Etat du cinéma italien contemporain

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9253
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Joshua Baskin »

C'est justement au Balzac que j'ai vu la b.a. (en allant voir the climb). J'ai eu envie d'aller le voir mais je l'ai raté aux halles - alors même que je ne connaissais même pas ses précédents- donc ça attendra une sortie en home video.

Tu sais où on peut trouver son 3e film ? Rien vu de mon côté et je me suis rabattu sur le DVD anglais pour son 1er.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5310
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by El Dadal »

Il y a eu un tout petit tirage de dvds italiens de Buoni a nulla, avec sottotitoli in italiano si ça peut te suffire (perso, c'est limite), et même celui-là n'est plus dispo sur le amazon.it (faut le faire venir des US par ex)...
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Supfiction »

Citoyens du monde, je l’ai raté il y a quelques jours parce qu’Allociné annonçait des séances qui n’existaient pas une fois rendu sur place au Cinéma des Cinéastes (ça fait deux fois qu’ils font le coup). Il vaut mieux ne pas traîner avec ces films italiens qui ne passent que quelques jours en salles.

Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9253
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Joshua Baskin »

El Dadal wrote: 26 Sep 20, 10:16 Il y a eu un tout petit tirage de dvds italiens de Buoni a nulla, avec sottotitoli in italiano si ça peut te suffire (perso, c'est limite), et même celui-là n'est plus dispo sur le amazon.it (faut le faire venir des US par ex)...
Les sous-titres italiens ça risque d'être difficile pour moi...
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9253
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Joshua Baskin »

Joshua Baskin wrote: 26 Sep 20, 11:44
El Dadal wrote: 26 Sep 20, 10:16 Il y a eu un tout petit tirage de dvds italiens de Buoni a nulla, avec sottotitoli in italiano si ça peut te suffire (perso, c'est limite), et même celui-là n'est plus dispo sur le amazon.it (faut le faire venir des US par ex)...
Les sous-titres italiens ça risque d'être difficile pour moi...
Bon...11,27 euros sur Amazon FR, j'ai tenté...
User avatar
Jack Burns
Assistant(e) machine à café
Posts: 263
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Jack Burns »

Imageoulots

Encore un premier film présenté à Annecy et visible sur le site du festival husqu à demain midi
Une jeune mère qui vit dans la précarité avec sa fille passe d un travail à l autre pour survivre et se loger ...Avec des avocats véreux elle participe à un trafic de faux papiers et certificats de travail destinés aux migrants ...C est un film très touchant, un peu mamma Roma qui devient mamma Napoli .
Les 3 acteurs principaux sont formidables .
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Supfiction »

Jack Burns wrote: 26 Sep 20, 14:12 Les 3 acteurs principaux sont formidables .
Je savais bien que je connaissais ce visage : Fabrizio Rongione (le mari de Marion dans Deux jours une nuit, l’ouvrier communiste dans Un village français..) qui est à la fois belge et italien. Et Ivana Lotito (Gomorra), encore une belle italienne pour changer.

User avatar
Jack Burns
Assistant(e) machine à café
Posts: 263
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Jack Burns »

Supfiction wrote: 26 Sep 20, 14:35
Jack Burns wrote: 26 Sep 20, 14:12 Les 3 acteurs principaux sont formidables .
Je savais bien que je connaissais ce visage : Fabrizio Rongione (le mari de Marion dans Deux jours une nuit, l’ouvrier communiste dans Un village français..) qui est à la fois belge et italien. Et Ivana Lotito (Gomorra), encore une belle italienne pour changer.
Le 3 eme visage de la ragazzina ,c est celui de Ludovica Nasti une des deux heroines principales de la 1ere saison de l amie prodigieuse adaptée du best seller d ' Elena Ferrante.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5310
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by El Dadal »

Joshua Baskin wrote: 26 Sep 20, 12:29
Joshua Baskin wrote: 26 Sep 20, 11:44 Les sous-titres italiens ça risque d'être difficile pour moi...
Bon...11,27 euros sur Amazon FR, j'ai tenté...
Parfait, comme ça tu pourras me le prêter et en contrepartie je te raconterai Citoyens du monde que tu as raté. Deal ?
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Supfiction »

Jack Burns wrote: 26 Sep 20, 16:10
Supfiction wrote: 26 Sep 20, 14:35 Je savais bien que je connaissais ce visage : Fabrizio Rongione (le mari de Marion dans Deux jours une nuit, l’ouvrier communiste dans Un village français..) qui est à la fois belge et italien. Et Ivana Lotito (Gomorra), encore une belle italienne pour changer.
Le 3 eme visage de la ragazzina ,c est celui de Ludovica Nasti une des deux heroines principales de la 1ere saison de l amie prodigieuse adaptée du best seller d ' Elena Ferrante.
Et Fabrizio Rongione joue d’ailleurs un rôle de maghrébin (on a du mal à y croire quand même), ça plairait pas à Aïssa Maiga.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9253
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Joshua Baskin »

El Dadal wrote: 27 Sep 20, 12:14
Joshua Baskin wrote: 26 Sep 20, 12:29 Bon...11,27 euros sur Amazon FR, j'ai tenté...
Parfait, comme ça tu pourras me le prêter et en contrepartie je te raconterai Citoyens du monde que tu as raté. Deal ?
Avec plaisir mais seulement si tu me le racontes en italien.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5310
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by El Dadal »

Image
User avatar
Jack Burns
Assistant(e) machine à café
Posts: 263
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Jack Burns »

J ai pu voir buono a nulla sur Rai à la demande hier soir ...C est dans la lignée de ces deux autres films et on a droit à une succession de sketches savoureux et très droles ...Pour résumer Gianni est un homme doux , trop gentil, opprimé à la fois par sa famille , ses voisins et au travail ....Avec un de ses collègues qui lui aussi ne sait jamais dire non il décide de se rebeller ...
Il y a des scènes ou on pense à Jacques Tati notamment lorsqu il se heurte aux problèmes de circulation ou de stationnement de Rome ..Il y aussi un couple agé de voisins complètement irrésistible ...Bref un très bon moment . :wink:
User avatar
Jack Burns
Assistant(e) machine à café
Posts: 263
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Jack Burns »

Supfiction wrote: 27 Sep 20, 12:31
Jack Burns wrote: 26 Sep 20, 16:10 Le 3 eme visage de la ragazzina ,c est celui de Ludovica Nasti une des deux heroines principales de la 1ere saison de l amie prodigieuse adaptée du best seller d ' Elena Ferrante.
Et Fabrizio Rongione joue d’ailleurs un rôle de maghrébin (on a du mal à y croire quand même), ça plairait pas à Aïssa Maiga.
Franchement cela ne m a pas géné du tout , dans une des plus belles scènes du film ou son personnage évoque l Al gerie qu il a quitté depuis une vingtaine d années , je l ai trouvé parfaitement crédible et particulièrement émouvant ....Il est vraiment très bien
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Etat du cinéma italien contemporain

Post by Supfiction »

Le festival d’Annecy s’est terminé hier soir à minuit avant que j’ai eu le temps de finir de visionner ce film avec Jasmine Trinca dans le rôle d’une réalisatrice de films. Quelques mots quand même. Peut-être que Jack Burns l'a vu.

Image

SIMPLE WOMEN

Un film de Chiara Malta avec Jasmine Trinca, Elina Löwensohn - 01h 25min

Federica a été marquée par la vision de Simple Men de Hal Hartley à l’adolescence, et par son interprète roumaine Elina Löwensohn. Enfant, Federica avait souffert de crises d’épilepsie, tout comme le protagoniste de ce film. Trente ans plus tard, devenue jeune réalisatrice, elle rencontre Elina, à Rome, pour une nouvelle audition.
Elina Lowensöhn, c’est elle dans La liste de Schindler :
Image

Elle joue ici son propre rôle (ou plutôt une version fictionnisée d’elle-même), c’est à dire une actrice vieillissante à qui l'on ne propose que des rôles inintéressants (séries hospitalières et références aux films Marvel) et que reconnaît Federica, le personnage joué par Jasmine Trinca. Elle lui propose immédiatement de tourner un film sur sa vie, depuis son enfance dans la Roumanie de Ceausescu.
Mais le résultat est une métafiction psychologique insuffisamment profonde et au rythme apathique laissant perplexe malgré la bonne volonté des actrices et les ambitions de la réalisatrice.