Votre film du mois de Mars 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11506
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by MJ »

MARS 2015

Film du mois

Image

Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)

Films des Mois Précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2005: Lost Highway (David Lynch)
Juin 2005: Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2005: Shining (Stanley Kubrick)
Aout 2005: Starship Troopers (Paul Verhoeven)
Septembre 2005: Les Proies (Don Siegel)
Octobre 2005: The Hitcher (Robert Harmon)
Novembre 2005: Stalker (Andréi Tarkovski)
Décembre 2005: Saraband (Ingmar Bergman)

Janvier 2006: Sueurs froides (Alfred Hitchcock)
Février 2006: La Nuit du Chasseur (Charles Laughton)
Mars 2006: Chinatown (Roman Polanski)
Avril 2006: Le parrain - 2ème partie (Francis Ford Coppola)
Mai 2006: Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Juin 2006: Andréi Roublev (Andréi Tarkovski)
Juillet 2006: The Blade (Tsui Hark)
Août 2006: Crìa Cuervos (Carlos Saura)
Septembre 2006: Barton Fink (Joel & Ethan Coen)
Octobre 2006: Crimes et Délits (Woody Allen)
Novembre 2006: Hors d'Atteinte (Steven Soderbergh)
Décembre 2006: The Devil's Rejects (Rob Zombie)

Janvier 2007: Edvard Munch (Peter Watkins)
Février 2007: Coeurs (Alain Resnais)
Mars 2007: Cet obscur objet du désir (Luis Bunuel)
Avril 2007: The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Mai 2007: Tristana (Luis Bunuel)
Juin 2007: Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson)
Juillet 2007: Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro)
Aout 2007: Zodiac (David Fincher)
Septembre 2007: Duel au Soleil (King Vidor)
Octobre 2007: Manon des Sources (Marcel Pagnol)
Novembre 2007: Election 2 (Johnnie To)
Décembre 2007: The Naked Kiss (Samuel Fuller)

Janvier 2008: A Nos Amours (Maurice Pialat)
Février 2008: The River (Frank Borzage)
Mars 2008: Shoah (Claude Lanzmann)
Avril 2008: La Cérémonie (Claude Chabrol)
Mai 2008: Le fond de l'air est rouge (Chris Marker)
Juin 2008: Drowning by Numbers (Peter Greenaway)
Juillet 2008: Sabrina (Billy Wilder)
Août 2008: Le Chagrin et la Pitié (Marcel Ophüls)
Septembre 2008: La Stratégie de l'Araignée (Bernardo Bertolucci)
Octobre 2008: Dr. Folamour (Stanley Kubrick)
Novembre 2008: Madame de... (Max Ophuls)
Décembre 2008: Les Nuits Blanches (Luchino Visconti)

Janvier 2009: Husbands (John Cassavetes)
Février 2009: Chien Enragé (Akira Kurosawa)
Mars 2009: Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Avril 2009: Le Tombeau des Lucioles (Isao Takahata)
Mai 2009: Millenium Mambo (Hou Hsiao Hsien)
Juin 2009: La Fièvre dans le Sang (Elia Kazan)
Juillet 2009: Le Point de Non-Retour (John Boorman)
Août 2009: Twin Peaks - Saison 2 (David Lynch & Mark Frost)
Septembre 2009: Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
Octobre 2009: Ma Nuit Chez Maud (Eric Rohmer)
Novembre 2009: Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento)
Décembre 2009: Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu)

Janvier 2010: Cérémonie Secrète (Joseph Losey)
Février 2010: Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg)
Mars 2010: New Rose Hotel (Abel Ferrara)
Avril 2010: Sérénade à Trois (Ernst Lubitsch)
Mai 2010: Le Verdict (Sidney Lumet)
Juin 2010: Un ange à ma table (Jane Campion)
Juillet 2010: L'Ami Américain (Wim Wenders)
Août 2010: Soldier of Orange -Director's Cut (Paul Verhoeven)
Septembre 2010: Afriques: Comment ça va avec la douleur? (Raymond Depardon)
Octobre 2010: Les Deux Anglaises et le Continent (François Truffaut)
Novembre 2010: Eve (Joseph L. Mankiewicz)
Décembre 2010: Tiresia (Bertrand Bonello)

Janvier 2011: Experiment in Terror (Blake Edwards)
Février 2011: Poetry (Lee Chang-Dong)
Mars 2011: Safe (Todd Haynes)
Avril 2011: Nowhere (Gregg Araki)
Mai 2011: La Maman et la Putain (Jean Eustache)
Juin 2011: La Loi du Milieu (Mike Hodges)
Juillet 2011: To Sleep With Anger (Charles Burnett)
Août 2011: Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011: L'Apollonide - Souvenirs de la Maison Close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011: Le Cercle Rouge (Jean-Pierre Melville)
Novembre 2011: A Star is Born (George Cukor)
Décembre 2011: Assaut (John Carpenter)

Janvier 2012: Taking Off (Miloš Forman)
Février 2012: Take Shelter (Jeff Nichols)
Mars 2012: Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Avril 2012: Irène (Alain Cavalier)
Mai 2012: Family Life (Ken Loach)
Juin 2012: Le Fleuve (Jean Renoir)
Juillet 2012: White Dog (Samuel Fuller)
Août 2012: Place aux Jeunes (Leo McCarey)
Septembre 2012: Mishima (Paul Schrader)
Octobre 2012: My Own Private Idaho (Gus Van Sant)
Novembre 2012: Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Décembre 2012: Milestones (Robert Kramer & John Douglas)

Janvier 2013: Umberto D. (Vittorio De Sica)
Février 2013: Sorcerer (William Friedkin)
Mars 2013: Spring Breakers (Harmony Korine)
Avril 2013: Into the Abyss (Werner Herzog)
Mai 2013: Sans Toit Ni Loi (Agnès Varda)
Juin 2013: Cutter's Way (Ivan Passer)
Juillet 2013: Eurêka (Shinji Aoyama)
Août 2013: Pension d'Artistes (Gregory LaCava)
Septembre 2013: Nobody's Daughter Haewon (Hong Sang-soo)
Octobre 2013: Hors Satan (Bruno Dumont)
Novembre 2013: Syndromes and a Century (Apichatpong Weerasethakul)
Décembre 2013: Il Posto (Ermanno Olmi)

Janvier 2014: De l'influence des rayons gamma sur la vie des marguerites (Paul Newman)
Février 2014: A Touch of Sin (Jia Zhang-Ke)
Mars 2014: Wrong Cops (Quentin Dupieux)
Avril 2014: Où est la maison de mon ami? (Abbas Kiarostami)
Mai 2014: Louie - Saison 4 (Louis C.K.)
Juin 2014: Les Hommes Le Dimanche (Robert Siodmak & Edgar G. Ulmer)
Juillet 2014: Under the Skin (Jonathan Glazer)
Août 2014: School Daze (Spike Lee)
Septembre 2014: Barcelona (Whit Stillman)
Octobre 2014: Modern Romance (Albert Brooks)
Novembre 2014: L'Oreille (Karel Kachyňa)
Décembre 2014: La vie comme ça (Jean-Claude Brisseau)

Janvier 2015: Two Rode Together (John Ford)
Février 2015: Val Abraham (Manoel de Oliveira)
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Federico »

FILM(S) DU MOIS

Image



Films découverts

Ida (2013, Paweł Pawlikowski) 7/10 Un essai austère et travaillé à l'extrême, hors du temps, entre Sharunas Bartas et Alain Cavalier. Le personnage le plus intrigant et passionnant n'est pas Ida (la fin est prévisible) mais sa tante.

12 years a slave (2013, Steve McQueen) 6,5/10 Je n'ai pas vu le monument annoncé mais ça reste un film terrible et certainement l'un des meilleurs sur cette abomination.

El Gringo (Blue, 1968, Silvio Narizzano & Yakima Canutt) 6,5/10 Western peut-être inabouti mais atypique, ne surfant pas sur la sur-violence et totalement au service du charisme de Terence Stamp. Superbe photo de Stanley Cortez.

Love is a racket (1932, William A. Wellman) 5/10 Fairbanks Jr. assure et il y a la merveilleuse Ann Dvorak (sous-employée)... mais ce n'est vraiment pas le plus intéressant des Wellman pré-Code.

Le majordome (The butler, 2013, Lee Daniels) 5/10 Bien trop lisse malgré la force du sujet et Whitaker et Winfrey jouent au plus oscarisable. Amusant de voir les différentes incarnations présidentielles (la palme au toujours génial Alan Rickman en Reagan).

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (Lemony Snicket's a series of unfortunate events, 2004, Brad Silberling) 4,5/10 Plus près de Jeunet que du meilleur de Burton et Sonnenfeld. L'abus de CGI fatigue vite. Les numéros de cabots (si doués soient-ils) aussi.

Le Vice et la Vertu (1963, Roger Vadim) 2/10 Les damnés en solde chez Félix Potin. Sade revu pour le Reader's. Indigeste. Deneuve a rarement été aussi belle... et inexpressive.


Films revus

Quai des Orfèvres (1947, Henri-Georges Clouzot) 7,5/10 Enième re-visite. Toujours aussi gonflé et émouvant à la fois. Jouvet et les dialogues fabuleux. Mais aussi toujours le même bémol : l'in-sup-por-ta-ble Suzy Delair. :?

2010 : L'année du premier contact (2010: The year we make contact, 1984, Peter Hyams) 7/10 Hyams n'est pas Kubrick mais je continue de re-gouter avec le même plaisir cette suite plus qu'honorable, sobre et visuellement souvent fascinante.

L'or se barre (The italian job, 1969, Peter Collinson) 5,5/10 Dans ce classique qui vieillit en accéléré, c'est finalement la première partie la plus sympa à revoir car, malgré ses morceaux de bravoure, la fameuse poursuite en Mini est trop longue.


Séries TV

Manhattan saison 1 ép 5 à 13 (2014, Sam Shaw) 7,5/10 Confirmation qu'il s'agit bien d'une série majeure et terriblement prenante. Seul regret (mais c'est le propre du genre) : que la psychologie et l'étude de caractères l'emportent un peu trop souvent sur le sujet central. Vivement la saison 2 !


Documentaires

Le jour où la terre s'arrêta : 1962, la crise des missiles de Cuba (2014, Sylvain Desmille) 8/10 Une exceptionnelle plongée au coeur des instants où l'on frôla l'anéantissement nucléaire grâce à d'impressionnantes archives récemment déclassées. Les aléas chanceux ou non sont hallucinants, la décontraction (d'apparence) de JFK aussi. :shock: Partie 1 II Partie 2

Le burlesque (2014, Henrike Sandner) 6/10 Une bonne initiation synthétique mais sinon peu de neuf sur un sujet dont les bases sont plus que centenaires et sur lequel tout a été dit depuis longtemps.


Courts-métrages

365 - One Year, One Film, One Second a Day (2014, The Brothers McLeod) Animation 8/10 L'an 2013 en 365 micro-scènettes très animées. C'est drôle, poétique, barré et donne aussitôt envie de se le repasser et qu'une année dure 3650 jours. Un régal ! :D :D :D


Notre Faust (2014, Elsa Blayau & Chloé Larouchi) 7/10 Sensuelle adaptation de Boris Vian par un trio aussi canon que talentueux : Lou de Laâge, Alice Isaaz et la diablesse rousse Audrey Fleurot.

Le festin (Feast, 2014, Patrick Osborne) Animation 6/10 Mignon, sympa, très bien fait mais un peu nunuche quand même. Peut-être vu comme un hymne à la junk food. Le problème, c'est que c'est l'an dernier qu'il fallait oscariser un Disney (le prodigieux Get a horse!). :?


FILMS D'EMOI
Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2012 : La cible (Targets - 1968 - Peter Bogdanovich)
Mai 2012 : Point Limite (Fail Safe - 1964 - Sidney Lumet)
Juin 2012 : Stolen Holiday (1937 - Michael Curtiz)
Juillet 2012 : Un homme de coeur (The Good Heart - 2009 - Dagur Kári)
Août 2012 : Melancholia (2011 - Lars von Trier)
Septembre 2012 : Les flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions - 1972 - Richard Fleischer)
Octobre 2012 : Still walking (2008 - Kore-eda Hirokazu)
Novembre 2012 : Convoi de femmes (Westward the women - 1951 - William A. Wellman)
Décembre 2012 : Quand la ville dort (The asphalt jungle - 1950 - John Huston)
Janvier 2013 : ex aequo Scaramouche (1952 - George Sidney) / Videodrome (1983 - David Cronenberg) / Providence (1977 - Alain Resnais) / La mort aux trousses (North by Northwest - 1959 - Alfred Hitchcock)
Février 2013 : Les sentiments (2003 - Noémie Lvovsky)
Mars 2013 : Une exécution ordinaire (2009 - Marc Dugain)
Avril 2013 : Juno (2007 - Jason Reitman)
Mai 2013 : Martha Marcy May Marlene (2011 - Sean Durkin) & Des hommes et des dieux (2010 - Xavier Beauvois)
Juin 2013 : Appel d'urgence (Miracle Mile - 1988 - Steve De Jarnatt) / Coraline (2009 - Henry Selick) & La Dame de Windsor (1998 - John Madden)
Juillet 2013 : Les bas-fonds new-yorkais (Underworld U.S.A. - 1961 - Samuel Fuller)
Août 2013 : Le dernier nabab (The last tycoon - 1976 - Elia Kazan)
Septembre 2013 : L'enfer de la corruption (Force of evil - 1948 - Abraham Polonsky)
Octobre 2013 : Mind game (Maindo gēmu - 2004 - Masaaki Yuasa) / L'amour l'après-midi (1972 - Éric Rohmer)
Novembre 2013 : La dame et le toréador (Bullfighter and the Lady - 1951 - Budd Boetticher)
Décembre 2013 : Les plus belles années de notre vie (The best years of our lives - 1946 - William Wyler)
Janvier 2014 : Bienvenue chez les Riley (Welcome to the Rileys - 2010 - Jake Scott)
Février 2014 : Carlos (2010 - Olivier Assayas)
Mars 2014 : Big Bang Big Boom (2010 - BLU)
Avril 2014 : Panic sur Florida Beach (Matinee - 1993 - Joe Dante) + Plug & play (2012 - Michael Frei)
Mai 2014 : Oflag 17A, tournage clandestin derrière les barbelés (2012 - Philippe Tourancheau) Documentaire
Juin 2014 : À l'Ouest, rien de nouveau (All quiet on the Western Front - 1930 - Lewis Milestone)
Juillet 2014 : Démineurs (The hurt locker - 2009 - Kathryn Bigelow)
Août 2014 : Tishe! (2002 - Victor Kossakovsky) Documentaire
Septembre 2014 : Billy Budd (1962 - Peter Ustinov)
Octobre 2014 : Our Nixon (2013 - Penny Lane) Documentaire
Novembre 2014 : Ghost world (2001 - Terry Zwigoff)
Décembre 2014 : Les enfants-loups Ame & Yuki (Ookami Kodomo no Ame to Yuki - 2012 - Mamoru Hosoda) & Tonnerre (2013 - Guillaume Brac)
Janvier 2015 : Chuka le redoutable (Chuka - 1967 - Gordon Douglas)
Février 2015 : Other men's women (1931 - William A. Wellman)
Last edited by Federico on 30 Mar 15, 19:12, edited 24 times in total.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
vic
viking
Posts: 3549
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by vic »

Image
Last edited by vic on 18 Mar 15, 11:56, edited 3 times in total.
Image

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
Filou
Machino
Posts: 1186
Joined: 25 Feb 04, 16:52
Location: A Amity Island, en train de me baigner gaiement...

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Filou »

MARS 2015

Film du mois :

Image
Gandhi - Richard Attenborough - 1982

Films découverts :

Supernova - Walter Hill (sous le pseudonyme de Thomas Lee) - 2000 - 1/2
Je retiendrais les effets spéciaux (j'aime bien le design du vaisseau) mais autrement, c'est une série B maladroite, pas très bien écrite ni interprétée. Malgré tout, j'ai pas passé un si mauvais moment.

My Bloody Valentine - George Mihalka - 1981 - *
Pas désagréable mais le film, comme pratiquement tous les slashers, est vite limité. Je précise que je n'ai pas vu la version non censurée mais je doute que le film devienne un chef d'œuvre dans cette version.

Dazed and Confused - Richard Linklater - 1993 - ***1/2
Ambiance, personnages (et B.O. évidemment !) sont top. Le récit est peut-être un peu trop dispersé pour en faire un chef d'œuvre absolu mais on en est pas loin.

John Wick - Chad Stahelski - 2014 - *1/2
Dans le genre tueur invincible, c'est moins ridicule que The Equalizer mais le film manque tout de même d'enjeux.

9 Songs - Michael Winterbottom - 2004 - 0
J'ai trouvé le film visuellement moche, les personnages pas spécialement sympathiques, les scènes non simulées inutiles et j'ai même regardé ma montre de nombreuses fois.

Poltergeist II: The Other Side - Brian Gibson - 1986 - **
A part le final, c'est très sympa. Les effets spéciaux sont top.

Gunmen - Kirk Wong - 1988 - **
Un actionner 80's bien réalisé mais l'intrigue aurait pu être soignée d'avantage. En outre, le montage est assez curieux. Le film reste très divertissant et parfois plutôt spectaculaire.

Kiss Kiss Bang Bang - Shane Black - 2005 - **1/2
Un polar improbable, parfois alambiqué mais également attachant et bien interprété.

Gandhi - Richard Attenborough - 1982 - ****
Emouvant et superbement reconstitué.

Poltergeist III - Gary Sherman - 1988 - *
Clairement l'opus le plus faible. Plus de Goldsmith, effets spéciaux moins soignés, décor unique, clairement une série B produite par un major.

Used Cars - Robert Zemeckis - 1980 - ***
Le film m'a fait beaucoup rire. Jack Warden et Kurt Russell assurent le show et les seconds rôles ne sont pas sacrifiés.

Shaun the Sheep Movie - Mark Burton et Richard Starzak - 2015 - ***
Pas le meilleur du studio mais un divertissement très agréable.

On Deadly Ground - Steven Seagal - 1994 - *1/2
Comme film d'action, je le trouve plutôt efficace. Apprécier l'acteur aide évidemment grandement à passer un bon moment. Le discours sur l'écologique est très éloquent.

Taken 2 - Olivier Megaton - 2012 - 1/2
Pour Liam Neeson uniquement. C'est un quasi remake du premier.

The Go-Go Boys: The Inside Story of Cannon Films - Hilla Medalia - 2014 - ***
Instructif et émouvant par moment, j'ai tout de même préféré l'autre documentaire réalisé pratiquement en même temps.

White Squall - Ridley Scott - 1996 - **
De grosses ficelles, un scénario et des personnages un brin caricaturaux mais de belles images de l'océan.

Carnage - Roman Polanski - 2011 - **1/2
Les acteurs sont très bons mais l'ensemble est assez vain au final.

Fast Five - Justin Lin - 2011 - **1/2
Un film d'action très efficace, mené tambour battant et bourré de séquences impressionnantes. Cela reste tout de même un film limité par les contraintes du genre, que le script ne parvient pas à dynamiter.

Executive Decision - Stuart Baird - 1996 - **1/2
Entre film d'action et thriller, un film qui se regarde avec beaucoup de plaisir.

Films revus :

Thief - Michael Mann - 1981 - ***1/2
L'un des meilleurs polars des 80's

Séries TV :

The Wire - David Simon - Saison 4 - en cours
Toujours aussi excellente. J'aime beaucoup les passages se déroulant à l'école.

Notation :

**** : Chef d'oeuvre
*** : Très bon
** : Bon
* : Moyen
0 : Sans intérêt
Last edited by Filou on 14 Apr 15, 17:49, edited 3 times in total.
We light a candle on a earth we made into hell
And we pretend that we're in heaven

The Death Song - Marilyn Manson
Helena
Electro
Posts: 973
Joined: 29 Jun 13, 02:35
Location: ...

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Helena »

Film du mois

Image

- Ghost in the Shell de Mamoru Oshii pour le moment Image 10/10

Sorties ciné 2015

- Inherent Vice de Paul Thomas Anderson Image 7/10
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Films découverts

- S for Sex, S for Secret de Jil Wong Pak-Kei Image 2/10
- Gangster Payday de Lee Bo-Cheung Image 7/10
- Insanity de David Lee Kwong-Yiu Image 8/10
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Films revus

- La Nuit des morts-vivants de George A. Romero Image 10/10
- Stray Cat Rock : Beat '71 de Toshiya Fujita Image 4/10
- Mosquito on the 10th Floor de Yoichi Sai Image 7/10
-
-
-
-
-
-

Animation

- Emblem Take 2 de Testuo Imazawa Image 9/10
-
-
-

Série TV

- Arrow season 3 15/22 Image 7/10
- Gotham season 1 18/22 Image 9/10
- The Flash season 1 14/22 Image 8/10
- Agents of S.H.I.E.L.D. season 2 12/22 Image 10/10
-
-
-

Je vais essayer de faire des récapitulatifs pour les autres mois même si bon ce seront lus des sorties dvds que cinéma faute à l'hospitalisation.
:)
"Esotika, Erotika, Psicotika."
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Johnny Doe »

FILM DU MOIS

Image

FILMS / SERIES : DECOUVERTES

Predestination (Frères Spierig, 2014) : 7.5/10
Broken Lance (Edward Dmytryk, 1954) : 7.5/10
Clear History (Greg Mottola, 2013) : 7/10
American Sniper (Clint Eastwood, 2014) : 6/10
What We Do In The Shadows (Jemaine Clement & Taika Waititi, 2014) : 6/10

FILMS REDECOUVERTS

Aucun
Last edited by Johnny Doe on 1 Apr 15, 10:08, edited 2 times in total.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
manuma
Accessoiriste
Posts: 1722
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by manuma »

Films vus / Films revus

THIEF - Michael Mann (1981) : 8.5/10
BLACKHAT - Michael Mann (2014) : 8.5/10
HOMBRE - Martin Ritt (1967) : 7.5/10
SIDE EFFECTS - Steven Soderbergh (2013) : 7.5/10
BIRDMAN: OR (THE UNEXPECTED VIRTUE OF IGNORANCE) - Alejandro González Iñárritu (2014) : 7.0/10
L'AVVENTURIERO - Terence Young (1967) : 7.0/10
OBLIVION - Joseph Kosinski (2013) : 7.0/10
POPULAIRE - Régis Roinsard (2012) : 7.0/10
ADVISE & CONSENT - Otto Preminger (1962) : 6.5/10
THE CURIOUS CASE OF BENJAMIN BUTTON - David Fincher (2008) : 6.5/10
OLDBOY - Spike Lee (2013) : 5.5/10
THE FAULT IN OUR STARS - Josh Boone (2014) : 5.5/10
KLONDIKE - Simon Cellan Jones (TV)(2014) : 5.0/10
ZUMA BEACH - Lee H. Katzin (TV)(1979) : 4.5/10
BLACK SHEEP - Penelope Spheeris (1996) : 4.0/10
THE EXPENDABLES 3 - Patrick Hughes (2014) : 4.0/10
DRIVE HARD - Brian Trenchard Smith : 3.5/10
Last edited by manuma on 19 Apr 15, 12:18, edited 5 times in total.
Chapichapo
Assistant(e) machine à café
Posts: 281
Joined: 1 Apr 11, 14:20

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Chapichapo »

"Shake hands with the devil" de Michael Anderson 1959
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18957
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by gnome »

- Il est mort après la guerre (Nagisa Oshima) 8-8.5/10 DVD VO
- Le piège (Nagisa Oshima) 8.5/10 DVD VO
- Carnets secrets des ninjas (Nagisa Oshima) 8.5-9/10 DVD VO
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Max Schreck »

Mars 2015


Film du mois
...


Films découverts
...

Films revus (Hors compétition)
Blade runner (Scott), une atmosphère envoûtante, une quête vertigineuse...
Moonrise kingdom (Anderson), le petit monde de Wes est magique
The Apartment (Wilder), audace et intelligence à tous les étages, Wilder est décidément le meilleur



Séries TV
Mad men, S.5, chaque saison gagne décidément en qualité et intérêt, du très beau boulot



Mes films des années précédentes
Spoiler (cliquez pour afficher)
- 2005 -
mai = Locataires (Kim)
juin = Le roi singe (Lau)
juillet = Femmes au bord de la crise de nerf (Almodovar)
aout = Mr & Mrs Smith (Liman)
septembre = Hatari! (Hawks)
octobre = The End of Evangelion (Anno)
novembre = A History of violence (Cronenberg)
decembre = Rocky (Avildsen)

- 2006 -
janvier = Catch-22 (Nichols)
février = Casablanca (Curtiz)
mars = Vous ne l'emporterez pas avec vous (Capra)
avril = It's always fair weather (Donen, Kelly)
mai = Les Salauds dorment en paix (Kurosawa)
juin = La bombe (Watkins)
juillet = Les Complices de la dernière chance (Fleischer)
octobre = Victor/Victoria (Edwards)
novembre =Reds (Beatty)
décembre = La fille de Ryan (Lean)

- 2007 -
janvier = The fountain (Aronofski)
février = Voyage à deux (Donen)
mars = La môme (Dahan)
avril = Bird (Eastwood)
mai = Sur la route de Madison (Eastwood)
juin = Boulevard de la mort (Tarantino)
juillet = Persepolis (Satrapi+Parronaud)
août = Scaramouche (Sidney)
septembre = The Stunt man (Rush)
octobre = El Topo (Jodorowsky)
novembre = Good Will Hunting (Van Sant)
décembre = Sept jours en mai (Frankenheimer)

- 2008 -
janvier = Tess (Polanski)
février = Silkwood (Nichols)
mars = The Darjeeling limited (Anderson)
avril = M*A*S*H (Altman)
mai = Un conte de Noël (Desplechin)
juin = Vincent, François, Paul...et les autres (Sautet)
juillet = Jacquot de Nantes (Varda)
août = Le Jugement des flèches (Fuller)
septembre = Mo' better blues (Lee)
octobre = La 25e heure (Verneuil)
novembre = Two lovers (Gray)
décembre = L'Orphelinat (Bayona)

- 2009 -
janvier = Sans retour (Hill)
février = The Curious case of Benjamin Button (Fincher)
mars = Touchez pas au grisbi (Becker)
avril = Pour le pire et pour le meilleur (Brooks)
mai = Casque d'or (Becker)
juin = Le Trou (Becker)
juillet = À bout de course (Lumet)
août = Cria cuervos (Saura)
septembre = De force avec d'autres (Reggiani)
octobre = Tarzan (Lima+Buck)
novembre = Duck soup (McCarey)
décembre = Esclave de l'amour (Mikhalkov)

- 2010 -
janvier = Up (Docter+Peterson)
février = Agora (Amenabar)
mars = Fantastic Mr. Fox (Anderson)
mai = The Ghost writer (Polanski)
juin = Still walking (Kore-Eda)
juillet = Dans ses yeux (Campanella)
août = Filles perdues, cheveux gras (Duty)
septembre = The Eiger sanction (Eastwood)
novembre = The Social network (Fincher)
décembre = Ghostbusters (Reitman)

- 2011 -
janvier = La Princesse de Montpensier (Tavernier)
février = Le 7e jour (Saura)
mars = Black swan (Aronosky)
avril = Le Viager (Tchernia)
mai = The Tree of life (Malick)
juillet = Summer wars (Hosoda)
août = Melancholia (von Trier)
septembre = Rango (Verbinski)
octobre = Sans témoins (Mikhalkov)
novembre = La Princesse et la grenouille (Clements+Musker)
décembre = Toy Story 3 (Unkrich)

- 2012 -
janvier = Into the wild (Penn)
février = The Molly maguires (Ritt)
avril = Nacido y criado (Trapero)

- 2014 -
octobre = Mommy (Dolan)
novembre = De rouille et d'os (Audiard)
décembre = Ça commence aujourd'hui (Tavernier)

- 2015 –
janvier = Morse (Aldredson)
février = La Guerre est déclarée (Donzelli)
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Anorya »

MARS 2015



Film du mois



Image
10, Rillington place - Richard Fleischer



Films vus



10, Rillington place - Richard Fleischer - :shock: 8)
Cobra - George P. Cosmatos - :)
Dirty Dancing - Emile Ardolino - :D
Le miroir obscène - Jess Franco (montage espagnol) - :D
La nuit des traquées - Jean Rollin - :)
Dracula Sucks - Phillip Marshak - :o
Camille 2000 - Radley Metzger - :D
La marque du tueur - Seijun Suzuki - :)
Le loup de Wall Street - Martin Scorsese - :shock: 8)
Evasion - Mikael Håfström - :)
Tokyo Fiancée - Stefan Liberski - :D
Astérix et le domaine des dieux - L.Clichy + A.Astier - :o
Le cauchemar de Dracula - Terence Fisher - :)
Les enquêtes du département V : Miséricorde - Mikkel Nørgaard - :)
Les Enquêtes du Département V: Profanation - Mikkel Nørgaard - :D



Films revus/redécouverts



Patlabor the movie - Mamoru Oshii - :D
The myth of the american sleepover - David Robert Mitchell - 8)
The voices - Marjane Satrapi - :)
Near Dark, aux frontières de l'aube - Kathryn Bigelow - :shock: 8)
Vampires - John Carpenter - :)
Morse (Let the right one in) - Tomas Alfredson - :shock: 8) :D
Gone Girl - David Fincher :shock: 8)
Image
poet77
Accessoiriste
Posts: 1972
Joined: 12 Aug 11, 13:31

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by poet77 »

Image

Film du mois: "La Sapienza" de Eugène Green.

Quelques plans d'architecture baroque italienne accompagnés du "Magnificat" de Monteverdi et nous voilà d'ores et déjà invités, dès l'ouverture de ce film, à nous mettre en quête de beauté et de lumière. Le temps, cependant, de faire un crochet par la France et d'y découvrir un architecte prénommé Alexandre à qui on fait les honneurs d'un prix. "On m'a demandé, à plusieurs reprises, de construire des églises, explique-t-il dans son discours de remerciement, mais je m'y suis toujours refusé! Car je suis matérialiste et je préfère construire des usines, qui sont les cathédrales d'aujourd'hui!" Déçu, peu de temps après, parce qu'un de ses projets est remis en cause, il décide de partir en Italie, sur les traces de Borromini, un architecte du XVIIe siècle, rival du Bernin, et concepteur de nombreuses églises!
Accompagné de sa femme Aliénor, une psychanalyste, ils ne tardent pas à faire la rencontre, sur la rive du lac Majeur, de deux jeunes gens: Lavinia, une jeune fille maladive, et son frère Goffredo, lui-même passionné d'architecture. Le couple s'attache aussitôt à ces jeunes gens. Goffredo montre à Aliénor un de ses projets: contrairement à Alexandre qui n'a jamais conçu les plans d'une église, le jeune homme a imaginé une cité rayonnant autour d'un temple. "Mais de quelle religion sera ce temple?", demande Aliénor. "De toutes!, répond Goffredo. Toutes les religions s'y retrouveront pour prier ensemble!" Belle utopie de la jeunesse!
Précisément, la suite du film se métamorphose subtilement en voyage initiatique ou, plus exactement, en deux voyages initiatiques qui se rejoignent. Alexandre emmène Goffredo à la découverte des trésors architecturaux de Rome, ceux de Borromini, concepteur d'un "baroque mystique", et ceux du Bernin, concepteur d'un "baroque rationnel", tandis qu'Aliénor reste, sur les rives du lac Majeur, aux côtés de la délicate et maladive Lavinia. Mais, pour l'un comme pour l'autre, il s'agit bien de voyager, de se mettre en mouvement. Car l'un comme l'autre, au contact des deux jeunes gens, sont, petit à petit, changés intérieurement. Ils vont vers la "sapience", accueillant l'un et l'autre, l'amour et la lumière: Alexandre en faisant découvrir à Goffredo les sublimes églises conçues par Borromini, un architecte qui voulait que la lumière se diffuse du sommet jusque dans tout l'édifice; Aliénor en se mettant à l'écoute et au service de Lavinia, une jeune fille qui, quoique souffrante, rayonne de lumière et de beauté. Car l'une des grandes originalités de ce film, c'est que ce ne sont pas les personnes d'âge mûr qui initient les jeunes, mais plutôt le contraire! Ce sont les plus âgés qui, au contact des plus jeunes, retrouvent le trésor perdu de la "sapience".
Eugène Green, qui nous a déjà donné de nombreux films et dont on reconnaît tout de suite le style, très particulier, inimitable (et qui, peut-être, malheureusement, ennuiera certains spectateurs), signe là, probablement son meilleur film à ce jour. Un film sublime, confondant d'intelligence et de beauté, et qu'il me tarde déjà de revoir! 9/10
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2714
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Harkento »

Le Film de MARS 2015 :

Image


FILMS VUS AU CINEMA :

Big Eyes (Tim Burton) : 6,5 / 10 – U.S.A. [2014] ; Drame, biopic
The voices (Marjane Satrapi) : 6 / 10 – U.S.A., Allemagne [2014] ; Comédie, crime, thriller
Hacker (Michael Mann) : 5,5 / 10 – U.S.A. [2015] ; Thriller, action
Inherent Vice (Paul Thomas Anderson) : 5,5 / 10 – U.S.A. [2014] ; Drame, comédie, crime
Diversion (Glenn Ficarra & John Requa) : 5 / 10 – U.S.A. [2015] ; Comédie, romance, crime
Chappie (Neill Blomkamp) : 5 / 10 – Mexique, U.S.A. [2015] ; Action, science fiction, thriller
Divergente 2 : l’insurrection (Robert Schwentke) : 2 / 10 – U.S.A. [2015] ; Science fiction, action, drame


FILMS DECOUVERTS :

La maladie de Sachs (Michel Deville) : 9 / 10 – France [1999] ; Drame
Mademoiselle Chambon (Stéphane Brizé) : 8,5 / 10 – France [2009] ; Romance, drame

Le retour des mort-vivants (Dan O’Bannon) : 8 / 10 – U.S.A. [1985] ; Horreur, comédie
Carmen (Carlos Saura) : 8 / 10 – Espagne [1983] ; Musical, drame, romance
Le silencieux (Claude Pinoteau) : 8 / 10 – France [1973] ; Thriller, drame, action
Left Bank (Pieter Van Hees) : 8 / 10 – Belgique [2008] ; Drame, mystère, horreur
Qu’elle était verte ma vallée (John Ford) : 8 / 10 – U.S.A. [1941] ; Drame
At the devil’s door (Nicholas McCarthy) : 8 / 10 – U.S.A. [2014] ; Horreur, thriller

Nos héros sont morts ce soir (David Perrault) : 7,5 / 10 – France [2013] ; Drame, film noir
La colline des hommes perdus (Sidney Lumet) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1965] ; Drame, guerre
Autopsie d’un meurtre (Otto Preminger) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1959] ; Crime, drame, mystère
Assassinat (Masahiro Shinoda) : 7,5 / 10 – Japon [1964] ; Drame, action
Le marin des mers de Chine 2 (Jackie Chan) : 7,5 / 10 – Hong-kong [1987] ; Action, crime, comédie
La poursuite infernale (John Ford) : 7,5 / 10 – U.S.A [1946] ; Western, drame
Cujo (Lewis Teague) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1983] ; Drame, horreur, thriller
The hidden (Jack Sholder) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1987] ; Science fiction, action, mystère

Le baiser de la femme araignée (Hector Babenco) : 7 / 10 – Brésil, U.S.A. [1985] ; Drame
L’incroyable alligator (Lewis Teague) : 7 / 10 – U.S.A. [1980] ; Horreur, thriller
Le reptile (Joseph L. Mankievicz) : 7 / 10 – U.S.A. [1971] ; Western, comédie, action
La stratégie Ender (Gary Hood) : 7 / 10 – U.S.A. [2013] ; Science fiction, drame, action
Boulevard de la mort (Quentin Tarantino) : 7 / 10 – U.S.A. [2007] ; Action, thriller
Les gens de la pluie (Francis Ford Coppola) : 7 / 10 – U.S.A. [1969] ; Drame
Réincarnations (Gary Sherman) : 7 / 10 – U.S.A. [1981] ; Horreur, mystère

Carnage – The burning (Tony Maylam) : 6,5 / 10 – U.S.A. [1981] ; Horreur, thriller
Le labyrinthe (Wes Ball) : 6 / 10 – U.S.A. [2014] ; Action, science fiction, drame, mystère
Terreur sur la ligne (Fred Walton) : 6 / 10 – U.S.A. [1979] ; Thriller
Les poupées – Dolls (Stuart Gordon) : 6 / 10 – U.S.A. [1987] ; Horreur, thriller, comédie
Des nouilles au haricots noirs (Lee Hae-Jun) : 6 / 10 – Corée du Sud [2009] ; Drame, aventure, romance

Europa report (Sebastian Cordero) : 4 / 10 – U.S.A. [2013] ; Thriller, science fiction
Wolves (David Hayter) : 4 / 10 – U.S.A. [2014] ; Fantastique, action

The last starfighter (Nick Castle) : 2 / 10 – U.S.A. [1984] ; Science fiction, aventure, comédie
What we do in the shadow (Jemaine Clement, Taika Waititi) : 1,5 / 10 – Nouvelle Zélande [2014] ; Comédie, horreur


FILMS REVUS :

Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki) : 8,5 / 10 – Japon [2008] ; Animation, fantasy, aventure, romance
Un monde parfait (Clint Eastwood) : 6 / 10 – U.S.A. [1993] ; Drame, crime
Divergente (Neil Burger) : 4 / 10 – U.S.A. [2014] ; Aventure, science fiction, drame, romance
Terminator 3, le soulèvement des machines (Jonathan Mostow) : 3 / 10 – U.S.A. [2003] ; Action, science fiction, drame
Austin Powers (Jay Roach) : 2,5 / 10 – U.S.A. [1997] ; Comédie, science fiction


SERIE(S) TV :

Millenium (Niels Arden Oplev) : 8 / 10 – Suède [2010] ; Thriller, drame, crime

DOCUMENTAIRE(S) :

Opération lune (William Karel) : 8,5 / 10 – France, Allemagne [2002] ; Comédie, drame
Krafwerk – Pop art (Simon Witter, Hannes Rossacher) : 7,5 / 10 – Allemagne, France [2013] ; Biographie, musique
Pink Floyd, l’odyssée rock (François Chaumont) : 7 / 10 – France [2012] ; Musique, biographie


MES FILMS DU MOIS :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2011 : Les démons à ma porte (Wen Jiang)

Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Fevrier 2012 : Le château ambulant (Hayao Miyasaki)
Mars 2012 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Avril 2012 : Room in Rome (Julio Medem)
Mai 2012 : Le passage du Canyon (Jacques Tourneur)
Juin 2012 : Daisy Clover (Robert Mulligan)
Juillet 2012 : Lolita (Stanley Kubrick)
Aout 2012 : Porco Rosso (Hayao Miyasaki)
Septembre 2012 : Fiancées en folie (Buster Keaton)
Octobre 2012 : Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
Novembre 2012 : Une femme disparaît (Alfred Hitchcock)
Décembre 2012 : Le chien jaune de Mongolie (Byambasuren Davaa)

Janvier 2013 : Deep end (Jerzy Skolimowski)
Fevrier 2013 : L'aigle des mers (Michael Curtiz)
Mars 2013 : Les salauds dorment en paix (Akira Kurosawa)
Avril 2013 : Caotica Ana (Julio Medem)
Mai 2013 : Enquète sur une passion (Nicolas Roeg)
Juin 2013 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Juillet 2013 : Paris, Texas (Wim Wenders)
Août 2013 : Jeune & jolie (François Ozon)
Septembre 2013 : L'argent (Marcel L'herbier)
Octobre 2013 : Beau-père (Bertrand Blier)
Novembre 2013 : Lost Highway (David Lynch) & Pandora (Albert Lewin)
Décembre 2013 : La folle ingénue - Cluny Brown (Ernst Lubitsch)

Janvier 2013 : Le vent se lève (Hayao Miyasaki)
Février 2013 : Le lauréat (Mike Nichols) & L'homme à la caméra (Dziga Vertov)
Mars 2014 : Baisers volés (François Truffaut)
Avril 2014 : Excalibur (John Boorman)
Mai 2014 : L’homme de l’Ouest (Anthony Mann)
Juin 2014 : Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2014 : Bird people (Pascale Ferran) & Last action hero (John McTiernan)
Août 2014 : Dellamorte dellamore (Michele Saovi)
Septembre 2014 : Lenny (Bob Fosse) & La rumeur (William Wyler)
Octobre 2014 : The other (Robert Mulligan) & Lucia y el sexo (Julio Medem)
Novembre 2014 : Les diables (Ken Russell)
Décembre 2014 : Un singe en hiver (Henri Verneuil)

Janvier 2015 : Mind game (Masaaki Yuasa) & Gun Crazy, le démon des armes (Joseph H. Lewis)
Février 2015 : Anna : 6 – 18 (Nikita Mikhalkov)
Mars 2015 : La maladie de Sachs (Michel Deville)
_______________________________________________________________________

10 / 10 : Chef d'oeuvre absolu / Traumatisme cinématographique - Je vénère
9 / 10 : Chef d'oeuvre - J'adore
8 / 10 : Grand film / Un classique - J'aime beaucoup
7 / 10 : Très bon film - J'aime bien
6 / 10 : Bon film / divertissant - J'apprécie
5 / 10 : Film moyen - Je m'ennuie un peu
4 / 10 : Peu mieux faire - Je m'ennuie beaucoup
3 / 10 : Mauvais film - Je m'ennuie terriblement
2 / 10 : Film nul - Je m'énerve
1 / 10 : Croûte filmique - J'explose
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Posts: 142
Joined: 22 Jan 13, 17:10

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by Mr-Orange »

La Chose d'un autre monde - Howard Hawks et Christian Nyby - 1952 : Une belle photographie (très beaux plans dans la neige) et de bons acteurs (qui méritent cependant mieux que ces personnages) dans un huis-clos glacial mais trop bavard et qui confirme les limites du cinéma de Hawks : psychologiquement inexistant, et qui tend irrémédiablement et lourdement vers la comédie même lorsque ça n'a pas lieu d'être. Les 15 dernières minutes sont tout de même plutôt prenantes. 3/6

Assaut - John Carpenter - 1976 : Le film et son contexte se plantent très bien et avec efficacité (mise en scène nerveuse à la Siegel ou à la Peckinpah), hélas une fois le siège fait, il ne démarre jamais réellement. Restent tout de même une distribution tout à fait judicieuse (étonnant de faire mourir Charles Cyphers si rapidement et si misérablement d'ailleurs, il avait tout à fait la gueule et le charisme pour s'imposer comme un personnage principal) et une musique minimale agréable du cinéaste luiè-même. 3/6

Roulette Chinoise - Rainer Werner Fassbinder - 1976 : Mise en scène magnifique et malicieuse avec travellings somptueux pour un propos hélas beaucoup moins fascinant que je le pensais. Il reste cependant assez intrigant dans la psychanalyse de ces deux couples ambigus et torturés, mais ça reste décevant . 3/6

Collateral - Michael Mann - 2004 : Il n'y a rien de plus agréable et de plus vital que de voir au crépuscule un film d'une unité nocturne, avec ses âmes perdues et seules, ces destins de doutes qui s'entremêlent et l'ambiance mélancolique qui s'en dégage. Mann avait déjà exploité plutôt timidement ce filon dans Heat, et Collateral en est un exercice à l'apogée. Duel psychologique et philosophique entre deux magnifiques ratés dans la Cité des Anges, objet d'une mystification et de toute une dissection de ses mentalités, superficielles et intrinsèquement dépressives. Mélancolie sourde ponctuée par des gestes fatalistes fracassants de la main d'un nihiliste ambigu, glamour et perdu d'avance, orchestrée par un concert de jazz et de blues électrique, futuriste, le cinéaste saisit la vitalité de tout mouvement, chaque infime vibration d'une ville basée sur le mensonge. Fusillades habiles, jeu du chat et de la souris effréné et virtuose, le bouleversement ne ressort pas de ces évidentes qualités, mais du fantasme de son atmosphère, et, comme Max seul dans la nuit, le spectateur, en respectant les règles du jeu (c'est-à-dire voir le film en plein milieu de nuit) se retrouve livré à lui-même, et au sophisme attachant de Tom Cruise, et à son personnage qui trouve progressivement une certaine purification sinon une rédemption spirituelle. Magnifique et songeur, Jean de la Croix l'a dit, on ressort de la nuit grandi. 6/6 ===> FILM DU MOIS

Serpico - Sidney Lumet - 1974 : Chronique d'une vie ordinaire réaliste et et immersive proposant un point de vue amer et lucide sur la corruption, les failles de l'autorité, à travers une figure quasi-christique utopique incarnée par Al Pacino qui connait certainement l'une des plus douloureuses (sans jamais tomber dans le spectaculaire) descentes aux enfers du cinéma. Remarquable, dommage que le rythme s’essouffle un peu dans la seconde moitié du film. 5/6

Ça chauffe au lycée Ridgemont - Amy Heckerling - 1982 : Connu surtout pour sa fameuse scène dans la piscine avec Phoebe Cates, ce film est un teen-movie complètement jouissif et terriblement cool à travers ses personnages décomplexés, sa bande-son délicieuse, une mise en scène rythmée et maîtrisée, un pur produit nostalgique des eighties, proche de Peggy Sue de Coppola, et qui a certainement inspiré Tarantino et Avary pour Pulp Fiction (il me semble d'ailleurs même que c'est officiellement le cas). Il faut s'habituer à un Sean Penn horripilant au début, et sans être grandiose, le film s'avère vraiment sympathique et a laissé une trace, un renouveau non négligeable dans le cinéma contemporain funky malgré sa modeste ambition. 5/6

La folle journée de Ferris Bueller - John Hugues - 1986 : Mouais, pour une création d'un cinéaste considéré comme le pape du teen-movie, je trouve que ça manque considérablement de fraîcheur et de virtuosité, les gags tombent tous à plat, les personnages ne sont pas franchement intéressants (à la limite, l'hypocondriaque... et on aurait pu faire quelque chose du proviseur), Matthew Broderick - que j'avais beaucoup aimé dans l'Arriviste - manque ici vraiment de prestance et le tout est bien avare en émotions... Il n'empêche que cela se suit de manière très agréable, c'est joyeux et cool, quelques scènes comme celle sur Twist and Shout restent tout de même de bons morceaux, et Mia Sara est plutôt envoûtante. Une déception. 3/6

Lost in Translation - Sofia Coppola - 2004 : Bel hommage à In the Mood for Love, capte aussi un peu l'ambiance mélancolique nocturne de l'oeuvre de Mann, j'y suis là un peu moins sensible, mais le film est ponctué d'éclats magnifiques qui font de ce projet sincère une réussite. 4/6

Selma - Ava DuVernay - 2015 : Bon alors commençons par les bonnes nouvelles, cette sorte de biopic limité est plutôt efficace, prenant, et surtout l'acteur principal David Oyelowo ne manque pas de charisme pour interpréter une si grande figure historique et donne beaucoup de force aux discours qu'il prononce.
Là où c'est plus problématique, c'est la gestion du fond et de la forme par le cinéaste, et c'est un problème récurrent dans tous les films démagogiques (ou à oscars) américains, la représentation de la violence sur fond historique. Comment un film se prétendant - se criant même - sérieux peut-il esthétiser et embellir avec une pseudo élégance une violence qui fut réelle, qui fut dommageable, qui traumatisa tout un peuple, lorsque son ambition est de dénoncer, souligner un problème historique toujours d'actualité ? C'est du voyeurisme, de la perversion, de l'idiotie. Pareil lors de la scène finale, où le cinéaste évoque le destin de tous les personnages, en soulignant bien les malheurs qui arrivent au gouverneur George Wallace qui a refusé d'encourager la fin de la ségrégation. Objectif de ce passage : faire applaudir le spectateur, lui donner une sorte de catharsis pour défouler sa haine sur ce vilain politicien odieux, lui donner envie d'applaudir. N'est pas Tarantino qui veut, et quand un film se donne une allure officielle, une valeur historique, une résonance politique, on ne se permet pas cette crasse perverse qui permet d'exalter les cris de haine du spectateur moyen. Dommage. 3/6




En complément, j'ai écrit sur ce chef d'oeuvre, que j'ai revu en partie :
Le Parrain - Francis Ford Coppola - 1972 : Parfois, je me demande comment un film avec une mise en scène si sobre, un réalisateur si peu confiant à la barre, des pressions de production absolument terribles, peut être devenu un monument écrasant, un chef d'oeuvre dont l'importance et la portée sont dignes de ces grands maîtres du panthéon de la pensée antique, dont la résonance est universelle, dont chaque citation, tous devenues de véritables maximes, fait frissonner le spectateur.

Comment un simple oubli de travail technique sonore (le bruit des pas sur les graviers lorsque Michael contemple stoique la mort vengeresse de son beau-frère dans la voiture) donne une allure sidérante et époustouflante de froideur à partir d'un malentendu.

Génie sourd, génie non clinquant, génie discret, génie intemporel.

Le chaos des tournages des films du père Coppola a toujours profité à ce dernier, c'est là où on reconnait les vrais cinéastes, les battants, les virtuoses du baroque, la démesure cachée derrière l'élégance, le charme romain, Coppola est devenu une institution, un phénomène, un artiste maudit fascinant qui a toujours su tirer profit des inconvénients. Le Parrain est la prémisse, Apocalypse Now en est l'apothéose.

Le thème funèbre sublime de Nino Rota, la prestance divine et miséricordieuse de Marlon Brando, la froideur fascinante d'Al Pacino, la démence de James Caan, la frénésie de Talia Shire, le calme impressionnant du personnage de Robert Duvall, le mariage lancinant qui annonce une tragédie familiale grandiose, la scène du cheval, la vengeance croisée avec le baptême, la clôture, la destinée bouleversée et tragiquement muette de Michael Corleone... Des scènes, des acteurs, des personnages, des thèmes, des sons et des images qui sont devenus eux-mêmes des monuments dont on peut aisément les gorger de superlatifs.

Cela fait des années que je voulais réellement écrire quelque chose sur ce film, tournant dans ma cinéphilie, je m'y attelle aujourd'hui, sans grande satisfaction. L'oeuvre est si grande, et si complète grâce à la trilogie parfaitement cohérente (et qui plus est, le deuxième volet permettra d'ajouter plus d'épaisseur au formidable personnage de Fredo incarné par le tout aussi formidable et regretté John Cazale, ici un peu trop timide) qui lui donne une allure de fresque, une épopée homérique, une tragédie euripidienne, une philosophie sur la Famille et la liberté, un opéra de vie et de mort, une légende, une malédiction familiale mythique, qu'il en est difficile d'évoquer toute sa grandeur et toute son importance. Gros, gros coup de génie. 66666666666666/6
Nouveau sur ce site.
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2247
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Post by locktal »

Film du mois de mars 2015 :

Image
Some call it loving (James B. Harris, 1973)

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2015 : Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Février 2015 : Tempête à Washington (Otto Preminger, 1962)
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"