Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Chrislynch
Doublure lumière
Posts: 705
Joined: 17 Dec 05, 09:05
Location: Inland Empire

Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Post by Chrislynch »

Ce qui est très réussi, c’est d’avoir évité la caricature. Et par les temps qui courent, en matière de finances, ce n’est pas évident. Il y a d’abord une belle écriture, qui offre une multiplicité de personnages comme autant de perceptions différentes d’une situation de crise. Et chacun des personnages évite également de tomber dans un simulacre du genre humain. Humain, trop humain, selon la nuance Nietzschéenne, c’est un peu ce que cherche à illustrer « Margin call ». Une écriture subtile donc mais aussi très dense, aidant les comédiens à jouer de hautes performances dramatiques, jusqu’aux plus petits rôles. Kevin Spacey, Jeremy Irons, Paul Bettany et Stanley Tucci au sommet de leur forme !

L’action dramatique se passe quasi en temps réel, l’espace d’une nuit. Presque du huis clos, souvent un sentiment d’oppression. Les personnages fatigués, stressés, dans la nuit la plus noire de leur vie. La nuit sombre avant l’aube d’une crise économique gigantesque qui bouleversera des milliers de gens. Et malgré ça, une écriture qui évite les lourdeurs, cherchant même le plus souvent à sourire des situations. Une écriture en distance par rapport au drame en cours, en état d’observation et de réflexion. On ne joue ni de sentimentalisme, ni d’ironie, ni de froideur, mais comme l’équilibriste sur un fil. La mise en scène, peut-être l’élément le plus faible du film, mais loin d’être mauvaise. Peut-être trop de respect pour l’écriture, les mots, les personnages. On aurait pu jouer davantage d’éléments narratifs symboliques même si ici et là J.C. Chandor réussit de très belles scènes dans un environnement d’écriture plutôt difficile pour mettre en avant l’aspect formel.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45495
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by Flol »

Sortie le 4 avril, donc. Ça me tente bien.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48880
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by Boubakar »

Ratatouille wrote:Sortie le 4 avril, donc.
C'est déjà dispo ailleurs, pourquoi une date de sortie aussi lointaine ?
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by AtCloseRange »

Ratatouille wrote:Sortie le 4 avril, donc. Ça me tente bien.
Beaucoup moins bien que Glengarry Glen Ross (son modèle) en ce qui me concerne.
Je l'ai déjà presque entièrement oublié malgré sa distribution prestigieuse.
Le bon film sur le sujet reste à faire (enfin, s'il est vraiment faisable...)
Image
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10662
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by -Kaonashi Yupa- »

Boubakar wrote:
Ratatouille wrote:Sortie le 4 avril, donc.
C'est déjà dispo ailleurs, pourquoi une date de sortie aussi lointaine ?
Impératifs de distribution ? Film peu vendeur donc difficile à caler dans les sorties en salles ? Si ce dernier point est vrai, c'est déjà pas mal que le film sorte au cinéma, alors pas la peine de se plaindre.
NB : je n'avais aucune idée de ce qu'était ce film avant d'ouvrir le topic.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by riqueuniee »

Tout à fait. Tout comme toi, je n'avais pas entendu parler de ce film avant ce topic.
Chrislynch
Doublure lumière
Posts: 705
Joined: 17 Dec 05, 09:05
Location: Inland Empire

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by Chrislynch »

Le thème est d'actualité mais sur la forme, difficile pour trouver un public cible. Comme l'indique AtCloseRange, la structure narrative ainsi que la mise en scène se rapprochent très fort de Glengarry Glen Ross.

Pour info, j'ai vu le film hier à sa sortie à Bruxelles et la salle était pleine.
Last edited by Chrislynch on 2 Feb 12, 16:37, edited 1 time in total.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by AtCloseRange »

riqueuniee wrote:Tout à fait. Tout comme toi, je n'avais pas entendu parler de ce film avant ce topic.
On le trouvait dans quelques listes de fin d'année de certains magazines US.
Image
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by Colqhoun »

Découvert il y a quelques jours, j'ai trouvé ça bien mais plutôt oubliable.
Le scénar a l'avantage de nous épargner les détails trop techniques et nous fait vivre cette catastrophe financière à hauteur d'humain et non de spécialiste.
Mais c'est à peu près tout... le casting est bon, la réal soignée, l'unité de temps appréciable... et voilà.
Ça s'oublie vite.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45495
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2012)

Post by Flol »

Colqhoun wrote:Découvert il y a quelques jours, j'ai trouvé ça bien mais plutôt oubliable.
Le scénar a l'avantage de nous épargner les détails trop techniques et nous fait vivre cette catastrophe financière à hauteur d'humain et non de spécialiste.
Mais c'est à peu près tout... le casting est bon, la réal soignée, l'unité de temps appréciable... et voilà.
Ça s'oublie vite.
Découvert hier. Et voilà. Pareil que Colqhoun : superbe casting, belle atmosphère glacée, visuellement ça se tient bien...mais c'est pas bouleversant non plus.
Le problème venant d'un rythme plutôt lancinant et d'un montage abrupt donnant un petit côté "succession de scénettes" pas forcément passionnant à suivre.
Je m'attendais à mieux, en gros. Mais 6.5/10 quand même.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89927
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Post by Jeremy Fox »

24 heures de la vie d'une entreprise de Traders qui, suite à la découverte de chiffres guère reluisants, va devoir vendre tous ses actifs pour espérer rester debout ; avec tous les dommages collatéraux pour les salariés, les actionnaires et le marché boursier.

Thriller financier en quasi huis-clos remarquable tant dans l'écriture que dans l'interprétation. Réussir à maintenir le suspense, à rester passionnant, fluide et clair de bout en bout avec un pitch pareil sans non plus sombrer dans la caricature (même si Jeremy Irons est assez shakespearien), il fallait vraiment être doué et ici, du réalisateur au scénariste en passant par les acteurs et le directeur photo, ils le sont tous. Un premier film totalement abouti. Hâte de découvrir les deux suivants.
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Post by Colqhoun »

C'est marrant, je disais que ça s'oublie vite alors qu'en réalité le film ne m'a jamais quitté et que j'ai très envie de le revoir depuis un bon moment.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19804
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Post by Rick Blaine »

Colqhoun wrote:C'est marrant, je disais que ça s'oublie vite alors qu'en réalité le film ne m'a jamais quitté et que j'ai très envie de le revoir depuis un bon moment.
Je me le disais moi aussi, d'autant plus que sur le coup mon ressenti devant le film n'avait pas été formidable. Malgré d'indéniables qualité, je m'étais un peu ennuyé devant le film qui m'avait paru un peu longuet. Mais en y repensant, et ce fut le cas ce week-end, j'en ai finalement gardé des souvenirs assez nets et marquants qui me donnent envie de le revoir avec de bonnes chances de le réévaluer.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16308
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Post by Supfiction »

Jeremy Fox wrote:Remarquable thriller financier en quasi huis-clos tant dans l'écriture que dans l'interprétation. Réussir à maintenir le suspense, à rester passionnant, fluide et clair de bout en bout avec un pitch pareil sans non plus sombrer dans la caricature (même si Jeremy Irons est assez shakespearien), il fallait vraiment être doué et ici, du réalisateur au scénariste en passant par les acteurs et le directeur photo, ils le sont tous. Un premier film totalement abouti. Hâte de découvrir les deux suivants.
Probablement le film le plus important pour comprendre la crise financière (Oliver Stone et son Wall Street 2 fait vraiment pâle figure à côté).
Pas vu le Redford car le sujet ne me tentait pas. En revanche on retrouve une ambiance et un style proche (que je ne saurai encore bien définir, à part une certaine froideur esthétique, voire une certaine pudeur dans les sentiments des personnages) dans le formidable A most violent year. J'avais écrit prématurément après avoir vu ce film qu'un nouveau très grand réalisateur était peut-être né. Après trois films, cela semble bien le cas même si il est encore tôt.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Margin Call (J.C. Chandor - 2011)

Post by AtCloseRange »

J'ai tout oublié.
Image