Il y a 20 ans au cinéma ("Putain, 20 ans...")

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45531
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

Mosin-Nagant wrote:Eh oui, pour cette scène mythique, Michael Mann a préféré Moby à Elliot Goldenthal.
J'imagine certains fans du compositeur, complètement outrés ! :mrgreen:

Morceau sublime que Goldenthal réutilisera de toute façon sur le final du Michael Collins de Neil Jordan :



Et on est définitivement HS.
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1019
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Roilo Pintu »

Je vais un peu continuer sur le HS (désolé) mais la proximité du sujet L'Enfer du devoir (William Friedkin - 2000) et celui-ci "Il y a 20 ans au cinéma..." me rappelle une anecdote.

Le film n'est pas encore sorti, il est en tournage et il y a donc presque 20 ans (en Juin 99 précisément), lors d'un road trip aux US, je visite les studios Paramount, la guide nous prévient que des tournages sont en cours dont le prochain Friedkin ( :shock: 8) le palpitant à 100 à l'heure!) on devra garder le silence dans certaines parties de la visite (pas de problème, je reste calme :D ).

Je ne verrai pas de moment de tournage, ni malheureusement Friedkin au travail (même si je sais qu'il devait être au boulot à moins de 100 m? 200m?), j'ai eu quand même la chance de croiser Guy Pearce dans une allée, à moins d'un mètre, le regard fixe à l'horizon, marchant d'un pas décidé. Je l'avais adoré dans L.A Confidential sorti deux ans plus tôt, pas encore vu dans Memento qui sortira un an plus tard et qui me ravira.

Bref tout ça pour dire que ce Friedkin m'aura comme beaucoup déçu à sa sortie, mais il a une petite place dans mon coeur :)

Fin du HS.
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11641
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Karras »

Oubliées ou non, les sorties du 7 avril 1999 en salles en France ( j'en ai vu 3 ) :
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImage Image
Image Image Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Jeremy Fox »

Tiens, que vaut le film de Biette avec ce couple d'acteurs que j'aime tant ?
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22907
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Commissaire Juve »

Karras wrote:( j'en ai vu 3 )
Deux pour moi. Lola et Un pont...
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11641
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Karras »

Commissaire Juve wrote:
Karras wrote:( j'en ai vu 3 )
Deux pour moi. Lola et Un pont...
+ le Altman pour moi ;)
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Max Schreck »

Karras wrote:Oubliées ou non, les sorties du 7 avril 1999 en salles en France ( j'en ai vu 3 ) :
Le Bigard et le Pullicino, je pense que leurs auteurs eux-mêmes les ont oubliés.

Marrante, la concordance de titre entre le Biette et le Depardieu/Auburtin.

Le Medem est une merveille inoubliable.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Thaddeus »

Avril 1999

Le héros de ce mois-ci s'appelle Abel Ferrara - mais il pourrait aussi bien se nommer Willem Dafoe, Christopher Walken ou Asia Argento (brelans d'as). Le film en question (rien moins que le meilleur de son auteur) s'intitule New Rose Hotel. Il sort dans une indifférence quasi générale, que les vingt années s'étant écoulées depuis n'ont jamais amendée. Or il s'agit d'une plongée vertigineuse dans un esprit en souffrance ressassant ses souvenirs, se débattant avec ses tourments, dictant à une forme suprêmement élaborée, à la crête de la modernité, ses éclats ensorcelants. Et sous couvert d'un polar cyberpunk particulièrement nébuleux, le réalisateur de signer une réflexion assez déchirante sur la manipulation amoureuse.

Image


Derrière ce coup de maître se distingue David Cronenberg et son passionnant eXistenZ, qui inventorie avec dérision et lucidité une grande partie de ses obsessions, agence brillamment un script en forme de poupées russes et, sur le sujet de l'opposition réel-virtuel, troque la balourdise sentencieuse de l'imminent Matrix par une légèreté ludique. Mention également à deux maîtres américains qui livrent chacun dans leur style désinvolte deux films mineurs mais tout à fait estimables : Altman et sa chronique sudiste Cookie's Fortune, Eastwood et son polar distendu Jugé Coupable.
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11641
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Karras »

Jeremy Fox wrote:Tiens, que vaut le film de Biette avec ce couple d'acteurs que j'aime tant ?
Kaganski des Inrocks le qualifiait d'authentique film du sommeil. Peut être faut-il le sortir de son hibernation ... ? :wink:
https://www.lesinrocks.com/cinema/films ... a-riviere/
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Jeremy Fox »

Karras wrote:
Jeremy Fox wrote:Tiens, que vaut le film de Biette avec ce couple d'acteurs que j'aime tant ?
Kaganski des Inrocks le qualifiait d'authentique film du sommeil. Peut être faut-il le sortir de son hibernation ... ? :wink:
https://www.lesinrocks.com/cinema/films ... a-riviere/
Bien tenté mais... à priori... lorsque Kaganski aime, ce n'est pas mon cas... et vice versa :mrgreen:
Mama Grande!
Machino
Posts: 1385
Joined: 1 Jun 07, 18:33
Location: Tokyo

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Mama Grande! »

Je suis vraiment devenu cinéphile à partir de 2000. Mais 1999 me laisse le souvenir des signes précurseurs :)

J’avais 12 ans et j’étais fan de japanimation. Ma sortie ciné de l’année fut donc Perfect Blue de Satoshi Kon. Événement car, à cette époque, la sortie en salles d’un film d’animation nippon était rarissime, et aussi parce que je pouvais pour la première fois voir un film interdit aux moins de 12 ans :lol: quelques mois plus tard c’était Jin Roh, sorti en plus avant le Japon.

C’était aussi le moment où au collège tout le monde s’intéressait aux sorties autres que les blockbusters estivaux, suivait le festival de Cannes etc.. ça reste donc l’année de Matrix, succès finalement peu courant pour un film cyberpunk, Cube, Tout sur ma mère dans un autre registre. Je découvre ainsi Almodóvar avec lequel j’essaye de me donner une caution cinéphile pointu :mrgreen:
Mais bon, les vrais premiers coups de cœur viendront l’année suivante avec Scorsese et Wong Kar-wai.
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 1433
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by harry »

Thaddeus wrote:
Avril 1999

Le héros de ce mois-ci s'appelle Abel Ferrara - mais il pourrait aussi bien se nommer Willem Dafoe, Christopher Walken ou Asia Argento (brelans d'as). Le film en question (rien moins que le meilleur de son auteur) s'intitule New Rose Hotel. Il sort dans une indifférence quasi générale, que les vingt années s'étant écoulées depuis n'ont jamais amendée. Or il s'agit d'une plongée vertigineuse dans un esprit en souffrance ressassant ses souvenirs, se débattant avec ses tourments, dictant à une forme suprêmement élaborée, à la crête de la modernité, ses éclats ensorcelants. Et sous couvert d'un polar cyberpunk particulièrement nébuleux, le réalisateur de signer une réflexion assez déchirante sur la manipulation amoureuse.

Image


Derrière ce coup de maître se distingue David Cronenberg et son passionnant eXistenZ, qui inventorie avec dérision et lucidité une grande partie de ses obsessions, agence brillamment un script en forme de poupées russes et, sur le sujet de l'opposition réel-virtuel, troque la balourdise sentencieuse de l'imminent Matrix par une légèreté ludique.
Image

Vu en salle a l’époque, probablement une séance les plus éprouvante de ma vie. Pas de mauvaises conditions mais juste un truc long, chiant, abscons et imbuvable.
Le genre de film ou en état second,je sentais ma barbe pousser, ou a chaque fin de scène tu te dis "Bon ça y est c'est fini la?".
Image
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12224
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Jack Griffin »

il y a 20 ans jour pour jour dans le Monde

Image

Image

Image
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Max Schreck »

Il y a 20 ans, je commençais à basculer de la VHS au DVD, et avec des potes on se faisait encore de régulières soirées videoclubs. J''ai également le souvenir atroce du visionnage d'un divx pirate de la Menace fantôme, qui sera mon premier (et dernier) screener. Truc flou, au son pourri, mais apparemment ça suffisait aux gens avec qui j'étais pour s'extasier. Et je n'irai même pas voir le film à sa sortie (ni Matrix).

C'était l'époque où Kitano était au sommet de la hype, de même que l'animation japonaise, avec les sorties dans le désordre d'A scene at the sea, L'été de Kikujiro, Jin-roh, Perfect blue, Princesse Mononoke.
Je retiens aussi comme gros événement, la retrospective Joe Dante et la seconde génération Corman à la Cinémathèque.

En replongeant dans mes notes de cette époque, parmi les titres découverts en salle qui m'auront marqué autour de 1999, je retiens :
The Thin red line
Todo sobre mi madre
A simple plan
Payback
Existenz
Pola X
Gummo
South park
The Straight story
Fight club
Eyes wide shut
Toy story 2
Three kings
Magnolia
Man on the moon
The Talented Mr Ripley


Parmi les succès phénomènes, également appréciés :
Cube
The Blair witch project
Being John Malkovich
American beauty
The Sixth sense
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8806
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Alexandre Angel »

Max, tu cites Man on the Moon, alors qu'il est sorti en 2000.

C'est très grave. EN ESPERANT QU'IL N'Y EN AIT PAS D'AUTRES!!!

EDIT : la coupe est pleine, il y a aussi Three Kings !! Je demande des mesures de rétorsion exceptionnelles.
(une énucléation ne serait pas volée)