La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

poet77
Accessoiriste
Posts: 1986
Joined: 12 Aug 11, 13:31

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by poet77 »

Thaddeus wrote:Tu exprimes très bien l'un des principaux reproches formulés par les détracteurs de Kechiche, qui le qualifient de cinéma au forcing, bourrin, de type rouleau compresseur. C'est un cinéma qui pratique l'épuisement. D'une certaine manière et sur ce point précis, la méthode de Kechiche n'est pas si éloignée de celle d'un Lars Von Trier. C'est curieux car autant j'ai souvent beaucoup de mal avec ce type de cinéma, autant je suis totalement emporté par celui du bonhomme.

Tu as pensé quoi des précédents films de Kechiche ? Car ce que tu regrettes ici figurait déjà dans tous ses autres opus, et tout particulièrement dans son précédent Vénus Noire.
Je n'ai pas vu "Venus noire", mais j'avais plutôt apprécié "L'esquive" et "La graine et le mulet". Je n'avais pas ressenti à ce point le "rouleau compresseur" que tu évoques. Quant à Lars Von Trier, voilà qui est intéressant. C'est justement un cinéaste dont j'ai vu tous les films sans en apprécier aucun!
Chdx
Electro
Posts: 883
Joined: 6 Dec 12, 16:36
Location: (Pas loin du port d')Amsterdam

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Chdx »

coldlab wrote:ca regarde la télé (des chiffres et des lettres) en mangeant...
Questions pour un champion, codlab :mrgreen:

La première partie du film, ultra-referentielle, m'insupporte.
La première scène de spaghetti m'a fait craindre le pire (pour moi, le pire c'est par exemple les 10 minutes de couches ou les 20 minutes de course derrière la mobylette dans "La graine...")
Cueilli comme une fleur par la première scène de rupture hors champs alors que je m'attendais a la surenchère.
Très emballé jusqu’à la seconde séparation, que j'ai du mal a comprendre.
On voit clairement Emma depuis plusieurs scènes prendre ses distances, son refus de dialoguer avec Adèle autour d'une rupture qu'on la voit enclencher m'a rendu le personnage antipathique.Je m'explique mal le fait qu'elle, qu'on nous présente lourdement comme la plus maline,celle qui en veut, qui ne se contentera pas de pâtes toute sa vie, ne mette pas des mots sur ce qui ne marche pas.
Cela n’aurait empêché ni la séparation, ni la détresse d’une Adèle rejetée, mais bien qu'Emma ne devienne, a mes yeux, plus aimable.

J'en suis sorti très emballé par Adèle, l'actrice, agréablement surpris par certains plans et par le fait de ne pas avoir trouvé le temps long, par la vitalité débordante, mon plaisir un peu gâché par quelques clichés, une symbolique trop chargée et, encore une fois, par la déception de ne plus aimer l'un des deux personnage.
Last edited by Chdx on 11 Oct 13, 11:43, edited 2 times in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45571
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Flol »

J'ai moi aussi été gêné par quelques clichés et facilités (les bolos devant questions pour un champion, les discussions autour de Klimt, "moi j'étais très Sartre quand j'avais 15 ans"), mais au final, tout ça s'est retrouvé facilement balayé par la puissance émotionnelle que dégage le film.
Et puis Kechiche nous balance aussi quelques plans d'une beauté à couper le souffle, tel cet au revoir silencieux lors de leur seconde rencontre, avec le soleil en arrière-plan, avant qu'elles ne se fassent tout simplement la bise. Ou bien ce plan d'Adèle cité par Supfiction :

Image

De véritables moments de grâce absolue, au milieu d'un tourbillon d'émotions brutes (et parfois brutales).
Je me rends compte que je n'arrête pas d'y repenser depuis hier soir, et ça c'est forcément bon signe.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15924
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by mannhunter »

coldlab wrote:J'aurais tant aimé ressentir l'émotion perçue par de nombreux critiques et spectateurs.
Hélas!
Quelle déception! Je suis bien loin de partager l'enthousiasme général.
Ce film m'a été survendu !
Truffé de clichés : les prolo forcement ça mange des spaghetti bolo, ca regarde la télé (des chiffres et des lettres) en mangeant et ca rote après le repas. Les classes moyennes ben oui ca mange des huitres et ça boit du grand cru: c'est plus raffiné. Non, non pitié svp !. Je pense aussi aux dialogues sur Klimt et Schiele, etc.
Ah les scènes de cul ! Très réalistes! Ah bon !. Beaucoup de sons de râles, de succion, de claquement de fessiers post-synchro : des scènes belles certes dans les rapprochement des corps et des peaux mais bien trop trop longues, étirées à l'extrême,. Ne comprends pas l'intérêt.
Ne comprends pas toutes ces critiques dithyrambiques.
Heureusement que l'amour décrit ici est celui entre 2 femmes. Le même film avec un couple homme/femme serait d'une telle banalité.
Plus Kechiche observe en filmant au plus près jusqu'à vouloir rentrer, chez ses héroïnes, dans leur derme, bouche, nez, yeux, nous tartinant de toutes leurs secrétions et humeurs, humidifié de larmes, morve et salive, je me détache du film et reste en retrait.
Idem.
Les actrices sont bien ( et d'accord pour dire qu' Adèle brille plus que Léa ), grâce à elles deux-trois passages sont assez touchants, pour le reste j'ai trouvé le film plutôt anecdotique, trop long et étriqué ( j'ai un peu saturé du filmage en plans serrés, gros plans, trop peu de gestion de l'espace et de la profondeur de champ, malgré le choix du format large...comme si le film était déjà préformaté pour le passage à la télé)
User avatar
Frances
Assistant opérateur
Posts: 2616
Joined: 3 Oct 12, 20:24

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Frances »

Il est clair que dès les premiers plans Kechiche nous prend en otage mais pas en traitre. Il filme avec une acuité rare le corps, le cœur et l’âme. Captant chaque vibration, chaque tressaillement, chaque souffle, aussi parfois les rêves secrets d’Adèle endormie. C’est bouleversant de vérité et de sincérité. C’est le corps amoureux, fiévreux de désir, habité par l’autre dans chacun de ses pores qu’il nous donne à voir et le vide abyssal que provoque la rupture (magnifique scène de retrouvaille dans le café ou Adèle après quelques tergiversations montre l’ampleur de ce vide laissé par Emma et exprime le manque viscéral qui rend le deuil de la séparation si douloureux.

Et si l’on peut reprocher à Kechiche quelques facilités et raccourcis (l’exposition des familles respectives d’Adèle et d’Emma, les bonnes copines homophobes ) ils sont aussi l’expression d’une société coupée en deux. Pour les uns l’acceptation des différences quelles qu’elles soient pour les autres la résistance du schéma traditionnel qui perdure.

Je manque de temps pour développer mais encore une fois quel film !

Image
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16358
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Supfiction »

Il y a un reproche récurent qu'on peut lire ici ou là (et notamment pas l'auteur de la BD) par rapport aux scènes de sexe.
Est-ce que quelqu'un ici a des infos disons.. concrètes :lol: (quitte à utiliser le spoiler) sur ce qui serait du domaine du fantasme hétéro? Tout ça m'a semblé réaliste mais bon.. en la matière j'imagine que même les "pratiquants" ne sont pas forcément d'accord entre eux sur la véracité de ce que l'on voit à l'écran.
Frances wrote:Et si l’on peut reprocher à Kechiche quelques facilités et raccourcis (l’exposition des familles respectives d’Adèle et d’Emma, les bonnes copines homophobes ) ils sont aussi l’expression d’une société coupée en deux.
Il n'y a effectivement rien de fantasmé la-dedans, les manifs de l'année l'ont suffisamment prouvé et encore, la famille d'Adèle ne semble pas, en apparence (Kechiche ne creuse pas le sujet), particulièrement réactionnaire (on est en quelques sortes chez des descendants de l'union des Groseille et des Le Quesnoy).
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2266
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by locktal »

Je pense qu'il ne faut chercher à savoir si ces scènes sexuelles sont réalistes ou non, ou si elles sont l'expression d'un fantasme hétéro ou pas.

J'y vois seulement une magnifique fusion des corps, donc l'expression physique du sentiment amoureux.
Frances exprime d'ailleurs cela très bien :
Frances wrote:Il filme avec une acuité rare le corps, le cœur et l’âme. Captant chaque vibration, chaque tressaillement, chaque souffle, aussi parfois les rêves secrets d’Adèle endormie. C’est bouleversant de vérité et de sincérité. C’est le corps amoureux, fiévreux de désir, habité par l’autre dans chacun de ses pores qu’il nous donne à voir
Ces scènes ne m'ont donc pas paru trop étirées : les râles, le souffle, les soupirs, la gestuelle,... en font une très belle évocation du désir et de la découverte du corps et de l'amour, au-delà de l'homosexualité ou de l'hétérosexualité.
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16358
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Supfiction »

locktal wrote:Je pense qu'il ne faut chercher à savoir si ces scènes sexuelles sont réalistes ou non, ou si elles sont l'expression d'un fantasme hétéro ou pas.
Je ne sais pas.. vu qu'on est dans du "cinéma vérité" cela ne me semble tout de même pas totalement injustifié de se poser la question. Surtout quand j'entends à la sortie des gens en parler en disant qu'ils savent maintenant ce qu'est exactement un rapport homosexuel ..
Ces scènes de part leur longueur et leur répétition ne sont pas anodines dans le film, donc il me semble que c'est une part importante du propos qui mérite d'en parler un peu posément si possible.

Image
Last edited by Supfiction on 11 Oct 13, 13:42, edited 1 time in total.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 15953
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Profondo Rosso »

Supfiction wrote: Je ne sais pas.. vu qu'on est dans du "cinéma vérité" cela ne me semble tout de même pas totalement injustifié de se poser la question. Surtout quand j'entends à la sortie des gens en parler en disant qu'ils savent maintenant c'est qu'est exactement un rapport homosexuel ..
Ces scènes de part leur longueur et leur répétition ne sont pas anodines dans le film, donc il me semble que c'est une part importante du propos qui mérite d'en parler un peu posément si possible.
Le truc c'est que même quand on est hétéro on est pas supposé se reconnaître ou attendre le réalisme devant un film qui présente une scène de sexe hétéro (de Crash à Basic Instinct en passant par Dernier Tango à Paris dans le genre film à scandale) c'est une proposition et une vision de la part du réalisateur dans ce qu'il cherche à exprimer, le fantasme, la perversion ou ce qu'on veut. Là Kechiche veut nous montrer l'intensité, la passion et le désir des deux filles et y parvient parfaitement le seul réalisme est à chercher là plutôt que dans les pratiques. Je ne vois pas pourquoi aller reprocher ça parce que le film à un vernis plus austère ou "cinéma vérité"...
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7405
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Dunn »

La vie d'Adèle chapitres 1&2:3/10

A la vision et à la sortie du film, je me suis posé cette question: Comment Spielberg, qui a remis la palme d'or à ce film, a-t-il été touché ou ému? Parce que moi je ne l'ai jamais été.J'ai essayé de comprendre pourquoi pour écrire cette critique et avancé des arguments.Le constat est simple: il n'y a pas d'amour entre ces deux filles ! Je ne l'ai jamais vu et elles ne paraissent jamais amoureuse à l'écran, que ça soit par des gestes, des regards ou des mots.Alors certes elles sont attirées l'une envers l'autre (et les scènes de sexe bien trop crues nous le rappellent au cas où on n'aurait pas compris), elles se respectent malgré leur rang social différent, elles mangent ensemble etc...tout cela dans des gros plans (90% du film) qui ne laissent pas respirer ni le spectateur, ni les personnages.J'en suis sortie sans amour alors que j'en attendais tant et sous cette histoire d'homosexuelle (qui aurait pu être hétérosexuelle), il ne reste que le talent de l'actrice principale et quelques belles scènes (notamment toutes celles à l'école).Une dernière chose: le film est trop long et on sait que Kechiche tenait à approfondir l'histoire tirée de la bande-dessinée, mais je pense que la matière est trop faible pour en faire 2 chapitres (rien compris à cette utilité) et 3 heures de métrage.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by riqueuniee »

Si Kechiche a choisi cet intitulé, c'est peut-être pour montrer comment l'histoire d'Adèle comporte deux parties bien distinctes (? pas vu le film) ? Ou alors, c'est qu'il pensait peut-être livrer non pas un, mais deux films ? Ou qu'il prévo(ya)it un chapitre 3 ?
Last edited by riqueuniee on 11 Oct 13, 19:23, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14405
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Demi-Lune »

Dunn wrote:A la vision et à la sortie du film, je me suis posé cette question: Comment Spielberg, qui a remis la palme d'or à ce film, a-t-il été touché ou ému?
Je me souviens que quelques jours après la remise de la Palme d'Or, des bruits de couloir laissaient entendre que Spielberg aurait voulu en réalité remettre la récompense suprême au Passé, qui l'avait bouleversé (comme je le comprends) ; mais s'étant lui-même défini comme un "président démocratique" du jury, il se serait rangé à l'avis de la majorité qui militait pour La vie d'Adèle. Le compromis aurait alors été le suivant : il donnait la Palme d'Or au Kechiche, mais obtenait du coup que le prix d'interprétation féminine aille à Bérénice Béjo pour le Farhadi.
Bien sûr, tout ceci ne reste jamais que des racontars - démentis de surcroît par tous les intéressés (ils ont affirmé que le jury a voté unanimement pour le Kechiche) et peu crédibles lorsqu'on sait que ce ne fut pas une Palme d'Or mais trois qui ont été décernées (si Spielberg n'avait pas été impressionné, aurait-il franchement créé un tel précédent ? aurait-il adopté une telle contenance élogieuse en conférence de presse ?) - mais ce n'est pas inintéressant pour autant car cela permet de cibler à tout le moins la compétition "de cœur" entre Le Passé et La vie d'Adèle pour la récompense suprême.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16358
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Supfiction »

Profondo Rosso wrote:
Supfiction wrote: Je ne sais pas.. vu qu'on est dans du "cinéma vérité" cela ne me semble tout de même pas totalement injustifié de se poser la question. Surtout quand j'entends à la sortie des gens en parler en disant qu'ils savent maintenant ce qu'est exactement un rapport homosexuel ..
Ces scènes de part leur longueur et leur répétition ne sont pas anodines dans le film, donc il me semble que c'est une part importante du propos qui mérite d'en parler un peu posément si possible.
Le truc c'est que même quand on est hétéro on est pas supposé se reconnaître ou attendre le réalisme devant un film qui présente une scène de sexe hétéro (de Crash à Basic Instinct en passant par Dernier Tango à Paris dans le genre film à scandale) c'est une proposition et une vision de la part du réalisateur dans ce qu'il cherche à exprimer, le fantasme, la perversion ou ce qu'on veut. Là Kechiche veut nous montrer l'intensité, la passion et le désir des deux filles et y parvient parfaitement le seul réalisme est à chercher là plutôt que dans les pratiques. Je ne vois pas pourquoi aller reprocher ça parce que le film à un vernis plus austère ou "cinéma vérité"...
Oui je suis d'accord avec toi mais il se trouve qu'on peut lire très souvent sur internet (twitter en particulier) des réactions d'homosexuels faisant ce reproche au film. Effectivement un hétéro ne se retrouve pas non plus dans les scènes de sexe hétéro. Il n'y a pas une vérité. Y a t-il vraiment une "erreur" dans ces représentations.. je finit par me dire que non mais bon c'est tellement difficile d'en parler cliniquement..
Spoiler (cliquez pour afficher)
Je suis peut-être trop influencé par le visionnage de cette nouvelle série :uhuh:
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 4#p2342730
Image
Je précise une nouvelle fois que ces interrogations n'enlève rien à la beauté du film et à l'histoire d'amour.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16358
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Supfiction »

Le Passé et La vie d'Adèle sont très certainement parmi les plus beaux films de l'année (tout en étant incomparables) mais personnellement je place Le passé un bon cran au-dessus.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Au jeu des pronostiques que j'aime bien, je vois bien le César de la révélation féminine à Adèle et le César de la meilleure interprète à Bérénice à moins qu'Adèle Exarchopoulos fasse le doublé comme Tahar Rahim il y a quelques années.
Pour le meilleur film, Le passé pourrait, j'imagine, prendre sa revanche.. Enfin on en reparlera et j'espère bien que d'autres beaux films seront de prétendants sérieux.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45571
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Flol »

Supfiction wrote:Oui je suis d'accord avec toi mais il se trouve qu'on peut lire très souvent sur internet (twitter en particulier) des réactions d'homosexuels faisant ce reproche au film
Sans doute parce que les homos en question (qui plus est "twittos"...quel mot dégueulasse) n'ont rien d'autre à foutre. Comme si c'était là un point essentiel...