Django Unchained (Quentin Tarantino - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Alphonse Tram
Réalisateur
Posts: 6748
Joined: 7 Jul 03, 08:50

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by Alphonse Tram »

hellrick wrote:Enfin pour terminer (?) ce HS une bien belle collection western spagh' va sortir chez Artus avec le très bon Texas et deux films pas encore vu: Joe l'implacable de Margheriti et Un train pour Durango avec Anthony Steffen. Ca va être bon :D
Interressant :D
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- « Il y aura toujours de la souffrance humaine… mais pour moi, il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté ». - Louis ‘Studs’ Terkel (1912-2008) -
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by bruce randylan »

hellrick wrote:
locktal wrote: Excellente news :D ! Jamais vu ce Texas notamment...
C'est un western pas mal politisé (mais pas de la veine "zapata mexicano gauchiste" que je goûte peu parce qu'elle tient plus du film d'aventure "social" que du western proprement dit à mon sens) qui transpose l'assassinat de JFK dans le monde du western italien. Le genre de films qui pourrait plaire aux allergiques habituels du spagh' :wink:
Yep un de mes westerns italiens préférés
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 1#p1804371
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by hellrick »

Pareil, de bonne chance pour que Texas entre dans mon top20 du genre (il est aux portes et il frétille)
Spoiler (cliquez pour afficher)
MON TOP 30 WESTERN SPAGH'
1 ) Il était une fois dans l'ouest
2) Mon nom est personne
3) Django
4) Le grand silence
5 ) Le bon, la brute et le truand
6 ) Et pour quelques dollars de plus
7 ) Le dernier face-à-face
8) Tire encore si tu peux
9 ) Le dernier jour de la colère
10) Keoma

11) Adios California
12) La mort était au rendez-vous
13) Colorado
14) Le mercenaire
15) Le grand duel
16) Arizona Colt
17) Texas Addio
18) Le retour de Ringo
19) Django arrive préparez vos cercueil
20) Une raison pour vivre, une raison pour mourir
21) Trois cavaliers pour Fort Yuma
22) Texas
23) Saludos Hombre
24) Et le vent apporta la violence
25) Pour une poignée de dollars /
26) Sartana
27) Cinq hommes armés
28) Adios Sabata
29) Chacun pour soi
30) Il était une fois la révolution
:wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by bruce randylan »

Ah tiens, je vois 5 hommes armés, c'était une très agréable surprise ça. j'en attendais vraiment rien et j'ai trouvé ça vraiment bien foutu, très bon dosage entre le spaghetti et le caper movie plus proche du cinéma US. C'est carré avec une longue partie quasiment entièrement muette.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
monfilm
Machino
Posts: 1242
Joined: 19 Aug 08, 05:09

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by monfilm »

Et voilà... c'était pas prévu, mais je l'ai vu.

Pour répondre à Peeping Tom Mandingo de Fleischer reste bien plus percutant et dérangeant que ce que Tarantino a pu y puiser, c'est à dire pas grand chose (L'enjeu unique restant la love story) Sinon comme prévu un peu de plaisir à mater l'esbroufe sur le moment mais quelques heures après la séance j'en étais déjà à me sentir une nouvelle fois roulé dans la farine par un film qui n'apporte rien de plus aux modèles dont il s'inspire. Un truc pour geeks fait par un geek qui se délecte de son mimétisme. Un appauvrissement créatif par celui qui se qualifie lui-même comme un éternel étudiant en cinéma. Bon il dit aussi qu'il fait encore 3 films et qu'il arrête. Mais en interview il dit tellement de conneries contradictoires que je n'ose y croire.

05/10 pendant.

02/10 Après.


Merci de m'épargner les plumes et le goudron chers fans Tarantinesques. Bisous.
ImageImage
Tout le reste est dérisoire.
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by bruce randylan »

monfilm wrote: Merci de m'épargner les plumes et le goudron cher Jacques2. Bisous.
:mrgreen:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by Jeremy Fox »

bruce randylan wrote:
monfilm wrote: Merci de m'épargner les plumes et le goudron cher Jacques2. Bisous.
:mrgreen:
:mrgreen:

Oui car (restons tarantinesque) moi c'est au choix : écartèlement ou lynchage !
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by bruce randylan »

"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by hellrick »

Image
:fiou:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
monfilm
Machino
Posts: 1242
Joined: 19 Aug 08, 05:09

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by monfilm »

Ouille.
ImageImage
Tout le reste est dérisoire.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by jacques 2 »

monfilm wrote:Ouille.
Pardonne ... mais n'oublie jamais !! :evil: :wink:
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16732
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by Père Jules »

Je me suis efforcé de ne pas (trop) lire les avis avant d'aller voir le film. Pardon pour les redites.

Un film qui démarre génialement (l'intro hommage à Boetticher) et se poursuit tambour battant pendant... une heure. Après, rien ou presque si ce n'est un film qui hésite entre deux alternatives: bavardages assommants ou défouraille exténuante. Une mention très bien pour Waltz dont le personnage est le seul réellement intéressant en justicier cynique mais "progressiste", pour le reste, une fois de plus Di Caprio m'exaspère et Jamie Foxx ne me parait pas apporter grand chose. La réalisation évidemment au-dessus du lot ne sauve pas un scénario qui s'égare et ennuie au plus haut point. Trop de bavassages disais-je, la parfaite illustration étant le monologue de Calvin Candie concernant le crâne du vieux Ben. Ça ne sert à strictement rien si ce n'est faire bander Tarantino, grand con de cinquante balais hyper-doué, sûr de ses facilités mais doté de l'âge mental d'un gamin de douze ans et abreuvé de films Z dont les limites ne sont même plus à pointer. Les scènes de gun-fights ajoutent à cette surenchère pathétique. On est là dans l'autosatisfaction la plus totale avec -et c'est sans doute ça le pire- la certitude d'être suivi par une masse d'admirateurs béats (no offense hein). Sans même une seule seconde se placer d'un point de vue moral (je m'en tape totalement), Django Unchained est donc un film assez consternant. Merci, au revoir.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Boom Quentin ! :mrgreen:
Borislehachoir
Machino
Posts: 1344
Joined: 17 Feb 06, 14:34

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by Borislehachoir »

Vous êtes tous des gros cons sauf moi mais no offense hein.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16732
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by Père Jules »

Cette nuit, j'étais en mode Jacques 2.
Pat Wheeler
Assistant(e) machine à café
Posts: 241
Joined: 6 Jan 13, 12:54

Re: Django Unchained (Quentin Tarantino - 2013)

Post by Pat Wheeler »

Ça y est, enfin vu la bête. :)

Ce film est une délectation. Déjà, à quelques menues longueurs près, on ne voit pas les 2h45 passer (au contraire d'un IB où par moments on se faisait franchement iéch), ce qui constitue un certain tour de force en soi. La comparaison avec l'avant-dernier opus en date de QT me paraît inévitable, non seulement sur le plan esthétique (même chef-op) mais aussi en bien d'autres points, ce qui me pousse à voir en ce Django Unchained une sorte mouture - nettement plus réussie - des bâtards inglorieux, dans laquelle l'Ouest se serait substituée au IIIe Reich. Tout comme Père Jules, je ne m'éterniserai pas sur l'aspect moral du truc tout simplement parce que ça m'en touche une sans faire bouger l'autre ( :mrgreen: ). Pour moi, c'est du bon gros divertissement de la première à la dernière seconde, comme on a mine de rien plus tellement l'occasion d'en déguster dans le cinoche actuel. Django est un film tranquille, mais d'une belle force tranquille où son auteur fait occasionnellement péter des grosses poches de colorant rouge pour faire plaisir au bon gros geek avide de bourrinage qu'il est... et que beaucoup d'entre nous sommes. Mais même les hermétiques à cette violence un peu adolescente pourront y trouver leur compte, que ce soit devant le raffinement des images (parfois un peu d'esbroufe mais rien qui ne dépasse les bornes), les performances hautes en couleur de Waltz (quel acteur, quelle diction !), DiCaprio (son meilleur rôle ?) et Jackson (à deux doigts de l'overdose cabotinesque mais tellement savoureux) ou l'humour omniprésent des dialogues et des situations. Que du plaisir on vous dit !

Pas beaucoup de reproches à émettre, mais tout de même: au lieu de nous ressortir son éternelle collection de disques folk, country-rock, hip-hop et tralala-tsouin-tsouin, j'aurais préféré que QT nous propose un score plus classique ou morriconien. Ces trucs passaient très bien dans ses premières réalisations étant donné que l'action était contemporaine; dans un film qui se déroule en 1945 ou 1860, plaquer du David Bowie ou du 2Pac sur les images je trouve quand même que ça fait un peu tache. Deuxio, le Tarantino acteur ne passe toujours pas: ce mec n'a rien de cinégénique, il ne sait pas où se placer devant la caméra et là, son petit numéro de convoyeur avec un accent australien raté est juste pitoyable. Heureusement qu'il est vite... enfin ceux qui ont vu le film voient où je veux en venir. :lol:

Au final une très bonne surprise, le père Quentin ne m'ayant pas autant convaincu depuis euh... Jackie Brown ? Django, tu peux ranger ton cercueil, on t'offre un bon cigare. 8)
Image