Damien Chazelle

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16312
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Damien Chazelle

Post by Supfiction »

Image

Paramount va produire le prochain long-métrage de Damien Chazelle : Babylon est attendu pour le 25 décembre 2021, avant d’être distribué à l’international à partir du 7 janvier 2022. Il faudra encore attendre un peu pour que la sortie officielle soit annoncée pour la France.

Le studio n’a pas encore confirmé la présence d’Emma Stone et Brad Pitt. Mais l’actrice devrait incarner Clara Bow, La première It Girl fut mêlée à divers scandales dans la fin des années 20 et au début des années 30.
Brad Pitt serait (encore) un personnage fictif ne parvenant pas à suivre la transition vers le parlant. On évoque un budget confortable estimé entre 80 et 100 millions de dollars d’après The Hollywood Reporter, pour un scénario particulièrement long.

C’est déjà mon film le plus attendu de 2022!
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Damien Chazelle

Post by Thaddeus »

Image



(en italiques : films découverts en salle à leur sortie)


Whiplash
C’est comme si Chazelle transposait la première partie de Full Metal Jacket au sein d’un conservatoire de Manhattan. En racontant comment un jeune batteur est perversement sadisé par son prof de musique, il confronte deux attitudes également névrotiques : le premier sacrifie sa santé à son obsession de la réussite, le second cultive une tyrannie de fou furieux, convaincu que le talent ne se développe que par l’entremise de l’humiliation et de la souffrance. Difficile de déterminer le positionnement du réalisateur sur cette conception quasi fascisante de l’art, ambivalence morale qui confère au film sa singularité tout en le rendant vaguement déplaisant. Mais impossible de nier le brio percutant d’une mise en scène nimbée d’étouffantes couleurs chaudes et portée par le dynamisme d’un montage survolté. 4/6

La La Land
La contrée chantante évoquée par le titre est une utopie, un endroit magique qui par définition n’existe pas, où les rêves se déploient à la faveur d’un imaginaire sans limites. Et le cinéaste de raconter la quête d’un tel lieu, ce qu’il en coûte pour y poser le pied. Il est jazzman virtuose, elle est wannabe actrice, ils se rencontrent dans un L.A. repeint aux mille gerbes flamboyantes du Technicolor, avant de tomber amoureux et de tenter de vivre ensemble leur idéal. De la renversante ouverture ensoleillée sur la highway en liesse au déchirant filament de regrets et de tristesse sur laquelle elle se clôt, l’œuvre dépasse son insatiable maestria formelle pour faire goûter aux ardeurs et aux doutes, aux espoirs et aux élans d’Emma Stone et de Ryan Gosling, couple en alchimie dont les vœux s’exaucent en un ruban d’amertume. Magnifique. 5/6
Top 10 Année 2016

First man
Le départ est immédiat, l’immersion opère dès les premières images, convulsives, floues, déchiquetées, et l’odyssée happe pour ne plus jamais lâcher. De l’extraordinaire aventure humaine, collective et technologique que constituèrent les programmes Gemini et Apollo, le réalisateur tire une passionnante épopée, en équilibre parfait entre l’intime et le spectaculaire. Le film refuse toute envolée emphatique pour mieux laisser infuser l’émotion née d’une idée aussi belle que fragile : c’est sur la Lune, dans le silence et la solitude, que cet homme devait conclure son travail de deuil. La technicité consommée de la réalisation, la rigueur factuelle du traitement, la concentration dramatique d’un récit tenu d’une main de fer, ponctué de grands moments de tension ou de fascination, attestent de sa totale réussite. 5/6
Top 10 Année 2018


Mon top :

1. La La Land (2016)
2. First man (2018)
3. Whiplash (2014)

Il aura suffi d’une pépite en forme d’enchantement doux-amer, film parmi les plus étourdissants et enthousiasmants de cette décennie, et d’une odyssée spatiale prenant la relève tant attendue de L’Étoffe des Héros, pour que le jeune Damien Chazelle lève les ambiguïtés de son (brillant) premier long-métrage. Le voilà désormais seul face à un talent que l’on devine considérable, à la cohérence de préoccupations récurrentes (le conflit entre sacrifice et réussite, le prix souvent terrible du succès, le revers de l’épanouissement personnel), à la plénitude d’un classicisme consommé mais baigné de modernisme et toujours boussolé sur l’émotion. Espérons que les dieux du cinéma hollywoodien ne l’abîment pas.
Last edited by Thaddeus on 2 Feb 20, 01:49, edited 1 time in total.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Damien Chazelle

Post by Jeremy Fox »

3 films, 3 réussites : j'attends également son 4ème avec impatience.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15102
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Damien Chazelle

Post by Watkinssien »

Jeremy Fox wrote:3 films, 3 réussites : j'attends également son 4ème avec impatience.
Il a 4 films à son actif, son premier est passé assez inaperçu, mais il y a déjà le petit monde de Chazelle.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
The Boogeyman
Accessoiriste
Posts: 1617
Joined: 25 Jul 13, 14:45
Location: Antartica - 1982

Re: Damien Chazelle

Post by The Boogeyman »

The Eddy. Série de 8 épisodes sur Netflix le 8 Mai.
Chazelle réalise les 2 premiers épisodes

" Accélère minouche !" - Michel Poiccard /// “When you have to shoot shoot don't talk” - Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez /// "Alors tu vois où elles nous ont menées tes ondes négatives, tu devrais avoir honte.” - Oddball dit Le Cinglé /// "Wake up !... Time to die" - Leon Kowalski /// "C'est quoi minouche ?" - Patricia Franchini
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1019
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Damien Chazelle

Post by Roilo Pintu »

Vu The Eddy sur Netflix, assez décevant et ennuyeux, avec pourtant une ambiance musicale assez sympathique. Durée anormalement longue avec pourtant seulement 8 épisodes; pour soutenir l'histoire et ses personnages, quelques arguments de polar et de mélo, mais jamais crédible que ce soit pour ses intrigues comme ses personnages. C'est très très faible, avec un problème de rythme. Les acteurs font ce qu'ils peuvent, même si difficile à suivre, c'est finalement dans ses personnages secondaires que l'on trouve un peu d'intérêt dans la série (Jude ou Sim par exemple).
Musique très entraînante et addictive.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45531
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Damien Chazelle

Post by Flol »

J'ai tenu 1 épisode et demi.
User avatar
Spongebob
Producteur
Posts: 9238
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Damien Chazelle

Post by Spongebob »

Et moi un épisode... Je devrais peut-être au moins regarder le deuxième qui est aussi réalisé par Chazelle.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9299
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Damien Chazelle

Post by Joshua Baskin »

Spongebob wrote:Et moi un épisode... Je devrais peut-être au moins regarder le deuxième qui est aussi réalisé par Chazelle.
Il est pire que le 1er.
La série est une catastrophe. Vu l'amour que je porte à la la Land et whiplash, autant dire que la douche ne fut pas froide mais glacée.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 15935
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Damien Chazelle

Post by Profondo Rosso »

Je suis plus endurant que vous j'ai tenu 4 épisodes :mrgreen: , mais le perso insupportable de l'adolescente en crise a eu raison de ma résistance...
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25558
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Damien Chazelle

Post by Ouf Je Respire »

Apparemment il serait en famille avec Marie-Anne. Info? Intox? L'Histoire jugera.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4664
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Damien Chazelle

Post by nobody smith »

Profondo Rosso wrote:Je suis plus endurant que vous j'ai tenu 4 épisodes :mrgreen: , mais le perso insupportable de l'adolescente en crise a eu raison de ma résistance...
Ben moi j'ai eu la patience d'aller jusqu'au bout parce qu'on sait jamais, peut-être que ça va être frappé d'une illumination à un moment. Mais non. ça fait des années que je n'avais pas vu une fiction où les personnages constituent une si irrécupérable bande de connards.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45531
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Damien Chazelle

Post by Flol »

Profondo Rosso wrote:Je suis plus endurant que vous j'ai tenu 4 épisodes :mrgreen: , mais le perso insupportable de l'adolescente en crise a eu raison de ma résistance...
C'est ce qui m'a fait vite arrêter, j'ai senti qu'on allait beaucoup trop s'intéresser à ce perso et que ça allait partir en simili Plus belle la vie.
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1019
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Damien Chazelle

Post by Roilo Pintu »

Bon ça me rassure, je pensais que ça venait de moi.
J'ai été plus tenace en allant jusqu'au bout, mais pas récompensé.
Je suis plutôt comme Nobody Smith à vouloir attendre, espérer le sursaut, mais il faut que j'apprenne à lâcher plus rapidement.
User avatar
Spongebob
Producteur
Posts: 9238
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Damien Chazelle

Post by Spongebob »

Moi à présent si je n'accroche pas à une série au bout de un ou deux épisodes je l'arrête. Ça bouffe trop de temps de regarder une saison entière avant de dire "Bon en fait elle est nulle cette série". A la place j'aurais pu voir plusieurs films. C'est le principal problème que j'ai avec les séries : ça prend trop de temps à regarder.