Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by AtCloseRange »

Boubakar wrote:
AtCloseRange wrote:Je me suis rarement autant senti exclu d'un film au bout de 5 minutes.
A cause du thème ? Car ça, je peux tout à fait le comprendre.
Bah, quand tu n'as aucune des références du film, c'est quand même un univers très clivant et vraiment basé sur le clin d'oeil permanent d'appartenance à une communauté. Un film quasi communautariste donc. C'est un peu le contraire de ce que j'attends du cinéma.
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Thaddeus »

C'est marrant parce que, bien qu'étant une quiche totale en matière de jeux vidéo (c'est un univers qui m'est totalement étranger), j'ai trouvé le film absolument jubilatoire. Au point sans doute d'avoir vécu avec lui l'une de mes expériences ciné les plus réjouissantes de l'an dernier. Alors je n'ose pas imaginer le panard que certains férus de jeux vidéo ont pu y prendre, en effet...
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by AtCloseRange »

ça me dépasse :mrgreen:
Image
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7258
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Cathy »

J'ai aussi adoré cet opus Disney, je connais mal le monde des jeux vidéos à l'ancienne hormis Pacman, mais j'ai été enchantée par l'humour de ce monde de Ralph !
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Anorya »

Thaddeus wrote:Alors je n'ose pas imaginer le panard que certains férus de jeux vidéo ont pu y prendre, en effet...
Toutafé. :mrgreen:
Revu hier soir à cause de Boubakar qui m'avait sacrément redonné envie. Et à nouveau un plaisir enfantin, simple et fun, sans prise de tête avec à nouveau des petits détails qu'on ne remarquera pas souvent sur le coup mais procurent un certain bonheur pour les cinéphiles et joueurs de jeux curieux (Ralph planqué dans une mare de chocolats respire par des "roseaux"... on entend à ce moment là, la respiration de Dark Vador :mrgreen: . A plusieurs reprises j'ai mis en pause aussi le blu-ray pour regarder plein de petits détails : le mariage de la fin avec Sonic qui figure sur un des bancs --le plan dure à peine une seconde--, le couloir où Ralph va rencontrer le soldat a plein de portraits donc un assez visible de Chun-Li de Street fighter. Ou cette réplique de Félix à la fête quand ça sonne à la porte : "Ah, ça doit être Mario". :uhuh: ). Bon il est évident que les joueurs disposeront d'un niveau de lecture en plus ça va de soi mais les réactions de Cathy et Thaddeus montrent qu'on peut aussi y trouver un plaisir direct de cinéma avant tout aussi.
Bref Atcloserange, "tu est trop vieux pour ces conneries". :mrgreen:
Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22308
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by cinephage »

Cathy wrote:J'ai aussi adoré cet opus Disney, je connais mal le monde des jeux vidéos à l'ancienne hormis Pacman, mais j'ai été enchantée par l'humour de ce monde de Ralph !
Le film s'adresse tout de même à un public contemporain et enfantin, enfants qui n'étaient pas nés à l'époque de Pac Man ou de Q-Bert. Ca n'a pas empêché le film de marcher, ni de réunir les suffrages de ce public, quand bien même celui-ci n'a pas forcément compris toutes les allusions en question (moi non plus, d'ailleurs). Les personnages et les univers ici décrits sont simples, visuellement charmants et inventifs, et l'intrigue n'est pas mal fichue (elle est même assez complexe pour un film pour enfants). Les clins d'oeil, c'est en sus... Reste que le film n'a tout de même pas grand chose d'un film pour happy-few...
En tout cas, j'ai vraiment été séduit, notamment par le glissement du jeu à l'animation et inversement, souvent bien orchestré, et qui creuse, sans forcer, la proximité des deux média (entre une animatique Final Fantasy et certains films d'animation CG, la parenté est indéniable).
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by AtCloseRange »

Anorya wrote:Bref Atcloserange, "tu est trop vieux pour ces conneries". :mrgreen:
Sans aucun doute et ce que je pense des jeux vidéos ne doit pas aider :mrgreen:
Image
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Colqhoun »

AtCloseRange wrote:Bah, quand tu n'as aucune des références du film, c'est quand même un univers très clivant et vraiment basé sur le clin d'oeil permanent d'appartenance à une communauté. Un film quasi communautariste donc. C'est un peu le contraire de ce que j'attends du cinéma.
La première demie-heure fonctionne pas mal sur les références et les clins d'oeil. Mais une fois que le récit est en place, on se retrouve face à quelque chose de très standard, à base de personnages qui s'allient malgré leurs différence et autres bricoles du genre propres à à peu près tous les films d'animation de synthèse de ces 15 dernières années. L'environnement "jeu vidéo"n'a dès lors plus aucune utilité, si ce n'est d'être un décors de fond.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23807
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by tenia »

Thaddeus wrote:Alors je n'ose pas imaginer le panard que certains férus de jeux vidéo ont pu y prendre, en effet...
Comme d'autres l'ont dit, le panard est vite limité une fois que t'as compris que toutes ces références font mouche l'espace d'une poignée de secondes, et qu'après, tout cela ne sert plus que de prétexte à quelque chose d'autrement plus convenu.

A ce jeu là, Scott Pilgrim faisait bien mieux sur la durée (je pense notamment au bruitage du point d'exclamatique de MGS, qui m'a ramené à l'utilisation des thèmes de Zelda dans Pilgrim).
Là, Ralph, disons que la 1ere demie-heure en profite bien (surtout avec l'animation hilarante des personnages de Fix It Felix). Après, c'est une autre paire de manches, avec un sacré ventre mou en milieu de film (en gros, une fois arrivé à Sugar Rush et jusqu'au dernier quart d'heure). Même le morceau Hero's Duty est sabordé par un humour qui ne sait pas trop où se placer.

Et faut que je retrouve l'analyse express qu'un forumeur de subfactory avait faite, tant elle était hilarante (mais tout à fait pertinente).

Donc, Ralph, c'est fun, ça vaut mieux que pas mal de trucs, mais honnêtement, la 2e moitié fait ressembler le film à un soufflé qui retombe, faute d'avoir exploité pleinement le délire foutraque décalé. Ca aurait pu donner un Kuzco 2 (ou 3, du moins), c'est dommage.
Tous ces caméos express, c'est mignon, mais c'est tellement gratuit que ça devient accessoire au possible. Quand tu entames le film avec les caméos de Robotnik et Bowser dans un même cadre, tu te dis "wah !". Et puis, rapidement, tu comprends que c'est complètement inutile et que le film ne va jamais s'en servir.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Strum »

Vu avec les Strum Jr. : un dessin animé correct mais sans envergure particulière : aussitôt vu, aussitôt oublié.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45101
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Flol »

Colqhoun wrote:La première demie-heure fonctionne pas mal sur les références et les clins d'oeil. Mais une fois que le récit est en place, on se retrouve face à quelque chose de très standard
Je ne suis pas persuadé qu'ACR ait été plus loin que la 1ère demi-heure (voire des 5 premières minutes).
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by AtCloseRange »

Ratatouille wrote:
Colqhoun wrote:La première demie-heure fonctionne pas mal sur les références et les clins d'oeil. Mais une fois que le récit est en place, on se retrouve face à quelque chose de très standard
Je ne suis pas persuadé qu'ACR ait été plus loin que la 1ère demi-heure (voire des 5 premières minutes).
:oops:
Image
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Colqhoun »

Oui bon ben là forcément. Tout le début du film est fait pour se mettre les gamers dans la poche.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23807
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by tenia »

tenia wrote:Et faut que je retrouve l'analyse express qu'un forumeur de subfactory avait faite, tant elle était hilarante (mais tout à fait pertinente).
Retrouvé :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Un quasi clandestin dans son pays décide de mériter sa place à la grande table de la citoyenneté en tentant de briller dans une guerre outre-mer. Il part combattre des légions de monstres sans visage prêts à envahir les foyers des gens biens et un tyran vivant dans un palais oriental. Il découvre que le monde est cruel et plein d'armes de destruction massive.

Il finit par briller au combat, mais c'est le blue collar boy qui a la fille. Après tout, c'est lui qui fait le vrai boulot, pas le wet back qui casse des cailloux. Ralph gagne une médaille illusoire, car tout ça n'était qu'illusoire.

À son retour, on lui montre une gratitude douteuse en lui faisant comprendre qu'il peut rester, qu'on l'aime bien, mais qu'il ne doit pas se mélanger aux gens biens et devrait se contenter du minimum vital. Les gens de la haute et les braves gens de la classe moyenne retrouvent leur rang et leur sécurité matérielle à base de calories industrielles.

Le gars d'en bas accepte avec plaisir de retourner vivre dans la boue et d'assumer son statut de sous-homme.

Idéal pour apprendre la vie aux enfants.
Copyright à Rico, sur subfactory, donc.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Les mondes de Ralph (Rich Moore - 2012)

Post by Watkinssien »

C'est à la fois pertinent et caricatural. 8)
Image

Mother, I miss you :(