Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by riqueuniee »

C'est d'ailleurs ce que j'ai fait.
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by magobei »

Dans une interview accordée aux Cahiers, Cronenberg dit qu'on ne peut pas filmer une idée. Malheureusement, c'est l'impression que donne Cosmopolis: celle d'un cinéaste qui a essayé de filmer un concept, en l'occurence "l'esprit du monde" ou du temps (zeitgeist). Une opération vouée à l'échec, aboutissant dans un film théorique et pompeux, caricatural, qui assène lourdement son propos travers d'interminables dialogues: l'absurdité, le cynisme, le vide du système capitaliste, personnifié par un Robert Pattinson en wonderboy détaché de la réalité.

Des dialogues beaucoup trop écrits et, ceci expliquant cela, repris quasi littéralement du roman de De Lillo, du propre aveu de Cronenberg. Toujours dans les Cahiers, Cronenberg déclare que si dans une adaptation, une voix-off lit le livre, c'est qu'il y a un ratage quelque part. Etonnant alors qu'il n'en voie aucun dans son propre film...

3/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4276
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by G.T.O »

La mue est, à présent, complète. Le nouveau Cronenberg est arrivé.
Grand film.
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2714
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Harkento »

Bravo Anorya pour ton analyse !
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Anorya »

Harkento wrote:Bravo Anorya pour ton analyse !
Merci. :)
J'attends pour ma part celles de Demi-Lune et Gounou, maintenant. :wink:
Image
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Outerlimits »

Un Cronenberg qui fait loin de faire l'unanimité apparemment ; même si j'ai trés envie de le voir, je lis de plus en plus, et même entends autour de moi, que pas mal de personnes ont déserté la salle avant la fin (ce qui est quand même un peu embarrassant, il faut bien l'avouer :? ). Ca ne m'empêchera pas de le découvrir.
Une curiosité : la bande-annonce laisse présager un film tendu et survolté, ce qui serait en totale contradiction avec ce qu'il est réellement.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by riqueuniee »

C'est mon ressenti : on nous "vend" un film plus ou moins apocalyptique, alors que ce n'est pas ça du tout.
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2247
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by locktal »

Ben moi, j'ai adoré Cosmopolis !

Je pense qu'il s'agit même d'un des films les plus importants de Cronenberg...

Le temps de digérer un peu ce film et j'essaierai d'en dire un peu plus, même si MJ et Anorya ont déjà écrit de beaux avis sur le film...

Par contre, on peut tout de même le considérer à mon sens comme une sorte de film apocalyptique, mais traité de manière très singulière...
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Truffaut Chocolat »

Ca-ta-stro-phique.

1e chose, Cronenberg n'est pas à l'aise avec les espaces confinés et exiguës, il y en a qui se débrouillent de cette contrainte, il faut un oeil, un sens de l'espace très particuliers, mais que lui n'a pas. Ensuite, sur les dialogues. Woody Allen ou Tarantino sont doués pour ça, pour donner du rythme, du répondant, du naturel, Cronenberg n'est pas bon du tout dans cet exercice. Il a un milliard d'autres qualités, mais ce ne sont pas celles-ci. Ce qui pose un problème dans un film très écrit qui se déroule dans une limousine la plupart du temps : tout parait lourd, statique, chiant, à un point absolument terrifiant.

Pire que tout : c'est quoi le sujet du film ?
La chute du capitalisme ? sérieusement ?
La vacuité de nos vies modernes ? sérieusement ? (bis)
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Gounou »

Truffaut Chocolat wrote:Ca-ta-stro-phique.

1e chose, Cronenberg n'est pas à l'aise avec les espaces confinés et exiguës
Mouahaha ! Première ligne et j'en perds déjà mon dentier. C'est un peu l'une des composantes essentielles de son cinéma depuis trente ans mais à part ça... peau de saucisson devant les yeux un peu, non ?
Image
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20655
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Major Tom »

Gounou wrote:
Truffaut Chocolat wrote:Ca-ta-stro-phique.

1e chose, Cronenberg n'est pas à l'aise avec les espaces confinés et exiguës
Mouahaha ! Première ligne et j'en perds déjà mon dentier. C'est un peu l'une des composantes essentielles de son cinéma depuis trente ans mais à part ça... peau de saucisson devant les yeux un peu, non ?
Frissons: un immeuble et ses habitants.
Rage: Une clinique puis appartements, toute une ville.
Chromosome 3: Une clinique.
Scanners: Une ville.
Videodrome: Une ville (appartements, immeuble de chaîne de télé, etc.)
Dead Zone: Une ville (Castle Rock).
La Mouche: Un (grand) atelier mais aussi des appartements, rues, restau, etc.
Faux-semblants: Appartements, rues, clinique.
Le Festin Nu: Interzone.
Crash: Ville surtout de nuit, clinique un peu.
eXistenZ: Villes (on se balade beaucoup même si c'est un monde imaginaire).
A History of Violence: Maison, café, ville encore quoi.
Les Promesses de l'ombre: Londres, clinique, club mafieux, hamam...
A Dangerous Method: Clinique et grand air.

C'est souvent kafkaïen, sans aucun doute, mais plus proche du Procès que de La Métamorphose, pas franchement un cinéma de l'enfermement quoi.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Gounou »

Euh, c'était une démonstration ? :lol: Espaces confinés + petits espaces + espaces exigues + grands espaces clos, etc. ça n'en fait pas un cinéaste des grands espaces... d'où peut-être l'utilisation quasi exclusive des la courte focale ? Cronenberg est un cinéaste de l'intérieur au sens large.
Last edited by Gounou on 30 May 12, 15:27, edited 1 time in total.
Image
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20655
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Major Tom »

Gounou wrote:Euh, c'était une démonstration ? :lol: Espaces confinés + petits espaces + espaces exigués + grands espaces clos, etc. ça n'en fait pas un cinéaste des grands espaces... d'où peut-être l'utilisation quasi exclusive des la courte focale ?
Il varie, quand même, les espaces. Ce n'est pas réducteur, loin de là. Il parvenait effectivement à nous faire sentir prisonnier même dans un grand espace. Mais j'ai cru comprendre que dans Cosmopolis on reste exclusivement dans une limousine. Ce n'est plus tout-à-fait la même chose, tu ne me contrediras pas? ;)
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Gounou »

Major Tom wrote:Il varie, quand même, les espaces. Ce n'est pas réducteur, loin de là. Il parvenait effectivement à nous faire sentir prisonnier même dans un grand espace. Mais j'ai cru comprendre que dans Cosmopolis on reste dans une limousine. Ce n'est plus tout-à-fait la même chose. ;)
Ah mais je ne remets pas en cause la variété... je n'ai pas dit que c'était un cinéaste du huis-clos :wink: D'ailleurs Cosmopolis n'est pas un huis-clos, mais c'est quand même un film "d'intérieurs".
Image
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Cosmopolis (David Cronenberg - 2012)

Post by Strum »

On pourrait dire que c'est un cinéaste de la claustrophie et de l'enfermement. Avec lui, pour ce que j'en ai vu, les pièces semblent plus étroites, l'espace réduit, les matières solides organiques et étouffantes. Ce sentiment de claustrophobie est je pense la raison principale pour laquelle ses films me mettent toujours mal à l'aise. Quelqu'un qui est capable de générer ce sentiment de claustrophie doit nécessairement avoir une certaine maitrise de l'espace et de son éclairage (l'éclairage est concentrée et comme maussade chez lui, j'ai l'impression).