Jean-Baptiste Thoret

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23822
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by tenia »

Supfiction wrote:Disons que le cinéphile n'a pas d'effort à faire pour lancer un film en noir et blanc sous-titré, contrairement aux autres. Il peut en revanche avoir des coups de mou et privilégier une série ou un film en terrain connu les soirs de fatigue.
C'est même que pour les autres, ce n'est pas juste un effort, c'est carrément considéré comme du boulot. C'est limite s'ils ne vont pas s'en reposer au travail le lendemain matin.
Par contre, oui, faire plus simple un soir de fatigue plutôt que de piquer du nez 40% du film...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Flol »

cinéfile wrote:Vous me direz que cela existait avant, mais pas à ce degré. C'est particulièrement visible auprès du public "cadres/professions supérieures" que je côtoie quotidiennement. La possibilité d'envisager le cinéma comme "un art" dans le sens d'un espace d'élévation esthétique, d'expérimentations, de complexité et d'incertitude a presque totalement disparu (ce qui persiste encore un peu pour la musique ou la littérature). Comme si l'expression du style ou du point de vue était automatiquement rejetée au profit des péripéties, de la marche unique de l'intrigue, de la mécanique narrative bien balisée.
Ce qui donne dans la pratique "Moi ça va, j'ai passé un bon moment, c'est un film de super-héros quoi. Toi t'façon, tu te prends trop la tête."
Mon quotidien. :|

Sinon, totalement d'accord avec tout le reste de ton message.
Sybille wrote:Au sujet de cette opposition film/série, ça me rappelle un podcast que j'avais écouté il y a quelques mois où la personne (fin vingtaine, plutôt "cultivée, littéraire") expliquait avoir du mal à regarder un film et préférer les séries parce que pour elle, dans une série on peut se laisser porter au fil des épisodes une fois appréhendé le premier, tandis qu'un film demande un effort d'immersion qu'on doit recommencer à chaque fois.
Ce qui donne en gros, pour résumer là aussi :
- les séries c'est bien, parce que tu peux faire d'autres en les regardant, genre mater ton téléphone
- les films c'est chiant, faut être attentif et tout...

Je crois savoir de quel podcast tu parles. Ils sont intéressants dès lors qu'ils se bornent à parler de ce qu'ils connaissent, parce que dès qu'ils essaient de parler de cinéma (ce qu'ils tentent parfois), on voit effectivement que leurs grilles de lecture et d'analyse sont totalement inadaptées à ce qu'ils regardent.
En gros (je suis très résumé ce matin), ils disent n'importe quoi.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16103
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Supfiction »

Flol wrote:
cinéfile wrote:Vous me direz que cela existait avant, mais pas à ce degré. C'est particulièrement visible auprès du public "cadres/professions supérieures" que je côtoie quotidiennement. La possibilité d'envisager le cinéma comme "un art" dans le sens d'un espace d'élévation esthétique, d'expérimentations, de complexité et d'incertitude a presque totalement disparu (ce qui persiste encore un peu pour la musique ou la littérature). Comme si l'expression du style ou du point de vue était automatiquement rejetée au profit des péripéties, de la marche unique de l'intrigue, de la mécanique narrative bien balisée.
Ce qui donne dans la pratique "Moi ça va, j'ai passé un bon moment, c'est un film de super-héros quoi. Toi t'façon, tu te prends trop la tête."
Ou sa variante : "Mais pourquoi les élites nous emmerdent constamment. Est-ce que nous on leur reproche de regarder leurs films d'auteur ?"
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2003
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Sybille »

Flol wrote:Je crois savoir de quel podcast tu parles. Ils sont intéressants dès lors qu'ils se bornent à parler de ce qu'ils connaissent, parce que dès qu'ils essaient de parler de cinéma (ce qu'ils tentent parfois), on voit effectivement que leurs grilles de lecture et d'analyse sont totalement inadaptées à ce qu'ils regardent.
En gros (je suis très résumé ce matin), ils disent n'importe quoi.
Non :wink: , c'est le podcast "perso" d'une fille qui parle surtout de livres et qui faisait un parallèle avec la lecture de romans opposés aux nouvelles. Ca m'avait interpellée parce que dans mon cas, je trouve plus compliqué de "m'investir" dans une série, savoir que j'en ai pour X épisodes, ça a tendance à me lasser par avance (d'où le fait que j'en regarde très peu, mets des années à les terminer ou privilégie celles dont toute l'histoire tient sur un épisode - les policières souvent du coup)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Flol »

Ah pardon, je pensais que tu parlais du podcast "Un épisode et j'arrête", dans lequel j'ai déjà entendu peu ou prou la même chose que ce dont tu parlais.

Et je suis parfaitement en accord avec toi concernant mon rapport aux séries, je privilégie moi aussi les formats plus courts, par exemple l'excellente Barry dont je viens juste de commencer la seconde saison : 8 épisodes par saison, une trentaine de minutes à chaque fois et paf c'est emballé.
Plus envie de me lancer dans des trucs de 12 saisons avec 15 épisodes de 50mn à chaque fois. Ou alors faut vraiment que ça m'accroche direct (et c'est de plus en plus rare).
User avatar
cinéfile
Machino
Posts: 1426
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by cinéfile »

Sybille wrote:
Flol wrote:Je crois savoir de quel podcast tu parles. Ils sont intéressants dès lors qu'ils se bornent à parler de ce qu'ils connaissent, parce que dès qu'ils essaient de parler de cinéma (ce qu'ils tentent parfois), on voit effectivement que leurs grilles de lecture et d'analyse sont totalement inadaptées à ce qu'ils regardent.
En gros (je suis très résumé ce matin), ils disent n'importe quoi.
Non :wink: , c'est le podcast "perso" d'une fille qui parle surtout de livres et qui faisait un parallèle avec la lecture de romans opposés aux nouvelles. Ca m'avait interpellée parce que dans mon cas, je trouve plus compliqué de "m'investir" dans une série, savoir que j'en ai pour X épisodes, ça a tendance à me lasser par avance (d'où le fait que j'en regarde très peu, mets des années à les terminer ou privilégie celles dont toute l'histoire tient sur un épisode - les policières souvent du coup)
Idem, je n'ai jamais réussi à prendre le pli de toutes les séries à tendance "feuilletonesque". Je ne suis d'ailleurs aucune série depuis des années. Quelques fois, je me sens comme un extraterrestre en société, car tout le monde ne jure que par ça. C'est devenu un des rares dénominateurs communs entre les gens, peut être avec le foot, la bouffe ou les bagnoles. A la rigueur pour moi, comme tu le dis, ce sera un épisode par-ci par là lorsque le contenu de ces derniers peut s’apprécier sans la connaissance absolue de tout ce qui précède dans la série. Finalement, je me retourne généralement vers des anciennes séries que j'ai aimées. Avant tout, j'aime varier les plaisirs, changer d'univers d'un jour à l'autre sans la peur de me lasser ou de voir une série s'étirer bêtement et rester attaché au truc par "affection" ou "complétisme". En cela, la richesse et la diversité du cinéma me comble bien davantage. Le format 1h30-2h reste idéal. De même, je ne suis pas un amateur de rétrospective par acteur/cinéaste/thématique. Elaborer un mini-cycle de 2-3 films autour d'un réal, d'un acteur ou d'une histoire (lecture du roman + visionnage d'une ou deux adaptations), c'est sans problème. Au delà, non.

La mini-série, oui pourquoi pas. Je vois qu'Arte en propose une réalisée par G. Nicloux (Il était une seconde fois), en 4 épisodes de 50 minutes soit l'équivalent de 2 soirées. Ça m'attire bien a priori.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Père Jules »


Jean-Baptiste Thoret : Cinéphile FM (2014)
“On a l’œil ou on ne l’a pas.” Jean-Baptiste Thoret est intransigeant avec ses étudiants en cinéma : “Si tu ne regardes pas au moins trois films par jour, tu n’as rien à faire là”. La messe est dite.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Jeremy Fox »

Père Jules wrote:
Jean-Baptiste Thoret : Cinéphile FM (2014)
“On a l’œil ou on ne l’a pas.” Jean-Baptiste Thoret est intransigeant avec ses étudiants en cinéma : “Si tu ne regardes pas au moins trois films par jour, tu n’as rien à faire là”. La messe est dite.
Ah ouais ! Ca n'aurait pas été pour autant qu'ils auraient pu faire de meilleurs réalisateurs que ceux qui n'en auraient regardé que 3 par semaines. Ca confirme bien ce que je pense du personnage.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Père Jules »

Ce passage est situé à partir de 47'30, il est nettement plus mesuré à mon sens que la phrase le laisse entendre.
Je suis surpris par ton sentiment vis-à-vis de Thoret, lui qui a une cinéphilie qui s'affranchit justement des conventions.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Jeremy Fox »

Père Jules wrote:Ce passage est situé à partir de 47'30, il est nettement plus mesuré à mon sens que la phrase le laisse entendre.
Ben oui mais moi je n'ai lu que ta phrase. L’intransigeance ça va deux minutes surtout si c'est pour en arriver à la conclusion supposée dans cette phrase.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Jeremy Fox »

Père Jules wrote: Je suis surpris par ton sentiment vis-à-vis de Thoret, lui qui a une cinéphilie qui s'affranchit justement des conventions.
Je n'ai absolument rien contre sa cinéphilie. J'ai juste du mal avec son manque d'humilité, de modestie et son intransigeance justement.
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2003
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Sybille »

Merci pour le lien !
(J'avais lu récemment cette citation de Thoret mais sans avoir l'audio, de plus en entier)

Bon, je trouve que blâmer qui que ce soit de ne pas parvenir ni même vouloir regarder 2/3 films par jour TOUS les jours, c'est exagéré :o
Mais le reste de ce qu'il dit me parle assez.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40835
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Rockatansky »

Disons qu'il parle d'étudiant en cinéma. Et que pour avoir fait une école de cinéma, j'ai toujours été choqué par le manque de "culture" et de curiosité cinématographique de beaucoup de mes congénères. L'idée derrière sa phrase c'est qu'il faut avoir envie de bouffer du cinéma, sinon tu n'as rien à faire là, et je suis assez d'accord avec ça.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89607
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by Jeremy Fox »

Rockatansky wrote:Disons qu'il parle d'étudiant en cinéma. Et que pour avoir fait une école de cinéma, j'ai toujours été choqué par le manque de "culture" et de curiosité cinématographique de beaucoup de mes congénères. L'idée derrière sa phrase c'est qu'il faut avoir envie de bouffer du cinéma, sinon tu n'as rien à faire là, et je suis assez d'accord avec ça.
Je suis entièrement d'accord ; après il y a manière de le dire sans faire son petit dictateur et ne pas devoir imposer un quota débile de visionnage.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22310
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Jean-Baptiste Thoret

Post by cinephage »

Jeremy Fox wrote:
Rockatansky wrote:Disons qu'il parle d'étudiant en cinéma. Et que pour avoir fait une école de cinéma, j'ai toujours été choqué par le manque de "culture" et de curiosité cinématographique de beaucoup de mes congénères. L'idée derrière sa phrase c'est qu'il faut avoir envie de bouffer du cinéma, sinon tu n'as rien à faire là, et je suis assez d'accord avec ça.
Je suis entièrement d'accord ; après il y a manière de le dire sans faire son petit dictateur et ne pas devoir imposer un quota débile de visionnage.
Dans son interview, il n'a rien d'un petit dictateur, son chiffre n'est pas un quota, c'est un chiffre lancé à la volée, pour signifier "il faut voir beaucoup de films".

En l'occurence, de même qu'un étudiant en littérature doit lire des livres, je pense qu'un étudiant en cinéma doit effectivement regarder des films. Quand tu étudies un domaine, il faut te constituer un bagage culturel dans ce domaine.
Quand j'ai pu constater que certains étudiants en cinéma ignoraient jusqu'au nom de Murnau, ou ne regardaient jamais de film d'avant 1980, je me suis un peu senti consterné...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos