The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by Outerlimits »

En fait j'ai choisi le comparatif avec TDKR parce que -même si imparfait (c'est de notoriété que Nolan bacle parfois ses scènes d'action et que ce n'est pas son point fort, ou que Cotillard a foiré sa mort -la pauvre, elle a dû trinquer pour ça, surtout qu'elle est superbe le reste du temps)- je trouve ce film extrêmement ambitieux, d'une ampleur rare dans la mise en scène, et j'ai rarement vu dans un film de ce genre des personnages aussi bien caractérisés, interprétés, émotionnellement marqués ou impliqués (sur ce coup-là, le comparatif avec "The avengers" n'est vraiment pas à l'avantage de ce dernier).
Il y a aussi que, étant donné que TDKR est descendu à toutes les sauces depuis sa sortie (on le glisse dans tous les topics pour mieux le critiquer, je trouve ça un peu dur :roll: ), c'est un juste retour des choses que de le mettre aussi en valeur (surtout qu'il a une bonne critique en général), étant donné sa singularité, et plus encore face à des produits aussi formatés que "The avengers", quitte à faire des comparatifs dont lui-aussi est "victime" à la puissance 10 :wink:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23816
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by tenia »

Outerlimits wrote:En fait j'ai choisi le comparatif avec TDKR parce que -même si imparfait (c'est de notoriété que Nolan bacle parfois ses scènes d'action et que ce n'est pas son point fort, ou que Cotillard a foiré sa mort -la pauvre, elle a dû trinquer pour ça, surtout qu'elle est superbe le reste du temps)-
Pas vraiment, non. Elle a trinqué pour sa mort ridicule car cette scène et son jeu y est symptomatique de sa palette ici limitée. J'ai jamais compris ce qu'on pouvait trouvé à Cotillard. Audiard et De rouille et d'os avait manqué de me répondre, et puis le Nolan m'a achevé.
Outerlimits wrote:je trouve ce film extrêmement ambitieux, d'une ampleur rare dans la mise en scène, et j'ai rarement vu dans un film de ce genre des personnages aussi bien caractérisés, interprétés, émotionnellement marqués ou impliqués (sur ce coup-là, le comparatif avec "The avengers" n'est vraiment pas à l'avantage de ce dernier).
Attention, je comprends tout à fait qu'on puisse trouver The Avengers superficiel, simplement, ça fait partie intrinsèque du film (sinon, ils auraient choisi une autre story-line). TKDR se veut "noir" et adulte, avec un traitement pataphysique profond. The Avengers ne souhaite rien de tout ça, et, en l'état, se rapproche du côté souvent léger du comic book. Alors oui, du coup, ça limite l'implication émotionnelle, effectivement.
Maintenant, pour TDKR, le souci, c'est le résultat ici de l'ambition.
La mise en scène est peut-être ambitieuse, mais à l'écran, il n'en reste rien tant c'est plat. Les personnages caractérisés, idem, car tous les seconds couteaux sont ridicules dans leur écriture (même Bane, qui aurait été conspué par tous sans Tom Hardy) tant c'est bâclé.
Outerlimits wrote:Il y a aussi que, étant donné que TDKR est descendu à toutes les sauces depuis sa sortie (on le glisse dans tous les topics pour mieux le critiquer, je trouve ça un peu dur :roll: ), c'est un juste retour des choses que de le mettre aussi en valeur (surtout qu'il a une bonne critique en général), étant donné sa singularité, et plus encore face à des produits aussi formatés que "The avengers", quitte à faire des comparatifs dont lui-aussi est "victime" à la puissance 10 :wink:
Les 2 films sont très imparfaits. Je pense que personne ici (et probablement ailleurs) va dire / n'a dit que The Avengers est un chef d'oeuvre maîtrisé de bout en bout, avec une écriture folle et une mise en scène phénoménale. En l'état, on en est, d'ailleurs, loin, avec la moitié des persos qui font tapisserie, un gros problème de rythme la 1ere moitié du film (dont un creux énorme de 30min dans le porte avion), et une mise en scène ressemblant plus à une série TV de luxe qu'à un blockbuster de $200M.

Sauf que TKDR est plus qu'ambitieux : il est prétentieux. La légèreté bas-du-front de The Avengers, à côté, est d'un rafraîchissement sans borne. Le film n'est certes pas parfait, encore une fois, mais il fait un honnête divertissement, libéré du carcan pataphysique pseudo-noir de TDKR.

Les films ne boxent tout simplement pas dans la même catégorie.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40835
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by Rockatansky »

Cette discussion assez stérile est la preuve que les comparaisons entre les films systématiques n'aident pas à se faire un jugement.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7343
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by Dunn »

Déjà en comics, Batman et The Avengers sont incomparable.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by hellrick »

On pourra comparer Avengers avec JLA quand le film se fera sinon la comparaison n'a pas vraiment lieu d'être...

De toutes façons je m'en fous, pour moi The Avengers et TDKR sont tous simplement excellents et les meilleurs films que j'ai vu cette année, un pied monumental à l'un comme à l'autre, du pur plaisir geek :D
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by jacques 2 »

A propos du blu ray :

l'édition française est pratiquement nue en suppléments ....

l'édition américaine semble bien mieux achalandée donc :

- Est ce bien un Blu zone free ?

- Y a t'il VF et STF (sur tous les bonus) ?

Merci à qui éclairera ma lanterne ... :wink:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23816
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by tenia »

jacques 2 wrote:A propos du blu ray :

l'édition française est pratiquement nue en suppléments ....

l'édition américaine semble bien mieux achalandée donc :

- Est ce bien un Blu zone free ?

- Y a t'il VF et STF (sur tous les bonus) ?

Merci à qui éclairera ma lanterne ... :wink:
Les 2 éditions sont identiques en bonus.
Un disque de suppléments (avec 5-6 modules formant un total de 90 minutes) existe. Ce disque est exclusif à la FNAC en France, et au coffret Avengers - Phase One aux USA.
Le disque US du film vient d'être testé sur Beaver. Il y a la même piste DTS HD HR 7.1 VF que chez nous, est annoncé Zone Free et avec des STF. Par contre, je ne sais pas pour les bonus, mais le disque exclusif US possédait un menu et des ST en Français, on peut supposer que les bonus "normaux" soient aussi STF.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by jacques 2 »

Un grand merci ... :)
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11577
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by Karras »

Reprise du topic "Notez les films..."
Eusebio Cafarelli wrote:The Avengers

Interloki je suis… J'ai eu Thor de regarder ce film navrant, à côté duquel Transformers passerait presque pour du Godard… Scénario vu 100 fois qui tient sur un quart de timbre-poste (le monde est menacé mais les héros sont là), effets spéciaux pas terribles, destruction de Manhattan as usual (des gratte-ciel, des taxis, des voitures de police), aliens et pyrotechnie as usual, acteurs qui n'en peuvent mais (celui qui joue Loki, à part regarder par en dessous avec un sourire qui se veut sardonique… enfin les autres c'est guère mieux), humour à 2 cents, chef pompé sur Morpheus (tu es noir, tu es chauve, tu as un grand manteau en cuir, viens faire du cinéma ! Sa seconde vient aussi de Matrix d'ailleurs), héros avec des problèmes psy à 2 cents aussi, bref c'est nul ou alors c'est une métaphore de la destruction d' Hollywood par les effets spéciaux, les monstres et les super-héros… 0/10
A l'époque j'en avais pensé ça, mais j'avoue l'avoir totalement oublié.
Karras wrote:The Avengers (6,5/10) : Divertissement honnête par son casting et ses scènes d'action malgré un scénario pas vraiment transcendant.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by hellrick »

Bah moi je le revois toujours avec plaisir, c'est devenu un de mes films préférés: des super héros, des destructions massives, des punch lines marrantes, des beaux sentiments et les USA qui gagnent à la fin j'avoue que c'est ma came et que j'en mangerais jusqu'à l'indigestion, j'ai enfin sur grand écran mes comics alors je m'éclate :D
9/10 sans hésiter
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23816
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by tenia »

Je l'avais revu il y a quelques temps, et puis je le vois, plus je m'emmerde devant, en particulier devant ce tunnel de ouf dans le porte avion du Shield, où on met 40 minutes à t'envoyer les évidences : le "plan" de Loki, les manigences du Shield (qui, soit dit en passant, ne sert à rien sauf dans cette scène, vu qu'après, ça passe à la trappe).

Et puis, j'ai surtout de plus en plus de pitié pour Marvel qui est en train de monter en salles ce qui les avait coulé dans les 90s sur papier : une grosse chaîne de maillons médiocres (au mieux amusants, au pire franchement nazes), reliés à intervalle par un hub qui n'a d'intérêt que de regrouper tout ce qui a précédé pour mieux les re-disperser. Un répétiteur de signal.

Sauf que tout ce qui précède Avengers (ou presque) est cinématographiquement dispensable. Et que Avengers n'a aucune utilité qu'à envoyer les personnages vers la suite (Avengers - Phase 2)... d'autres films dispensables, qui feront évidemment référence sans vergogne aux films précédents. Résultat : dans quelques films, je vous parie la désertion du public, qui n'aura plus envie d'avoir besoin d'avoir vu 15 films pour aller voir le 16e.

A nouveau, c'est précisément ce qui a failli foutre Marvel en faillite : se couper d'un public constamment nouveau à force de monter des arcs complexes.

Et je ne parlerai pas des cross-overs, qui n'ont souvent plus d'intérêt que leurs conséquences... sur lesquelles Marvel finit souvent par s'asseoir parce que bon, tuer Captain America et réduire les mutants à 300, quand même, faut pas déconner, hein. :mrgreen:
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by hellrick »

Bah les crossovers chez Marvel c'est vrai que ça m'emmerde mais surtout parce que la politique éditioriale de Panini rend impossible de les suivre sans lire toutes les revues. Les crossovers DC sont encore plus complexe mais Urban s'en sort comme un chef quitte à ne proposer qu'un épisode d'une série (ce qu'ils ont fait avec Death of the family par exemple) qui permet de suivre l'intrigue dans sa globalité sans te sortir toutes les annexes dans 15 revues.

La continuité et le statu quo, forcément, on sait qu'on y revient toujours, ce n'est pas genant, c'est accepté à la base ou alors on ne lit plus de comics, c'est comme Tintin qui ne vieillit pas, c'est comme ça...Dans l'univers Marvel c'est du catch, quand Octopus fait son face turn pour jouer au héros sous le masque de Spidey on de doute bien qu'aussi cool que soit l'idée ça ne durera pas et qu'un jour Parker reviendra. Si on tue tous les mutants on sait qu'un jour on les fera revivre.

Cela dit je te rejoins sur la longueur excessive des arcs et leur complexité mal à propos, parfois t'as pas envie d'une histoire des FF en douze épisodes, tu te dis qu'une bonne grosse baston basique en trois épisodes ce serait plus fun.

M'enfin pour ma part j'adore les films de super héros, je pourrais en regarder un par semaine sans me lasser. Pour l'instant la mode ne faiblit pas et ça fait 15 ans que ça dure alors j'espère qu'on en prendra encore au moins pour 15 ans parce quitte à être le seul je veux voir Amazing Spider Man 6, AVengers 12, Iron Man 28 ou Batman Re re re re re begins :mrgreen:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23816
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by tenia »

Y a évidemment un juste milieu. On peut aussi avoir envie de quelque chose qui s'étend sur plusieurs films, sur plusieurs franchises, mais quand ça vire au fan service au bout de 3 films, j'ai l'impression que ça manque sa cible.
Faut pas oublier qu'aujourd'hui, une franchise comme les Ultimates est née et survit parce qu'elle fonctionne sur des arcs courts. Au contraire, au ciné, je commence à voir le bout du tunnel s'éloigner de plus en plus. Et honnêtement, quand j'ai vu la tronche de ma copine devant Avengers, j'ai compris le carnage : un film censé permettre une introduction au public, mais qui n'introduit aucun de ses personnages, ni aucune de leurs motivations, et se base sur des éléments développés dans 5 films préalables.

Evidemment, pendant 2h20, elle a souffert.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by hellrick »

tenia wrote:Et honnêtement, quand j'ai vu la tronche de ma copine devant Avengers, j'ai compris le carnage : un film censé permettre une introduction au public, mais qui n'introduit aucun de ses personnages, ni aucune de leurs motivations, et se base sur des éléments développés dans 5 films préalables.
Oui enfin là c'était quand même prévu comme ça, la présentation des personnages s'est fait dans les films précédents, fallait lui montrer tous les films "individuels" au préalable :wink:

Et ce sera encore le cas si JLA se concrétise. Pour le coup je trouve ça intéressant cet univers partagé, on arrive à des films qui sont proches d'une série télé vu la "vastitude" du monde proposé, si on devait reprendre les histoires à chaque film choral on ne s'en sortirait plus, les films présupposent la connaissance des persos (un peu comme les star trek avant le reboot), prendre le train en marche s'apparente à commencer une série par la saison 2. Celà dit ça ne me semble pas si incompréhensible que ça si on n'a pas vu tout ce qui précède mais je baigne dans ces persos depuis 30 ans donc je ne suis pas tout à fait un bon juge.

Le seul truc qui me saoule dans les films de super héros c'est l'obligation des origines à chaque reboot alors qu'il me semble que les grandes lignes sont quand même connues de tous pour les perso les plus populaires (spidey, batman, sup'), on pourrait zapper tout ça et entrer direct dans le vif du sujet.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22309
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: The Avengers (Joss Whedon - 2012)

Post by cinephage »

tenia wrote:Y a évidemment un juste milieu. On peut aussi avoir envie de quelque chose qui s'étend sur plusieurs films, sur plusieurs franchises, mais quand ça vire au fan service au bout de 3 films, j'ai l'impression que ça manque sa cible.
Allons, un film qui regroupe 5 super-héros chacun héros de ses propres films de super-héros préalablement, c'est clairement du fan service, c'est le fan et bien lui qui est visé par un tel projet. Ta copine a été perdue parce qu'elle ne connaissait aucun des personnages, je veux bien le croire. Néanmoins, le film est entièrement adressé à ceux qui les connaissent, qu'ils aient vu ou non les films antérieurs, et la présence de ta copine dans la salle est presque accidentelle, il s'agit d'un heureux hasard. Celle d'hellrick était prévisible.
En outre, il y a tout lieu de penser que cette personne aie été perdue de la même façon si tu lui avais fait lire le comic book dont le film est tiré.

Je pense que les chiffres ont démontré que ce choix de viser ce coeur de cible se tenait : il y a un public nombreux pour ces films.
Après, chercher à élargir le public jusqu'à des personnes qui font un tel rejet des super-héros qu'elles ignorent qui est Hulk ou Iron Man serait, pour moi, une erreur. En aucune façon un Avengers ne pourrait les séduire, le matériau de base (le comic book) est ignoré et probablement rejeté par un tel public. On ne pourrait séduire le public qui n'a jamais manifesté d'intérêt pour les super-héros qu'en tournant le dos à ce qui fait le comic book, et là, ce sont les fans que l'on perd. Ca reviendrait à lacher la proie pour l'ombre, et dénaturer le projet...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos