Il y a 20 ans au cinéma ("P*****, 20 ans...")

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Thaddeus »

Major Tom wrote:Il y a 20 ans, au cinéma... on a tous ressenti un grand bouleversement de la Force. Comme si des millions de voix avaient soudainement hurlé de terreur et puis s'étaient éteintes...
En France il est sorti hier, en fait (le 13 octobre). Soit plusieurs mois après les US, et après 95% des autres pays.
Pas que je veuille remuer le couteau dans la plaie, mais je me souviens de ma liquéfaction progressive au fur et à mesure que je découvrais le film. Même si la dernière partie relève néanmoins la barre en trouvant enfin un certain souffle (merci John Williams).
User avatar
Spongebob
Producteur
Posts: 9373
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Spongebob »

J'avais 14 ans en 1999 et j'étais à fond dans Star Wars depuis mes plus jeunes années. J'avais été voir l'Edition spéciale en salle en 97 et j'étais abonné au Lucasfilm Magazine, autant dire que j'attendais ce film comme le messie. J'étais tellement impatient que j'avais lu la novélisation durant l'été, le livre précédant la sortie du film de plusieurs mois, ce qui est absurde quand on y pense. Je me rappelle parfaitement de la date : c'était le vendredi 15 octobre 1999, séance de 20h au Kinepolis de Lomme (en VF). Je crois d'ailleurs que j'ai encore le billet chez moi. Revu une deuxième fois quelques jours plus tard au Colisée Lumière de Marcq-en-Barœul (pour les connaisseurs). J'ai forcément été déçu en le voyant la première fois, même si certainement moins que les spectateurs adultes. J'avais détesté tout ce qui tournait autour d'Anakin et de Jar Jar Binks, la VF aggravant les choses. En revanche la course de pods et la bataille finale m'avait soufflés. J'ai clairement eu la sensation de voir quelque chose d'inédit, un modèle de film à grand spectacle qui allait marquer son temps et redéfinir le blockbuster moderne en terme de technique pur. Mais je n'étais pas dupe et j'ai bien senti qu'il y avait quelque chose de pourri en dessous. C'est avez le temps que j'ai peu à peu réaliser à quel point le film était raté. Je l'ai revu un nombre incalculable de fois en VHS (VOST) puis en DVD à partir de septembre 2001.

Je n'ai plus jamais ressenti une telle excitation et une telle impatience avant la sortie d'un film. Peut-être pour Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau deux ans plus tard mais dans une moindre mesure.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45951
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

Comme un peu tout le monde, c'est un film que j'attendais avec une impatience incommensurable. Mais cette excitation s'était déjà retrouvée légèrement douchée au mois de juin, lorsque Mad Movies avait publié une critique en exclu (le film était sorti en mai aux US...aaaahhh le temps béni avant l'internet tout puissant). Critique qu'il fallait lire face à un miroir, celle-ci ayant été écrite à l'envers (idée géniale, soit dit en passant).
Bref je m'y attendais un petit peu, mais la déception fut tout de même de taille. Et plus je le revois, plus je le trouve nul sur quasi tous les plans - le "quasi" ne concernant en fait qu'un seul et unique point.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9432
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Joshua Baskin »

Vu aussi à sa sortie, un vendredi soir, séance de 22h30 à l'UGC Normandie dans une salle bondée. Je me rappelle des applaudissements à l'arrivée de l'emblématique générique...et puis plus rien.

Je me souviens aussi que Premiere avait expliqué comment télécharger le film (un screener) sur internet. Il fallait passer par tout un tas de manip' impossibles et ça prenait au moins 3 jours.
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 1574
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by harry »

Vu en "avance" aux USofA au Ziegfield Theater (ferme depuis).
Image
Une séance mémorable (pas dans les bons sens du terme). La sortie était passée depuis un moment, on était en plein mois d’Août a NY, il faisait une chaleur a crever, "SW + 2h de clim" sonnait comme une belle promesse...
La projo fut glaciale, et c’était pas du qu'a la clim pousee a 11. Salle presque vide, l’excitation qui tombe au fur et a mesure du film, la sortie de séance avait un gout étrange "J'ai vu un SW et c’était... chiant! Qu'est ce qui se passe?"
La 1ere étape de la chute sans fin de SW et pourtant la vilaine souris était encore loin.
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Thaddeus »

harry wrote:La 1ere étape de la chute sans fin de SW
Chute sans fin, je ne suis pas tout à fait d'accord, car les deux épisodes suivants gagneront en puissance, en assurance, en intensité, et sauront se montrer plus convaincants (je reste toujours un défenseur de l'épisode III, malgré ses défauts).
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 1574
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by harry »

We je suis méchant, c’était deja la 2eme étape après les Special Editions. Y'a bien quelques moments qui redressent un peu la barre mais dans l'ensemble c’était déjà foutu.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45951
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

Thaddeus wrote:
harry wrote:La 1ere étape de la chute sans fin de SW
Chute sans fin, je ne suis pas tout à fait d'accord, car les deux épisodes suivants gagneront en puissance, en assurance, en intensité, et sauront se montrer plus convaincants (je reste toujours un défenseur de l'épisode III, malgré ses défauts).
Par rapport au premier, oui les 2 suivants sont supérieurs (raison pour laquelle ma découverte des 2 et 3 fut très positive)...mais tout comme avec le premier, à chaque fois je les revoie, je les déteste toujours un peu plus. Je ne vois que des CGI moches, une dramatisation forcée (le duel interminable Anakin/Obi Wan dans l'épisode 3, avec ses péripéties complètement nawak qui annihilent le moindre enjeu...alors que put*** il y en avait à la base !?), des acteurs et actrices qui jouent mal, des dialogues horribles ("I don't like sand") et une mise en scène ultra statique.
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 1574
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by harry »

Sans oublier le raccrochage de wagons en 30mn avant la fin du 3.
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Thaddeus »

Flol wrote:Par rapport au premier, oui les 2 suivants sont supérieurs (raison pour laquelle ma découverte des 2 et 3 fut très positive)...mais tout comme avec le premier, à chaque fois je les revoie, je les déteste toujours un peu plus. Je ne vois que des CGI moches, une dramatisation forcée (le duel interminable Anakin/Obi Wan dans l'épisode 3, avec ses péripéties complètement nawak qui annihilent le moindre enjeu...alors que put*** il y en avait à la base !?), des acteurs et actrices qui jouent mal, des dialogues horribles ("I don't like sand") et une mise en scène ultra statique.
Je ne crois pas avoir revu le 2 (si ce n'est quelques bribes) depuis sa sortie ciné. Ma pathologique mansuétude m'avait alors inspiré un jugement assez clément, surtout en regard de l'épisode précédent. Pourtant je suis tout à fait d'accord sur le frisson de la honte qui parcourt de nombreuses scènes (les roucoulements des tourtereaux sur fond de prairies et de cascades numériques, puis devant le feu de cheminée crépitant, c'est du très lourd). Seulement voilà, quand résonne aux dernières secondes l'Imperial March, je fonds, c'est plus fort que moi. Mais on reparlera de tout cela ici dans trois ans.
Quant à l'épisode 3, je préfère en retenir le souffle, l'ampleur, l'enthousiasme réels, quand bien même il est farci de faiblesses et de maladresses en tous genres. Je garde pour ma part un excellent souvenir du mouvement final, de ce crescendo dramatique qui emporte définitivement le morceau, et auquel appartient justement le combat (tant attendu) entre Anakin et Obi-Wan. La rage qui en émane, la fureur de l'un, la douleur de l'autre (cette réplique déchirée que le mentor lance à l'apprenti avant de le laisser comme mort), tout cela m'avait vraiment emporté. Sans parler des séquences véritablement conclusives (la pose du casque de Vador, l'Etoile Noire en construction...). Mais on reparlera de tout cela ici dans six ans.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17919
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Kevin95 »

Major Tom wrote:Il y a 20 ans, au cinéma... on a tous ressenti un grand bouleversement de la Force. Comme si des millions de voix avaient soudainement hurlé de terreur et puis s'étaient éteintes...

Image
Qu'est-ce qu'elle m'a fait fantasmer cette affiche !

Comme tout le forum je l'attendais comme le RSA ce truc ! Chauffé à blanc par les bandes annonces, par une promo obèse qui s’infiltrait même au rayon slip de mon supermarché (véridique), par mon âge cœur de cible (13 ans) et évidemment par une fana attitude. Avant-première au Grand Rex, une des queues les plus hallucinantes (pas de vanne merci) que j'ai vu de ma vie (ça débordait de partout), des types déguisés n'importe comment (deux trois ont vaguement compris qu'on pouvait venir déguisé et ont sorti des costumes de fantôme ou de momie... va comprendre le rapport Star Wars), un service d'ordre dépassé, de l'alcool qui circulait, autant dire que le paternel qui m'accompagnait (et qui s'en cognait des space opéras) tirait la gueule. Gros retard, une odeur de sueur intense, des cris de partout. Arrivent enfin les BA, celle d'Austin Powers 2 fait marrer tout de monde (et calme un peu) avant... les premières notes et l'orgasme général. Une meuf à coté de moi se met littéralement à fondre en larme. Et là c'est le drame, la lenteur, Jar Jar, l'effet alcool, la moitié de la salle roupille ou fait mine d'être concentré. Le final musclé réveille un poil l'assemblée (merci "Duel of the Fates" à fond dans les enceintes) puis l'on sort tous en trainant les pieds. Rarement vu un rollercoaster aussi gigantesque entre un public conquis d'avance et la gueule de bois lorsque le générique de fin se déroule et qu'on se dirige vers la ligne de métro.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Spongebob
Producteur
Posts: 9373
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Spongebob »

Spoiler (cliquez pour afficher)
"Obi-Wan: You were the chosen one! It was said that you would destroy the Sith, not join them! Bring balance to the force... not leave it in darkness!
Anakin Skywalker: [shouts] I HATE YOU!
Obi-Wan: You were my brother, Anakin! I loved you!"
La meilleure scène de la trilogie
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45951
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

harry wrote:Sans oublier le raccrochage de wagons en 30mn avant la fin du 3.
Où t'as l'impression que la technologie et les costumes viennent de prendre 30 piges dans la vue, d'un coup tout est en plastique et de gros boutons rouges et verts ultra visibles apparaissent sur les ordinateurs de bord.
Ce qui symbolise parfaitement à quel point cette prélogie semble avoir été écrite à la va-vite par quelqu'un qui avait perdu l'habitude d'écrire et de mettre en scène.
Et qui aurait mieux de continuer de profiter de sa retraite dorée.
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Thaddeus »

Kevin95 wrote:Comme tout le forum je l'attendais comme le RSA ce truc ! Chauffé à blanc par les bandes annonces, par une promo obèse qui s’infiltrait même au rayon slip de mon supermarché (véridique), par mon âge cœur de cible (13 ans) et évidemment par une fana attitude. Avant-première au Grand Rex, une des queues les plus hallucinantes (pas de vanne merci) que j'ai vu de ma vie (ça débordait de partout), des types déguisés n'importe comment (deux trois ont vaguement compris qu'on pouvait venir déguisé et ont sorti des costumes de fantôme ou de momie... va comprendre le rapport Star Wars), un service d'ordre dépassé, de l'alcool qui circulait, autant dire que le paternel qui m'accompagnait (et qui s'en cognait des space opéras) tirait la gueule. Gros retard, une odeur de sueur intense, des cris de partout. Arrivent enfin les BA, celle d'Austin Powers 2 fait marrer tout de monde (et calme un peu) avant... les premières notes et l'orgasme général. Une meuf à coté de moi se met littéralement à fondre en larme. Et là c'est le drame, la lenteur, Jar Jar, l'effet alcool, la moitié de la salle roupille ou fait mine d'être concentré. Le final musclé réveille un poil l'assemblée (merci "Duel of the Fates" à fond dans les enceintes) puis l'on sort tous en trainant les pieds. Rarement vu un rollercoaster aussi gigantesque entre un public conquis d'avance et la gueule de bois lorsque le générique de fin se déroule et qu'on se dirige vers la ligne de métro.
Que c'est délicieux de lire ce genre de compte-rendu, avec les détails et l'ironie qui vont bien. :D
Spongebob wrote:La meilleure scène de la trilogie
Voilà, c'est de cette réplique que je parlais. Je trouve en effet que le film atteint à cet instant une véritable puissance.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45951
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

Thaddeus wrote:La rage qui en émane, la fureur de l'un, la douleur de l'autre (cette réplique déchirée que le mentor lance à l'apprenti avant de le laisser comme mort)
"You were the Chosen One !!!"
Moui. Ayant déjà totalement décroché à cause de ce combat qui n'en finit plus, cette réplique m'en touche une sans bouger l'autre.
Thaddeus wrote:Sans parler des séquences véritablement conclusives (la pose du casque de Vador, l'Etoile Noire en construction...)
La poste du casque, ok. Je me souviens encore du silence absolu dans la salle à ce moment-là, où t'avais l'impression que tout le monde retenait son souffle en attendant le premier de Darth Vader à travers son masque.
Le problème, c'est que ce moment est suivi de...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
EDIT : je suis le seul à avoir des bugs quand je fais du multi-quotes ?