Jean-François Stévenin

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Jean-François Stévenin

Post by AtCloseRange »

Bon, il se trouve que je ne suis pas très amateur du réalisateur mais comme il n'y a étrangement pas de topic consacré à ses films (qui font l'objet d'un certain culte)...

C'est avant tout pour signaler la diffusion ce soir sur Canal + Cinéma du Passe-Montagne.

Sa filmographie en tant que réalisateur:
1978 Le Passe-Montagne
1986 Double Messieurs
2002 Mischka
Image
User avatar
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7621
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Jean-François Stévenin, cinéaste

Post by 7swans »

Je rêve de voir ses films en tant que réalisateur, mais le coffret édité par Potemkin est INCROYABLEMENT CHER.

Voilà, c'était ma participation.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-François Stévenin

Post by Jeremy Fox »

Olivier Bitoun consacre trois jours consécutifs au cinéaste puisque ses trois films ressortent dès mercredi en salles distribués par Les Acacias. On commence avec Passe montagne.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-François Stévenin

Post by Jeremy Fox »

On poursuit avec Double messieurs
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-François Stévenin

Post by Jeremy Fox »

Reprise ce jour des trois films de Stévenin et chronique de Mischka, toujours pas Olivier Bitoun.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5437
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Jean-François Stévenin

Post by El Dadal »

On sait qui a les droits vidéo? Ces restaurations ont l'air sublimes, et les chroniques Classik sont vraiment alléchantes!
lecoinducinéphage
Electro
Posts: 983
Joined: 12 Aug 05, 21:42

Re: Jean-François Stévenin

Post by lecoinducinéphage »

El Dadal wrote:On sait qui a les droits vidéo? Ces restaurations ont l'air sublimes, et les chroniques Classik sont vraiment alléchantes!
Image
Trois films immanquables, le coffret édité par Arte en 2003, était déjà très bien (disponible effectivement à des prix prohibitifs)

Une info trouvée ici sur la restauration, coffret DVD annoncé pour septembre prochain : https://www.kisskissbankbank.com/restau ... s-stevenin

Distribution "Les Acacias" : https://www.acaciasfilms.com/film/integ ... -stevenin/
"Jamais je ne voudrais faire partie d'un club qui accepterait de m'avoir pour membre." (Groucho Marx)
phylute
La France peut être fière
Posts: 25848
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Re: Jean-François Stévenin

Post by phylute »

Dans cette édition le Passe montagne était vraiment illisible. Le saut est énorme avec la restauration, vivement le coffret !
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Jean-François Stévenin

Post by Amarcord »

phylute wrote:Dans cette édition le Passe montagne était vraiment illisible. Le saut est énorme avec la restauration, vivement le coffret !
Si, en plus, on a du Blu-ray... ça serait top !
[Dick Laurent is dead.]
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Jean-François Stévenin

Post by Amarcord »

Bon. On n'aura donc pas du Blu-ray.
Cela dit, quelqu'un connait-il la différence entre les deux coffrets qui sortent à un mois d'intervalle ? Le premier (sortie le 26 septembre) est à 29,99 € et le second (sortie le 23 octobre) est à 49,99 €... Les deux ont l'air de contenir les mêmes 4 DVD (3 films + 1 DVD de bonus)... S'il s'agit simplement d'inclure (dans le coffret présenté comme "collector") le livre de Yann Dedet (Le Point de vue du lapin : le roman de Passe-Montagne), ça ne justifie pas ces 20 euros d'écart... Y a-t-il donc autre chose ? Merci pour vos lumières !
[Dick Laurent is dead.]
lecoinducinéphage
Electro
Posts: 983
Joined: 12 Aug 05, 21:42

Re: Jean-François Stévenin

Post by lecoinducinéphage »

Amarcord wrote:Bon. On n'aura donc pas du Blu-ray.
Cela dit, quelqu'un connait-il la différence entre les deux coffrets qui sortent à un mois d'intervalle ? Le premier (sortie le 26 septembre) est à 29,99 € et le second (sortie le 23 octobre) est à 49,99 €... Les deux ont l'air de contenir les mêmes 4 DVD (3 films + 1 DVD de bonus)... S'il s'agit simplement d'inclure (dans le coffret présenté comme "collector") le livre de Yann Dedet (Le Point de vue du lapin : le roman de Passe-Montagne), ça ne justifie pas ces 20 euros d'écart... Y a-t-il donc autre chose ? Merci pour vos lumières !
Vu sur le site de la FNAC le coffret à 49.99 euros, je n'ai pas d'autres infos

Passe Montagne Double Messieurs Mischka Inclus le livre "Le Point de vue du lapin" de Yann Dedet Bonus Passe montage : Interview de Jean-François Stévenin, par Vittoria Mattarese et Franck Garbaz – Arte.com (8min20) Interview de Jacques Villeret – Paris juillet 2002 (4min05) Jean-François Stévenin et Yann Dedet – Meudon juin 2002 : Infilmable (3’40”) Le fantastique paysan (2’) Musique humaine (6’15”) Le film n’est jamais fini (9’) Séquence commentée par Frédérique Bonnaud (juin 2002 - 6’40”) Filmographie en images (4’15”) Bonus Double messieurs : Jean-François Stévenin et Yann Dedet (Meudon juin 2002) : L’ouragan (2’25”) Imprévu (2’20”) La maison (7’05”) Reprise (4’) 19h43 (1’25”) Risque (2’30”) La séquence la plus chère (1’10”) Invulnérables (3’45”) Filmographie en images (4’45”) Séquence commentée par Frédérique (Sic !) Bonnaud (juin 2002 - 9’10”) Bonus Mischka : L’équipe du film : Jean-Paul Bonnaire (1’10”) Jean-Paul Roussillon (3’40”) Salomé Stévenin (1’10”) Yves Alfonso (3’20”) Rona Hartner (3’30”) Séquence commentée par Frédérique Bonnaud (juin 2002 - 9’) Filmographie en images (5’) Bande annonce (1min20) DVD Bonus : 30 ans plus tard, Passe Montagne restauré (23min) Masterclass de Jean-François Stévenin au Festival Lumière – Lyon, 17 octobre 2017 (32min40) Rencontre avec Jean-François Stévenin – Arte.tv (33min10) Mischka - Journée de tournage avec Johnny (23 août 2000 - 19’) Séquence commentées (Meudon juin 2002) : L’autoroute - Jean-François Stévenin (9’) L’autoroute - Salomé Stévenin (10’20”) L’autoroute - Nicolas Moreau et Olivier Goinard, constructeurs sonores (10’10”) Le feu de bois - Salomé Stévenin (6’05”) L’attentat - Nicolas Moreau et Olivier Goinard (6’40”) Le bac - Apolo Trotta (3’50”) Le son préféré - Nicolas Moreau et Olivier Goinard (7’)
"Jamais je ne voudrais faire partie d'un club qui accepterait de m'avoir pour membre." (Groucho Marx)
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Jean-François Stévenin

Post by Thaddeus »

Image



(en italiques : films découverts en salle à leur sortie)


Passe montagne
Comment résumer un film précisément irrésumable ? En essayant d’appliquer par écrit son dispositif de mise en scène. La rencontre, le hasard, un suspense sans flics, une amitié sans mots, une baroquerie jurassienne où tout peut arriver, un chassé-croisé de trois jours qui voit deux héros partir en quête d’une combe inaccessible, se frôler, s’essouffler, boire et guincher avec des aubergistes, des bûcherons trapus, des filles de rencontres, si près que ça les réchauffe. Entre les temps morts de Cassavetes et la soif de liberté du Hellman de Two Lane Blacktop, Stévenin bâtit un premier film à mi-chemin entre réalisme du quotidien et mystère de l’imprévisible, une espèce de sotie forestière et hivernale dont l’originalité de ton peut laisser méchamment sur le bas-côté. C’est hélas un peu mon cas. 3/6

Double messieurs
Une seule chose intéresse Stévenin : larguer les amarres, en jetant aux orties tout ce qui ressemble de près ou de loin à un cinéma uniforme, aseptisé, convenu. Pas de scénario à ficelles, pas de mise en scène à effets, l’histoire se vit plus qu’elle ne se raconte, au jour le jour, loufoque, grave ou tendre. En suivant la quête de deux ados de quarante ans, partis à la recherche de leur ex-compère et qui embarquent sa femme (Carole Bouquet, surréelle) dans leur jeu non contrôlé, le cinéaste exalte le droit d’être libre, répond par l’instinct aux questions de la vie. Il navigue par intuitions, avec le mouvement comme arme et de désopilants personnages (Alonso, Bonnaire…) comme cartouches burlesques. On s’y perd un peu, on est parfois dérouté, mais le plaisir singulier procuré par ce vagabondage est à ce prix. 4/6

Mischka
Road-movie affectif tracé en ligne de fuite vers l’horizon, grand bordel très tendre qui défend la famille élective contre la famille véritable, les hasards provoqués contre le principe de réalité, la prodigalité du cœur contre l’avarice de l’âme, le désordre enchanté contre l’harmonie. L’auteur nous embringue aux côtés d’un vieux morse aux iris délavés, d’un infirmier qui l’entraîne sur les routes, d’une ado fugueuse et de son frangin, d’une gitane sans filtre qui brûle la vie par les deux bouts. Étoiles d’un chaos sans cesse renouvelé, filant vers la grande bleue quelque part à l’Ouest, et filmées à bout de souffle par un auteur si généreux qu’il en oublie des pans entiers de film mais prend le temps de planer dix minutes sur un vallon en compagnie d’une idole. Le Rozier de Maine-Océan a trouvé son héritier. 4/6


Mon top :

1. Double messieurs (1986)
2. Mischka (2002)
3. Passe montagne (1978)

Acteur polyvalent, intense, précieux et très attachant, Jean-François Stévenin s’est aussi imposé comme l’un des réalisateurs les plus rares (trois films en trente-cinq ans) et aventureux du cinéma français contemporain. Véritable éloge du décrochage, de la liberté et de la parenthèse enchantée, son cinéma est celui d’un poète bardé de tendresse et d’humour, qui ne se donne pas facilement mais offre beaucoup à qui sait capter sa respiration singulière.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89950
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jean-François Stévenin

Post by Jeremy Fox »

Le Pacte a sorti le coffret DVD de l'intégrale Stévenin réalisateur : Antoine Royer l'a testé.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5437
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Jean-François Stévenin

Post by El Dadal »

Ainsi donc, parmi mes deux coffrets français les plus attendus de l'année (l'autre étant le Robert Enrico dans les années 60), on se retrouve avec des restaurations 2K/4K en... dvd :?
User avatar
Torrente
Producteur
Posts: 9769
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Jean-François Stévenin

Post by Torrente »

El Dadal wrote:on se retrouve avec des restaurations 2K/4K en... dvd :?