Vice Versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen - 2015)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Vice Versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen - 2015)

Post by Federico »

Rockatansky wrote:Un peu pareil que Cathy, d'ailleurs je reste un peu halluciné devant le concert de louanges du film qui pour moi n'exploite qu'à moitié le formidable potentiel de son idée de base en se contentant de raconter une quête du retour assez anecdotique
L'autosuggestion markettée et rassurante fonctionnera toujours. Combien de millions de spectateurs se sont sentis obligés d'aller voir "Le film qu'il faut voir" pour en ressortir en disant : "Ouai bof sympa sans plus" ou "Mais qu'est-ce qui m'a pris ?" ou "C'était juste ça ?". Parfois la qualité et/ou l'originalité du film le justifie (le 1er exemple qui me vient est celui d'Alien en 1979, qui fut vendu très longtemps en amont dans la presse papier et TV). Parfois moins voire pas du tout (j'ai d'autres titres mais pour ne vexer personne... :wink: )
En l’occurrence, je n'attendais pas un chef d'oeuvre, juste un divertissement de qualité, un peu au-dessus de la moyenne des produits ciné US et je n'ai pas été volé, même si, pour des raisons déjà expliquées, je conchie la Walt Company pour avoir une fois de plus pompé sur ses petits camarades. De plus, la séance avait atrocement débuté avec le pire court-métrage Pixar jamais conçu : Lava. Plus crétin et édifiant, tu meurs (même les marmots qui étaient dans la salle se sont emmerdés).
Quant au film lui-même, le moment qui m'a le plus intéressé et amusé est celui avec l'ami imaginaire et notamment le chouette passage de transformation abstraite (même si là aussi, la sensation de déjà vu est forte, cf le classique The dot and the line de Chuck Jones (1965) et ce court-métrage d'animation français des années 90-2000 dont j'ai perdu le nom mais où les personnages passaient du volume à la 2D...)

Et la séquence de générique de fin avec le chat. :lol:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90476
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Vice Versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen - 2015)

Post by Jeremy Fox »

Federico wrote: je conchie la Walt Company pour avoir une fois de plus pompé sur ses petits camarades
Faut arrêter d'exagérer avec ça. Tout le monde "pompe" sur tout le monde ou plutôt s'inspire ou est influencé. Ce n'est pas forcément un mal et ça me semble même logique. Et à mon avis, il y en a autant qui "pompent" sur Disney.
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7261
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Vice Versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen - 2015)

Post by Cathy »

Je commence à en avoir marre du truc sur Disney pompe sur les autres. Et les autres n'ont pas suffisamment pompé sur Disney depuis qu'il existe ? Même Tex Avery sort de l'école Disney et le premier Screwball Squirel était une satire des Disney. Don Bluth vient aussi de l'écurie Disney. Alors certes ils ont fait des sujets soit disant plus "adultes", plus durs mais bon Disney reste de toute façon Disney tout comme Pixar reste au-dessus du lot. Je regarde quasiment tous les dessins animés qui sortent et j'en ressors toujours avec le sentiment "ça ne vaut pas Disney ou Pixar

Je m'attendais donc avec Vice Versa à un dessin animé dans la lignée de Toy Story 3 qui m'avait bouleversée à l'époque. Ce ne fut pas le cas. Et effectivement c'est toute la séquence de l'ami imaginaire qui m'a le plus plu également. Ils sont allés loin dans le côté déjanté. Il me semble que Disney a quand même inventé il y a bien longtemps ce style de trucs, y compris la dématérialisation des personnages.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16758
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Vice Versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen - 2015)

Post by Supfiction »

Cathy wrote:Je m'attendais donc avec Vice Versa à un dessin animé dans la lignée de Toy Story 3 qui m'avait bouleversée à l'époque.
J'avais fini par penser que les dessins animés me laissaient de marbre. Mais j'avais oublié celui-ci qui est un opus exceptionnel très au-dessus du lot.

Vice Versa est plutôt sympa, souvent intelligent et sophistiqué (chose rare), et parfois drôle. Mais ça s'arrête là pour ma part.
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13145
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Vice Versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen - 2015)

Post by hansolo »

Les émotions supprimées du casting

http://hitek.fr/actualite/vice-versa-em ... imees_7509
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)