Top David Fincher

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Goran
Stagiaire
Posts: 86
Joined: 1 Jan 11, 13:09
Location: Sous la pluie.

Re: Top David Fincher

Post by Goran »

1 - The Social Network
2 - Zodiac
3 - Se7en
4 - Fight Club

5 - Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
6 - Alien 3
7 - L'Etrange histoire de Benjamin Button
8 - The Game

Pour les quatre premiers ça va de j'adore à j'aime beaucoup ; pour les quatre suivants de j'aime peu à j'aime pas.
Et pour une fois l'ordre est vraiment signifiant.
Trop peu de souvenirs de Panic Room.
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5590
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Top David Fincher

Post by El Dadal »

Mes vidéos préférées de Fincher sont celles qu'il a réalisées pour Billy Idol:


Et surtout:


J'ai envie de faire mon vieux jeune con et de dire que c'était le bon temps...

Sinon, quelques unes des pubs réalisées par Fincher à l'époque de Propaganda (outre Alien et Agassi qu'on trouve facilement ailleurs):


Sinon, est-ce que quelqu'un aurait un lien valide pour mater la première pub réalisée par monsieur pour l'American Cancer Society (le fœtus qui fume)?
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Top David Fincher

Post by Anorya »

Chef d'oeuvres sans équivoque.


Alien 3 - 6/6.
Gros choc lors de sa sortie et qui ne s'est jamais atténué ensuite en VHS puis DVD. Je me fous que le film soit charcuté, qu'il y ait un autre montage au goût de boeuf et non plus de toutou, je reste fidèle à l'Alien jaillissant de ce pauvre doberman (si je me souviens bien), à ces décors crépusculaires et sépia, à cette vision 180° de la créature, au rapport que Ripley entretient avec elle mais aussi avec les autres détenus, j'aime que Ripley ait le crâne rasé, que Fincher n'ait fait aucune concessions et ait liquidé Newt dès le début (pour citer Cameron qui se tourne incrédule vers Fincher lors d'un apéro avec Weaver : "Tu as tué Newt ?" :shock: (source : le livre de Ian Nathan)), que les trognes en tout genre parcourent le film (coucou le regretté et génial Pete Postlewaith !), qu'il n'y ait pas d'espoir, que le film se termine par la réplique finale du premier Alien de Ridley Scott... Pour toutes ces raisons et bien plus, éminemment personnelles, j'adore ce film. :oops:


Se7en - 6/6.
Là aussi un très sérieux traumatisme. Deuxième Fincher que je voyais et je devenais fan du cinéaste le comptant plus jeune sur ma poignée d'autres à qui je vouais alors un culte à cette époque (Kubrick, Tarkovski, Spielberg). Evidemment avec le temps je me suis un peu refroidi vis à vis de Fincher (Panic Room a été ma douche froide) mais je continue de trouver son parcours admirable. Et sinon Se7en c'est de la bonne mes amis. Y'a même R.Lee Ermey dedans tiens, quand on parlait de Kubrick... :D


Zodiac - 6/6.
Plus que tout c'est la maîtrise formelle et l'ambiance générée que je retiendrais de Zodiac si je devais en parler sur mon lit de mort. Evidemment ce sera peu alors dans un dernier souffle je glisserais des mots évidemment clichés qui ne prennent de sens qu'au visionnage du film : enquête trouble, années 70, Pong ( :mrgreen: ), film ample, décennies, tueur aussi insaisissable et mouvant que l'enquête elle-même, jeu sur les points de vues et la psychologie toujours en évolution du récit comme de ses personnages. Evidemment on me laissera mourir lentement en espérant que j'agonise vite pour pouvoir vite zapper mon enterrement et voir le 12e épisode de Transformers. :| :arrow:



Grands films.


Fight Club - 5/6.
Plus jeune, j'aurais sûrement voué un culte à ce film, le proclamant meilleur film de tous les temps. Au lycée, j'avais séché les cours pour aller le voir à deux reprises dans la même semaine. Avec le recul, je l'apprécie toujours autant. Nihiliste, Fight Club ? Je ne sais pas. Rebelle ? Tout aussi rebelle que ce qu'il dénonce et critique alors. En fait il n'y a sans doute pas de message à chercher dans Fight Club, c'est sans doute le portrait d'une société moderne et de gens qui se cherchent et tentent de donner un sens à leur vie en dépassant les limites fixées par la société ? Tout le film respire le trop, l'exubérance mais la forme est idéalement adaptée au fond et reste toujours aussi inventive (ahhh quand Norton déambule dans son appart' et que les prix Ikea s'affichent à l'écran quand il passe devant). Et le film ne se prend jamais au sérieux au fond quand on y regarde bien, restant drôle, se foutant de la gueule de tout, y compris de lui-même (bien vu le sexe inséré en générique de fin pour faire écho aussi bien à ce que Pitt fait quand il est projectionniste amateur qu'hommage nawak au sexe en érection du Persona de Bergman). :mrgreen:


L'étrange histoire de Benjamin Button - 5/6.
Ah ah, on va me taper sur les doigts là (et attendez de voir la suite). Et bien oui, je trouve de plus en plus qu'il s'agit là d'un grand film, un conte beau, simpliste tout en étant d'une immense cruauté. Si la première fois que je l'ai vu je m'y étais un peu ennuyé, le second visionnage me fit prendre conscience d'un sacré recul et de passages parfois des plus noirs. Cette fin, bon sang, outch... Et ces personnages qui me touchent bien plus que chez Amelie Poulain (conte contemporain que je cite là juste pour une brève comparaison en terme de féerie du quotidien hein, sinon pas de rapport possible je signale), Dunn dira "sacrilège", eh oui... Benjamin Button cultive tous ces petits moments qui font l'importance et la grandeur d'une vie, c'est juste que sa construction et son rythme peuvent ne pas suivre au gré des sensibilités on en a conscience.



Bons films.


The game - 4/6.
Ahhhh je le sens le tapage de doigt. Oui, j'aime bien The game. C'est un film dont je n'attendais rien et qui m'a laissé bêtement me prendre à son jeu. Tout respire le factice quand d'un autre côté, le drame (la perte du père) et l'intime frappent à la porte. Pour moi Fincher s'essaye a de la pure série B avec même mini-twist qu'on appréciera ou pas. Penn cabotine parfois, Deborah Kara Unger est toute aussi bandante que dans Crash (et le film joue d'ailleurs judicieusement de ça, cf les photos d'elles prisent et pour acculer Michael Douglas et donc le spectateur dans le filet) et puis surtout, Fincher n'en fait pas trop dans la forme et le fond (cf Fight Club ou Panic room). C'est assez étonnant pour être apprécié je trouve. Donc film de petit malin ? Bien sûr mais c'est voulu, encore faut-il en avoir conscience pour l'apprécier pleinement. Et je trouve que c'est plus apaisé et intéressant qu'un Panic Room. :oops:


The social network - 4/6.
Hop, j'esquive les tomates qu'on commence à me lancer mais voilà, avec le temps j'apprécie de moins en moins The social network et ça ne risque pas de s'arranger. Film de son époque et donc ancré en des temps qui changent trop vite, pour moi qui utilise à fond le réseau social justement et sans doute bien plus que certains sur ce forum (Colqhoun pourra témoigner que je suis parfois trop actif, ou pas :lol: ), je trouve ce film déjà... vieilli. Et de moins en moins intéressant. J'en arrive même à me demander si dans 10 ans, son importance ne sera pas moindre et que le film sera plus classé en film mineur par les cinéphiles, vous savez, quand Facebook aura été rayé de la carte par anonymous ou qu'on sera tous fiché dessus sans pouvoir y échapper ou qu'on sera tous sur un énième et énorme truc qui n'aura pas d'équivalence... Ensuite oui c'est très bien écrit mais les personnages me sont antipathiques de bout en bout je m'en rend de plus en plus compte et là ça coince. Finalement là où je trouve le film encore très fin c'est en dressant le portrait d'un mec ingénieux mais définitivement un sale con qui finit par se mordre les doigts pris à son propre piège (le fait de demander en ami la fille qui l'a rembarré et qui finalement à lancé l'embryon Facebook en vengeance c'est très ironique). Là sur ce point j'approuve le Fincher et le Sorkin moralisateur qui appuient sur le manque d'humanité de notre société. Mais sinon bah... bof... j'aime de moins en moins, désolé... :| :arrow:



Mauvais.


Panic Room - 2/6 ? 1/6 ?
Les reproches qu'on associe à The game, je les mets au pied de la lettre pour Panic room. Là est pour moi le film de petit malin mais qui n'apporte rien, ne justifie en rien sa maestria technique. Hop, va chercher le portable Jodie.... au ralentiiiiiiiiiii. Hop, j'te fais passer la caméra dans la poignée de la cafetière, trop fort... Hop, t'as vu ? Ma caméra passe à travers le plancher, les murs... Certes David, mais... quel intérêt ? Je veux dire par rapport au récit ? T'en fais pas un peu trop ? Je sais pas mais autant pour Fight Club, face à un récit aussi chaotique que ça, ouais ok. Dans Fight Club, on a l'insomnie du personnage, ses hallucinations, la démence qui rôde, la critique de la consommation, l'humour décalé, le jeu sur la nature de l'image, voire même du son (la BO des Dust brothers que je me repasse assez souvent comme celle de the social network), la gestuelle des personnages comme la mise en scène des combats... Autant de choses qui demandent à être travaillées et réfléchies selon moi sous peine d'aller dans le mur. Est-ce que l'histoire de Panic Room soulève autant de points ? Pas spécialement. Je sais pas. Je n'ai vu le film qu'une fois mais je me souviens être sorti violemment irrité de mon visionnage, très en colère pour ne plus avoir envie de le revoir pendant un moment. Ma chro doit être sur Classik... Bon bref.... non, ça ne passe définitivement pas.



Pas vu :


● Millenium. ...Je redoute d'aller le voir en fait...



Maintenant je sors, gardez moi des tomates de côté. :mrgreen:
Image
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7462
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Top David Fincher

Post by Dunn »

Même pas de sacrilège pour la comparaison avec Amélie Poulain car je trouve ta comparaison juste sauf que le film de Fincher se termine plutôt mal et l'émotion n'est donc pas la même :|
En revanche, j'ai un lot de tomates pour toi pour les deux derniers films qui pour moi sont très bons, et je trouve justement Fight Club plus "tape à l'oeil" que Panic Room que je trouve beaucoup plus sobre.Quand à The Social Network, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, le film est beaucoup plus psychologique que tu le crois, et la fin m'a bien plu quand il attends l'acceptation en ami de son ex...il a crée le réseau social où tu es "sensé" te faire plein d'amis, et lui se retrouve tout seul.. un Citizen Kane des temps modernes.
Et fait moi plaisir, cours voir Millenium :D
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Top David Fincher

Post by Anorya »

Pour the social network j'ai quand même mis en bon film hein. Mais je sens que je risque d'être bien seul quand je dirais prochainement que je l'aime encore moins j'en ai conscience... :oops:
Millenium j'attends une chro' énormous de Demi-Lune pour savoir si je peux y aller sans arrière-pensée (je n'ai pas de carte UGC illimité je rappelle). :mrgreen: :arrow:
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3273
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Top David Fincher

Post by Akrocine »

Je suis pas sur que tu peux faire confiance à Demi-Lune sur ce coup là :fiou:
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14469
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top David Fincher

Post by Demi-Lune »

Anorya wrote:Panic Room - 2/6 ? 1/6 ?
Les reproches qu'on associe à The game, je les mets au pied de la lettre pour Panic room. Là est pour moi le film de petit malin mais qui n'apporte rien, ne justifie en rien sa maestria technique. Hop, va chercher le portable Jodie.... au ralentiiiiiiiiiii. Hop, j'te fais passer la caméra dans la poignée de la cafetière, trop fort... Hop, t'as vu ? Ma caméra passe à travers le plancher, les murs... Certes David, mais... quel intérêt ? Je veux dire par rapport au récit ? T'en fais pas un peu trop ? Je sais pas mais autant pour Fight Club, face à un récit aussi chaotique que ça, ouais ok. Dans Fight Club, on a l'insomnie du personnage, ses hallucinations, la démence qui rôde, la critique de la consommation, l'humour décalé, le jeu sur la nature de l'image, voire même du son (la BO des Dust brothers que je me repasse assez souvent comme celle de the social network), la gestuelle des personnages comme la mise en scène des combats... Autant de choses qui demandent à être travaillées et réfléchies selon moi sous peine d'aller dans le mur. Est-ce que l'histoire de Panic Room soulève autant de points ? Pas spécialement. Je sais pas. Je n'ai vu le film qu'une fois mais je me souviens être sorti violemment irrité de mon visionnage, très en colère pour ne plus avoir envie de le revoir pendant un moment. Ma chro doit être sur Classik... Bon bref.... non, ça ne passe définitivement pas.
Je suis déçu, je m'attendais à ce que tu parles de la manière proposée par Fincher pour montrer le gaz. :mrgreen:
Étonnante quand même cette sévérité autour de Panic Room.
Anorya, je te recommande une révision avec un œil neuf, il se pourrait que certaines choses t'aient échappé. :fiou:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90440
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Top David Fincher

Post by Jeremy Fox »

Demi-Lune wrote: Étonnante quand même cette sévérité autour de Panic Room.
Oui car la maestria est quand même là et ce suspense se laisse suivre sans aucun ennui. Enfin, c'est juste mon avis.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Top David Fincher

Post by Anorya »

Demi-Lune wrote: Anorya, je te recommande une révision avec un œil neuf, il se pourrait que certaines choses t'aient échappé. :fiou:
Oh le salaud. :mrgreen: :uhuh:

Sinon pour répondre sur la sévérité autour de Panic room qui interloque Jeremy Fox et Demi-Lune, je pense qu'après Fight Club, on a sans doute trop attendu Fincher au tournant (Tout comme pour the game je pense, tiens). Personnellement c'est la maestria qui m'a un peu embêté sur ce film qui aurait sans doute mérité un traitement plus classique, je ne sais pas. Là est en tout cas mon ressenti personnel... Bon allez, je veux bien le revoir un de ces jours finalement... :oops:

Sinon Demi-Lune, je t'aurais bien sorti une capture de l'effet du gaz en image de synthèses dans ce film mais je n'ai plus le dvd, je trouve que ça mais n'est-ce pas assez parlant ? :

Image
Fais attention Anorya nous aime pas, il rôde, reste planqué au sol. :mrgreen:
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14469
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top David Fincher

Post by Demi-Lune »

Anorya wrote:
Image
Fais attention Anorya nous aime pas, il rôde, reste planqué au sol. :mrgreen:
Non ça, c'est quand les voleurs tapent comme des ânes avec leurs masses pour défoncer le plafond et passer par en-dessous.
Le gaz, c'est une force onduleuse en CGI qui décolle des rubans de scotch. :mrgreen: Je suis méchant. Je trouve que la scène du gaz est l'une des meilleures du film.
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2719
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Top David Fincher

Post by Harkento »

1 - Fight Club : 8 / 10
2 - The Game : 8 / 10
3 - Zodiac : 7 / 10
4 - Se7en : 7 / 10
5 - The Social Network : 6,5 / 10
6 - Alien 3 : 6 / 10
7 - Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes : 6 / 10
8 - Panic Room : 4 / 10
9 - L'Etrange histoire de Benjamin Button : 4 / 10

N'étant pas un fan absolu de Fincher mais appréciant bien ces films pour leurs qualités visuelles, j'ai une question "bête" à demander aux fans. S'il est un excellent technicien de l'image, j'ai du mal à lui coller une étiquette d"auteur", car je ne trouve pas trop de cohérence dans sa filmo : il est, à mes yeux, très loin derrière Aronofsky ou Soderberg. J'ai l'impression qu'il réussit simplement à réaliser de bonnes productions hollywoodiennes - et c'est déjà pas mal hein ^^' - mais je trouve qu'en terme de genre et de thématique, il passe du coq à l'âne. Quelqu'un trouve-t-il une cohérence dans l'oeuvre de Fincher, ou appréciez-vous simplement ses qualités techniques ? Merci de m'éclairer.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90440
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Top David Fincher

Post by Jeremy Fox »

Harkento wrote: mais je trouve qu'en terme de genre et de thématique, il passe du coq à l'âne.
Ca ce n'est pas un problème me concernant ; il en était de même pour Howard Hawks par exemple... ou pour Kubrick. On critique tout autant Woody Allen de faire l'inverse... alors. Je ne pense pas que pour être décrété auteur, il faille toujours tourner autour des mêmes thématiques. Je pense qu'il n'y a pas de règles.
Ceci dit, je suis loin d'être un fan de Fincher ; mais je lui trouve énormément de talent
2501
Assistant opérateur
Posts: 2220
Joined: 26 Sep 03, 18:48
Location: Ici et ailleurs

Re: Top David Fincher

Post by 2501 »

Fight Club (1999) / Seven (1995) - ses sommets, chefs-d'oeuvre.

Alien 3 (1992) - pas sans défauts, mais j'aime Alien, et ces débuts chaotiques.

The Social Network (2010) - j'aime, mais pas assez riche pour passer correctement la 2ème vision.
The Girl with the Dragon Tattoo (2012) - inégal : personnage et fulgurances fascinants pour enquête quelconque.
Zodiac (2007) - j'y vois pas un chef-d'oeuvre, juste un bon film, mais qui ne m'implique pas du tout, hormis sur sa froide esthétique...

Panic Room (2002) - série B friquée efficace mais pas très marquante.

L'étrange histoire de Benjamin Button (2008) - du (joli) Ron Howard, au secours.
The Game (1997) - tourne à vide, j'aime pas du tout.


Un cinéaste que je suis de près, mais dont le récent classicisme formel (maîtrisé et esthétique, certes) me frustre un peu, fasciné que j'étais par les choix visuels audacieux voire avants-gardistes de ses sommets des 90's.
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3273
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Top David Fincher

Post by Akrocine »

Harkento wrote:J'ai l'impression qu'il réussit simplement à réaliser de bonnes productions hollywoodiennes - et c'est déjà pas mal hein ^^' - mais je trouve qu'en terme de genre et de thématique, il passe du coq à l'âne. Quelqu'un trouve-t-il une cohérence dans l'oeuvre de Fincher, ou appréciez-vous simplement ses qualités techniques ? Merci de m'éclairer.
Si il réaliserais de simple prod. hollywoodiennes tu crois qu'il aurait accouché des films comme Alien3, Se7en et Fight Club ? On est loin des films habituels calibrés et sans saveurs... Surtout que depuis son premier film il prend bien soin de garder le contrôle total de son film sans être emmerdé par les producteurs.

Et justement Fincher prends bien soin de maintenir ses thématiques dans chacune de ses oeuvres : Nuit, pluie, absence de sexe, perso. (anti-)héros, lumière (renaissance), pessimisme, suicide, religion et encore bien d'autres choses.

Quand au changement de registre c'est une des raisons qui lui vaut la comparaison avec Kubrick la volonté de ne jamais se répéter :wink:
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
User avatar
Frank N Furter
Accessoiriste
Posts: 1659
Joined: 24 Jun 09, 18:53

Re: Top David Fincher

Post by Frank N Furter »

absence de sexe
The Social Network et Millenium prouvent le contraire pourtant.

Et Kubrick poursuivait certaines thématiques tout de même comme le montre le bouquin de Ciment notamment. Après, je suis comme Jeremy Fox, je ne pense pas qu'il faille être monomaniaque pour être un "auteur". La seule question est de savoir si ses films sont bons, s'ils ont de la personnalité, une "patte",...