Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49091
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Flol »

Jeremy Fox wrote:1- Quel rapport à Nolan avec l'Histoire et donc avec cette intervention ?
2- Croyez vous vraiment qu'on apprend plus sur l'Histoire avec Autant en emporte le vent qu'avec Django ?
Image
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18873
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Supfiction »

Jeremy Fox wrote:1- Quel rapport à Nolan avec l'Histoire et donc avec cette intervention ?
2- Croyez vous vraiment qu'on apprend plus sur l'Histoire avec Autant en emporte le vent qu'avec Django ?
1- aucun pour ma part, je pense que affiche-cine parlait de qualité de réalisation dans l'absolu
2- je voyais venir ce genre de remarques, c'est pour ça que j'avais précisé qu'Hollywood n'a jamais été fiable. Mais de quelques défauts (ce qu'on appelait "à la sauce hollywoodienne" voire de contre-vérités, on est passé aujourd'hui au GRAND N'IMPORTE QUOI. Et Tarantino est encore dans le haut du panier.

A propos de Zemeckis dont je parlais, il travaille actuellement sur un projet très excitant avec Cotillard et Brad Pitt notamment : Untitled WWII Romantic Thriller. Annoncé pour 2017. Connaissant le réalisateur, on est en droit d'espérer un film de divertissement crédible pour le coup et à contrario.
Le genre de cinéma que j'aime, qui ne soit ni un cours d'histoire plombant ni un truc totalement coupé du réel et de l'Histoire.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
Affiche-cine
Assistant(e) machine à café
Posts: 114
Joined: 29 Jul 15, 13:10
Location: Paris

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Affiche-cine »

Supfiction wrote:
Affiche-cine wrote: tandis que d'autres tirent vers le bas (Nolan et son académisme pompier).
prend garde, je crois avoir entendu crier.
Je ne sais pas si Nolan est académique (j'ai du mal avec ce mot, ou alors ce n'est pas un défaut pour moi) mais oui c'est "pompier". Il faudrait qu'il prenne des leçons chez Zemeckis par exemple pour l'écriture des scripts.
L'académisme, c'est maîtriser les bases, non ? En soi, je n'ai rien contre, c'est même bien souvent indispensable. Ensuite, il faut savoir en faire quelque chose, les dépasser.
Dans ce cadre, j'opposais Tarantino et Nolan à dessein.
Supfiction wrote: Le genre de cinéma que j'aime, qui ne soit ni un cours d'histoire plombant ni un truc totalement coupé du réel et de l'Histoire.
Oui, tout en préservant le Bigger than life si essentiel au cinéma américain...

PS : qui a crié ?! Merci de m'avoir prévenu :mrgreen:
Last edited by Affiche-cine on 10 Oct 15, 18:11, edited 1 time in total.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42379
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Rockatansky »

Supfiction wrote: 2- je voyais venir ce genre de remarques, c'est pour ça que j'avais précisé qu'Hollywood n'a jamais été fiable. Mais de quelques défauts (ce qu'on appelait "à la sauce hollywoodienne" voire de contre-vérités, on est passé aujourd'hui au GRAND N'IMPORTE QUOI. Et Tarantino est encore dans le haut du panier.
Je pense que de tout temps le cinéma et le cinéma hollywoodien en particulier a été du grand n'importe quoi.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23617
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by AtCloseRange »

Et puis le problème est beaucoup plus lié au cinéma qu'à une quelconque perspective historique.
C'est presque le moindre de ses défauts qui sont nombreux.
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Beck »

Eh ben moi j'avais passé un bon moment en le regardant au cinoche. Revu y a pas longtemps, et idem que la première fois. Au final, je ne l'aurais pas cru, mais c'est un film qui a trouvé sa place dans ma mémoire. Certaines images, certaines séquences "clip" (y a du lourd niveau BO), quelques répliques et l'interprétation de Léo auront suffit à me donner l'envie de réitérer l'expérience.
Les quelques choses qui m'avaient chiffonné étaient : Waltz duplicata d'Inglorious, Foxx a une gueule mais j'aurais aimé voir un peu plus de charisme, la "simplicité" du scénario.
Et pendant et après deuxième vision, eh ben tout ça, j'en avais plus rien à faire. J'aime bien ce film. Je le trouve bien construit, j'aime ses références (clins d'œil blax ploit, western spaghetti, hip-hop,...), ça ne m'a pas gonflé de voir que Tarantino a une seconde fois "remixé" l'Histoire pour en faire un conte badass (ce que Tarantino assume, cette histoire n'est que l'adaptation du conte de Brunehilde remember?). Au contraire je commence à y prendre goût et j'attends maintenant les épisodes Indiens d'Amérique, génocide Arménien,... :mrgreen:
Nan, blague de mauvais goût à part, j'aimerais qu'il passe à autre chose, mais pour moi, à sa façon, avec ses deux derniers films, il a continué ce que Lubitsch avait commencé (aie) et je trouve qu'il s'en sort très bien.
L'interprétation de Waltz m'a paru moins "redit" que la première fois. Il est bon dans ce rôle, et le fait de le retrouver dans Django avec le même costume que dans Inglorious finalement je trouve ça assez marrant. Ca devient un personnage intemporel qui se ballade dans ces histoires et assure une sorte de lien entre elles, comme pour nous dire "oui oui, c'est bien la même fabrique".
Jamie Foxx quant à lui reste à mon sens le seul vrai bémol du film. Moins de retenue dans l'interprétation aurait été la bienvenue. Reste quand même qu'il a la classe.
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23617
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by AtCloseRange »

Je viens d'en revoir une demi-heure. On va arrêter pour ne pas se gâcher définitivement l'envie de voir le prochain (Tarantino pourra difficilement faire pire).
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42379
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Rockatansky »

SI il a fait Inglorious Basterds
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
mannhunter
Laspalès
Posts: 16355
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by mannhunter »

AtCloseRange wrote:Je viens d'en revoir une demi-heure. On va arrêter pour ne pas se gâcher définitivement l'envie de voir le prochain (Tarantino pourra difficilement faire pire).
après les Carpenter 90's, Scott, Tarantino...ne revois pas le Foley ça se trouve tu serais déçu! :mrgreen:
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23617
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by AtCloseRange »

mannhunter wrote:
AtCloseRange wrote:Je viens d'en revoir une demi-heure. On va arrêter pour ne pas se gâcher définitivement l'envie de voir le prochain (Tarantino pourra difficilement faire pire).
après les Carpenter 90's, Scott, Tarantino...ne revois pas le Foley ça se trouve tu serais déçu! :mrgreen:
Image

C'est sûr que le Foley 2000, c'est pas top.
mannhunter
Laspalès
Posts: 16355
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by mannhunter »

non je parlais de son film culte des 80's...vu que G.T.O l'a trouve pas terrible à la revoyure il y a un mois ou deux, je commence à être dans le "doutage"! :mrgreen:
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14652
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Demi-Lune »

AtCloseRange wrote:C'est sûr que le Foley 2000, c'est pas top.
En même temps, tout de suite après Comme un chien enragé, le gars te fait Who's that girl. :mrgreen:
Ça ressemble quand même un peu à une erreur de parcours, ton film culte.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23617
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by AtCloseRange »

Demi-Lune wrote:
AtCloseRange wrote:C'est sûr que le Foley 2000, c'est pas top.
En même temps, tout de suite après Comme un chien enragé, le gars te fait Who's that girl. :mrgreen:
Ça ressemble quand même un peu à une erreur de parcours, ton film culte.
Ou mais Who's That Girl, c'était pour Madonna, la connexion Sean Penn.
Après, il a fait Glengarry Glen Ross mais c'était effectivement une anomalie dans sa filmo.
ça va justement à l'encontre de la politique des auteurs puisque il y a beaucoup d'autres participants qui me semblent finalement avoir eu plus d'impact que lui-même: Sean Penn avait déjà une grosse personnalité et quand on voit Crossing Guard, on voit la filiation, Christopher Walken qui phagocyte son rôle, le scénario du fils Kazan, la photo de Juan Ruiz Anchia, un cast de plein de jeunes têtes (l'autre Penn, Glover, Sutherland).
Un alignement planétaire en quelque sorte.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42379
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by Rockatansky »

Je pense aussi.
De là à se dire que Comme un chien enragé doit autant à Sean Penn qu'à Foley, il n'y a qu'un pas :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23617
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Post by AtCloseRange »

Rockatansky wrote:Je pense aussi.
De là à se dire que Comme un chien enragé doit autant à Sean Penn qu'à Foley, il n'y a qu'un pas :mrgreen:
non, ça n'est pas un "Tom Cruise Movie" :mrgreen: mais la "paternité" et la réussite de ce genre de film me semble plus diffuse que pour des films de grands réalisateurs.
Par exemple, l'échec de Django, c'est complètement la faute de Tarantino :mrgreen: