Duels de réalisateurs

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

aurelien86
Electro
Posts: 778
Joined: 2 May 08, 16:26

Re: Duels de réalisateurs

Post by aurelien86 »

Tancrède wrote:Steve McQueen ou Darren Aronofsky ? Steve McQueen pour Au nom de la loi
Je crois que c'est du Steve McQueen de Shame dont il est question... :D
riqueuniee
Producteur
Posts: 9706
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Duels de réalisateurs

Post by riqueuniee »

A mon humble avis, c'est de l'humour...
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 30342
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: En pause

Re: Duels de réalisateurs

Post by Jack Carter »

aurelien86 wrote:
Tancrède wrote:Steve McQueen ou Darren Aronofsky ? Steve McQueen pour Au nom de la loi
Je crois que c'est du Steve McQueen de Shame dont il est question... :D
je crois qu'il le sait et qu'il s'en tape... :lol:
Image
The Life and Death of Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1943)
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: Duels de réalisateurs

Post by Tancrède »

Jack Carter wrote:
aurelien86 wrote: Je crois que c'est du Steve McQueen de Shame dont il est question... :D
je crois qu'il le sait et qu'il s'en tape... :lol:
en gros oui
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Duels de réalisateurs

Post by 7swans »

Steven Spielberg ou Brian De Palma ?
L'évidence Brian De Palma. Les obsessions du bonhomme me fascinent, réalisateur virtuose il sait imposer sa patte, se ré-approprier des projets plus commerciaux en y injectant son impertinence et son sens incroyable de la mise en scène. Au pire, je prendrais toujours plus de plaisir devant le Kitsch De Palmien que devant la Classe Spielbergienne.

Chris Colombus ou Ron Howard ?
Ron Howard, l'homme capable de sortir un film décent (Frost Nixon) entre deux grosses purges (Da Vinci Code / Anges et démons).
Et puis quelques films agréables (Le Journal, En direct sur Edtv) et un film 90's bien torché (Backdraft).

Christopher Nolan ou David Fincher ?
Je n'aime pas particulièrement la *grandiloquence* de Nolan et son idée du *Blockbuster Intelligent* (je ne sauve que Memento, que je n'ai pas revu depuis sa sortie).
David Fincher, je reste sceptique. Il me semble moins fougueux et plus réfléchi (moins dans l'image choc) depuis quelques films. Zodiac et The Social Network sont formidables, le reste moins...

M. Night Shyamalan ou Michael Mann ?
Sur le principe, j'aime les expérimentations et le travail sur l'image de Mann (même si le résultat me laisse souvent perplexe).
Shyamalan est une belle baudruche.

Quentin Tarantino ou Joel &Ethan Coen ?
Tarantino a enchainé 3 films pas loins d'être exceptionnels (Reservoir, Pulp et le sommet Jackie Brown).
Puis plouf... Il s'enfonce de films en films dans l'auto citation ou dans le cinéma JukeBox Geek. Une petite lueur d'espoir avec Inglorious Basterds.
Les frères Coen ont réussi à pondre 4 chefs d'oeuvres dans les années 90 : Miller's Crossing, Barton Fink, Fargo, The Big Lebowski, et après une baisse de régime, sont revenu presque dix an plus tard avec le très beau No country for old men.

David Lynch ou David Cronenberg ?
Lynch.

Robert Altman ou Woody Allen ?
Robert Allen ou Woody Altman. J'hésite.
Les derniers Woody m'endorment ou me désolent quand les derniers films d'Altman continuaient de me réjouir et de me stimuler. Mieux, Robert est parti avec un film testament d'une beauté incroyable (The Last Show). Il faut que je remonte à Deconstructing Harry pour retrouver un sentiment similaire chez Allen.

Bruno Dumont ou Philippe Grandrieux ?
Dumont m'assome.
Grandrieux, c'est une valse de sensations qui se répondent. Du cinéma d'autiste formidable qui choque, impressionne, fatigue et laisse sans voix longtemps, très longtemps.

Eric Rohmer ou Maurice Pialat ?
La douceur du badinage Rohmerien.

John Cassavetes ou Hal Ashby ?
L'humour doux-amer d'Ashby et sa vision biaisée et contestataire de la société américaine. Il a comme personne mis en image les laissés pour compte (l'adolescent en marge d'Harold et Maude, le jardinier naïf retiré du monde Mister Chance, le déserteur de The Last Detail etc...)
Cassavetes, dans l'idée, ça me parle, en pratique, je décroche une fois sur deux (les scènes s'étendent, s'étirent... à n'en plus finir... J'ai regardé Meurtre d'un bookmaker chinois en accéléré, ce que je n'avais jamais fait...)

John Frankenheimer ou William Fridedkin ?
Friedkin, parce qu'il a su réinventer le polar sur 2 décennies en les inscrivants comme des films matriciels : French Connection dans les 70 et To Live and die in LA dans les 80.

Steve McQueen ou Darren Aronofsky ?
A priori McQueen, mais sans doute encore un peu tôt pour le dire.

Martin Scorsese ou Francis Ford Coppola ?
Francis. Il a imprégné les années 70 avec les chefs d'oeuvres The Godfather, The Conversation et Apocalypse Now. Il s'est cherché avec brio dans les années 80 avec des films faussement en mode mineur (Rumble Fish, Outsiders) et tente de réinventer l'outil Cinéma (Coup de coeur, Tetro, Twixt sans doute). A son âge, il ne cherche pas à rentrer dans le rang et à pondre des films ultimes, il tente encore de retrouver l'urgence et la fougue d'un cinéma jeune, celui qui passionne.
Scorsese a une démarche presque inverse depuis plusieurs années, qui ne me parle pas. Il y a un avant et un après Gangs Of New York. Lui et moi c'est terminé (il est loin le temps des Taxi Driver, Mean Streets, Raging Bull, Casino ou Goodfellas)

Ridley Scott ou Tony Scott ?
Oui oui. Tony Scott : Le dernier Samaritain, True Romance, Ennemi d'état, voire USS Alabama. Pas de film *définitif*, pas de révolution cinématographique mais un travail d'auteur (il y a une patte Tony Scott) imprégné d'un certain mauvais gout et de tics de mises en scènes douteux. Mais moi je marche (du moins pour sa période 90's). D'un autre côté Ridley, plus posé, plus carré. Mais bof quoi. ça m'a jamais emballé.

Stanley Kubrick ou Orson Welles?
Stanley.

Alain Resnais ou Jean-Luc Godard ?
Jean Luc Godard réinvente le cinéma, de périodes en périodes, de films en films. Il maltraite l'outil. Il déconstruit la forme et continue de la questionner. Il y a cette démarche passionnante, et souvent le résultat m'impressionne.

Wim Wenders ou Werner Herzog?
WENDERS.

To be Continued...
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
riqueuniee
Producteur
Posts: 9706
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Duels de réalisateurs

Post by riqueuniee »

Je rajouterai : Altman ou Allen : Allen
Eisenstein ou Dovjenko : match nul
Bava ou Argento : Bava, sans hésiter
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 6179
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Duels de réalisateurs

Post by Thaddeus »

ed wrote:J'ai l'impression qu'on me demande si je préfère mon père ou ma mère... :|
C'est là tout l'intérêt. :mrgreen:
Merci à tous les participants ; c'est toujours agréable à lire.

J'ai encore ajouté quelques duels, pour ce que ça vaut :

Aldrich / Preminger
Wise / Wyler
Sternberg / Stroheim
Curtiz / Griffith
Vidor / Cukor

D'autres réalisateurs mais que je ne sais pas comment associer :
Bertolucci, Demy, Clair, Clouzot, Dreyer, Kiarostami, Kieslowski, McCarey, Rivette...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 99625
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Duels de réalisateurs

Post by Jeremy Fox »

Aldrich / Preminger : "Apache"/"Vera Cruz" et autres joyeusetées... Et pourtant, "Tempête à Washington" a failli faire pencher le duel en faveur de Preminger.

Wise / Wyler : Pas facile non plus ce duel des W mais je pense que dans l'ensemble, j'apprécie un plus grand nombre de films de Wise.

Sternberg / Stroheim : N'appréciant guère le premier alors que "Les rapaces" et "Queen Kelly" me stupéfient...

Curtiz / Griffith : L'un des réalisateurs hollywoodiens les plus doués de sa génération

Vidor / Cukor : Malgré "Le Rebelle", je choisis le réalisateur des plus délicieuses comédies du duo Hepburn/Tracy sans oublier le sublime "A star is born"
riqueuniee
Producteur
Posts: 9706
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Duels de réalisateurs

Post by riqueuniee »

Ce n'est qu'un jeu, plutôt amusant . Mais il est parfois bien dur de choisir, d'où mes nombreux "matchs nuls"...
Pour les nouveaux :
Preminger (pour ses films noirs)
Wise
Sternberg ou Stroheim : je connais mieux Stroheim acteur que Stroheim cinéaste, donc je ne vote pas
Curtiz ou Griffith : deux univers trop différents, donc je ne vote pas
Cukor
Pour les autres cités par Stark, je ne vois pas non plus comment les associer.
Last edited by riqueuniee on 15 Feb 12, 15:12, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14973
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Duels de réalisateurs

Post by Demi-Lune »

Stark wrote:D'autres réalisateurs mais que je ne sais pas comment associer :
Bertolucci, Demy, Clair, Clouzot, Dreyer, Kiarostami, Kieslowski, McCarey, Rivette...
A la limite, tu peux peut-être faire affronter Bertolucci à Elio Petri : du cinéma italien très politique dans les années 1970. Ou Elio Petri face à Francesco Rosi. J'aurais bien vu un match Corneau/Melville mais ce dernier est déjà pris. Pourquoi pas un Spike Lee/Abel Ferrara. Ou Abel Ferrara/Paul Schrader. Ou encore Danny Boyle/Kathryn Bigelow, et J.J. Abrams/Tom Hooper. :mrgreen:
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: Duels de réalisateurs

Post by Tancrède »

Demi-Lune wrote: Elio Petri face à Francesco Rosi.
bien vu

Duvivier/Clouzot
Henry King/Allan Dwan
Frank Borzage/William Dieterle
Henri Decoin/Christian-Jaque
Carné/Grémillon
Jacques Rozier/Pascal Thomas
Jacques Becker/René Clément
Hugo Fregonese/Edward Ludwig
...
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 24136
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Duels de réalisateurs

Post by Rick Blaine »

Aldrich / Preminger Preminger pour son cycle noir, parce que c'est un genre cinématographique qui me touche tout particulièrement et qu'il y est un maitre. Mais Aldrich n'est franchement pas loin derrière

Wise / Wyler Plutôt Wyler car Wise m'ennuie plus souvent

Sternberg / Stroheim Je n'ai jamais vu le moindre Stroheim, mais il faudra que ce soit très fort pour battre Sternberg

Curtiz / Griffith Je n'ai jamais vu le moindre Griffith, mais il faudra que ce soit très très fort pour battre Curtiz

Vidor / Cukor En l'état actuel de ma maigre connaissance de ces deux cinéaste, je suis plus touché par la force de Vidor qui ne m'a jamais déçu, mais j'aime Cukor pour les comédies Hepburn/Tracy et Indiscretions
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 99625
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Duels de réalisateurs

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote:Je n'ai jamais vu le moindre Stroheim, mais il faudra que ce soit très fort pour battre Sternberg
Ca l'est !
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: Duels de réalisateurs

Post by Tancrède »

Rick Blaine wrote: Curtiz / Griffith Je n'ai jamais vu le moindre Griffith, mais il faudra que ce soit très très fort pour battre Curtiz
non mais c'est une blague?
Griffith c'est un peu le père du cinéma je rappelle.
La comparaison avec Curtiz (que j'adore) n'a aucune pertinence. Je ne vois pas à qui l'opposer? Eisenstein peut-être.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 24136
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Duels de réalisateurs

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:
Rick Blaine wrote: Je n'ai jamais vu le moindre Stroheim, mais il faudra que ce soit très fort pour battre Sternberg
Ca l'est !
Il fait parti des cinéastes que j'ai très envie de découvrir en tout cas.