Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Anorya »

Image



Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend...


C'est peu de temps après en avoir devisé avec un modérateur que je me suis décidé à créer le topic du film pour plusieurs raisons. La première est évidente et vous l'aurez sûrement remarqué (et ce même si je ne pense pas avoir beaucoup floodé à ce sujet sur le forum heureusement ou malheureusement), c'est l'un des rares films que j'attend le plus. Cela, quitte à parfois prendre un peu sa défense en regard des chroniques qui peuvent déjà paraître en avance et qui me semblent pas si justifiées dans le sens où elles peuvent dénoter d'un certain manque d'objectivité : Comme vous le savez, le matraquage publicitaire du film a été plus qu'intense. Les forums se sont enflammés, les infos diverses ont filtré, les mini-vidéos virales se sont répandues (sur le fameux androïde David 8 entres autres. J'espère retrouver cela sur le futur DVD ou Blu-ray). Il n'est donc pas étonnant que des attentes se soient formulées depuis un moment, c'est même assez normal. C'est même la plus fameuse manière d'avoir un coup de foudre cinématographique si le film répond à ces mêmes attentes ou bien, d'être terriblement déçu dans le cas contraire. Mais le fait de voir des critiques de rares nantis ayant vu le film et donc jouissant d'une sorte de privilège en publiant ça très tôt (et donc générer un trafic pas possible sur leurs pages web, ce qu'ils devaient finalement espérer) a de quoi énerver facilement vous en conviendrez. Le plus heureux dans tout ça c'est que pour l'instant, personne ne se prononce, attendant véritablement la sortie du film en masse. Décision venue aussi d'en très haut lieu afin de ne pas nuire aux intérêts du film ? Peut-être, peut-être pas. Toujours est-il que sur ce point si j'ai pu en froisser certains, je m'en excuse.


La seconde raison concerne le fait que je ne pourrais pas voir le film avant quelques temps. Mais si je loupe le coche, je profite de ce post pour demander si d'heureux classikiens vont aux deux avant-premières demain mardi soir, lesquelles se déroulent assez tard sur Paris, au Grand Rex (23h55) comme au MK2 Bibliothèque (00h00). Si oui, un petit mot dans ce topic ne sera pas de trop. Même ceux qui fileront à la première séance mercredi matin à vrai dire. ;)


La dernière raison est liée au fait que Prometheus entretienne un rapport avec le premier Alien mais aussi par extension à la galaxie Alien et c'est la vraie raison de ce topic, en plus des avis à venir (dont le mien). Une manière de resituer justement le film dans son contexte premier. A ce sujet je me suis revu les nombreux épisodes de la saga Alien et si je ne redonne pas mon avis sur ces derniers (il y a un topic sur la saga Alien, j'irais certainement y faire un tour), c'est aussi pour aller plus vite et directement se focaliser sur Prometheus. En attendant que nous puissions tous livrer notre ressenti, les bandes annonce françaises ont le mérite d'être suffisamment riche pour qu'on puisse se permettre déjà de relier ce dernier aux deux premiers films Alien (certains diront qu'elles en disent même sans doute trop, je suis d'accord).



Pour rappel. :)




Image Image

Image Image



Passons sur le fait que Prometheus ne peut que rappeler forcément la mythologie grecque (on aura largement le temps de revenir sur ça lors de l'analyse du film quand nous l'aurons visionné sans doute). Le fait le plus intéressant qui a fait saliver dangereusement l'intégralité des fans d'Alien était qu'il se déroulait dans le même univers que ce dernier, mais prenait place 33 avant (soit en fait judicieusement l'année de sortie de Promotheus ...33 ans après la sortie en 1979 du premier Alien si on inverse). En fait Prometheus ne semblerait d'après les rares interviews avec Sir Ridley Scott qu'avoir été crée afin d'apporter un semblant de réponse (dont on se doute qu'en fait ça va plus virer horrifique/inquiétant dans la lignée d'un Alien, que purement métaphysique à la 2001 l'odyssée de l'espace) au pourquoi du comment de ces oeufs trouvé dans l'incroyable vaisseau extraterrestre en ruine signé H.R.Giger (qui a aussi signé le design de la monstrueuse créature comme chacun sait) du premier film.


Les bandes annonces de Prometheus donnent déjà le ton en dévoilant déjà des indices d'ordre typographiques (notamment la reprise d'une typo qui se plaque en plusieurs parties à l'instar de l'ouverture du premier film et de sa bande annonce en 1979) comme sonore. Vous aurez remarqué après avoir visionné la bande annonce de Prometheus puis cette bande annonce du premier Alien qu'un hurlement se fait ressentir et que, stupeur, c'est bien le même. Ce que la bande annonce surtout dévoile, c'est précisément ce vaisseau similaire à celui du film de 1979, souvent nommé après coup "le derelict" et le fameux "fauteuil" du futur pilote extraterrestre mort que Dallas, Kane et Lamberts découvriront.



Et parce que j'ai bien conscience que mes captures sont un poil trop petites, voilà de quoi vous replonger dans le bain.



En refaisant le lien avec le recul, cette forme unique et circulaire qu'a le Derelict ne peut décemment pas nous tromper. Ensuite le siège même de ce qu'on a nommé élégamment par la suite le Space-jockey qui guette, mort depuis un moment, son étrange télescope. Ce que Prometheus indique malgré lui, c'est que le film ne mentionnera aucunement notre cher xénomorphe favori de Ripley mais bien les créatures qui sont à son origine, reprenant l'idée évoquée déjà depuis les années 70 et 80 d'une arme (ou cargaison) bio-chimique. L'esthétique des couloirs du vaisseau est presque la même que celle vue dans Alien, en moins moisi et crépusculaire toutefois.


Les hologrammes et lasers bleus de la technologie extraterrestre vues dans d'autres Bande-annonce de Prometheus vous semblent de trop ? Pourtant à moins que vous ne choisissiez de faire la fine bouche, c'était déjà une technologie "laser" qui séparait les oeufs aliens du reste de l'entrepôt où ils étaient entassés, leur garantissant une certaine chaleur idéale pour leur survie, ce qui fera dire à Kane, l'infortuné malheureux explorateur à ce moment là "qu'on se croirait sous les tropiques". Les couloirs extraterrestres de Prometheus vous semblent aussi en faire trop dans le décorum new-age et kitch ? C'est là aussi oublier les décors (qu'on voit peu certes mais quand même, cf mini captures suivantes) déjà là depuis 1979, quitte à se rebouffer de la peinture à Giger en fond décoratif.


Image Image



Passons maintenant au second Alien qui pourrait sans doute n'avoir rien à voir avec le film qui nous intéresse, sauf sur un détail intéressant dont visiblement Sir Ridley Scott a tenu compte (et qu'on peut apercevoir aussi sur les vidéos virales, la bande annonce, les esquisses en pre-prod...). Dans Aliens, notons que Cameron a donné une réponse à ce qui était juste auparavant désigné comme "La compagnie" et que Prometheus semble dévoiler par petites touches. Ici, aussi bien dans les scènes coupées et réintégrées (deux premières captures suivantes) à la version longue que furtivement visible dans sa version courte, Cameron nomme la compagnie la Weyland-Yutani. On pense sans faille à la fusion des intérêts de deux puissances Américaine et Japonaise et cela vient judicieusement approfondir l'idée de hiérarchie soufflée dans le film de Ridley Scott, cette hiérarchie entre les cols blancs et donc 4 officiers supérieurs vis à vis des deux ingénieurs et du scientifique. Même si aujourd'hui cette lecture façon "lutte des classes" n'a plus cours (il m'a fallu le livre de Ian Nathan dédié à Alien pour m'en rendre compte plus ou moins, le fameux Alien, génèse d'un mythe dont je parlais ici-même).


Image Image



On avait donc un nom sur cette menace prégnante par le biais d'Ash, l'officier scientifique, elle est confirmée ici, non plus par l'androïde mais la personne de Carter Burke, vile humain bien hypocrite qui n'aura que ce qu'il mérite. On peut déjà se poser la question de savoir si David l'androïde de la Yutani dans Prometheus est-il une marionette de la compagnie ou comme Bishop, un droïde plus qu'humain et soucieux de protéger les autres ? Cela, nous allons le savoir très bientôt. Remarquons donc qu'on retrouve le logo de la Weyland-Yutani sous une forme plus stylisée dans Prometheus et là aussi comme dans tous les films de la saga Alien, un androïde.


Voilà. Le film est donc visible dans un jour et demi en France. L'occasion de proposer une analyse sans doute plus poussée et d'autres chroniques du film. Je laisse le mot de la fin à Ridley Scott justement.


"Au début il était simplement question que je donne une suite à la saga Alien. Mais plus j'y réfléchissais, moins ça n'avait de sens. J'ai donc décidé de revenir à cette question qui m'obsède depuis toujours : qui est le Space Jockey ? Cette énigme m'a jamais vraiment quitté mon esprit depuis le tournage du premier film. Et à chaque fois que sortait un nouvel Alien, je trouvais ahurissant que personne ne cherche à répondre à cette question --la seule qui vaille à mes yeux. Bref, ça c'était le point de départ. Puis en cours de route, le film a changé de nature, il a muté. C'est devenu autre chose, une entité à part, comme un organisme indépendant. L'intrigue est plus vaste et le résultat vraiment très différent de ce que j'avais imaginé à l'origine."
Ridley Scott - Première n°423, mai 2012.


Premières réponses des classikiens dès mercredi donc ? :wink:

Fin de transmission.


edit : ma chronique trèèèèès longue se trouve page 69 de ce topic, petits veinards (ou pas). :D
Last edited by Anorya on 17 Feb 13, 11:43, edited 2 times in total.
Image
ballantrae
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 7 Dec 10, 23:05

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by ballantrae »

Tu as tout dit de nos attentes immenses!!!
Cela relève d'un retour avec nos trips ados pour peu que nous ayons vécu fébrilement la sortie des différents opus ( ce fut mon cas: je suis de 1970 et ai découvert alien en vidéo-sans autorisation parentale of course!!!- puis les trois autres en salle) , d'un espoir fou de voir R Scott renouer avec son meilleur travail: Alien/Blade runner ( + Duellistes juste avant: quel début de carrière!).
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45968
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Flol »

Mais qu'est-ce que ça va être quand tu l'auras vu, ce film ? :|
aurelien86
Electro
Posts: 771
Joined: 2 May 08, 16:26

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by aurelien86 »

Ratatouille wrote:Mais qu'est-ce que ça va être quand tu l'auras vu, ce film ? :|
J'ai un peu peur de la déception maintenant. Je me suis pas monté le bourrichon outre mesure, mais j'ai quand même un peu peur. :lol:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45968
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Flol »

D'après les 1ers échos, j'ai l'impression que ça s'accorde à dire que c'est un bon film de SF adulte...mais voilà, quoi. Pas du tout un chef-d'oeuvre.
Mais ce serait déjà pas mal.

(et je viens peut-être, sans le savoir, d'écrire ma critique du film 5 jours avant de l'avoir vu)
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20999
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Major Tom »

Ratatouille wrote:Mais qu'est-ce que ça va être quand tu l'auras vu, ce film ? :|
:lol:
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by mannhunter »

La critique de Devil Dead:

http://www.devildead.com/indexfilm.php3 ... theus-cine

PROMETHEUS est, au cas où vous ne l’auriez pas compris, le mélange contre nature de 2001 L’ODYSSEE DE L’ESPACE et de ALIEN mais sans grande subtilité. Particulièrement lors du dernier acte du film qui cède complètement au pur divertissement au point d’utiliser des ficelles dignes d’un bon Bis. Ce nouveau Ridley Scott n’est pas mauvais, dans le sens où l’on ne s’y ennuie pas vraiment. Mais il s’avère assez difficile d’adhérer à une œuvre bancale, construite sur les fondations à peine maquillée d’un projet ayant mutée en cours de route.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Jericho »

Ouais ! Et si on mettait toutes les critiques, enfin celles qui arrangent la personne qui les diffusent ?
Image
seb
Stagiaire
Posts: 72
Joined: 29 Sep 05, 20:46

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by seb »

Peux-tu aussi avoir l'honnêteté de diffuser celles d'Ecran large et d'Excessif ?
Et puis 'DevilDead', qu'est-ce que c'est que ce site...
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by mannhunter »

seb wrote:Et puis 'DevilDead', qu'est-ce que c'est que ce site...
L'un des meilleurs sites européens consacrés au cinéma fantastique. :oops: :wink:
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22404
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by cinephage »

Il appartient à chacun de poster des liens vers les textes qu'il a trouvés pertinents. L'honnêteté n'a rien à voir là-dedans.

En revanche, si tu as trouvé les avis des sites dont tu parles intéressants, libre à toi de les mettre en lien, mais je ne vois pas bien pourquoi tu t'attends à ce que quelqu'un d'autre le fasse pour toi, ni en quoi il serait "malhonnête" qu'on ne le fasse pas.
Derniers visionnages...
ImageImageImageImageImage
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41076
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Rockatansky »

seb wrote:Peux-tu aussi avoir l'honnêteté de diffuser celles d'Ecran large et d'Excessif ?
Et puis 'DevilDead', qu'est-ce que c'est que ce site...
Excessis ils font encore des critiques de ciné ?
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
ballantrae
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 7 Dec 10, 23:05

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by ballantrae »

On verra bien...et tant pis, si c'est décevant! Je n'attends pas non plus LE chef d'oeuvre (seul le premier de la saga peut prétendre à ce statut dans l'absolu...les autres étant des variations passionnantes et enrichissantes amis pas d'immenses films) car Scott n'a jamais été dans mon clan des cinéastes favoris.
Cela relève d'un espoir de retour aux affaires d'une série qui en a pris plein la gueule ( alien vs predator, je ne sais pas vous mais pour ma part j'ai tenu au maximum 20mn !!!) et d'un cinéaste qui est devenu un peu atone malgré quelques réussites convenables style La chute du faucon noir ou Kingdom of heaven.
On peut au moins espérer un regain d'énergie, de créativité, d'efficacité pour cette série et ce cinéaste qui ont bercé tant de jeunesses!!!c'est un peu comme Jackson: je ne pense pas que ce soit l'un des meilleurs cinéastes au monde mais je lui suis gré d'avoir porté au cinéma avec amour, intelligence, inventivité un roman qui a tellement structuré mon imaginaire qd j'étais gamin!!! Prometheus et Bilbo à ce titre font partie des grosses attentes de 2012 sans que je les attende comme j'attends les prochains films de Sokourov ou Malick!!!
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by mannhunter »

Pour la version 3D, ce sera vf only alors?
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41076
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Prometheus (Ridley Scott - 2012)

Post by Rockatansky »

Je crois que ces rumeurs ont été démenties non ?
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky