Olivier Assayas

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Olivier Assayas

Post by Amarcord »

Jeremy Fox wrote:
Amarcord wrote: et je respecte vraiment les avis contraire au mien, mais je cherche surtout à résumer mon sentiment face à ce film, qui m'avait mis assez en colère à l'époque). :oops:
Ah mais je respecte aussi le tien ; pas de problème à ce niveau. Je comprend tout à fait qu'on puisse s'y ennuyer à mourir mais ça m'étonne juste un peu qu'un film aussi généreux dans ses sentiments puisse mettre en colère. Mais après tout, pourquoi pas ; Il y a tellement de films qui m'agacent aussi :wink:
Toute la partie sur le travail de deuil après la mort de Cluzet m'a profondément touché et m'a rappelé à postériori L'heure d'été, qui reste son chef-d'oeuvre
On est d'accord au moins sur ce point ! :wink:
Sinon, tu disais plus haut (je crois que c'est toi) que jamais tu n'avais trouvé Virginie Ledoyen aussi belle que dans ce film... J'ai le sentiment presque contraire : je l'ai trouvée poseuse au possible, farcie de minauderies insupportables. Bon, je dois dire que ce n'est pas, au demeurant, une actrice que j'affectionne particulièrement... (ça aide pas, j'avoue !).
Inconsciemment, tu m'as peut-être fait mettre le doigt sur ce qui fait, à mes yeux, la différence fondamentale entre L'Heure d'été et Fin août début septembre : le casting. Tout connement.
[Dick Laurent is dead.]
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Olivier Assayas

Post by Jeremy Fox »

Sinon, tu disais plus haut (je crois que c'est toi) que jamais tu n'avais trouvé Virginie Ledoyen aussi belle que dans ce film... J'ai le sentiment presque contraire : je l'ai trouvée poseuse au possible, farcie de minauderies insupportables.

Mettons qu'elle soit tout ça dans le film (ce que je réfute) ; ça n'enlèverait rien à sa beauté :wink:
Bon, je dois dire que ce n'est pas, au demeurant, une actrice que j'affectionne particulièrement... (ça aide pas, j'avoue !).
Moi c'est le contraire ; ça doit aider aussi :mrgreen:
Inconsciemment, tu m'as peut-être fait mettre le doigt sur ce qui fait, à mes yeux, la différence fondamentale entre L'Heure d'été et Fin août début septembre : le casting. Tout connement.
Ca peut jouer évidemment ; j'aurais pour ma part du mal à départager les deux castings que je trouve tous deux fabuleux.
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Olivier Assayas

Post by Amarcord »

Jeremy Fox wrote:
Sinon, tu disais plus haut (je crois que c'est toi) que jamais tu n'avais trouvé Virginie Ledoyen aussi belle que dans ce film... J'ai le sentiment presque contraire : je l'ai trouvée poseuse au possible, farcie de minauderies insupportables.

Mettons qu'elle soit tout ça dans le film (ce que je réfute) ; ça n'enlèverait rien à sa beauté :wink:
Certes, mais si tu l'as trouvée particulièrement belle dans ce film-là (alors qu'objectivement, elle est déjà physiquement très charmante dans les films qui précèdent), il doit bien y avoir un motif qui va au-delà du seul aspect physique, non ? Or, ce qu'elle donne dans ce film est pour moi le pire de ce qu'elle a pu donner... Envolés, la fraîcheur et le charme irrésistible que je lui avais trouvés dans La Fille seule (deux ou trois ans plus tôt) !
[fin du HS, désolé ! :oops: ]

Edit : je m'aperçois qu'un autre reproche que je fais à Fin août début septembre (après j'arrête, promis ! :D ), toujours sur le casting, c'est l'emploi très quelconque (voire à côté de la plaque) de deux figures rivettiennes (et alors là, Rivette, attention, je le place TRES haut dans mon Panthéon personnel !) : Olivier Cruveiller et (surtout) Nathalie Richard, hélas vidée de sa substance chez Assayas, alors qu'elle fait des miracles chez Rivette.
[Dick Laurent is dead.]
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Olivier Assayas

Post by Jeremy Fox »

Amarcord wrote:
Jeremy Fox wrote:
Mettons qu'elle soit tout ça dans le film (ce que je réfute) ; ça n'enlèverait rien à sa beauté :wink:
Certes, mais si tu l'as trouvée particulièrement belle dans ce film-là (alors qu'objectivement, elle est déjà physiquement très charmante dans les films qui précèdent), il doit bien y avoir un motif qui va au-delà du seul aspect physique, non ? Or, ce qu'elle donne dans ce film est pour moi le pire de ce qu'elle a pu donner... Envolés, la fraîcheur et le charme irrésistible que je lui avais trouvés dans La Fille seule (deux ou trois ans plus tôt) !
[fin du HS, désolé ! :oops: ]
Que la fraîcheur se soit envolée, ça se peut et ça me parait logique : le personnage qu'elle joue dans le film d'Assayas est quand même sacrément perturbé, bien plus sombre. Mais elle est divinement filmée je trouve. Et puis son sourire absolument pas feint alors qu'elle est derrière Amalric sur sa moto lui fait justement retrouver cette fraicheur, ce naturel. Mais oui, passons à autre chose ; je suis tombé amoureux depuis que je l'ai vu dans Jeanne etle garçon formidable :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Olivier Assayas

Post by Jeremy Fox »

Amarcord wrote: Edit : je m'aperçois qu'un autre reproche que je fais à Fin août début septembre (après j'arrête, promis ! :D ), toujours sur le casting, c'est l'emploi très quelconque (voire à côté de la plaque) de deux figures rivettiennes (et alors là, Rivette, attention, je le place TRES haut dans mon Panthéon personnel !) : Olivier Cruveiller et (surtout) Nathalie Richard, hélas vidée de sa substance chez Assayas, alors qu'elle fait des miracles chez Rivette.
Toi tu avais des à priori contre ce film :mrgreen: Moi aussi j'adore ces deux acteurs (Nathalie Richard fait d'ailleurs autant partie de la famille Assayas) sauf que dans le film en question, ce sont des personnages très secondaires : ils apparaissent à peine plus de 10 minutes :wink:
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Olivier Assayas

Post by Amarcord »

Jeremy Fox wrote:
Amarcord wrote: Edit : je m'aperçois qu'un autre reproche que je fais à Fin août début septembre (après j'arrête, promis ! :D ), toujours sur le casting, c'est l'emploi très quelconque (voire à côté de la plaque) de deux figures rivettiennes (et alors là, Rivette, attention, je le place TRES haut dans mon Panthéon personnel !) : Olivier Cruveiller et (surtout) Nathalie Richard, hélas vidée de sa substance chez Assayas, alors qu'elle fait des miracles chez Rivette.
Toi tu avais des à priori contre ce film :mrgreen: Moi aussi j'adore ces deux acteurs (Nathalie Richard fait d'ailleurs autant partie de la famille Assayas) sauf que dans le film en question, ce sont des personnages très secondaires : ils apparaissent à peine plus de 10 minutes :wink:
Mais il est des apparitions d'à peine plus de 10 minutes qui peuvent être inoubliables (ils sont pléthore, mais deux exemples me viennent spontanément à l'esprit : Marie Trintignant, à la fin de Ponette, de Jacques Doillon, ou Catherine Deneuve, dans... Rois et reine, de l'inévitable Desplechin ! :mrgreen: :uhuh: ).
[Dick Laurent is dead.]
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Olivier Assayas

Post by Blue »

Perso "L'Heure d'Été" est le film d'Assayas que j'aime le moins. Assayas le dit lui-même : c'est son film le plus Taïwanais. Et c'est vrai. Sauf que je le perçois comme du sous-HHH ou du sous-Yang, et cette comparaison fait mal. De plus c'est une commande. Vraiment, j'aime le Assayas plus "rock", celui qui experimente la forme avec sa caméra qui glisse sur l'image ; le Assayas de "Clean", "Demonlover", "Carlos", etc.
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Olivier Assayas

Post by Watkinssien »

Une commande dont le scénario original est entièrement écrit par Assayas lui-même.

Je trouve que c'est l'un de ses films les plus personnels, au contraire !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Olivier Assayas

Post by Jeremy Fox »

Blue wrote:Perso "L'Heure d'Été" est le film d'Assayas que j'aime le moins. Assayas le dit lui-même : c'est son film le plus Taïwanais.
Moi qui n'y connais rien au cinéma asiatique, quel rapport entre l'heure d'été et le cinéma taïwanais ?
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Olivier Assayas

Post by Blue »

Réponse de l'intéressé : "On peut rapprocher mon film de l'univers de Hou Hsiao-hsien grâce aux thèmes de la nature, du temps, de la famille et de la mémoire. Et chez lui, comme chez moi, la volonté d’être dans la vie, que le processus du monde est tel et qu’il n’y pas de nostalgie à avoir."

Pour ma part, je ressens dans "L'Heure d'Eté" un feeling d'ensemble qui me fait penser aux deux immenses cinéastes que sont Hou Hsiao-Hsien et feu Edward Yang. Notamment dans le travail sur le temps/la durée. L'intention est belle mais je ne peux mettre Assayas au même niveau, vous m'excuserez. Et puis les films des deux Taïwanais sont également liés à l'histoire de leur pays ; au final la densité est toute autre.

Jeremy tu pourrais tenter "Un Temps Pour Vivre, Un Temps Pour Mourir" de Hou Hsiao-Hsien, histoire de voir de quoi il en retourne.
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Olivier Assayas

Post by Jeremy Fox »

Blue wrote: Jeremy tu pourrais tenter "Un Temps Pour Vivre, Un Temps Pour Mourir" de Hou Hsiao-Hsien, histoire de voir de quoi il en retourne.
Ah mais je connais 3 ou 4 films de Hsiao-Hsien et je n'arrive décidément pas à accrocher. :(
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Olivier Assayas

Post by Blue »

Image
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Olivier Assayas

Post by riqueuniee »

:?: :?:
Sinon, j'ai aimé L'heure d'été (mon préféré), ainsi que les destinées sentimentales, Irma Vep, Clean et Carlos. J'ai beaucoup moins accroché à Demon lover. Je ne connais pas les autres films.
Gustave
Doublure lumière
Posts: 468
Joined: 29 Aug 12, 23:21
Location: Lyon

Re: Olivier Assayas

Post by Gustave »

L'Heure d'Eté est à mes yeux aussi l'un des meilleurs films d'Assayas, l'un des plus fins dans sa description des rapports entre personnages et de chaque personnage à l'écoulement du temps qui fait se distendre les liens que l'on croyait les plus solides et en révèle d'autres, moins évidents (beau personnage de la domestique).
Il est indubitablement l'un de ses plus personnels. Oui, le projet part d'une commande du Musée du Quai d'Orsay. Pour autant, une fois qu'il s'est lancé dans l'écriture d'un scénario pour le court-métrage qui lui était demandé en rapport avec le Musée, le projet tombe à l'eau. Et, plus important encore, la mère d'Assayas décède. Ce qui n'était alors qu'une vague petite histoire d'héritage devient un vrai scénario de LONG-métrage. C'est bon à savoir, pour éviter à l'avenir de revenir sur le caractère "commandé" du film, qui a au final tout de la réflexion intime.
Je développais tout ça dans ma rétro intégrale consacrée au cinéaste, si ça en intéresse certains : http://www.courte-focale.fr/cinema/retr ... -la-retro/

Sinon, voilà l'affiche d'Après Mai, un film qui sera lui aussi très personnel, en partie autobiographique, et qui a remporté le Prix du Scénario à la dernière Mostra de Venise. Sortie le 14 novembre :

Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Olivier Assayas

Post by Jeremy Fox »

Clean ne m'a pas franchement convaincu, trop éloigné du style et de l'univers habituel du cinéaste même s'il aborde l'univers du rock.

Par contre, je viens de voir à Noz, le DVD de Boarding Gates dont je n'avais d'ailleurs jamais entendu parler. Qu'est-ce que ça vaut ?