Robert Redford

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15190
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Robert Redford

Post by Watkinssien »

batfunk wrote:Le dernier réalisateur classique,avec Eastwood.
Bertrand Tavernier aussi !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16682
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Robert Redford

Post by Supfiction »

Watkinssien wrote:
batfunk wrote:Le dernier réalisateur classique,avec Eastwood.
Bertrand Tavernier aussi !
ça veut dire quoi exactement en fait ?
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16682
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Robert Redford

Post by Supfiction »

Le dernier château (2001)

Le Kid (un grand général emprisonné pour d'obscures raisons) et Tony Soprano (directeur de la prison, lunettes sévères et moches pour bien souligner le trait) jouent à la guerre l'un contre l'autre dans ce film qui est sans doute le film de prison le plus ridicule (et bien fendard par la même occasion) qu'il m’ait été donné de voir (même Prison Break était plus crédible). C'est une sorte de Shawshank Redemption en édulcoré et totalement raté.
La scène d'insurrection finale des prisonniers contre les gardiens est un sommet de grand n'importe quoi (on est pas loin de Die Hard 5, c'est dire). Le pompon avec la parabole patriotique finale autour drapeau américain. God bless America.

Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Robert Redford

Post by Federico »

Supfiction wrote:Le dernier château (2001)

Le Kid (un grand général emprisonné pour d'obscures raisons) et Tony Soprano (directeur de la prison, lunettes sévères et moches pour bien souligner le trait) jouent à la guerre l'un contre l'autre dans ce film qui est sans doute le film de prison le plus ridicule (et bien fendard par la même occasion) qu'il m’ait été donné de voir (même Prison Break était plus crédible). C'est une sorte de Shawshank Redemption en édulcoré et totalement raté.
La scène d'insurrection finale des prisonniers contre les gardiens est un sommet de grand n'importe quoi (on est pas loin de Die Hard 5, c'est dire). Le pompon avec la parabole patriotique finale autour drapeau américain. God bless America.
Je suis tombé dessus un jour et j'ai tenu 1/4h. Un film qui fait mal pour Gandolfini et pour Redford, Kid de Sing Sing rassis, pas crédible pour 2 cents en général. M'a surtout donné envie de revoir Brubaker.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90417
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Robert Redford

Post by Jeremy Fox »

Une Vie Inachevée (An Unfinished Life) : Lasse Hallstrom 2005

Un vieux cowboy (Robert redford) qui ne s'est pas remis de la mort prématuré de son fils dans un accident de voiture voici une dizaine d'années. Sa bru (Jennifer Lopez) qui, battue par son nouvel amant, revient dans son ranch du Wyoming lui demander asile jusqu'à ce qu'elle ait le temps de se refaire une santé et un bas de laine. Le vieil homme aigri qui accepte à contrecœur la tenant toujours pour responsable de la mort de son fils et un peu vexé d'apprendre à cette occasion être le grand père d'une fille de onze ans...

C'est bien évidemment plein de bons sentiments et totalement prévisible (le vieux ronchon au grand cœur qui va enfin réussir à faire le deuil grâce à sa petite fille ; les réconciliations père-belle fille...) mais ce mélodrame familial conjugué à une tranche d'Americana dans un petit patelin du Wyoming se révèle néanmoins sacrément sympathique et attachant. Très bons acteurs (Robert Redford en tête), magnifiques paysages très bien filmés par Lasse Hallstrom, petite musique touchante, jolie histoire bien menée... Très classique mais très loin d'être désagréable... bien au contraire. Lasse Hallstrom est certes parfois capable du pire mais peut aussi réussir de très beaux films comme celui-ci ou Gilbert Grape.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90417
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Robert Redford

Post by Jeremy Fox »

Truth : Le Prix de la vérité (Truth) : James Vanderbilt 2015

Un film sur le journalisme d'investigation au sujet à priori intéressant (la tentative de déstabiliser George W. Bush par la divulgation de faits peu glorieux de sa part comme le fait d'avoir 'déserté' l'armée pour ne pas se rendre au Vietnam) mais qui, à cause d'une mise en scène mollassonne et d'un scénario sans vraiment de tension, se révèle être comme un Spotlight du pauvre. Heureusement il reste les acteurs et quelques très bonnes séquences comme celle voyant Cate Blanchett confrontée à toute une flopée d'avocats ou encore le discours final de Robert 'Dan Rather' Redford. Avec un réalisateur et un scénariste plus douées, nous aurions pu avoir un film qui aurait fait froid dans le dos ; c'est en partie raté tellement cinématographiquement parlant l'ensemble s'avère anodin.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90417
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Robert Redford

Post by Jeremy Fox »

Randonneurs amateurs (A walk in the Woods) : Ken Kwapis 2015

Je ne connaissais Ken Kwapis que de nom ; dommage que ça n'en soit pas resté là ! Décidément la randonnée n'a pas encore trouvé son film et ce ne sera surtout pas celui-ci puisqu'on se demande si les auteurs ont un jour endossé des chaussures et un sac à dos. Amateurs de marche, ce n'est donc encore pas un film pour vous d'autant plus que le réalisateur est incapable de mettre en valeur un quelconque paysage et que l'on ne croit pas une seule seconde à ce qui arrive à nos deux amis tellement le scénario s'avère aussi mauvais que la mise en scène. Ca se veut également une comédie sauf que ce n'est jamais drôle et même souvent vulgaire (pauvre Nick Nolte pas gâté par le dialoguiste). Quant à la bande originale, elle finit de tout gâcher et au final cette ballade n'aura été touchante à aucun moment alors qu'elle semblait vouloir également l'être au travers cette histoire 'douce-amère' d'amitié. Seul Redford arrive plus ou moins à tirer son épingle du jeu ; quoiqu'il en soit ça aura surement été l'un de ses plus mauvais films.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8997
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Robert Redford

Post by Alexandre Angel »


Ecoutez cette belle musique de Lalo Schifrin, rêveuse, triste, habitée.
Ainsi est le score d'un film vu à sa sortie que j'ai toujours aimé. Pas du genre qu'on aime de plus en plus, mais certainement pas du genre qu'on aime de moins en moins. Net, coupant comme Les Blues Brothers qui sort pratiquement au même moment, meilleur en ce sens que Luke la main froide, du même Rosenberg, trop tributaire des effets soixante-septarts.
Bon, Brubaker a tendance à s'aplanir sur la fin, brossant le spectateur dans le sens du poil, sacrifiant au star-system en offrant à la star de 43 ans (et toutes ses belles dents) une sortie top-charismatique. Mais toute la première heure est d'une très belle dureté que le thème ci-joint accompagne avec la sobriété poignante requise. A noter beaucoup de seconds rôles d'exception dans ce film : Murray Hamilton, Everett McGill, Joe Spinell, M.Emmet Walsh, Tim McIntire, Matt Clark ou le formidable Yaphet Kotto, mon acteur noir préféré si tant est que ça veuille dire quelque chose.
Un bon Rosenberg, et assurément un bon Redford.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90417
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Robert Redford

Post by Jeremy Fox »

Antoine Royer nous parle aujourd'hui de Et au milieu coule une rivière à l'occasion de sa sortie en Bluray chez Pathé.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16682
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Robert Redford

Post by Supfiction »

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16682
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Robert Redford

Post by Supfiction »

Clap de fin. Chapeau au beau gosse d’Hollywood qui a su être bien davantage que la plus belle gueule d’hollywood.
http://www.programme-television.org/new ... re-4591844
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49056
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Robert Redford

Post by Boubakar »

Supfiction wrote:
Watkinssien wrote: Bertrand Tavernier aussi !
ça veut dire quoi exactement en fait ?
Près de trois ans plus tard, cette question reste sans réponse :cry: .
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16682
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Robert Redford

Post by Supfiction »

Boubakar wrote:
Supfiction wrote: ça veut dire quoi exactement en fait ?
Près de trois ans plus tard, cette question reste sans réponse :cry: .
Il reste au moins James Gray.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16682
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Robert Redford

Post by Supfiction »

Telerama liste ses 7 films essentiels :
https://www.telerama.fr/cinema/robert-r ... 756165.php

Pour ma part, mon favori est Propriété interdite.

Image

Puis :
Butch Cassidy
Le meilleur
L’arnaque
Votez Mc Kay
J’avais un petit faible pour Personnel et confidentiel mais pas sur qu’une revision 20 ans après fonctionne toujours.
Nos plus belles années
Willie Boy

Acteur au gros capital sympathie mais finalement il n’y a pas tant de films que ça de sa filmo qui comptent pour moi.
Last edited by Supfiction on 8 Aug 18, 10:31, edited 2 times in total.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41072
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Robert Redford

Post by Rockatansky »

Paradoxalement je le place bien plus haut en tant que réalisateur.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky