Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14346
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Demi-Lune »

AtCloseRange wrote:On remarquera que pour Spielberg, ce sont d'abord les vendus qui vont le voir alors que pour Malick, ce sont les carnassiers :mrgreen:
Et dans le premier cas, le topic s'ouvre sur un avis nuancé, tandis que dans l'autre, on est dans le sectaire, hein ACR. :mrgreen:
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14346
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Demi-Lune »

Ratatouille wrote:
Demi-Lune wrote:Non non, cela me semble recherché. Ce n'est pas aussi essentiel que la contamination psychologique d'Avner par les terroristes qu'il traque dans Munich (avec ces images mentales d'un drame auquel il n'a pas participé), mais on retrouve effectivement ici cette idée de la mise en parallèle, de la mise en miroir (tiens, le film s'ouvre là-dessus, justement) au-delà de l'affrontement idéologique. Ce truc du rhume et du mouchoir n'a l'air de rien mais il participe de ce mouvement d'équilibre qui guide le film (et qu'on peut voir comme un prolongement du contexte-même de Guerre froide, avec la balance of terror) : toute chose trouve un reflet, un écho, un vis-à-vis dans l'intrigue. La pièce de monnaie qu'ouvre Rudolf qui trouve écho avec la pièce-suicide de Powers, le portrait de Rudolf et le portrait de Donovan, le mur de l'opinion publique aux USA et le Mur concret de Berlin comme le soulignait Colqhoun, ce plan où le visage de Powers apparaît en fondu enchaîné à droite pour faire symboliquement face au visage de Rudolf sur la gauche, les silhouettes qui escaladent les grillages, l'allocution de Donovan devant la Haute Cour et le procès de Powers en URSS, etc. Spielberg tresse un nœud de correspondances grâce au cinéma pour donner corps à la logique de face-à-face de la Guerre froide.
Comme quoi, ce film est plus passionnant qu'il n'y paraît, non ? :)
Mais le film EST intelligent (j'ai envie de dire : forcément vu le réalisateur, mais bon, y a ACR qui rôde et il est chaud comme la braise en ce moment). :) Ça n'a jamais été l'objet de mon propos d'en douter. Ce n'est pas qu'une intelligence de script, avec la qualité des dialogues ou de la construction, c'est aussi ce travail de densification du fond par les moyens du cinéma, avec ces associations d'idées visuelles notamment, de sorte que forme et fond aillent de pair et s'entre-répondent. Mais ça, il n'a pas attendu ce film pour le mettre en pratique, le père Steven.
Si je résiste à ce film, c'est parce que son brio ne se départ pas de cette idée du "chef-d’œuvre tranquille" avancée par Chronickart. La précision d'horloger entrave l'étincelle de grandeur.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Strum »

Demi-Lune wrote:Si je résiste à ce film, c'est parce que son brio ne se départ pas de cette idée du "chef-d’œuvre tranquille" avancée par Chronickart. La précision d'horloger entrave l'étincelle de grandeur.
Bah, Le Bon Gros Géant rattrapera cela. :arrow:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44813
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Flol »

Demi-Lune wrote:Mais le film EST intelligent (j'ai envie de dire : forcément vu le réalisateur, mais bon, y a ACR qui rôde et il est chaud comme la braise en ce moment). :) Ça n'a jamais été l'objet de mon propos d'en douter. Ce n'est pas qu'une intelligence de script, avec la qualité des dialogues ou de la construction, c'est aussi ce travail de densification du fond par les moyens du cinéma, avec ces associations d'idées visuelles notamment, de sorte que forme et fond aillent de pair et s'entre-répondent. Mais ça, il n'a pas attendu ce film pour le mettre en pratique, le père Steven.
Si je résiste à ce film, c'est parce que son brio ne se départ pas de cette idée du "chef-d’œuvre tranquille" avancée par Chronickart. La précision d'horloger entrave l'étincelle de grandeur.
Je taquine, je taquine...

Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14346
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Demi-Lune »

Strum wrote:
Demi-Lune wrote:Si je résiste à ce film, c'est parce que son brio ne se départ pas de cette idée du "chef-d’œuvre tranquille" avancée par Chronickart. La précision d'horloger entrave l'étincelle de grandeur.
Bah, Le Bon Gros Géant rattrapera cela. :arrow:
Vlà le projet qui envoie du rêve. :|
Je crois que je n'ai jamais senti ça pour aucun prochain film de Spielberg : de m'en foutre complètement.

Après, en bon vendu, je serai sûrement dans les premiers pour le voir...
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Strum »

Demi-Lune wrote:Vlà le projet qui envoie du rêve. :|
Je crois que je n'ai jamais senti ça pour aucun prochain film de Spielberg : de m'en foutre complètement.

Après, en bon vendu, je serai sûrement dans les premiers pour le voir...
Mark Rylance ! Melissa Mathison ! Le retour de Williams ! :mrgreen:
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Colqhoun »

Je crois que quelqu'un a piraté le compte à Strum.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44813
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Flol »

Demi-Lune wrote:Vlà le projet qui envoie du rêve. :|
Je crois que je n'ai jamais senti ça pour aucun prochain film de Spielberg : de m'en foutre complètement.
Un de mes bouquins préférés de quand j'étais gamin. Et il y a peut-être moyen d'y retrouver un peu de ce qui avait fait la magie de E.T. et A.I..
D'ailleurs, ça paraîtrait logique : après E.T. et A.I. : le B.F.G. ! :o
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14346
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Demi-Lune »

Ratatouille wrote:D'ailleurs, ça paraîtrait logique : après E.T. et A.I. : le B.F.G. ! :o
Avec mon esprit tordu, à chaque fois que je lis cette abréviation, j'ai l'impression qu'on parle porno.
Mais on s'écarte du Pont des espions...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44813
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Flol »

De B.O.S., tu veux dire.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Strum »

Colqhoun wrote:Je crois que quelqu'un a piraté le compte à Strum.
J'ai un rhume carabiné. Ce doit être un effet secondaire. Et cela a son charme les messages d'une ligne finalement. PS : on dit "le compte de... tu vois, je reste le même :mrgreen:

Pour rebondir sur le Bon Gros Géant : c'est la défunte scénariste d'E.T. (Melissa Mathison) qui signe le scénario, qui a des allures de suite déguisée d'E.T. Mais, comme Demi-Lune, c'est un projet qui ne m'intéresse pas du tout.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Le pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by AtCloseRange »

Demi-Lune wrote:
Ratatouille wrote:D'ailleurs, ça paraîtrait logique : après E.T. et A.I. : le B.F.G. ! :o
Avec mon esprit tordu, à chaque fois que je lis cette abréviation, j'ai l'impression qu'on parle porno.
Mais on s'écarte du Pont des espions...
en même temps, Rylance a joué dans Intimité.
Tout est possible!
Image
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4265
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by G.T.O »

AtCloseRange wrote:On remarquera que pour Spielberg, ce sont d'abord les vendus qui vont le voir alors que pour Malick, ce sont les carnassiers :mrgreen:
Image

Amen !

Au fait, The Signal c'est tout pourri ! :mrgreen:
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Colqhoun »

Strum wrote:PS : on dit "le compte de... tu vois, je reste le même :mrgreen:
Je m'embrouille tout le temps.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15004
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Le Pont des espions (Steven Spielberg - 2015)

Post by Watkinssien »

Strum wrote: Pour rebondir sur le Bon Gros Géant : c'est la défunte scénariste d'E.T. (Melissa Mathison) qui signe le scénario, qui a des allures de suite déguisée d'E.T. Mais, comme Demi-Lune, c'est un projet qui ne m'intéresse pas du tout.
Alors si cela ne vous intéresse pas, vous n'irez pas le voir, c'est bien ça? :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(