Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by julien »

Moi aussi, je me fait mon propre Spectator's Cut. je garde le générique et je supprime tout le reste. C'est très bien comme ça. En plus ça fait travailler l'imaginaire.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2183
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Rick Deckard »

Du Spectator's Cut au fanedit ? :wink:
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24468
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by tenia »

Jack Griffin wrote:
monfilm wrote:Prometheus c'est un peu le windows du cinéma.

(c'est bo)
Avec Tree of life
Oui, mais non.
Et 2001, aussi, tant qu'à faire ?
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Jericho »

Rick Deckard wrote:Du Spectator's Cut au fanedit ? :wink:
Un type l'a déjà fait, et l'a diffusé en live stream hier:

Image
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Anorya »

Jericho wrote:
Rick Deckard wrote:Du Spectator's Cut au fanedit ? :wink:
Un type l'a déjà fait, et l'a diffusé en live stream hier:

Pas mal. Moi j'attends celui de Julien avec juste le générique et deux-trois choses après sur fond de chants traditionnels tchèques. :D
Image
Banane
Doublure lumière
Posts: 328
Joined: 17 Dec 04, 22:07

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Banane »

monk wrote:Reste bien sur un tas de trucs qui ne vont pas, dont - entre autres - : Fifield reste un personnage étonnement mal charactérisé et rétrograde(...)
Le film en l'état reste assez frustrant car beaucoup de points délicats auraient pu être évités avec un peu de bon sens, mais est bien remonté dans mon estime, malgré l'amertume et le sentiment de gachis. J'ai pu profiter de ce que j'en aime et pour le coup, je le garde.
Fifiled c'est le rouquin ? Dans le même genre de perso, il y avait Cypher de Matrix. Or si on peut être gêné par l'interprétation méchant-méchant de Cypher (confinant au manichéïsme), le personnage n'agace pas autant que ce rouquin car ses mobiles sont compréhensibles (passer un marché pour retourner à l'état de rêve). Le rouquin ya rien à sauver.

Pour moi, Prometheus est absolument parfait jusqu'à... la présentation des persos lors du briefing. S'il était resté dans l'inspiration de ces 25 premières minutes (et qui n'expliquent pas rien d'ailleurs), ça aurait été un film exceptionnel.

Le honest trailer ci-dessous, sous le ton de la parodie, synthétise parfaitement le n'importe quoi de l'entreprise. :uhuh:



Je n'arrive pas à être indulgente avec un réalisateur qui a +35 ans de métier, et son je-m'en-foutisme.
- L'introduction est augmentée: l'ingénieur qui se sacrifie est accompgné par d'autres, et on voit bien qu'il s'agit d'une cérémonie, de quelque chose qu'ils font: ils créeent la vie à partir de leurs gènes. On comprend mieux que par la suite, ils viennent visiter leur création, et que en l'occurence, ils ne sont pas satisfait, d'où le plan de nous détruire.
Ce n'était pas si mystérieux (i. e. les mobiles des albinos) dans le film tel qu'il est. On pouvait éventuellement deviner que c'est parce que la race humaine n'est pas à la hauteur qu'Ils avaient planifié de l'exterminer. Le problème c'est la "hauteur" attendue par ces Ingénieurs (à moins qu'ils aient peur de la conccurence ?). Et puis si l'albino seul pouvait faire penser à un Promethée post-moderne (ce qui sous-entend le parti pris de l'humanité face aux dieux), là on aurait un Jésus qui aurait envie d'effacer son oeuvre.
Pour ma part, la scène d'intro telle qu'elle est dans le film me plaisait par son mystère et la beauté époustouflante des paysages (écossais ?). Après le rite qu'il soit religieux ou pas m'indiffère complètement.
- L'attaque de Fifield: il existe un autre design pour Fifild infecté, avec un crâne qui a déjà pris une forme allongée, appelant ce que sera le design de l'alien, avec des membres plus fins. Le monstre ainsi créé est bien plus impressionnant et révélateur des effets du produit. Lorsqu'il est devant la soute, il a une position qui rappelle celle des aliens lorsqu'ils se cachent dans les murs, se déployant devant sa première victime, comme le font les aliens dans les films précédents. Superbe.
Comme dit plus haut, je trouve ce perso tellement inutile et con qu'une quelquonque prouesse formelle dans sa transformation ne me fait même pas hausser les épaules.
- Weyland face à l'ingénieur: dans le film, il ne fait que demander à Shaw de se taire et réclamer l'immortalité. La scène était à l'origine plus longue et Weyland explique pourquoi il veut l'immortalité: parce que lui aussi est un dieu, parce qu'il a lui aussi créé la perfection (David) et donc il mérite lui aussi l'immortalité. Il a un échange avec l'ingénieur, chose qui n'existe pas dans le film, le rendant plus interessant, et justifiant un peu mieux la réaction de l'ingénieur.
Dans les défauts de la caractérisation des persos, pour moi un des grands loupés est le triangle Weyland/Meredith/David. Je trouve que ce qui était potentiellement intéressant, c'est la "mysogynie" du père vis-à-vis de son enfant unique, une fille (alors que visiblement, il aurait voulu un garçon), et qui se façonne le fils parfait et dévoué qui ne voudra jamais prendre sa place à la tête de sa compagnie vu qu'il l'aura programmé pour ("fils" qui s'averera duplice). Weyland qui rappelle un peu ces figures wellesiennes des personnages bigger than life qui refusent la vieillesse, et le faut que son temps est passé (comme le critique d'ailleurs sa fille dans une autre scène coupée).
Là dans le film tel qu'il est, on a le "Father" annoncé pompeusement par Theron comme si c'était aussi capital que le "je suis ton père" de Dark Vador, puis l'arrachage de la tête de David qui rendent les scènes ultérieures de ce perso à la limite du nanar, si Fassbender n'était pas un acteur qui respecte ses personnages (en tout cas plus que Ridley et son scénariste de merde) et qui les joue toujours avec intensité et application (sans ce second degré post-moderne trop réccurent dans les blockbusters, comme le reste de l'équipe tiens).
- Les explications entre Shaw et Holloway: dans le film, Holloway ramène un rose, et on a droit à une scène très mélo, avec Shaw qui ne peut pas avoir d'enfant blablabla. Hors la version alternative propose tout autre chose: il y a en fait une dispute violente, et Holloway explique plus amplement pourquoi il est déçu, rendant son comportement plus crédible et cohérent. Il n'y a pas le cliché - inutil et vain - de la femme stérile.
Comme le parodie le honest trailer ci-dessus, les réactions de Holloway n'ont aucune crédibilité : comment un scientifique qui a fait 2 ans de voyage spacial, qu'on montre au début excité par les découvertes écossaises, peut-il avoir le dialogue qu'il a avec David puis Shaw une fois rentré après la première sortie (de 6 heures seulement), et où la déception et l'amertume ressortent ? Il est déçu parce qu'ils ne sont pas en vie alors qu'il fait partie des premiers humains a avoir trouvé une autre trace de vie ???? Même avec cette scène coupée (où on échange juste des carresses fleur-bleue du film contre des gestes un peu plus brutaux), je trouve son comportement abherrent.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12237
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Jack Griffin »

tenia wrote:
Jack Griffin wrote:
Avec Tree of life
Oui, mais non.
Et 2001, aussi, tant qu'à faire ?
Je ne trouve pas. En tout cas cela ne m'est jamais venu à l'esprit de rapprocher une image de 2001 avec un fond d'écran windows (idem sur Prometheus d'ailleurs). Pour The Tree of life, Malick se sert d'une banque d'images vues et revues, dont certaines sont utilisées par Microsoft. C'est un des reproches qui avait été déjà formulé à l'encontre du film à sa sortie.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by julien »

Anorya wrote:Pas mal. Moi j'attends celui de Julien avec juste le générique et deux-trois choses après sur fond de chants traditionnels tchèques. :D
Que même y'aura des marionnettes animés de Casimir et de Diddly la Pieuvre dedans. Par contre, compte pas sur moi pour acheter le film, mais si tu me fournit la copie c'est sans problème.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45989
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Flol »

C'est désormais officiel : Ridley Scott a pété les plombs :
Prometheus se déroulerait dans le même univers que "Blade Runner !
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Anorya »

Mr Doom wrote:C'est désormais officiel : Ridley Scott a pété les plombs :
Prometheus se déroulerait dans le même univers que "Blade Runner !
Pour l'instant tant qu'on a pas de film officiel, ne crions pas tout de suite au loup. :o
On aura tout le temps de préparer les tomates par la suite aussi faut dire.

Cinéma Tchèque wrote:Que même y'aura des marionnettes animés de Casimir et de Diddly la Pieuvre dedans. Par contre, compte pas sur moi pour acheter le film, mais si tu me fournit la copie c'est sans problème.
C'est ce qui risque d'arriver, uniquement pour voir ton oeuvre. :mrgreen:
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by jacques 2 »

Malgré tous ces commentaires pour le moins mitigés, quand même envie de le voir ...

Tant qu'à faire avec le "making of" ...

Et je constate que le steelbook 4 disques n'est déjà plus dispo sur Amazon : et pas de réassortiment annoncé ...

Merde ... :?
monfilm
Machino
Posts: 1242
Joined: 19 Aug 08, 05:09

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by monfilm »

"Vendeur sérieux" le propose au prix le plus élevé :mrgreen:

59 euros.
ImageImage
Tout le reste est dérisoire.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by jacques 2 »

monfilm wrote:"Vendeur sérieux" le propose au prix le plus élevé :mrgreen:

59 euros.
Combien serait ce s'il n'était pas sérieux ? :mrgreen: :wink:
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Jericho »

jacques 2 wrote:Et je constate que le steelbook 4 disques n'est déjà plus dispo sur Amazon : et pas de réassortiment annoncé ...

Merde ... :?
Ouais je suis dégouté, j'aurai pas dû attendre...

Sinon:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24468
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by tenia »

jacques 2 wrote:Malgré tous ces commentaires pour le moins mitigés, quand même envie de le voir ...

Tant qu'à faire avec le "making of" ...

Et je constate que le steelbook 4 disques n'est déjà plus dispo sur Amazon : et pas de réassortiment annoncé ...

Merde ... :?
Perso, si je dois craquer et me prendre le film, ce sera probablement via l'édition Benelux : contenu identique, mais jaquette reprenant le visuel US, autrement plus classe que le visuel Ile de Pâques du Steelbook.