La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22341
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by cinephage »

Pour un film qui a bénéficié d'une telle unanimité critique, finalement, cette vie d'Adèle se révèle drolement clivant, sur classik...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 299
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by A serious man »

Ouf, tonton machin wrote:
A serious man wrote:une fois de plus je trouve qu'Adéle est plutôt bien écrite et bien interprété mais ce n'est pas le cas d'Emma a mon avis et ça ne tient pas qu'au mauvais jeux de Léa Seydoux mais aussi a une caractérisation que je trouve maladroite et artificiel, alors que le film court après le naturel.
Total +1. J'ai eu l'impression que Kechiche n'aime pas ce personnage et ce qu'il représente.
oui il y a surement un peu de ça, le personnage n'est vraiment pas bien traité.

Je trouve très juste ta remarque sur les personnages secondaire quasi-inexistant, c'est l'une des grande différence avec la BD ou ils sont bien plus développé, notamment Valentin l'ami homo d'Adéle (Clémentine chez Julie Maroh) qui dans la BD l'accompagne jusqu’à la fin.
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15734
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Père Jules »

La BD s'intitule Le bleu est une couleur chaude, le film, La vie d'Adèle. Concernant l'inexistence des seconds rôles, il n'y a pas à creuser beaucoup plus que ça je pense.
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 299
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by A serious man »

Père Jules wrote:La BD s'intitule Le bleu est une couleur chaude, le film, La vie d'Adèle. Concernant l'inexistence des seconds rôles, il n'y a pas à creuser beaucoup plus que ça je pense.
c'était juste un constat pas forcément une critique, ce n'est pas parce qu'il se centre surtout sur le personnage d’Adèle qu'il doit en exclure tout les personnages secondaires qui constituent l'entourage d’Adèle.
La bande dessinée pourrait tout aussi bien s’appeler la vie de Clémentine. Elle commence par la mort de Clémentine qui dans ses dernières volontés a demandé a sa mère de laisser Emma lire son journal intime, et toute l'histoire est donc raconté avec ce journal intime et donc du point de vue de Clémentine. Et comme dans le film on y suit ses hésitation sentimental et sexuel, la rencontre avec Emma, les début de leur histoires, la confrontation aux autres et les rejets homophobes du point de vue de Clémentine, c'est clairement sa vie a elle qui est raconté même si le personnage d'Emma y acquiert une autre dimension. Les rôles secondaire sont plus développé que dans le film mais ils sont toujours vu du point de vue de Clémentine.
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Gounou »

cinephage wrote:Pour un film qui a bénéficié d'une telle unanimité critique, finalement, cette vie d'Adèle se révèle drolement clivant, sur classik...
Je trouve cela très rassurant, finalement. On saura depuis le temps que l'unanimité est suspecte par définition.
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Thaddeus »

Je ne suis pas sûr d'être d'accord avec cette idée. N'existe-t-il pas des films qui font l'unanimité "à raison" ? On ne trouvera pas grand monde pour dire du mal de Barry Lyndon, des Sept Samouraïs, de La Grande Illusion. Est-ce à dire que ces films doivent être considérés avec méfiance ? Quel leur statut est immérité ?

Je ne dis pas que cela s'applique à La Vie d'Adèle, que j'adore mais que je considère tout à fait faillible. Je pense seulement que, dans des cas très rares, l'unanimité dont jouissent certains films est parfaitement valable.
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Gounou »

Thaddeus wrote:Je ne suis pas sûr d'être d'accord avec cette idée. N'existe-t-il pas des films qui font l'unanimité "à raison" ? On ne trouvera pas grand monde pour dire du mal de Barry Lyndon, des Sept Samouraïs, de La Grande Illusion. Est-ce à dire que ces films doivent être considérés avec méfiance ? Quel leur statut est immérité ?

Je ne dis pas que cela s'applique à La Vie d'Adèle, que j'adore mais que je considère tout à fait faillible. Je pense seulement que, dans des cas très rares, l'unanimité dont jouissent certains films est parfaitement valable.
Tu évoques des films qui, à considérer qu'ils fassent l'unanimité (ce qui est déjà discutable même si leur aura est grande), la font avec le recul précieux acquis dans le temps, à froid. Dans ce cas là, ce que tu nommes "unanimité à raison", et qui est plutôt un adoubement mûri (et globalement consenti) n'a rien de suspect.
Là, cinéphage s'étonnait du contraste entre d'un côté des critiques unanimement, immédiatement et extraordinairement extatiques à la sortie de Cannes... Et un accueil cinéphile plus drastiquement partagé quelques mois plus tard (ce qui pour moi ne dit rien du film sinon qu'il a du caractère, ce qui devrait être bien à chaud). Il parle même d'une "drôle" de différence d'appréciation. Moi je la trouve surtout normale et ... rassurante.
Après on verra bien ce qu'il en reste dans quelques années. Eyes wide Shut et A.I. y ont eu droit aussi...
Je maintiens que pour moi, une unanimité immédiate ne dit rien de bien intéressant sur la résonnance d'un film et qu'elle a quelque chose de suspect.
Last edited by Gounou on 17 Mar 14, 00:23, edited 4 times in total.
Image
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 299
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by A serious man »

Thaddeus wrote:Je ne suis pas sûr d'être d'accord avec cette idée. N'existe-t-il pas des films qui font l'unanimité "à raison" ? On ne trouvera pas grand monde pour dire du mal de Barry Lyndon, des Sept Samouraïs, de La Grande Illusion. Est-ce à dire que ces films doivent être considérés avec méfiance ? Quel leur statut est immérité ?
Oui mais ces films ont ils forcément fait l'unanimité au moment de leur sortie?
Barry Lyndon par exemple n'a pas il me semble été très bien accueillis a sa sortie et puis tu prend le cas de film qui sont devenus des classiques, La vie d'Adèle c'est encore trop tôt pour savoir qu'elle seras son évolution.
Gounou m'a devancé
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Thaddeus »

C'est vrai, mes exemples étaient mal choisis. A.I., Eyes wide shut... D'accord, mais on pas eux aussi prendre des exemples inverses.

Bon, on dérive un peu du sujet mais je vous donne quelques exemples de films suffisamment récents pour que je me souvienne parfaitement de leur accueil absolument extatique : La Ligne rouge, In the Mood for love, Mulholland Drive, Elephant, No Country for old men... Je ne parle pas du statut qu'ils acquis au fil des années mais de leur réception immédiate par la presse, qui était au moins aussi enthousiaste que pour La Vie d'Adèle.

Considérez-vous cette réception a posteriori comme "suspecte" ?

Encore une fois, je ne cherche pas à affirmer qu'une presse ultra élogieuse a fondamentalement raison et je ne veux pas nier que les grands films peuvent susciter à leur sortie la polémique, mais j'ai petit peu de mal avec cette idée "film suscitant l'unanimité = film suspect".
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Gounou »

Thaddeus wrote:mais j'ai petit peu de mal avec cette idée "film suscitant l'unanimité = film suspect".
Mais tu n'as pas à avoir "de mal" puisque ce n'est pas ledit film vénéré que je peux trouver suspect, mais la façon dont on s.empresse de sortir les grands mots sans recul ni nuance.
Tu as trouvé quelques exemples qui ressembleraient effectivement à une bonne pioche mais j'ai dans l'idée, et détrompe-moi si tu en as le temps et l'envie, qu'on voit plus souvent (et de plus en plus souvent) le cas inverse, comme le reflet d'une attente fébrile et nerveuse de consécration rapide et totale, un besoin de grandeur qui précède le film et son vieillissement toujours intéressant, essentiel même.
La critique a ponctuellement, voire régulièrement, besoin de donner le sésame sans retenue et de concert. De marquer unanimement l'Histoire dans l'instant. C'est cela que je trouve suspect.
Contrairement à toi, quand il s'agit de prendre le pouls d'une masse hétéroclite, je suis plus intrigué et stimulé par la passion... Mais dans les deux sens. Ça me semble plus "normal".
Image
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15103
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Watkinssien »

Thaddeus wrote:mais j'ai petit peu de mal avec cette idée "film suscitant l'unanimité = film suspect".
Gravity ? :mrgreen: :wink:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50809
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Roy Neary »

J'aimerais bien connaître une définition pour "suspect" parce que ce mot me semble recouvrer bien des sous-entendus. Suspect dans quel sens ?
Image
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Gounou »

Roy Neary wrote:J'aimerais bien connaître une définition pour "suspect" parce que ce mot me semble recouvrer bien des sous-entendus. Suspect dans quel sens ?
Première définition trouvée : qui rend méfiant. Tout est question de point de vue finalement... Si cinéphage ou Thaddeus ont pu apprécier l'unanimité critique autour d'Adèle et trouver étrange, "drôle", qu'il n'en soit pas de même sur classik, pour moi c'est l'inverse.
Ces dernières années, nombre de films ont, en sortie de festival, été annoncé tambours battant comme Le Messie qui mettrait tout le monde d'accord... Assez souvent d'ailleurs des films de réalisateurs déjà consacrés... avant de diviser à la sortie salle.
Je ne pointe pas la qualité des films même mais bien une fébrilité de la critique à vouloir du chef d'oeuvre et je porte plus d'intérêt et de confiance à des réactions passionnées mais dissonantes qu'à une espèce de clairon commun sans vague. C'est tout.
Image
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50809
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Roy Neary »

En même temps, c'est aussi revenir vers une fonction originelle du cinéma (précisément du cinéma en salles), à savoir la possibilité de faire communier un public le temps court d'une projection (et de ses effets à court terme). Donc de donner un plaisir (même s'il peut être fugace, mais est-ce vraiment un mal ?) à des spectateurs ravis par le spectacle proposé, habités par les mêmes sensations et émotions et prêts à les partager avec ceux qui ont vécu la même expérience, voire à conseiller l’œuvre en question à d'autres personnes pour la défendre au-delà du "premier cercle d'initiés".

Après je ne suis pas naïf, car les outils de manipulation cinématographiques - quand ils sont dans les mains de gens au savoir-faire certain - peuvent faire vibrer une foule devant un spectacle généreux et humaniste comme devant un film au discours exclusif et totalitaire. Bref, du cinéma de propagande. C'est une autre acception du terme "suspect", même si je pense que ce n'est pas à cela que tu faisais référence.

C'est pourquoi j'estime vraiment qu'on vit dans une époque schizophrène depuis un certain nombre d'années, depuis que les progrès technologiques font qu'on est saturés d'images en tous genres. D'un côté la profusion d'images de toutes origines augmente le risque de manipulation des masses, surtout quand ces images sont discrètement contrôlées ou savamment interconnectées (pour leur faire dire ce qu'on veut, même si elles peuvent ne rien avoir en commun au départ) ; et de l'autre côté cette même profusion génère une méfiance globale dont les manifestations extrêmes (mais de plus en plus nombreuses) s'incarnent dans les théoriciens des complots généralisés. Et si tout est sujet à caution, si tout est suspect, alors c'est le "vivre ensemble" dans ce qu'il a de plus enthousiasmant ou enrichissant qui devient de plus en plus difficile voire carrément impossible.

Bon, je sens que je m'éloigne un peu du sujet là... :mrgreen:
Image
xave44
Machino
Posts: 1087
Joined: 20 Nov 11, 22:07

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by xave44 »

Thaddeus wrote:Je ne suis pas sûr d'être d'accord avec cette idée. N'existe-t-il pas des films qui font l'unanimité "à raison" ? On ne trouvera pas grand monde pour dire du mal de Barry Lyndon, des Sept Samouraïs, de La Grande Illusion. Est-ce à dire que ces films doivent être considérés avec méfiance ? Quel leur statut est immérité ?

Je ne dis pas que cela s'applique à La Vie d'Adèle, que j'adore mais que je considère tout à fait faillible. Je pense seulement que, dans des cas très rares, l'unanimité dont jouissent certains films est parfaitement valable.
Je suis au regret de te dire que Barry Lyndon continue de diviser. Le Kurozawa fut d'entrée salué par la critique et le public et le reste aujourd'hui.
A sa sortie La Grande Illusion fut plus que clivant...20 ans plus tard il faisait l'unanimité.
C'est tout le mal que je souhaite à La Vie d'Adèle, moi qui ne l'ai pas vu.
Last edited by xave44 on 17 Mar 14, 10:47, edited 1 time in total.