Paul Thomas Anderson

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 23142
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Jack Carter »

1. Punch Drunk Love (top 100)
2. Magnolia
3. Boogie Nights
4. Phantom Thread
5. Inherent Vice
6. There Will Be Blood
7. Hard Eight
8. The Master (à revoir)

un de mes realisateurs préférés de ces 20 dernieres années.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Jeremy Fox »

Jack Carter wrote:
un de mes realisateurs préférés de ces 20 dernieres années.
Clairement moi aussi.... mais avec The Master en number one.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Jeremy Fox »

1- The Master
2- Inherent Vice
3- Magnolia
4- Punch Drunk Love
5- Boogie Nights
6- Phantom Thread
7- There Will Be Blood
8- Hard Eight
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Watkinssien »

1) There will be Blood, ce film est à mes yeux un chef-d'oeuvre impressionnant.

2) Magnolia
3) Boogie Nights
4) Phantom Thread
5) Punch-Drunk Love
6) The Master
7) Hard Eight
8/ Inherent Vice
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10718
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: Paul Thomas Anderson

Post by -Kaonashi Yupa- »

Chefs d'oeuvre :
There Will Be Blood
Magnolia

Très grands films
Phantom Thread
The Master

Très bon film mais bizarre
Inherent Vice

Bon film
Punch-Drunk Love

Pas aimé du tout
Boogie Nights

Pas vu
Hard Eight
User avatar
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7686
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Paul Thomas Anderson

Post by 7swans »

#1 Magnolia
#2 Punch Drunk Love
#3 Boogie Nights
#4 Phantom Thread
#5 The Master

#6 Hard Eight
#7 There Will Be Blood
#8 Inherent Vice

Hard Eight est un (prometteur) brouillon, There Will Be Blood m'a laissé perplexe et j'avoue ma totale incompréhension devant Inherent Vice.
Le reste est magnifique et restera gravé, à jamais, dans le marbre de ma cinéphilie.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.
User avatar
The Boogeyman
Accessoiriste
Posts: 1634
Joined: 25 Jul 13, 14:45
Location: Antartica - 1982

Re: Paul Thomas Anderson

Post by The Boogeyman »

Hard Eight ressort en salle le 21 Novembre de cette année chez Splendor Films
" Accélère minouche !" - Michel Poiccard /// “When you have to shoot shoot don't talk” - Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez /// "Alors tu vois où elles nous ont menées tes ondes négatives, tu devrais avoir honte.” - Oddball dit Le Cinglé /// "Wake up !... Time to die" - Leon Kowalski /// "C'est quoi minouche ?" - Patricia Franchini
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2719
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Harkento »

Chefs d'oeuvre :
There Will Be Blood
Punch-Drunk Love

Grands films :
Boogie Nights
Phantom Thread (à revoir, mais il devrait passer au dessus à le revision)
The Master
Magnolia

Bons films
Inherent Vice
Hard Eight
Les deux sont à revoir et à réévaluer aussi

Il faut que je vois à tout prix son documentaire Junun sorti en 2015.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10296
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Torrente »

Chefs-d’œuvre :
1- There will be blood
2- Punch-drunk love
3- Magnolia

Très bon :
4- Hard eight

Bons :
5- Phantom thread (vu il y a quelques jours, le temps fera son œuvre à n'en pas douter)
6- Inherent vice (pas revu depuis la sortie en salle... j'avais aimé mais quelque chose me dérangeait... définitivement à ré-évaluer)

Par contre, je n'aime pas du tout (mais alors pas du tout du tout) Boogie nights donc je le mets "hors classement".
Pas encore trouvé le bon moment pour découvrir The master. Il m'attend... un jour... mais j'ai peur.
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Watkinssien »

Torrente wrote: Par contre, je n'aime pas du tout (mais alors pas du tout du tout) Boogie nights donc je le mets "hors classement".

Ah oui, il me semble que ce n'est pas la première fois que tu l'écris dans ce forum. Je suis curieux de connaître les raisons de la détestation de ce film en particulier. Serait-ce son sujet? Son ambiance? Son traitement? Son propos? Sa mise en scène? Ses personnages et/ou acteurs? Son rythme?
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10296
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Torrente »

Tu vas me le faire revoir... :lol:

Oui, parce qu'il y a des films que je déteste mais que j'ai vus plus de fois que des films que j'adore (c'est une maladie :oops: :( ) : Léon, Scarface, Carrie, La liste de Shindler, Requiem for a dream, Two lovers...
Et il y en a même que je possède en Blu-ray (comme Scarface, Faux semblant et Boogie Nights) donc il faudrait que je le revoie.
Bon après, il y en a que moins je verrais, mieux je me porterais (Le terminal, Crash, Happiness, The Fountain, Funny Games, mother! etc)

De mémoire... ça va être compliqué mais je vais essayer... en fait, j'aime beaucoup l'univers du porno, de manière générale. J'en regarde et je suis même nostalgique de son "âge d'or".
Cinématographiquement, ça peut donner des choses assez formidables (de Hardcore, en passant par 8mm, A serbian film ou même Témoin muet, allez...). Et il y a des milliers d'histoires à écrire et à raconter.
Par contre, je suis très buté sur la façon dont c'est fait. Et je n'ai pas trouvé les parti-pris de PTA intéressants, justes, ni le résultat réussi. Il y a un côté "cirque", un côté ridicule (certes, le personnage l'était un peu) mais jamais contrebalancé, trop rarement sérieux... ou en tout cas, trop binaire. Disons que l'écriture est grossière, que ça manque de subtilité ou de justesse de ton (c'est un peu l'éléphant qui défonce tout et qu'on lance dans la boutique de porcelaine pour s'amuser). Ça ne me dérange pas chez Ferrell ou Sandler parce qu'ils me font rire ou qu'il y a une profonde tendresse pour leurs personnages en filigrane, mais pas ici.
Peut-être parce que je "connais" le personnage et que je n'avais pas envie d'en rire ou de m'en moquer.
Sur le même personnage (pas sur la même période de sa vie), j'avoue préférer le parti-pris "premier degré" d'un Wonderland. Ou Larry Flint, qui me semble autrement plus juste dans son spectre, dans sa description de cet univers et dans sa couverture d'un personnage célèbre du porno'...

J'ai également énormément de mal avec l'injustice et la condescendance en général (tout le monde avait compris, je sais :lol: ) et il n'y a rien que je déteste plus que les cinéastes "scientifiques de laboratoire" qui observent leurs personnages à la loupe et s'amusent à les faire souffrir ou à les humilier comme s'ils arrachaient les ailes d'un papillon au microscope en prenant des notes. C'est pour ça que je hais Haneke, Solondz et quelques autres. Et j'ai ressenti ça, un peu, en filigrane devant Boogie Nights. J'ai presque ressenti du mépris, ou en tout cas, que PTA n'aimait ni ses personnages, ni l'univers qu'il filmait et ça ne m'a pas plu peut-être aussi à cause de ça.

Pour finir, je trouve le résultat extrêmement prude voire carrément puritain et c'est peut-être ce qui me gêne le plus quand je regarde un film sur cet univers. Faire un film sur le porno' (ou en tout cas, se déroulant dans ce monde) sans même jamais rien montrer de la réalité graphique du métier, ça me dépasse complétement. Je ne veux pas du Noé, mais entre les 2, il y a une galaxie... rien que les 2 exemples cités plus haut... voire ce qu'il fera dans Inherent Vice des années plus tard.
Voilà, j'ai essayé de tout bien expliquer...



Tout ça, étant dit, ça reste techniquement et objectivement un "bon film", mais c'est celui qui me touche le moins dans sa filmo' et s'il devait ne pas l'avoir fait, je pense que je ne m'en porterais pas plus mal :wink:
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
Shinji
Doublure lumière
Posts: 710
Joined: 31 Aug 18, 21:06

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Shinji »

The Boogeyman wrote:Hard Eight ressort en salle le 21 Novembre de cette année chez Splendor Films
Pourvu qu'il ressorte sur support avec une meilleure copie, j'en suis resté à l'édition DVD d'époque.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Watkinssien »

Merci pour ta réponse Torrente.
Torrente wrote:Tu vas me le faire revoir... :lol:

Oui, parce qu'il y a des films que je déteste mais que j'ai vus plus de fois que des films que j'adore (c'est une maladie :oops: :( ) : Léon, Scarface, Carrie, La liste de Shindler, Requiem for a dream, Two lovers...
Et il y en a même que je possède en Blu-ray (comme Scarface, Faux semblant et Boogie Nights) donc il faudrait que je le revoie.
Bon après, il y en a que moins je verrais, mieux je me porterais (Le terminal, Crash, Happiness, The Fountain, Funny Games, mother! etc)
Tu es décidément un cinéphile particulier, mon cher Torrente.
Faire un film sur le porno' (ou en tout cas, se déroulant dans ce monde) sans même jamais rien montrer de la réalité graphique du métier, ça me dépasse complétement.
Bon on n'a pas le même avis sur le film, mais ça ce n'est pas grave. Par contre, j'avoue tiquer sur cet argument. D'être dépassé complètement parce qu'on ne voit pas de pénétrations, d'éjaculations ou autres actions concrètes du porno sur un film qui explore un univers, je ne vois pas trop où c'est scandaleux.

Mais merci quand même d'avoir étayé.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10296
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Torrente »

Je ne parle pas forcément de ça au sens strict (de pénétration par exemple), je parle d'esthétique oui, mais surtout du reste... Déjà, y a jamais personne à poil... c'est particulier quand même :lol: (pour ne pas dire complétement ridicule).
Mais au delà de ça, je ne sens pas d'odeurs dans Boogie Nights, je ne sens pas de chair, je ne sens pas de sueur... je parle de la façon de filmer les corps par exemple, pas que du jus et du sexe pur qui entre et qui sort. Ça n'était pas nécessaire évidemment. Par contre, ne pas donner l'impression qu'on en a peur ou qu'on ne sait pas les filmer, ça aurait déjà été pas mal. Je pense tout simplement qu'il était trop jeune et trop arrogant à l'époque. On mesure le chemin parcouru en voyant Inherent Vice et Phantom Thread à ce niveau-là. C'est un autre cinéaste bien plus complet et qui filme mieux les corps, ou en tout cas que ça intéresse enfin.
En fait, Boogie Nights m'avait semblé tellement mal foutu que ça aurait pu parler de compétition automobile ou d'import-export de mandarines, ça aurait été pareil.
Il tente une scène (une seule dans mes souvenirs ?! Pour un film sur le porno c'est quand même peu) avec Moore et Whalberg mais ils sont tellement coincés qu'il n'y a rien ou il ne sait tellement pas qu'en faire qu'on ne ressent rien. Ou alors il aurait fallu virer carrément à la comédie, comme Smith et son Zack & Miri font un porno ?


Sinon, il est vrai que je suis "spécial"... j'ai des goûts particuliers :lol: (enfin j'ai au moins 60% de goûts basiques communs avec la plupart d'entre vous quand même hin).
Pour ma défense, j'écris du scénario et je fais du storyboard donc un film raté ou que je déteste m'intéresse autant si ce n'est plus qu'un film que j'adore. Enfin disons, que ce n'est pas fou pour moi de le revoir plusieurs fois pour le décortiquer et comprendre ce qui me dérange :wink:
Mais d'autre part, je ne me sens pas cinéphile, enfin je le suis beaucoup moins que la majorité d'entre vous... je suis au mieux un cinéphage.
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Paul Thomas Anderson

Post by Jeremy Fox »

Splendor Films ressort aujourd'hui Hard Eight (également exploité sous le titre moins usité de Double mise). La news et la chronique.