bien que le film soit particulièrement long, qu'il ait une fin cafardeuse (qui m'a plu très exactement pour cette raison), que les trucages soit zarbis, etc... Il n'empêche : c'est du très bon Scorsese, merde.
Or, qui a parlé de ce film (je ne pense pas à la presse mais aux gens, à la famille, aux copains, que suis-je...)? Vous savez quoi? Personne. Pas de relais, pas de débats, pas d'échanges, rien...
C'est vrai.
Hormis dans mon (tout) petit cercle de cinéphiles, personne n'en a parlé autour de moi. Et certainement pas au boulot ("Quoi, plus de 3h ? Wow t'es fou toi, quelle horreur !"...ce qui étrangement, pose beaucoup moins de problème quand il s'agit de Avengers Endgame).
Alexandre Angel wrote: 1 Sep 20, 16:12Une de mes grandes sœurs aurait, il y a encore peu, foncé voir le dernier Tarantino (parce qu'elle aime, banalement, ce cinéma américain-là, brillant, fou, virtuose). Là, que pouic...elle reste bêtement sur la mauvaise impression (sur le prétexte) laissée par The Hateful Eight pour justifier qu'elle n'y soit pas allée (alors que le côté glamour des deux stars masculines et le sujet rend évident, d'avance, que le film ne pouvait ressembler au précédent).
Là pour le coup, je dirais que ça a été un des derniers films événements dont tout le monde (y compris mes collègues !) a parlé. Avant ça il y a eu Parasite, et depuis il y a eu Tenet.
Mais le cinéma ne fait quasiment plus événement, il faut arrêter de le penser, tout simplement.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5310
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by El Dadal »

Alexandre Angel wrote: 1 Sep 20, 16:12 Et des trucs bizarres qui ont fait leur apparition. Prenons l'exemple de The Irishman. Je veux bien que le film soit particulièrement long, qu'il ait une fin cafardeuse (qui m'a plu très exactement pour cette raison), que les trucages soit zarbis, etc... Il n'empêche : c'est du très bon Scorsese, merde.
Or, qui a parlé de ce film (je ne pense pas à la presse mais aux gens, à la famille, aux copains, que sais-je...)? Vous savez quoi? Personne. Pas de relais, pas de débats, pas d'échanges, rien...
Ça rejoint ce que disait Thierry Frémaux à propos de David Fincher, dont il est pourtant admirateur. Mais à être allé s'enfermer dans le "confort" (relatif, notez les guillemets) de production de Netflix, on en est venu (on, ce "on" globalisant et invisible) à l'oublier... alors que Gone Girl, son dernier film en date, fut un énorme succès. La salle de cinéma, ce n'est pas que les paillettes, le côté premier de la classe. C'est également un vecteur, un élévateur. Le problème de Netflix, c'est de créer des équivalences terribles par une sorte de démocratisation de tous les programmes. Mais ce qui donnera de la visibilité aux petits n'en donnera pas plus aux grands, c'est même plutôt le contraire qui se passe (ton exemple avec The Irishman). La salle reste encore nécessaire pour exister socialement.
User avatar
Cedric Gibbons
Stagiaire
Posts: 44
Joined: 20 Oct 18, 03:37
Location: "Une ville où il y a 37 cinémas"

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Cedric Gibbons »

Spongebob wrote: 1 Sep 20, 16:01 Vous me déprimez.
Allons, allons !
Abonné Pathé depuis 2009, comme je suis dans une province reculée, c'est plutôt positif depuis fin juin car ils programment des films Art & Essai qu'ils n'auraient jamais programmés auparavant.
:D
Je continue à y aller environ quatre fois par semaine.

Ce qui me désole, c'est la suppression des séances du matin... J'ai écrit et on m'a répondu chômage partiel, etc.
Peut-être devrait-on se cotiser pour aider le groupe Pathé Gaumont ? :fiou:
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Supfiction »

A propos de Fincher, Mank arrive sur Netflix en Octobre à priori. Mais je doute que son sujet suscite beaucoup d'intérêts.
Alexandre Angel wrote: 1 Sep 20, 16:12 J'ai une collègue de travail qui dit qu'elle a failli sortir avant la fin de Scooby tellement elle trouvait ça nul.
Oh bah alors...
Y a des gens qui vont voir volontairement Scooby, sans enfants ?

Cedric Gibbons wrote: 1 Sep 20, 16:39 Je continue à y aller environ quatre fois par semaine.
Je ne sais pas comment tu fais pour trouver quatre films intéressants/excitants par semaine. J’arrive péniblement à 3-4 par mois, ce qui est déjà énorme par rapport à la plupart des gens (et même ici maintenant donc).
User avatar
Cedric Gibbons
Stagiaire
Posts: 44
Joined: 20 Oct 18, 03:37
Location: "Une ville où il y a 37 cinémas"

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Cedric Gibbons »

Supfiction,

Les films ne sont pas nécessairement "excitants" mais j'ai envie de voir ces films en salles, tant que ça dure.
Jusqu'à présent, je les voyais chez moi (bien plus tard).
Mais je vois aussi des films grand public, parfois.
Et je n'ai pas tout compris à Tenet... :oops:
Alibabass
Assistant(e) machine à café
Posts: 262
Joined: 24 Nov 17, 19:50

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Alibabass »

La même chose que C.Gibbons, il m'arrive de voir 3/4 films par semaine et je suis rarement déçu (ceci mélange les news + les reprises, souvent l'été). Il faut voir l'acte de se déplacer dans une salle de cinéma comme un acte de résistance face à l'uniformisation du cinéma (qui existe depuis longtemps, certes). Quand le "cinéma du milieu" devient de plus en plus rare, c'est qu'il y a une couille dans le pâté, qui englobe sociologiquement un monde social et politique qui change.

Bon ... vous avez compris, le sens "acte de résistance" ça marche avec les salles qui offrent du pluralisme, pas qui propose en majorité des confiseries pour prétexter offrir du cinéma.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Flol »

J'aimerais bien moi aussi pouvoir faire "acte de résistance", encore faut-il en avoir le temps.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25556
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Ouf Je Respire »

Flol wrote: 31 Aug 20, 15:21 Quant au fait de retourner en salle, je pensais franchement y retourner ce week-end, vraiment je le voulais, j'étais motivé et tout...et puis arrive samedi matin, et à 1 heure du départ, grosse baisse de motivation et priorisation du temps passé avec ma fille. Et il faut reconnaître que le double programme que je m'étais préparé ne pouvait rien face au sourire de ma fille - d'autant plus que tous ces films, je pourrai les voir tranquillement de mon canap, sans masque, sans bouffeurs de popcorn pas masqués, dans 4 mois.

Image
J'aurais pu écrire ce message. Depuis au moins 2010.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8667
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Alexandre Angel »

Déjà, comme acte de résistance, parler cinéma comme si c'était la moindre des choses. (même tout seul devant la glace)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Flol »

Alexandre Angel wrote: 1 Sep 20, 17:19Déjà, comme acte de résistance, parler cinéma comme si c'était la moindre des choses. (même tout seul devant la glace)
En vrai, les gens avec qui je peux réellement parler ciné, autour de moi j'en compte...4. Et ils sont tous (ou sont passés) sur ce forum.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23822
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by tenia »

Flol wrote: 1 Sep 20, 16:21Hormis dans mon (tout) petit cercle de cinéphiles, personne n'en a parlé autour de moi. Et certainement pas au boulot ("Quoi, plus de 3h ? Wow t'es fou toi, quelle horreur !"...ce qui étrangement, pose beaucoup moins de problème quand il s'agit de Avengers Endgame).
Et encore, techniquement, faudrait coupler Endgame à Infinity War, soit 5h30.
Finalement, pas tant moins que le doc' de 7h sur la nouvelle vague tchèque que j'ai vu il y a peu, ou les 7h de La roue, ou les 7h20 de Satantango.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12214
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Jack Griffin »

tenia wrote: 1 Sep 20, 17:36
Flol wrote: 1 Sep 20, 16:21Hormis dans mon (tout) petit cercle de cinéphiles, personne n'en a parlé autour de moi. Et certainement pas au boulot ("Quoi, plus de 3h ? Wow t'es fou toi, quelle horreur !"...ce qui étrangement, pose beaucoup moins de problème quand il s'agit de Avengers Endgame).
Et encore, techniquement, faudrait coupler Endgame à Infinity War, soit 5h30.
Finalement, pas tant moins que le doc' de 7h sur la nouvelle vague tchèque que j'ai vu il y a peu, ou les 7h de La roue, ou les 7h20 de Satantango.
Oui maintenant est ce que Flol acceptera de passer 7h20 devant un Bela Tarr ? :mrgreen:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Pandémie et cinéphilie

Post by Flol »

Jack Griffin wrote: 1 Sep 20, 21:30
tenia wrote: 1 Sep 20, 17:36 Et encore, techniquement, faudrait coupler Endgame à Infinity War, soit 5h30.
Finalement, pas tant moins que le doc' de 7h sur la nouvelle vague tchèque que j'ai vu il y a peu, ou les 7h de La roue, ou les 7h20 de Satantango.
Oui maintenant est ce que Flol acceptera de passer 7h20 devant un Bela Tarr ? :mrgreen:
Ça fait des années que j'aimerais me lancer dans Bela Tarr, oh ! :o
Mais le plus compliqué, ça va être de se trouver du temps pour ça...