Sono Sion

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Shinji
Machino
Posts: 1215
Joined: 31 Aug 18, 21:06

Re: Sono Sion

Post by Shinji »

Carlito Brigante wrote:L'actrice en parle dans le documentaire The Sion Sono.
Mais pas encore mariés. Bon ok, tu as raison... 8)
User avatar
Ikebukuro
Machino
Posts: 1218
Joined: 31 Mar 12, 19:28

Re: Sono Sion

Post by Ikebukuro »

Je confirme que le film "Noriko's Dinner Table" est particulièrement violent, dérangeant et d'une incroyable noirceur psychologique.

Bref un chef d'oeuvre 8)
Mon blog sur le Japon : http://japon.canalblog.com/
Mon blog sur le cinéma : http://kingdomofcinema.canalblog.com/
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50924
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Juste histoire d'être sûr : Suicide Club 0 = Noriko's Dinner Table ?
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4611
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Sono Sion

Post by G.T.O »

Question aux habitués. Quand on ne connait pas Sono Sion, par quoi commence t-on ? Qu'est qui tient lieu chez lui de prolégomènes ? Merci de vos réponses
User avatar
primus
Machino
Posts: 1437
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Sono Sion

Post by primus »

Vu hier soir Coldfish, premier Sono Sion pour moi je crois.
Le genre de film que j'ai envie de montrer à Schiappa et De Haas, attachées, baillonnées, comme ça, pour le plaisir, avec quelques autres films comme Année bissextile. J'ai bien aimé le début, avant que la mécanique criminelle bien rodée se mette en marche. Plein de scènes qui flattent les bas instincts, des nichons moelleux, de jolies friponnes déglingos, plein d'identifications possibles, du grand guignol gore. J'ai accéléré par moments trouvant ça trop long. Sans jouer le blasé, bien sans plus.
Prochain sur la liste: Love Exposure
Demi-Lune wrote: 14 Oct 21, 15:27Ah par contre je suis affirmatif, monfilm = primus.
Je suis également Julien, Soleilvert, Nicolas Brulebois, Riqueunee, Boris le hachoir, Francis Moury, Yap, Bob Harris, Sergius Karamzin ... et tous les "invités" pas assez bien pour vous 8)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50924
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

G.T.O wrote:
Question aux habitués. Quand on ne connait pas Sono Sion, par quoi commence t-on ? Qu'est qui tient lieu chez lui de prolégomènes ? Merci de vos réponses
J'ai commencé par Why Don't You Play in Hell ?, et j'ai lu (et écouté) pas mal de connaisseurs du monsieur qui disaient que c'était une bonne porte d'entrée pour découvrir son oeuvre pléthorique.
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1757
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Sono Sion

Post by Shin Cyberlapinou »

Flol wrote:Juste histoire d'être sûr : Suicide Club 0 = Noriko's Dinner Table ?
Oui. La continuité entre les deux films est très ténue (pas un problème pour moi, Suicide Club est à mon sens assez faiblard) et Noriko compte parmi ses meilleurs films. Malgré sa durée (2H30) c'est aussi un de ses mieux rythmée, Sion a toujours eu du mal avec cet aspect...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50924
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Ok merci pour ta réponse.
Tu me confirmes du même coup qu'en France, il n'est visible que via cette édition en 4/3 ?
https://www.amazon.fr/Suicide-Club-Nori ... 138&sr=8-2
User avatar
-magik-
Machino
Posts: 1449
Joined: 7 Mar 19, 19:07

Re: Sono Sion

Post by -magik- »

Flol wrote:Ok merci pour ta réponse.
Tu me confirmes du même coup qu'en France, il n'est visible que via cette édition en 4/3 ?
https://www.amazon.fr/Suicide-Club-Nori ... 138&sr=8-2
Sur la fiche Amazon, c’est indiqué 16/9 pour Suicide Club 0.
- "Suicide Club 0 : Noriko's Dinner Table" (en 16/9)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50924
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Effectivement, c'est Suicide Club tout court qui n'est qu'en 4/3.
Et j'ai bien envie de dire tant pis...
bruce randylan
Mogul
Posts: 11592
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Sono Sion

Post by bruce randylan »

Flol wrote:
G.T.O wrote:
Question aux habitués. Quand on ne connait pas Sono Sion, par quoi commence t-on ? Qu'est qui tient lieu chez lui de prolégomènes ? Merci de vos réponses
J'ai commencé par Why Don't You Play in Hell ?, et j'ai lu (et écouté) pas mal de connaisseurs du monsieur qui disaient que c'était une bonne porte d'entrée pour découvrir son oeuvre pléthorique.
Ce fut mon premier aussi et ça a fonctionné divinement.

Tag ou Himizu (blu-ray anglais pour les deux) peuvent être pas mal également.
tenia wrote:Je ne peux que conseiller aux curieux l'excellent livre sur le sujet :
Image
Si vous voulez dégrossir le terrain, c'est parfait.
J'ai commencé à le feuilleter et c'est en effet excellent, complet et passionnant.

Ce qui me subjugue avec Sion, c'est quand même sa cohérence. Dès ses premiers films en 8mm, beaucoup d'éléments personnels sont déjà là malgré le côté provoc/punk assez puéril (j'en avais parlé dans le 2ème numéro de Revus & Corrigés). Bicycle sighs - que j'ai découvert au printemps - regorge de moments stimulants dénonçant l’aliénation de la société japonaise tout en questionnant la place des femmes avec des images assez fortes.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
primus
Machino
Posts: 1437
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Sono Sion

Post by primus »

Love exposure:

A chaud... cueilli. Quel pavé! Qu'est-ce que l'amour, le vrai? Pas l'illusion de la construction mentale d'un couple, d'une famille et autres croyances. Non, au dela de ça et de toutes les complexités qui font faire souvent détours et mauvais compromis. Barré, drôle, tragique, émouvant. Une liberté et une orginalité rafraichissantes. Pourquoi suis-je passé à côté de ce réalisateur jusque là, mystère. Un film comme un triangle de Karpman géant, labyrinthique, excessif forcément mais pas du tout insignifiant.
Pas envie d'en dire plus, besoin de digérer. Merci pour l'incitation. Je poursuivrai ma découverte de la filmo de Sion avec joie et curiosité.
Demi-Lune wrote: 14 Oct 21, 15:27Ah par contre je suis affirmatif, monfilm = primus.
Je suis également Julien, Soleilvert, Nicolas Brulebois, Riqueunee, Boris le hachoir, Francis Moury, Yap, Bob Harris, Sergius Karamzin ... et tous les "invités" pas assez bien pour vous 8)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50924
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Sono Sion

Post by Flol »

Celui-là, j'ai bien l'intention de me le mater ce mois-ci. Mais ça risque d'être en 2-3 fois, comme une série télé, parce que 3h57 d'un coup, c'est littéralement impossible pour moi. :|
Flol wrote:Effectivement, c'est Suicide Club tout court qui n'est qu'en 4/3.
Et j'ai bien envie de dire tant pis...
Et voilà, c'est (bien sûr) commandé.
User avatar
reuno
Assistant opérateur
Posts: 2348
Joined: 8 Oct 04, 10:25

Re: Sono Sion

Post by reuno »

Je dirais de commencer par Love Exposure, son meilleur. Mais c'est vrai que la durée peut au premier abord rebuté.
Forest of Love, son dernier, sur Netflix, pourrait également faire une bonne porte d'entrée. C'est un peu le film somme de toutes ses obsession. Une sorte de best of mais sans que ce soit un "Sono Sion pour les nuls". c'était un des grands moments ciné de mon année 2019.

Why don't you play in hell ?, c'était aussi flamboyant et aussi plus facile d'accès. Enfin plutôt quelque chose de plus doux pour rentrer dans son univers...
User avatar
Scottie_
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 7 Feb 20, 12:16

Re: Sono Sion

Post by Scottie_ »

G.T.O wrote:
Question aux habitués. Quand on ne connait pas Sono Sion, par quoi commence t-on ? Qu'est qui tient lieu chez lui de prolégomènes ? Merci de vos réponses
Je dirais bien "Himizu". Plus simple que ses films plus barrés mais quand même pas fadasse comme un "Be sure to share".