Il y a 20 ans au cinéma ("P*****, 20 ans...")

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Brody
Indices : bateau - requin
Posts: 4785
Joined: 21 Feb 06, 18:42
Location: à la flotte !

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Brody »

Thaddeus wrote:L'occasion de se demander quels réalisateurs vivants ont aujourd'hui le statut dont jouissait Kubrick au moment de sa mort. Je ne vois guère que Godard.
Malick peut-être (notamment pour la rareté - jusqu'aux dernières années).

Sinon, de leur vivant je ne vois quasiment que Hitchcock à avoir eu une telle aura.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8997
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Alexandre Angel »

Brody wrote:
Thaddeus wrote:L'occasion de se demander quels réalisateurs vivants ont aujourd'hui le statut dont jouissait Kubrick au moment de sa mort. Je ne vois guère que Godard.
Malick peut-être (notamment pour la rareté - jusqu'aux dernières années).

Sinon, de leur vivant je ne vois quasiment que Hitchcock à avoir eu une telle aura.
Je vois pas trop d'équivalent.
Kubrick avait l'aura du perfectionniste absolu. Celui dont on savait que chaque film serait un classique tellement il l'aurait peaufiné, travaillé dans les moindres détails. Ce statut là, que l'on adhère ou pas, est factuel (l'événement constitué par chaque sortie à partir de 2001, la rareté du débit, la promesse aussi du spectacle sont des éléments indiscutables) et unique.
Un seul rival éventuel : Charlie Chaplin.
Bressonien
Assistant(e) machine à café
Posts: 282
Joined: 2 Apr 15, 18:05

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Bressonien »

Brody wrote:
Thaddeus wrote:L'occasion de se demander quels réalisateurs vivants ont aujourd'hui le statut dont jouissait Kubrick au moment de sa mort. Je ne vois guère que Godard.
Malick peut-être (notamment pour la rareté - jusqu'aux dernières années).

Sinon, de leur vivant je ne vois quasiment que Hitchcock à avoir eu une telle aura.
Fût un temps Malick aurait pu effectivement prétendre à ce titre. 2 points communs avec Kubrick : la rareté et le mystère autour de sa personne. Mais depuis Tree of life, l'aura est terminé, même ses plus grands admirateurs accueillent ses films avec indifférence sinon mépris.
Godard est effectivement l'un des derniers géants mais il n'y a plus d'attente autour de ses films depuis des décennies et il est comme le vieux sphinx isolé de tout. On ne cite malheureusement que les oeuvres faites au sein de la nouvelle vague.
Pour le "grand public", il y a Tarantino. Chacun de ses films est un mini événement et il est l'un des seuls réal, à part quelqu'uns notamment Spielberg, à avoir de la notoriété auprès des non cinéphiles.
Image
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24442
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by tenia »

Je dirais Spielberg, quand même. Plus grand public, certes, un peu moins en forme ces dernières années (IMO), mais une aura maousse costaud quand même.
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11840
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Karras »

Thaddeus wrote:L'occasion de se demander quels réalisateurs vivants ont aujourd'hui le statut dont jouissait Kubrick au moment de sa mort. Je ne vois guère que Godard.
Je pense que si Eastwood ou Scorsese mourraient demain, ils auraient aussi le droit à la une de Libé.
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Thaddeus »

Karras wrote:Je pense que si Eastwood ou Scorsese mourraient demain, ils auraient aussi le droit à la une de Libé.
Sans doute, mais ce n'était pas vraiment ma question. :wink:

Je cherchais à identifier à un cinéaste vivant ayant le rayonnement artistique absolu de Kubrick au moment de sa mort. Chacun aura son avis sur la question, mais personnellement je ne pense pas qu'Eastwood ou Scorsese (ni même aucun des réalisateurs cités ce-dessus) l'égalent sur ce plan.
Malick a grillé les trois-quarts de son capital en l'espace d'une poignée de films.
Tarantino est le dieu du public de moins de quarante ans (comme Nolan est celui des moins trente ans) ; mais chacun des deux devra courir encore un moment pour prétendre atteindre cette place de Wagner du cinéma qu'avait Kubrick.
Spielberg est un immense artiste doublé d'une popstar absolue ; mais je ne suis pas sûr qu'il soit considéré par la doxa cinéphile dans son ensemble comme l'équivalent d'un Kubrick au terme de sa vie. A la rigueur, je filerais plutôt le parallèle entre Spielberg et Hitchcock.

C'est pourquoi je reviens à Godard, qui certes n'est pas l'enfant des foules (Kubrick ne l'était pas davantage), mais qui est totalement révéré sur le plan de l'histoire du cinéma dans sa globalité, qui est considéré comme un des plus grands Maîtres du septième art, comme un véritable géant. Le dernier à jouir de cette aura-là, selon moi, c'était Bergman, mort il y a douze ans.

Mais bon, tout cela est sans doute affaire de ressenti.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2183
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Rick Deckard »

Quel cinéaste s’est essayé au cinéma de genre comme l’a fait Kubrick, et à chaque fois a livré le film définitif dans le genre considéré ? (la SF, l'anticipation, le film historique, de guerre, d’horreur…)
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10711
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by -Kaonashi Yupa- »

Major Tom wrote:20 ans aujourd'hui. :(
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Pareil, souvenir très précis de ce jour, et de cette une (je dois toujours avoir le journal, et d'autres éditions hommages, chez mon père).
À l'époque, mes cinéastes préférés étaient Kurosawa et Kubrick. Ils ont disparu tous les deux à six mois (et un jour) d'intervalle. Ça m'a beaucoup marqué.
Beule
Cadreur
Posts: 4293
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Beule »

Thaddeus wrote:
Karras wrote:Je pense que si Eastwood ou Scorsese mourraient demain, ils auraient aussi le droit à la une de Libé.
Sans doute, mais ce n'était pas vraiment ma question. :wink:

Je cherchais à identifier à un cinéaste vivant ayant le rayonnement artistique absolu de Kubrick au moment de sa mort. Chacun aura son avis sur la question, mais personnellement je ne pense pas qu'Eastwood ou Scorsese (ni même aucun des réalisateurs cités ce-dessus) l'égalent sur ce plan.
Malick a grillé les trois-quarts de son capital en l'espace d'une poignée de films.
Tarantino est le dieu du public de moins de quarante ans (comme Nolan est celui des moins trente ans) ; mais chacun des deux devra courir encore un moment pour prétendre atteindre cette place de Wagner du cinéma qu'avait Kubrick.
Spielberg est un immense artiste doublé d'une popstar absolue ; mais je ne suis pas sûr qu'il soit considéré par la doxa cinéphile dans son ensemble comme l'équivalent d'un Kubrick au terme de sa vie. A la rigueur, je filerais plutôt le parallèle entre Spielberg et Hitchcock.

C'est pourquoi je reviens à Godard, qui certes n'est pas l'enfant des foules (Kubrick ne l'était pas davantage), mais qui est totalement révéré sur le plan de l'histoire du cinéma dans sa globalité, qui est considéré comme un des plus grands Maîtres du septième art, comme un véritable géant. Le dernier à jouir de cette aura-là, selon moi, c'était Bergman, mort il y a douze ans.

Mais bon, tout cela est sans doute affaire de ressenti.
Kubrick pas l'enfant des foules ça me paraît discutable. En France tout au moins, aucun de ses films depuis 2001 n'avaient été accueillis dans l'indifférence populaire:

2001 3.4 millions de spectateurs
Orange mécanique 7.6
Barry Lyndon 3.5
Shining 2.5
Full Metal Jacket 2.3

Quand Godard depuis près de 40 ans est reconverti en essayiste qui n'intéresse plus guère qu'une fraction de l'intelligentsia. Godard est un jalon du cinéma avéré et sacralisé, mais la permanence de son rayonnement me semble peu comparable à celle de Kubrick au moment de son décès.

Mais comme tu le dis, c'est affaire de ressenti. :wink:
Bressonien
Assistant(e) machine à café
Posts: 282
Joined: 2 Apr 15, 18:05

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Bressonien »

-Kaonashi Yupa- wrote:
Major Tom wrote:20 ans aujourd'hui. :(
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Pareil, souvenir très précis de ce jour, et de cette une (je dois toujours avoir le journal, et d'autres éditions hommages, chez mon père).
À l'époque, mes cinéastes préférés étaient Kurosawa et Kubrick. Ils ont disparu tous les deux à six mois (et un jour) d'intervalle. Ça m'a beaucoup marqué.
Je crois que le pire pour moi a été Antonioni et Bergman décédés le même jour, j'étais véritablement en deuil comme si j'avais perdu des proches.
Kubrick était très apprécié de son vivant, ses films étant quand même plus accessibles que l'oeuvre de Godard post nouvelle vague. A la différence de Kubrick, Godard symbolise avant tout l'Histoire du 7eme art, on attend plus aujourd'hui que Godard révolutionne de nouveau le cinéma contrairement à Kubrick jusqu'à sa mort.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45950
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

Karras wrote:
Thaddeus wrote:L'occasion de se demander quels réalisateurs vivants ont aujourd'hui le statut dont jouissait Kubrick au moment de sa mort. Je ne vois guère que Godard.
Je pense que si Eastwood ou Scorsese mourraient demain, ils auraient aussi le droit à la une de Libé.
Eastwood non, puisqu'il est devenu officiellement un gros facho raciste selon certains.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15190
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Watkinssien »

Flol wrote:
Karras wrote: Je pense que si Eastwood ou Scorsese mourraient demain, ils auraient aussi le droit à la une de Libé.
Eastwood non, puisqu'il est devenu officiellement un gros facho raciste selon certains.
Ce n'est pas depuis 1971?
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45950
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Flol »

Ça avait un peu changé à partir de Madison County en 95, mais là depuis American Sniper, c'est reparti comme en 71. Et surtout depuis qu'il n'a plus peur de faire campagne pour les Républicains.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15190
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by Watkinssien »

Alors du coup il est devenu officiellement un vieux facho raciste pour certains. :mrgreen:

Même qu'il serait incapable dans ses films de créer des personnages de vieux réacs racistes et mélancoliques et de transmettre toutes ses valeurs humanistes et matérielles à un jeune Hmong, par exemple. Même pas en rêve, on le verrait faire ça.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3580
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Il y a 20 ans au cinéma...

Post by la_vie_en_blueray »

Il est pas vraiment republicain, mais libertaire.

Je sais pas vraiment le problème avec American Sniper, et pourtant je vote à gauche.