Sono Sion

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Scottie_
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 7 Feb 20, 12:16

Re: Sono Sion

Post by Scottie_ »

cinephage wrote:
Flol wrote:Prochain sur la liste : Exte (et là on va pas se mentir, je m'attends un peu à une douche froide).
Peu de gens considèrent que c'est son meilleur... :mrgreen:
En même temps, il tourne vite, beaucoup et allie projets personnels et commandes, mais toujours avec une approche un peu unique. Ca reste une curiosité, mais on est bien loin de Tag ou de Love Exposure...
Ça reste bien plus regardable que les commandes qu'il enquille depuis Tokyo Tribe (très mauvais souvenir de Love&Peace et d'un bout de Tag que j'ai laissé tomber en cours de route).
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sono Sion

Post by bruce randylan »

Flol wrote:Celui-là, j'ai bien l'intention de me le mater ce mois-ci. Mais ça risque d'être en 2-3 fois, comme une série télé, parce que 3h57 d'un coup, c'est littéralement impossible pour moi. :|
Ah au fait, pour Love Exposure, je te conseille de voir les deux premiers Female Prisonnier Scorpion avant (il me semble que tu avais le Arrow non ?). C'est pas indispensables mais tu as des références explicites au deuxième film.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26069
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Sono Sion

Post by tenia »

cinephage wrote:En même temps, il tourne vite, beaucoup et allie projets personnels et commandes, mais toujours avec une approche un peu unique. Ca reste une curiosité, mais on est bien loin de Tag ou de Love Exposure...
Tag qui est pourtant un projet de commande : le film a été réalisé pour promouvoir la mise en place de pachinkos à l'effigie de Real Onigokko. En pratique, évidemment, c'est tout autre chose.
Scottie_ wrote:Ça reste bien plus regardable que les commandes qu'il enquille depuis Tokyo Tribe (très mauvais souvenir de Love&Peace et d'un bout de Tag que j'ai laissé tomber en cours de route).
Très mauvais souvenir d'Exte pour ma part : foutraque à mort, visuellement infame, mou du genou comme pas permis et constamment le cul entre deux chaises, voulant semble-t-il pasticher le J-horror mais ressemblant finalement plutôt à un J-horror parsemé de blagues pas drôles (bon, en même temps, la Toei a coupé pas mal de blagues).
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49118
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

bruce randylan wrote:
Flol wrote:Celui-là, j'ai bien l'intention de me le mater ce mois-ci. Mais ça risque d'être en 2-3 fois, comme une série télé, parce que 3h57 d'un coup, c'est littéralement impossible pour moi. :|
Ah au fait, pour Love Exposure, je te conseille de voir les deux premiers Female Prisonnier Scorpion avant (il me semble que tu avais le Arrow non ?). C'est pas indispensables mais tu as des références explicites au deuxième film.
Ah bien vu, en plus j'avais prévu ce mois-ci de me plonger enfin dans ce coffret (que je possède bel et bien).
Merci pour la petite astuce.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16922
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Sono Sion

Post by Profondo Rosso »

Exte (2007)

Image

Lors d’une inspection, des agents des douanes découvrent le cadavre d'une jeune femme dont la chevelure continue de croître. Cet étrange phénomène n’échappe pas au gardien de la morgue qui entreprend de fabriquer des extensions pour les revendre aux salons de coiffure. Mais tous ignorent que ces extensions, douées d’une vie propre, sont muées par des pulsions meurtrières. Accompagnée de sa nièce, une apprentie coiffeuse va tenter de démêler le mystère avant que d'autres décès ne surviennent ...

Exte voit Sono Sion s’aventurer sur les terres de la J-horror tout en y prolongeant nombre de thématiques récurrentes de son œuvre. Ici se rejoignent l’observation d’une cellule familiale malmenée avec un questionnement sur la place de la femme dans la société japonaise. Le surgissement de l’élément surnaturel de la chevelure meurtrière relève d’une souffrance et exploitation féminine exacerbée par son origine morbide. Ainsi le cadavre d’une jeune femme mutilé par des trafiquants d’organes survit par la force du seul élément qui n’a pu lui être totalement arraché, ses cheveux qui repoussent indéfiniment. Pourtant, une fois de plus cette douleur va être exploitée par une perversion masculine, la tricophilie (attirance sexuelle pour la pilosité) qui avive les sens d’un médecin légiste (Ren Osugi) qui va répandre la chevelure maudite en ville pour le pire. En parallèle nous suivons l’apprivoisement mutuel de Yuko (Chiaki Kuriyama), apprentie coiffeuse prenant en charge sa nièce Mami (Miku Sato). Cette dernière est particulièrement vulnérable face aux abus d’une mère abusive et violente, et ancienne tourmenteuse de sa propre sœur Yuko. Dès lors Sono Sion fait de des manifestations meurtrières de cette chevelure meurtrière une émanation à la fois organique et psychologique. La première victime se faisant des extensions capillaires avec est ainsi assaillie de flashback sordides sur le calvaire initial de la maudite avant de basculer dans la folie. Par la suite le réalisateur convoque l’imagerie J-horror (où le célèbre Ring d’Hideo Nakata a popularisée ces figures macabre à cheveux longs) qu’il fait vriller sur les rives de l’Ero-guro, mais également du dégoût organique d’un Cronenberg tout en confectionnant des tableaux graphiques qui n’appartiennent qu’à lui. Les cheveux émanent ainsi des yeux, de la bouche, des plaies et s’étendent avec la souffrance et la haine sans limite de disparue pour déborder du cadre, envahir l’espace et confectionner un cocon abstrait.

La lente caractérisation de Yuko et sa nièce sert à montrer comme une douleur initiale peut être matérialisée en amour, le métier de coiffeuse de Yuko offrant un parallèle lumineux à ce même élément de la chevelure. Avoir subi à une échelle également traumatisante la violence et la domination d’autrui, les deux personnages frôlent le précipice sans jamais y tomber. La candeur naturelle de la fillette (toujours à ouvrir son cœur à cette mère qui la malmène tant) rejoint la vulnérabilité et l’innocence dégagée par Chiaki Kuriyama et donne un récit les contours d’un vrai beau mélodrame auquel s’ajoute brillamment l’élément horrifique. La dimension grotesque ou vaine des protagonistes masculins (l’amant violent de la mère, le médecin légiste pervers, les policiers) ne sert donc qu’à appuyer cette vaillance féminine. Ce n’est qu’en opposant sa souffrance à l’oppression masculine que le « monstre » retrouve son statut de victime et la rédemption dans un final totalement fou dont Sono Sion a le secret. Cet équilibre se tient formellement entre l'imagerie lumineuse des extérieurs de la ville et les vues sur la mer, et l'ambiguïté de la créature dont les manifestation s'amorce par la ritournelle Douce nuit. Malgré de petites longueurs, un objet singulier, fou et captivant. 4,5/6
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49118
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Le dernier Sono, Prisoners of the Ghostland featuring Nic Cage, vient d'être présenté à Sundance :
https://www.indiewire.com/2021/01/priso ... 234612091/

"Renegade Japanese auteur Sion Sono and totally normal American actor Nicolas Cage make some beautiful nonsense together."
"If this gonzo cross-cultural mash-up pulls taut across more ideas than it has skin on its bones, well, it’s easy to forgive Sono and Cage for getting a bit overexcited about meeting for the first time"
"Their collaboration is a meeting of the minds that immediately delivers on its orgiastic promise"

Oui, on peut le dire : ça donne envie. :o
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Sono Sion

Post by Shin Cyberlapinou »



Grosse attente perso, et la dernière recommandation de la BA nous fait entrer dans une nouvelle dimension de la nicsploitation. sortie à la rentrée aux USA, bientôt pour chez nous?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49118
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Shin Cyberlapinou wrote: 12 Aug 21, 03:58 sortie à la rentrée aux USA
Ce sera en salles ?
User avatar
TheGentlemanBat
Doublure lumière
Posts: 534
Joined: 30 Nov 14, 19:04
Location: Batcave

Re: Sono Sion

Post by TheGentlemanBat »

Flol wrote: 12 Aug 21, 12:28
Shin Cyberlapinou wrote: 12 Aug 21, 03:58 sortie à la rentrée aux USA
Ce sera en salles ?
Il fait partie du line-up de l'Étrange Festival. Pour le reste, mystère... (l'exploitation en salle semble davantage calée en 2022 sans plus de précision si l'on se fie aux infos d'IMDb)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49118
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Ok merci. Même si j'ai quand même un doute pour 2022.
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Sono Sion

Post by Shin Cyberlapinou »

Nicolas Cage n'a pas eu de film sorti en salles depuis Joe en 2014. Prisoners of Ghostland se rapprochant pas mal d'un Mandy dans sa proposition je miserais plutôt sur du dtv.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49118
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Ou du direct to SVOD. Je verrais bien ça sur Amazon Prime...ou bien Netflix, puisque Sono Sion a déjà un petit historique avec eux.
User avatar
TheGentlemanBat
Doublure lumière
Posts: 534
Joined: 30 Nov 14, 19:04
Location: Batcave

Re: Sono Sion

Post by TheGentlemanBat »

J'espère en tous cas un blu-ray. Chez nous, je ne pense pas que ça va se bousculer au portillon pour le sortir (ou alors avec 3 métros de retard minimum) donc peut-être chez Third Window qui a déjà édité nombre de films du réal'.
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13382
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Sono Sion

Post by Torrente »

Meuh si. Nicolas Cage, c'est une valeur sûre du marché DTV au même titre que Seagal et Willis. Par contre, 'faut juste espérer que ça ne sera pas du DVD only (et VF only, ça arrive encore) chez AB, FIP, Program store ou consorts.
User avatar
TheGentlemanBat
Doublure lumière
Posts: 534
Joined: 30 Nov 14, 19:04
Location: Batcave

Re: Sono Sion

Post by TheGentlemanBat »

Déjà un blu annoncé aux States chez RLJ Entertainment pour le 16 novembre. Ça va suivre ailleurs, allez, on y croit.