Votre film du mois de Mai 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by Anorya »

Film du mois de mai



Image
Mad Max - Fury Road (George Miller)


Un mois doté de plusieurs révisions et quelques surprises. Début d'un petit cycle période Hollandaise de Paul Verhoeven (qui se poursuivra tranquillement en juin donc) avec le surprenant et cru Turkish Delight qui aurait facilement pu se placer en film du mois. Tout comme Les pirates, bons à rien, mauvais en tout qui témoigne de l'inventivité et de la vigueur toujours intactes du studio Aardman (et puis en plus c'est foutrement drôle) et s'impose comme un énorme feel-good movie. J'attendais sans doute un peu plus de L'ami Americain de mon cher Wenders fêtiche. En l'état l'univers de Patricia Highsmith s'avère assez respecté mais ne produit pas forcément toutes les étincelles bienvenues avec l'univers Wendersien pourtant bien là aussi. Curieux. A revoir un jour. Et Mad Max Fury Road remporte le titre de Film du mois sinon.


Films vus



A la poursuite de demain - 4/6
L'ami américain - 4,5/6
Les pirates - Bons à rien, mauvais en tout ! - 5/6
Haxan, La sorcière - 4/6
Mad Max Fury Road - 5/6
Turkish Delight - 5/6
Helldriver - 5/6
Tomie unlimited - 3/6
Avengers - L'ère d'Ultron - 3,5/6


Films revus/redécouverts



La balade sauvage - 5/6
Wallace et Gromit et le mystère du lapin-garou - 4,5/6
Kill Bill vol.1 - 5/6
Kill Bill vol.2 - 5,5/6
Candyman - 5/6
Avengers - 4,5/6
L'armée des ombres - 6/6 8)
Edge of tomorrow - 4,5/6
Conan le barbare - 5/6
Hana-bi - 6/6 8)


Last edited by Anorya on 31 May 15, 17:19, edited 2 times in total.
Image
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2242
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by locktal »

Film du mois de mai :

Image
La source (Ingmar Bergman, 1960)

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2015 : Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Février 2015 : Tempête à Washington (Otto Preminger, 1962)
Mars 2015 : Some call it loving (James B. Harris, 1973)
Avril 2015 : Peppermint frappé (Carlos Saura, 1967)
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14345
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by Demi-Lune »

Anorya wrote:En l'état l'univers de Patricia Higgins Clark s'avère assez respecté
Son univers peut-être, mais pas son nom en tout cas. :mrgreen:
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by Anorya »

Demi-Lune wrote:
Anorya wrote:En l'état l'univers de Patricia Higgins Clark s'avère assez respecté
Son univers peut-être, mais pas son nom en tout cas. :mrgreen:
Pour toutes les fois où tu n'es plus capable de t'enthousiasmer pour le cinéma je pouvais me le permettre. 8)
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14345
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by Demi-Lune »

Anorya wrote:
Demi-Lune wrote: Son univers peut-être, mais pas son nom en tout cas. :mrgreen:
Pour toutes les fois où tu n'es plus capable de t'enthousiasmer pour le cinéma je pouvais me le permettre. 8)
C'est Patricia Highsmith, pas Mary Higgins Clark.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by Anorya »

Rien ne vaut une bonne fusion de plusieurs écrivains ou cinéastes entre eux. :D :arrow:
Les films de Steven Tarkovski ou Jean-Luc Spielberg ça donnerait quelque chose. 8)
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89091
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Votre film du mois de Mai 2015

Post by Jeremy Fox »

Mr-Orange wrote: La plus grosse blague, c'est qu'en 2014, on a osé l'affilié avec Jean-Luc Godard pour le prix du Jury à Cannes. Ironie du sort, car à 84 ans, Godard continue de réinventer le cinéma alors que Dolan est un faiseur de pensum, le dé-douanier des frontières entre le septième art et le clip musical. Un régressif absolu qui devient une référence moderne. L'homme aux fameuses lunettes noires a bien fait de ne pas venir au festival cette année et de rester chez lui, l'offense qu'on lui a faite était bien trop grossière et provocatrice.
Je préfère regarder n'importe quelles 5 minutes de ce film (Les amours imaginaires) que de me retaper une seule seconde des derniers Godard. Et tu devrais voir Mommy qui a mon avis n'a pas démérité son prix (la Palme ne m'aurait pas choqué non plus) et qui n'a pas grand chose à voir avec ce deuxième film, le plus libre de son auteur. Et puis accoler le terme de "pensum" avec le cinéma de Dolan me parait totalement inapproprié. Dolan ne cherche pas à nous faire réfléchir ; c'est avant tout un cinéma du ressenti.